Loading


Aéroports : les scanners d’iris progressivement abandonnés outre-Manche

La chronique de Claude BOUMAL


TourMaG.com vous livre les dernières actus du secteur chaque mardi, en partenariat avec la Lettre ''Voyage & Technologies'' : tendances, innovations, actualité... reflets d'une veille pour tout savoir du secteur Voyage & Technologies.



Les lecteurs d’iris seront progressivement remplacés par d’autres portiques destinés à être utilisés par des passagers non Européens./photo dr
Les lecteurs d’iris seront progressivement remplacés par d’autres portiques destinés à être utilisés par des passagers non Européens./photo dr

 

 

Alors que cette technologie était réputée très fiable — l’œil est aussi « personnel » que le sont les empreintes digitales — les autorités frontalières de Grande Bretagne ont décidé l’abandon du système Iris (Iris Recognition Immigration System). C’est déjà le cas dans les aéroports de Birmingham et de Manchester, tandis que les systèmes installés à Heathrow comme à Gatwick resteront opérationnels jusqu’après les Jeux paralympiques de 2012.

C’est d’ailleurs à Heathrow que l’Iris avait d’abord été installé, dès 2005, avant d’être étendu aux principaux aéroports britanniques.

Selon une enquête de la BBC, dévoilée l’année suivante, le déploiement du système avait coûté 2,86 millions de livres (environ 3.5 millions d’euros).

Du côté de l’agence britannique des frontières, on assure cependant poursuivre l’introduction de nouvelles technologies afin de faciliter le voyage « légitime ». Ainsi, des portiques électroniques réservés aux millions de détenteurs d’un passeport biométrique sont déjà en service dans une quinzaine des aéroports les plus fréquentés du pays.

Les lecteurs d’iris seront progressivement remplacés par d’autres portiques destinés à être utilisés par des passagers non Européens. [tnooz]

 

Il y a bien un enregistrement en self service des bagages, mais plus de comptoir pour le passager, dont le chemin d’accès à la porte d’embarquement est jalonné de discrets senseurs NFC. Il ne doit plus s’arrêter que pour présenter son smartphone à une borne d’accès, afin que ses informations biométriques, captées automatiquement par une caméra de surveillance, lui évitent de faire la queue aux contrôles de sécurité.

Science fiction ? En Australie, Qantas a remplacé les cartes de ses frequent flyers par des tags NFC. D’ici la fin de l’année, au Japon, JAL déploiera son système de cartes d’embarquement par NFC pour ses vols intérieurs également.

Mais tous les acteurs de l’industrie devraient collaborer davantage, faute de quoi rien ne se passera avant dix ans : si une quarantaine des 50 premières compagnies aériennes mondiales ont planifié de déployer la technologie NFC d’ici 2018, 27 p.c. seulement des aéroports songent à en faire autant… Et si les passagers ne sont que 10 p.c. à adopter les nouvelles technologies, les anciennes devront subsister. On n’aura fait alors que rendre les procédures plus complexes encore au lieu de les avoir simplifiées… C.B. [Source: Stuff.co.nz, avec Reuters]

 

On en sait aujourd’hui (un peu) plus sur la panne qui a affecté le réseau mondial d’Amadeus durant trois heures, le 30 janvier dernier. Bien que la société se refuse à révéler le nombre de compagnies aériennes qui en ont été victimes, elle a admis que l’incident tait survenu lors d’une opération de maintenance à son centre d’Erding, en Allemagne, consistant en un changement de module de gestion du réseau lors d’une opération planifiée de mise à niveau, sans préciser s’il s’est agi d’un problème matériel ou d’une erreur humane. [tnooz]

 

A travers l’application HotelsWithMe, lancée en 2010, Hotels.com permet désormais aux utilisateurs de Facebook de percevoir des commissions sur les réservations au Royaume Unie, en Suède, en Allemagne, mais aussi en Italie et en France. C’est la société AffiliatePerformance GmbH qui gère le programme d’affiliation. [Travolution]

