Loading


Carlson Wagonlit Travel : l’embargo cubain fait tomber des têtes en France

2 responsables régionaux ''démissionnés''


Mano Giardini, ex Protravel et directeur régional de Carlson Wagonlit Travel (Centre-Est) et son homologue de Strasbourg, Valérie Adillly (région Est), ont été démis de leurs fonctions ce lundi. Les agences dont ils avaient la responsabilité ont trop vendu de dossiers sur Cuba, alors que la destination est toujours sous embargo. Explication.



Carlson Wagonlit Travel risque une amende de 38 000 dollars par personne s’étant rendue à Cuba grâce au concours d’une entreprise américaine./photo JDL
Carlson Wagonlit Travel risque une amende de 38 000 dollars par personne s’étant rendue à Cuba grâce au concours d’une entreprise américaine./photo JDL
La nouvelle est tombée, brutale, ce lundi après midi.

Deux responsables régionaux de Carlson Wagonlit Travel ont été sacrifiés sur l’autel de la politique internationale de CWT Monde. Ils n’auraient pas respecté le sacro saint embargo américain toujours en vigueur sur Cuba.

On pensait cette problématique reléguée aux oubliettes de la politique internationale. Il n’en est rien.

L’embargo américain sur Cuba est bel et bien vivace et il vient de coûter leur job à deux directeurs régionaux de Carlson Wagonlit Travel France.

Que leur reproche-t-on ? Tout simplement de ne pas avoir été suffisamment attentifs à la nature des ventes de leurs agences.

Plus difficile à dire qu’à faire en cette période de disette des ventes me direz-vous. Mais dura lex sed lex : un Groupe 100% nord-américain, fût-il basé en France, doit souscrire aux mêmes obligations légales que s’il était sur le sol américain.

Amende de 38 000 dollars par pax à Cuba

Constatant que les agences sous l’autorité de Mano Giardini, ex Protravel et directeur régional de Carlson Wagonlit Travel (Centre-Est) et celles du périmètre de son homologue de Strasbourg, Valérie Adillly (région Est), avaient commercialisé de nombreux dossiers sur Cuba, le Groupe a exigé aussitôt leur tête.

C’est un audit du Groupe qui aurait découvert le pot aux roses. “Le Groupe a voulu faire un exemple.

Mais il était important que l’on sache la raison du départ de ces deux responsables”
, souligne une source près du dossier.

Selon la même source, Carlson Wagonlit Travel risque une amende de 38 000 dollars par personne s’étant rendue à Cuba grâce au concours d’une entreprise américaine.

Voilà qui ne devrait pas faire les affaires des agences de voyages, trop contentes de pouvoir vendre des dossiers sur une des rares destinations qui marchent en ce moment. Si en plus il faut trier...

PS : le départ de Franck Demortières, évoqué dans la presse ce lundi, n’aurait rien à voir avec l’affaire en question. Ce dernier quitte l’entreprise pour un “projet personnel”.

L'embargo des États-Unis contre Cuba

L'embargo des États-Unis contre Cuba (décrit à Cuba par le terme espagnol el bloqueo qui signifie « le blocus ») est un embargo économique, commercial et financier à l'égard de Cuba par les États-Unis mis en place le 7 février 1962 à la suite de nationalisations expropriant des compagnies américaines.

En 2011, l'embargo est officiellement toujours en place, ce qui en fait le plus long embargo commercial de l'époque contemporaine. Cependant, l'embargo ne concerne ni les produits alimentaires, ni les médicaments, depuis le début des années 2000.

Dans les faits, les États-Unis sont les premiers fournisseurs de produits alimentaires de Cuba et assurent entre 35 à 45 % des importations de nourriture de l'île.

L'embargo demeure un sujet particulièrement controversé : la controverse est notamment alimentée par l'emploi, à la place d'« embargo », du mot « blocus » par les partisans du régime cubain.

Ce dernier terme est parfois repris par l'Assemblée générale des Nations unies, qui a condamné en 2009 pour la 18e fois le « blocus » dans le communiqué version française et l'« embargo » dans la version anglaise, par 187 voix contre 36.

L'Union européenne est opposée à l'embargo car il affecte ses propres relations commerciales, elle soutient en revanche « un processus de transition progressif et pluraliste et qui permette d'améliorer le niveau de vie des Cubains ».

Pour en savoir plus source Wikipedia

Rédigé par Jean da LUZ le Lundi 2 Juillet 2012
Lu 11031 fois
Notez


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par Jenna le 20/08/2012 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne vous en prenez pas aux américains, ce ne sont pas eux qui ont virés ces 2 DR mais bien CWT France ! Ils ont juste peur du retour de baton alors ils paniquent et virent des gens.
Ok l'embargo est complétement absurde mais notre cousin américain n'a pas tous les tords ! Faut arrêter de croire les français sont bien sous tout rapport...

