TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France : les PNC rejettent l'accord collectif et appellent à la grève dès samedi

Un seul syndicat représentatif a signé l'accord


Rédigé par Pierre Georges le Mercredi 15 Mars 2017

Les membres de l'Unac, l'un des trois syndicats représentatifs des hôtesses et stewards d'Air France, ont eu beau valider l'accord collectif proposé par la direction, ce dernier a été rejeté mercredi 15 mars 2017. Non seulement les deux autres syndicats, le SNPNC et l'Unsa, n'y ont pas apposé leur signature, mais ils appellent à une nouvelle grève de samedi à lundi inclus.



Sur trois syndicats, un seul, l'Unac, a accepté l'accord, qui était ouvert à la signature jusqu'au mercredi 15 mars 2017 - DR : Air France, Laurent Masson
Sur trois syndicats, un seul, l'Unac, a accepté l'accord, qui était ouvert à la signature jusqu'au mercredi 15 mars 2017 - DR : Air France, Laurent Masson
C'est non. Comme l'on pouvait s'y attendre, les syndicats représentatifs des navigants commerciaux d'Air France n'ont pas signé le nouvel accord collectif proposé par la direction.

Sur trois syndicats, un seul, l'Unac, a accepté l'accord, qui était ouvert à la signature jusqu'au mercredi 15 mars 2017. Le rejet des deux autres syndicats, le SNPNC et l'Unsa, entraîne de fait son annulation et sa non-mise en œuvre.

Ces deux derniers, qui avaient boudé la fin des négociations avec la direction, ont dans la foulée indiqué maintenir un préavis de grève pour les journées des 18, 19 et 20 mars. Ils qualifient l'accord collectif à durée déterminée de 4 ans de "dégradé". "Plus que jamais, nous nous déclarons en grève", précise l'intersyndicale SNPNC-Unsa, indiquant faire face à "un lynchage inédit".

Pour comprendre dans le détail ce qui a été négocié ces derniers mois, l'Unac propose de son côté son infographie.

"On ne nous a pas apporté de solutions", estime une source interne au SNPNC. Le projet Boost est bien sur le principal sujet qui coince, même si "l'accord collectif en l'état n'est de toute façon pas acceptable", ciblant la dégradation des conditions de travail et le gel des salaires pour une 6e année consécutive.

"Il ne nous protégera plus du tout. On le dit et on le répétera : la direction est en train de condamner les PNC d'Air France", estime ce membre du syndicat.

Un seul syndicat d'accord

Pourtant, de son côté, l'Unac/CFE-CGC, non majoritaire au sein des 13 500 PNC d'Air France, avait choisi de valider en l'état le texte d'accord de la direction à la suite d'un référendum organisé en interne.

80,5% de ses membres avaient voté en faveur du projet d'accord, pour un taux de participation de 62%, d'après les chiffres transmis par l'Unac.

Ses membres ont préféré considérer le verre comme à moitié plein et ont "vu dans ce projet le maintien à l'identique de nos règles de rémunération, d'avancement, de composition d'équipage, de congés, etc." , d'après Flore Arrighi, présidente du syndicat.

Elle poursuit : "la grande majorité de nos adhérents a vu aussi les améliorations que nous avons obtenues et bien identifié les mesures moins populaires, mais a compris que dans une négociation, il y avait forcément des contreparties".

Avant de s'adresser aux deux autres syndicats représentatifs : "ce projet est le résultat d'une négociation que nous avons mené seuls jusqu'au bout. Nous pensons qu'il aurait dû et pu être amélioré avec le soutien de l'Unsa et du SNPNC".

Et ensuite ?

Faute d'accord entre les syndicats validant le texte, "la direction peut décider unilatéralement des conditions de travail et de rémunération qu'elle appliquera", explique le SNPNC. Un risque qui déplaît bien sur à l'ensemble des hôtesses et des stewards d'Air France.

Une solution alternative commence à être évoquée du côté de l'Unac : le référendum d'entreprise prévu par la loi El Khomri.