Projet mondial multilingue destiné aux voyageurs indépendants comme aux acheteurs de voyages à forfait, Toozla est un système de guides de voyage mobiles interactifs que les utilisateurs peuvent consulter dans le monde entier à partir de leur téléphone portable. Son système de publication est désormais disponible via une interface web : pour créer un guide, il suffit aux utilisateurs d'avoir une connexion Internet et la volonté de partager leur contenu avec d'autres. Le système peut même automatiquement convertir du texte écrit en audio et il suffit d'environ trois heures pour créer un audioguide mobile complet. [Le Lézard]

 

Disponible en huit langues, Air France Connect, l’alerte mobile proposée par Air France, est aussi disponible en Grande Bretagne pour informer les passagers de tout retard ou annulation, changement de porte d’embarquement, dès 14 jours avant le départ, par téléphone, texto ou e-mail. [Travolution]

 

Après avoir acquis, puis revendu en mars 2010, le site de commentaires Travelpost, Kayak va progressivement intégrer ceux de TripAdvisor sur son site, aux côtés de ceux de Travelocity, IgoUgo, Citysearch, MyTravelGuide, Epinions et de ses propres utilisateurs, qui peuvent également se servir des différents filtres proposés.

Voici trois ans, Steve Hafner, CEO de Kayak, pointait du doigt la « surcommercialisation » de TripAdvisor, l’accusant de « polluer le Web »… [tnooz]

 

En combinant les trajets en train et en avion sur plus de 30 destinations françaises, les internautes peuvent trouver sur Opodo les prix les plus avantageux, notamment grâce à un partenariat avec iDTGV, dont les réservations sont ouvertes 4 à 6 mois avant le départ pour permettre de profiter de billets à partir de 19 euros, partout en France.

Il est aussi possible d’imprimer son billet électronique ou de le télécharger directement sur son iPhone pour qu’il puisse être scanné au moment de l’embarquement.

 

Après avoir passé au crible les politiques d’une centaine d’entreprises en la matière, American Express Global Business Travel observe que moins d’un tiers d’entre elles ont été mises à jour depuis l’année dernière. Seuls 12 p.c. des textes contiennent des mises en garde de sécurité pour les voyageurs d’affaires, mais aucun n’édicte de règles concernant l’utilisation des smartphones.

La majorité (80 p.c.) des politiques d’entreprises ne précise aucun critère pour le remboursement des frais annexes exigés par les compagnies aériennes. L’étude d’Amex révèle encore que 70 p.c. des entreprises n’ont pas de règles spécifiques pour l’achat de billets d’avion auprès de fournisseurs moins chers. [ABTN]

 

Boostée, bien sûr, par les tablettes, la recherche mobile a progressé en un an de 131 p.c., représentant aujourd’hui 28 p.c. des requêtes, révèle Google. [Travolution]

 

Tout le monde s’y met, désormais. Dans la foulée d’Egencia, qui nous gratifie régulièrement de considérations sur les voyageurs d’affaires, ou d’Amadeus, qui consacre une bonne partie de son budget à des études de toutes sortes, les comparateurs de voyages et les agences en ligne ne sont pas en reste : il ne se passe guère de semaine sans que nous ne recevions les résultats de sondages, plus ou moins intéressants ou plus ou moins… drôles.

Ainsi, la moisson des sept derniers jours nous apporte par exemple un sondage de Skyscanner, qui nous apprend que la majorité des voyageurs en avion appréhende de se retrouver à côté d’un passager qui a une mauvaise odeur… Une coïncidence à laquelle même KLM, avec son application Meet and Seat (cf. Voyage & technologies # 329) ne pourra rien. Et les ronfleurs, alors ?

De son côté, VoyagerMoinsCher.com dresse le palmarès des stars les plus capricieuses en vacances, comme Mariah Carey, qui exige de l’eau minérale pour le bain de son chien… Vivement la semaine prochaine !


Rédigé par Claude BOUMAL le Mardi 21 Février 2012
Lu 2678 fois
Notez

Tags : boumal
















eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.