TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Actions du SNAV : seuls les exposants immatriculés pourront vendre au SMT

L'interview de J. Judéaux, responsable de la délégation "Pratique illégale de la profession" du SNAV


Rédigé par Céline Eymery le Mercredi 23 Mars 2016

Le SNAV a remporté un second succès en première instance, dans sa lutte contre l’exercice illégal de la profession, après celui de CTM Evasions à Toulouse. Les deux affaires seront rejugées en appel. La délégation en charge du commerce illégal au SNAV a également réussi à faire bouger les conditions de participation au Salon Mondial du Tourisme. Désormais, les exposants non immatriculés auprès d'Atout France ne pourront plus vendre sur le salon. Entretien avec Jacques Judéaux, co-Président d'Australie Tours, en charge de la délégation "Pratique illégale de la profession" au SNAV.



Après CTM Evasions, le SNAV a remporté un deuxième succès en première instance - Photo : Fotolia.com - razihusin
Après CTM Evasions, le SNAV a remporté un deuxième succès en première instance - Photo : Fotolia.com - razihusin
TourMaG.com - Quel est le bilan de la délégation "Pratique illégale de la profession" du SNAV ? Y a-t-il de nouveaux résultats ?

Jacques Judéaux :
Nous avons remporté une première victoire dans l'affaire de CTM Evasions implantée à Toulouse en 2015.

Elle a été jugée par le tribunal correctionnel. En première instance, le propriétaire de l'agence de voyages a été condamné à des amendes à titre personnel et privé. Ce dernier a fait appel, malheureusement, le processus est long.

C'était la première fois depuis 2009 qu'un contrevenant était condamné à payer des amendes. Depuis, nous avons remporté un second succès, en septembre, dans une autre affaire, en première instance. La condamnation s'élève à 3 000 € d’amende pour la société et 1 500 € pour le propriétaire.

Dans ce cas aussi, la personne a fait appel.

Parallèlement, nous avons lancé deux autres citations directes. Nos actions portent leurs fruits, même si le travail est long car il faut amasser des preuves.

Il est important que les personnes qui nous signalent des cas de commerce illégal nous apportent des preuves, car le SNAV ne peut pas attaquer sans preuve.

Jacques Judéaux - DR
Jacques Judéaux - DR
TourMaG.com - Quid des agences de voyages en ligne ? Il paraît très simple pour une agence basée à l'étranger de créer un site web en français en .fr ou .com et de vendre des voyages aux consommateurs français, sans être immatriculée auprès d'Atout France... Il y a eu le cas de TravelBird par exemple.

Jacques Judéaux :
Travelbird est effectivement un exemple parmi d'autres, d'entreprises basées à l'étranger qui exercent sans immatriculation en France.

Nous avons demandé à nos avocats une étude sur ce sujet. Elle concerne les sites Internet européens qui proposent leurs services en France, sans être immatriculés.

Nous souhaitons aborder cette étude sous deux angles, celui de la protection du consommateur, et celui de l'action du SNAV dans ces cas précis.

Évidemment, il y a des "taxis phones" qui vendent des billets d'avion. Mais, à mon avis, le vrai sujet du commerce illégal réside dans les pratiques de ces sites Internet qui peuvent tromper le consommateur.

L’objectif est de faire bouger l'Etat.

TourMaG.com - Y a-t-il eu d'autres avancées ?

Jacques Judéaux :
Oui, nous avons réussi en 2015 à faire évoluer les articles 2 et 18 des dossiers d'inscription des exposants de l'édition 2016 du Salon Mondial du Tourisme, qui précisent désormais que pour faire de la vente sur le salon, il faut disposer d'une immatriculation auprès d'Atout France ou de la Libre Prestation de Service (LPS).

Ceux qui n'ont pas d'immatriculation ne pourront faire que de la promotion.

Nous ne sommes pas naïfs, cela ne veut pas dire que du jour au lendemain, les non-immatriculés ne vendront plus, mais nous avons réussi à sensibiliser le Salon Mondial du Tourisme aux conditions d'exercice du métier.

Lu 1984 fois

Notez


1.Posté par AGVFAN le 24/03/2016 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
-amende de 3000€+1500€ vs cotisation mini APST = 1000€+1700€/an ....:on comprend que certains puissent être tentés d'un point strict point de vue analyse du risque ; quid de l'obtention de "peines" vraiment dissuasives ????
-SMT : ça réprésente quoi les ventes sur salon d'agences non immatriculées ???? perso, si je suis non immatriculé, je fais de la promo sur le salon et signe le papier souhaité (pas de vente) pour ne pas être géné, et je concrétise ensuite grace aux nombreux prospects fermes récoltés sur le salon ....

2.Posté par LSDA le 24/03/2016 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour compléter AGVFAN sur le SMT : Sans compter qu'un exposant peut ne proposer que des prestations à la journée, ne nécessitant donc pas d'immatriculation...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com