Loading


« Avis consommateurs » : la norme française pour authentifier les commentaires bidon suffira-t-elle ?

la chronique de Claude BOUMAL


TourMaG.com vous livre les dernières actus du secteur chaque mardi, en partenariat avec la Lettre ''Voyage & Technologies'' : tendances, innovations, actualité... reflets d'une veille pour tout savoir du secteur Voyage & Technologies.



Les sites de commerce en ligne seront toutefois libres d'adopter ou pas cette norme mais, selon Olivier Peyrat, directeur général de l'Afnor, « ceux qui souhaitent conforter leur crédibilité et leur notoriété ne pourront s'en passer ». Photo-libre.fr
Les sites de commerce en ligne seront toutefois libres d'adopter ou pas cette norme mais, selon Olivier Peyrat, directeur général de l'Afnor, « ceux qui souhaitent conforter leur crédibilité et leur notoriété ne pourront s'en passer ». Photo-libre.fr

D'ici la fin de l'année prochaine, l'Association française de normalisation (Afnor) va donc mettre en place un système de norme qui devrait permettre de vérifier l'authenticité des avis postés sur les sites marchands. La France sera ainsi le premier pays d'Europe à disposer d'une telle norme.

Celle-ci devra définir les pratiques garantissant la fiabilité des « avis des consommateurs » et permettre de mieux identifier les auteurs des messages. C'est en croisant les avis laissés par un même internaute que l'Afnor espère vérifier leur pertinence. Les commentaires seront encadrés afin d'éviter que les sites marchands ne censurent ceux qui sont négatifs.

Le projet sera soumis à enquête publique mi-2012 par le biais d'Internet, de sorte que chaque consommateur pourra donner son… avis sur le projet.


Les sites de commerce en ligne seront toutefois libres d'adopter ou pas cette norme mais, selon Olivier Peyrat, directeur général de l'Afnor, « ceux qui souhaitent conforter leur crédibilité et leur notoriété ne pourront s'en passer ». [TF1]


Cette norme concernera évidemment aussi, et au premier chef, les sites d'e-tourisme et de voyage, puisque ce sont manifestement les graves soupçons qui se sont portés sur TripAdvisor — qui a fait entre-temps son entrée en Bourse — qui ont été en grande partie à l'origine de cette initiative.


Il n'aura d'ailleurs fallu guère de temps à Expedia, à présent que TripAdvisor est sorti de son giron, pour lancer ses « avis vérifiés » et communiquer largement sur   la méthode utilisée : un formulaire envoyé par e-mail aux seuls clients qui auront utilisé les services d'un hôtel. Ce système, dont le lancement officiel est imminent aux Etats-Unis, est déjà utilisé en Australie et en Nouvelle Zélande. [tnooz]

L'adoption d'une norme, en France, suffira-t-elle pour autant à éradiquer les commentaires « bidon » des sites de voyage et, par voie de conséquence, à nettoyer le marché des officines obscures qui rédigent ces commentaires moyennant espèces sonnantes et trébuchantes ? Il est permis d'en douter.

D'abord parce que cette mesure ne concernera que la France, et que rien ne devrait empêcher les TripAdvisor et autres de « nationaliser » ses commentaires tout en continuant à publier ce qu'il veut ailleurs. Ensuite, parce qu'il nous étonnerait que de petits malins ne trouvent pas bientôt la parade à ce qui apparaît, encore une fois, comme un gadget bien peu fiable.

A propos, parmi les commentaires que générera l'enquête publique, combien y en aura-t-il de faux ? C.B.

 

Grâce aux les progrès de la technologie en matière de sécurité, les avions biréacteurs comme les Boeing 777 et 787 « Dreamliner » pourront désormais se contenter de ne se trouver à 5H30 d'un lieu d'atterrissage convenable et désormais passer au dessus du Pôle Nord, ce qui réduira les temps de vol d'au moins 5 heures pour les très grandes distances.

Ainsi, Tahiti, qui se trouvait jusqu'à présent à 23 heures de vol au départ de Londres via Los Angeles, n'en sera plus qu'à 17 heures, ou Honolulu, qui ne sera plus qu'à 13 heures de Los Angeles contre 18, ou les Iles Fidji, à 18 heures de Londres, contre 24 via Séoul. Par la même occasion, ces temps de vols raccourcis signifieront également des économies de carburant et de rejets de CO2.

C'est la compagnie Air New Zealand, avec son vol Los Angeles/Auckland, qui sera la première à bénéficier de cette nouvelle réglementation. [The Daily Mail]

 

Les compagnies aériennes devraient désormais, dès 2012, enregistrer un nombre significatif de réservations effectuées via un mobile, estime Herny Harteveld, co-fondateur de l'Atmospher Research Group, et un des meilleurs analystes de l'industrie du voyage. [CNN]

 

Autre « success story » californienne qui, depuis son lancement en août 2008, a déjà convaincu plus de 110.000 utilisateurs dans 192 pays, Airbnb est en passe d'ouvrir un bureau à Paris, début 2012.

Airbnb est un site de mise en relation entre particuliers qui, disposant d'une habitation et désireux d'arrondir leurs fins de mois, la proposent à des voyageurs qui souhaitent louer une chambre, un appartement, ou encore un bateau ou un chalet. Airbnb se rémunère par une commission d'environ 12 p.c. sur chaque transaction. Avec 3.000 annonces, Paris est déjà la seconde ville la plus prisée du site, après New York. [La Tribune]

 

L'étude bisannuelle du secteur des agences de voyage, commissionnée par TravelClick, montre clairement le rôle crucial des GDS dans la génération de revenus : 84 p.c. d'entre eux déclarent utiliser leur plate-forme GDS au moins autant que précédemment, voire davantage. C'est d'autant plus significatif que, en 2009, seuls 26 p.c. des agents de voyage disaient utiliser le GDS plus qu'auparavant.

L'étude a été réalisée auprès des agences d'Amérique du Nord, de la région EMEA et d'Asie-Pacifique entre le 15 octobre et le 4 novembre. Elle montre aussi que les deux tiers des agents de voyage sont attentifs aux messages promotionnels qui leur sont adressés via le canal des GDS. [PR Newswire]

 

Un consortium formé par l' ECTAA , HOTREC, ITH, l'Université Bocconi à Milan et la société bruxelloise de communication ZN a été agréé par la Commission Européenne pour le développement d'un projet pilote destiné à faciliter la création d'un environnement digital transparent pour le tourisme en Europe et faciliter l'intégration de petites entreprises dans les réseaux globaux de tourisme. Doté d'un budget de 1,95 M€ sur 30 mois, le projet P.ICT.URISM doit aboutir à la création d'une architecture technologique commune de process et de modèles d'échanges de données. [ Travel Daily News ]

 

La lettre d'Hector , incontournable du monde des aéroports, a imperturbablement poursuivi sa publication en 2011 pour pouvoir encore éditer son 150 ème numéro le 31 décembre à… 23 :50 h !

 

 

SACHEZ ENCORE QUE…

 

D'importants changements sont aujourd'hui observés dans les comportements et les attentes des touristes chinois qui partent à l'étranger, délaissant de plus en plus les voyages en groupes organisés, comme le remarque le site du salon ITB Berlin, pour délibérément « quitter le troupeau » : autant de nouvelles opportunités pour attirer en Europe un segment lucratif.

 

Claude Boumal

 


Rédigé par La Rédaction le Lundi 2 Janvier 2012
Lu 3115 fois
Notez

Tags : boumal






Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.