Cette possibilité prévoit pour le syndicat de faire valider un accord par un référendum à l'ensemble des salariés d'Air France concernés. "Nous sommes partagés entre utiliser une possibilité de cette loi que nous avons combattu et le désir de voir un accord validé par et pour les PNC", explique Flore Arrighi.

De toute façon, dans le cas d'un référendum, le SNPNC assure qu'il ira jusqu'à le contester en justice.

Lu 8855 fois

Notez


1.Posté par Dubitatif le 16/03/2017 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas d'alerte à la betise syndicale ?

2.Posté par pfffraslebol le 16/03/2017 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
encore des vacances gâchées, des soucis à n'en plus finir; des litiges à traiter en perspective.
des clients mécontents qui feront du chantage au dédommagement....

Pilotes, Pnc d'air France, contrôleurs aérien, ras le bol !
Pendant ce temps là, stress et soucis financier pour les agences !

Mais bon, tout le monde s'en fout apparemment....



3.Posté par Nottin le 16/03/2017 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas de bonnes nouvelles....

4.Posté par jean pierre le 16/03/2017 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
air grève fait encore parler d'elle,elle n'est pas morte où est ce des soubresauts!!!!heureusement que je ne réserve plus rien dans cette cie!!!!

5.Posté par sophie le 16/03/2017 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VIVE LA FRANCE :)
j'espère que tout ira bien pour mon vol et mes vacances que j'attends depuis si longtemps avec impatience :(
y a pas moyen de bloquer le Président et ses disciples plutôt de de braves gens qui travaillent toute l'année pour se payer des vacances bien méritées ?
sans compter les tracas qui en suivent ?
j'espère que cette fois, toutes les personnes qui seront touchées par cette grève se mobiliseront et porteront plainte en masse pour non seulement, exiger le remboursement, mais également des frais de stress, d'angoisse, de préjudice moral !! une amende du siècle directement prise sur le salaire de tout le personnel air france TOUS

6.Posté par PATRICE le 16/03/2017 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas de chance, j'espère que tout cela va s'arranger pour la semaine prochaine, car j'attends avec impatience de partir dans ma maison qui se trouve loin de la métropole. Depuis des années je prend la Cie et je la recommande auprès de mes amis et ma famille. Mais lorsqu'une grève arrive c'est le client qui est touché. N'y a t il pas d'autres moyens que de prendre en otage les passagers qui attendent depuis de mois pour partir en vacances ?

7.Posté par Mel le 16/03/2017 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est penible ces greves!

8.Posté par jean pierre le 16/03/2017 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi depuis très longtemps,je n'utilise plus air France car j'ai peur de ne pas partir!!!et encore plus de ne pas revenir dans les temps,ce qui m'est déjà arrivé, et en plus j'ai fait un procès à air France mais air France a préféré payer avec un protocole d'accord, alors évitons Air France qui nous prend pour des usagers et pas des clients!!!

9.Posté par Harry Cantoney le 16/03/2017 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une grève chez AF : Est-ce vraiment de l'information ?
Un nouveau mouvement qui incitera encore plus les clients à jeter leur carte FB.
J'ai toujours résisté à la tentation, mais pour combien de temps encore ?
Profitez bien du système les ptits gars ( et les ptites filles ), le Dieu Chronos s'occupe déjà de vous et de votre Entreprise.
Pourriez-vous nous expliquer la motivation de votre mouvement ?
Vous n'êtes pas satisfaits des propositions d'accord que vous propose votre employeur quant à votre avenir et celui de feu Boost. Jusque là, tout le monde comprend et vous n'avez probablement pas tord.
Donc, vous ne signez pas. Jusque là, tout le monde à compris.
Mais pourquoi faites-vous grève ?

10.Posté par yohanny le 16/03/2017 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la reponse est dans votre ecrit....renseignez vous ....avant de cracher sug les gens regarder d abord le cahier des charges

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com