27.Posté par anonyme du groupe le 08/07/2012 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
inadmissible, dans ce métier ou tout le monde se donne tant,oû la crise et l'incertain font peur a tous, se servir d'un prétexte comme celui de CUBA pour licencier 2 cadres, on n'y croit pas... en février 2012 encore on nous donnait des chemins détournés pour vendre la destination alors que le
système informatique n'est vérouillé que depuis le 3 juillet . tout cela ne fait que ternir la réputation du réseau et nous attendons évidemment la suite, car jusqu'ou iront ils???
Valérie et Mano battez vous nous vous soutiendrons jusqu'au bout

26.Posté par A le 06/07/2012 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Connaissez vous le slogan de Carlson ? "le monde vous tend la main" ! maintenant ils peuvent mettre....SAUF CUBA ! sinon on peut ENCORE les attaquer pour publicité mensongère !

25.Posté par Rial le 06/07/2012 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais c'est une blague cette info?

24.Posté par mout le 05/07/2012 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comment peut on tolerer qu en france on puisse licencier des personnes qui s investissent depuis de longues années dans leur travail sous pretexte d un embargo étranger au mépris des lois francaises ? ou va t on ? je comdamne les agissements du groupe Carlson et appel au boycott de ses agences.
courage Mr Giardini et ne vous laissez pas faire .

23.Posté par Gunter le 05/07/2012 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai été viré de cwt pour moins que ça.
Quelle hypocrisie!
Dans le business travel, les dossiers pour Cuba sont réservés par les plateaux français et les billets sont émis par une agence francaise qui n'est pas sous capital américain (son nom est cité dans un post).
Le montage est tellement bien fait, que non seulement les clients ne comprenaient pas pourquoi ils étaient débités par une autre agence que celle qui gérait leur déplacement, mais en plus, cette dernière ne le comprenait pas non plus...
Ils lues à fallut des mis pour comprendre...
What did you expect?


22.Posté par Guill le 05/07/2012 20:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mettre en défauts et licencier 2 cadres d entreprise qui font leur travail correctement depuis de nombreuses années suite à un embargo ....des états unis et alors que carlson proposait ces destinations c est du n'importe quoi

21.Posté par F le 05/07/2012 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comment une telle entreprise apparement si à cheval sur des questions politiques a t elle pu ne pas se rendre compte que ses agences francaises continuaient à vendre la destination de CUBA ?
surtout si des instructions avaient été données aus dirigeants francais, j imagine que cette société dispose de comptes détaillés permettant ainsi un controle des ventes, non ?
de plus, si cette destination était interdite à la vente, pourquoi les employés ont ils pu la proposer à leur client via leur système informatique ?
ah oui ca rapporte du fric et donc des dividendes pour les actionnaires !!

la vraie question est donc de savoir pourquoi voulait on la tête de ces 2 DR
économies de 2 salaires de cadres ? ou tout simplement la volonté de placer d'autres personnes à ces postes ?

alors messieurs les américains, assumer vos choix sans vous retrancher derrière des pseudos problèmes politiques et ayez au moins le courage d'expliquer a ces 2 personnes le pourquoi de leur licenciement.

j'espère en tout cas que ces 2 personnes pourront se défendre contre de tels agissements totalement arbitraires, et qu ils obtiendront gain de cause face aux responsabilités qu'ils exercaient dans cette société.

20.Posté par Claudine le 04/07/2012 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout simplement honteux, scandaleux... licencier 2 cadres qui donnent tout depuis de nombreuses années, ca devient n'importe quoi il faut se révolter d'une telle décicion!
Egalement fidèle à cette entreprise je ne suis pas prète d'avoir de nouveau recours a eux...
Grosses pensées pour ces 2 cadres... ne vous laissez pas faire !!

19.Posté par fidel casserole le 04/07/2012 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut aller très loin comme ça !!
1- Si j'ai bien compris, Carlson a fait un joint-venture avec le groupe TUI France qui programme Cuba dans sa production !!!
N'est-ce pas une forme indirecte de détournement de l'embargo là aussi ???
2- Chaque employé embauché a t'il effectué à un moment de sa carrière professionnelle (y compris avant d'avoir été embauché chez Carlson ???) un éductour à destination de Cuba ?
3- un des employé de Carlson a t'il déjà fumé un cigare cubain ?
4- a t'il visite le stand de Cuba à Top résa ??

etc, etc.... Dura lex, Sed lex.

18.Posté par Sylvain le 04/07/2012 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle EXCUSE FACILE de faire sauter ces 2 DR qui rapportent de l'argent à leur entreprise RAPPELONS-LE.

