Loading


2011 : 42% des Français partis en vacances ont réservé et payé en ligne

La chronique de Claude BOUMAL


TourMaG.com vous livre les dernières actus du secteur chaque mardi, en partenariat avec la Lettre ''Voyage & Technologies'' : tendances, innovations, actualité... reflets d'une veille pour tout savoir du secteur Voyage & Technologies.



Directement lié aux revenus du foyer, le taux de départ a donc baissé pour tous, hormis la tranche supérieure : si 86% des Français (+6 %) dont le foyer perçoit plus de 3.000 euros net avant impôts sont partis en 2011, le nombre de vacanciers français se situant dans la tranche des 2.000 à 3.000 euros de revenus a baissé de 4% /photo dr
Directement lié aux revenus du foyer, le taux de départ a donc baissé pour tous, hormis la tranche supérieure : si 86% des Français (+6 %) dont le foyer perçoit plus de 3.000 euros net avant impôts sont partis en 2011, le nombre de vacanciers français se situant dans la tranche des 2.000 à 3.000 euros de revenus a baissé de 4% /photo dr

En 2011, 17,2 millions de Français, soit 58 p.c. de ceux qui sont partis en vacances, ont préparé leur séjour en ligne, et 73 p.c. d’entre eux, soit 12.5 millions, ou encore 42 p.c. des Français partis, ont réservé tout ou partie de leurs séjours sur Internet en payant intégralement en ligne. Parmi la population de e-touristes équipés de smartphones (54 p.c.), 35 p.c. les ont utilisés pour préparer leurs séjours.


C’est ce qui ressort du baromètre annuel Raffour-Opodo qui, depuis dix ans, mesure l’évolution des départs en courts et longs séjours, marchands ou non, et l’utilisation que font les Français de l’Internet pour préparer et réserver leurs voyages.


Mais les Français ont été 2,2 millions de moins à partir en vacances l’an dernier : 29,6 millions, contre 31,8 en 2010, et le taux de départ n’a plus été que de 56 p.c., contre 61 p.c. l’année précédente… Il s’est cependant maintenu à 34 p.c. pour les longs séjours marchands, tandis que les séjours non marchands connaissaient une baisse significative de 7 points. En revanche, le taux de départ à l'étranger a gagné 3 points, à 35 p.c. des Français partis, et le taux de départ en court séjour marchand en a gagné 4, à 30 p.c.


Directement lié aux revenus du foyer, le taux de départ a donc baissé pour tous, hormis la tranche supérieure : si 86 p.c. des Français (+6 p.c.) dont le foyer perçoit plus de 3.000 euros net avant impôts sont partis en 2011, le nombre de vacanciers français se situant dans la tranche des 2.000 à 3.000 euros de revenus a baissé de 4 p.c.


Bref, les Français les plus aisés sont partis plus loin ou moins longtemps, tandis que les plus modestes se sont davantage serré la ceinture…


« L’année 2011 a été atypique », constate Jérôme Laurent, Directeur Marketing Opodo France. La crise a, bien sûr, amputé les budgets les plus modestes, mais la désaffection des destinations à bas prix, habituellement plébiscitées par les foyers moins aisés, comme la Tunisie, est également en cause. C.B.


Les ventes en ligne de voyage sont en fait en augmentation partout dans le monde, et particulièrement dans les pays du BRIC, mais les dépenses aux USA en 2011 restaient encore supérieures à celles de la Grande Bretagne, de la Chine, de l’Inde et du Brésil… réunis, révèle la dernière étude de yStats.com, qui estime que l’e-tourisme devrait représenter un tiers du volume mondial de réservations d’ici la fin de l’année. [TravelMole]


Mais, pour l'été 2012, quelles sont les destinations les plus prisées en France et à l'étranger ? Comment devrait évoluer le budget des Français ? Pour répondre à ces questions, CCM Benchmark a mené une vaste enquête en ligne, dont les résultats aideront les acteurs du tourisme à anticiper les comportements des Français pour les vacances d'été et ajuster leur stratégie en conséquence.


Choisir son hôtel en fonction du temps nécessaire à atteindre l’un ou l’autre point, à pied ou en transports en commun, c’est ce que propose la nouvelle extension de Hotel Finder de Google.


L’application ne sera pas seulement utile aux touristes, mais aussi aux hommes d’affaires pour leurs rendez-vous. [Inside Search]


Disponible depuis longtemps déjà aux Etats-Unis, Google Map Maker vient tout juste d'arriver en France. Il permet aux internautes de participer à la construction des cartes de la plateforme en annotant les lieux de leur choix. Les institutionnels locaux, notamment, devraient voir là un bon moyen de faire découvrir les zones inexplorées d’une région. [Fred Zone]


Plus de 10.000 agents de voyage en Europe, et notamment France, auraient déjà adopté la plate-forme « lowcostbeds » de Lowcost Travel Group, déjà forte de 150.000 hôtels, et dont le but est de permettre aux agents de voyage de concurrencer les tour opérateurs en créant eux-mêmes leurs propres forfaits dynamiques à des prix très compétitifs. [e-tid]


Petit à petit, Groupon devient une agence de voyage en ligne : le site d’achats groupés vient en effet de franchir une étape supplémentaire en créant une agence de voyage en Allemagne et une autre en France ! Bien que se comparant à Voyage Prive, Groupon affirme n’avoir aucun projet d’expansion dans d’autres pays pour l’instant.


Aux Etats-Unis, le site avait déjà signé un partenariat avec Expedia mais pour des ventes flash limitées à des hôtels — un service qui, selon lui, ne serait pas transposable au marché européen. [tnooz]


Comment un site finalement peu connu tel que Vacances.SeLoger a-t-il pu se hisser à la première place des sites français les plus vus dans la semaine du 12 au 17 mars, avec près de 16 p.c. de part de marché, devant Voyages-sncf et Easyvoyage, tous les autres se situant sous la barre des 5 p.c. ? Mystère… En tous cas, bravo ! [tnooz]


Le comparateur de vols et de voyages en ligne illicotravel vient de lancer une nouvelle version de son interface, totalement revisitée, tant du point de vue graphique qu’ergonomique.


La navigation de l’internaute est encore facilité, avec une visualisation des résultats en temps réel, des graphiques proposant un baromètre des prix les plus attractifs selon des dates de départ et d’arrivée, la mise en place de listes pour un site plus aéré ainsi qu’un catalogue de plus de 1500 photos. Il n’affiche malheureusement toujours pas les vols des compagnies low cost. [French Web]


Un panneau routier incompréhensible, un menu de restaurant inintelligible : Word Lens permet de traduire instantanément le moindre texte (de et vers l’anglais, le français ou l’espagnol pour l’instant) passé sous l'objectif d’un smartphone. Jusqu'ici disponible seulement sur iPhone, l'application Word Lens s'étend désormais aux utilisateurs Android. [7 sur 7]


SACHEZ ENCORE QUE…


Même au-dessus des nuages, on va pouvoir « voir » le paysage qu’on survole, grâce aux cartes interactives de MondoWindow, désormais disponible parmi les solutions d’Inflight Entertainment and Communications de TriaGnoSys.


Rédigé par Claude BOUMAL le Mardi 27 Mars 2012
Lu 4060 fois
Notez

Tags : boumal
















eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.