A contrario et pour faire un //, dans l'affaire Kerviel, ce dernier fait perdre 5 millards d'Euros à la Soc Gen et il n'y a que lui (situé tout en bas de l'échelle des traders) qui saute et on nous fait croire qu'il n'y a que lui de coupable dans cette affaire !!?!?!!???... On pense tous plus ou moins que d'autres étaient au courant. C'est obligé et en même temps c'est tellement gros (cf. ENRON aux US)

Mais revenons à nos moutons. Là, on vire 2 personnes, qui j'imagine, ont quand même dû faire passer l'infos officielle de leur direction américaine sur l'obligation de respecter cet embargo; mais qui contre leur gré ont rapporter de l'argent à leur groupe (euh à leurs dirigeants) en faisant ces ventes cubaines (il n'y ont pas envoyer des terroristes non plus !)
Si la direction assume leur choix, cela voudrait dire que dans les semaines à venir, ceux qui auraient vendu du Cuba par ci par là devraient s'inquiéter quand à leur sort.

Déjà qu'on nous bassine avec CETTE CRISE qu'on subit A CAUSE DE NOTRE ÉTAT ET NOS GRANDS DIRIGEANTS assoiffés de profits, alors là si en plus, il faut trier/filtrer les ventes; on va où là.

Et la concurrence déloyale dans tout ça... Rappelons que d'autres sites partenaires de CWT proposent encore aujourd'hui la destination de Cuba (havana tour, fab-travel.com et j'en passe...), destination en vogue d'ailleurs.
Très motivant pour les salariés du groupe ça... Petites pensées pour eux d'ailleurs. Les jours à venir ne vont pas être des plus faciles à gérer.

17.Posté par Slk le 03/07/2012 23:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que faire contre des américains qui ne pensent qu à détruire tout ce qu ils touchent!!! Ils devraient se concentrer sur de veritable problèmes humains et non pas de voyage!! Made in USA !!! Courage!!!

16.Posté par BM le 03/07/2012 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est du grand n'importe quoi. Le droit US qui s'applique au code du travail français ??
Licencier deux cadres qui n'ont fait que donner de leur personne pendant de nombreuses années pour se voir jeter sans ménagement pour une faute qui ne leur incombe pas. Un seul mot : honteux. Les salariés de ce groupe doivent avoir une piètre image de leur hiérarchie.

15.Posté par Shoushe le 03/07/2012 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, je suis de jour en jour toujours plus surpris de la c...humaine, comment voulez-vous comprendre le comportement de ces dirigeants venus d'un pays regardant encore Mickey, science fiction et compagnie, cette histoire me rappelle un épisode de 24 heures avec jack bauer, oui Mano espion Cubain !!!!!!!! Tout simplement bidon, mais plus réaliste l'idée de Daniel: un embargo français de cette agence de voyages qui nous vend l'apologie de leurs "pensées" à travers leur voyage sur mesure, je trouve courageux mano d avoir vendu du rêve aux français et de l'espoir à l humanité.........

14.Posté par M et G le 03/07/2012 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Inadmissible que les lois américaines s'appliquent en France !!! Connaitra t-on un jour les véritables raisons de l'éviction de Mano Giardini et de son collègue ? HONTEUX ...Ne vous laissez pas faire.

13.Posté par Anonyme le 03/07/2012 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Honteux! Scandaleux! L'image de cette société s'en trouve bien ternie... Comment la direction française peut-elle tolérer cela ? Client fidèle depuis de nombreuses années (groupe de 30 personnes par an), je me refuse à avoir encore recours à leur service...sans douter que de nombreux autres clients suivront cette voie

12.Posté par Ju le 03/07/2012 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Ergonaute,

Les choses devraient peut-être s'arranger pour les 2 concernés en lisant l'article via le lien ci-dessous :

http://www.legrandsoir.info/+francois-hollande-moi-president-les-lois-americaines-ne-s-appliqueront-pas-en-france+.html#reactions

Merci Mr Hollande !!!

11.Posté par Ergonaute le 03/07/2012 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a quelque chose que je n'arrive pas à comprendre : comment le fait d'être une entreprise possédé par un actionnariat étranger peut imposer une quelconque partie du droit à la filiale étrangère : le droit du travail US ne s'applique chez CWT France, pas plus que le droit commercial US ne s'impose, etc
Est-ce que la rédaction saurait donner un avis argumenté sur la légalité réelle de la transposition de cette loi américaine dans une filiale française ?
Si demain CWT est racheté par un actionnaire mormon, la polygamie sera-t'elle imposée chez les employés français ? :)

10.Posté par BK le 03/07/2012 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que tout le personnel de CWV FRANCE se révolte contre de telle décision prise par les Américains ! Inacceptable, malhonnête, et surtout intolérable !

9.Posté par ponset le 03/07/2012 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OK CWT est une entreprise 100 % nord américaine mais elle exerce son activité sur le territoire français par le biais de CWT Distribution SAS qui est une société de droit français ! Il parait inconcevable qu'une entreprise de droit français puisse licencier des salariés au prétexte qu'ils ne respectent pas la législation d'un pays tiers !
Est-ce qu'un spécialiste du droit du travail pourrait nous éclairer sur ce point ?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Septembre 2014 - 08:24 Tourcom référence Belambra Clubs

















eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.