TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Chemins de Sable et Ushuaïa Voyages en liquidation judiciaire

Toutes les marques d'Olivier Théry ont disparu


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Mardi 17 Décembre 2013

Le voyagiste Chemins du Globe est en liquidation judiciaire. Une disparition discrète pour un TO qui exploitait la marque Ushuaïa Voyages et qui avait lancé en grande pompe un site de voyage en direct il y a peine un an.



L'équipe d'Olivier Théry lors du lancement du site Voyages-en-direct en 2012. DR
L'équipe d'Olivier Théry lors du lancement du site Voyages-en-direct en 2012. DR
Lorsque l'on sonne à la porte du voyagiste Chemins du Globe, à quelque pas de la Bastille, ce n'est pas Olivier Théry son directeur qui nous ouvre, mais un ouvrier, occupé à repeindre les locaux.

En effet, le TO aurait quitté les lieux depuis juillet dernier en toute discrétion.

Même l'équipe d'Hurtigruten, pourtant voisine n'est pas au courant.

Chemins du Globe exploitait les marques Ushuaïa by Ethnica Voyages mais aussi Voyages-en-direct.

Il a été mis en liquidation judiciaire le 2 octobre dernier par Actis Mandataires Judiciaires.

Selon Infogreffe, les derniers comptes déposés le 1 décembre 2012 faisaient état d'un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros pour un résultat à déficitaire de 58 817 euros.

Le TO avait perdu son agrément APST le 7 octobre avant d'être radié 15 jours plus tard.

"Aucun client n'a été lésé" assure Emmanuel Toromanof le secrétaire général de l'APST.

Même s'il reste encore trois mois pour envoyer les réclamations, il semblerait que l'agence ait proprement soldé tous ses comptes avant de fermer.

La désintermédiation : un marché difficile

Très impliqué dans le tourisme durable, Ushuaïa by Ethnica Voyages avait été élu aux trophées du tourisme responsable en 2008-2009.

En septembre 2012, Olivier Théry et son équipe s'étaient lancés dans une nouvelle aventure via un site de désintermédiation : Voyages-en-direct.

Une plateforme mettant en relation directe 68 pays et 140 réceptifs dans laquelle Olivier Théry avait investi 80 000 euros en marketing et publicité pour séduire 10 000 clients d'ici trois ans.

L'affaire n'a semble-t-il pas marché comme prévu.

Olivier Catrou, qui a lancé presque en même temps le site Trace Directe n'est pas au courant de la disparition d'un de ses concurrents.

"Je ne regarde pas trop ce qui se fait ailleurs. D'autant plus que notre modèle fonctionne bien. Nous avons atteint notre objectif de 1000 clients et nos premiers repeaters sont déjà là" se félicite-t-il.

A coté, Evaneos, le pionnier, a fait partir 11 000 clients en 2012. Mais reste très discret sur ses chiffres.

"Nous sommes dans une logique de croissance plutôt que de rentabilité. Nous investissons beaucoup pour développer de nouveaux outils et améliorer l'expérience client" explique Eric La Bonnardière, le directeur.

Au final, le modèle du voyage "désintermédié" présenté comme une alternative aux TO, reste un secteur compliqué à traiter dans lequel mieux vaut avoir les reins solides pour investir.

Lu 4645 fois

Notez


1.Posté par jaipatoucompris le 18/12/2013 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
''Nous sommes dans une logique de croissance plutôt que de rentabilité''

Je me sens vraiment comme un gros NUL ce matin.
Je pensais humblement qu'une entreprise devait être rentable pour fonctionner !

2.Posté par El che le 18/12/2013 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour répondre à JAIPATOUCOMPRIS

"Je pensais humblement qu'une entreprise devait être rentable pour fonctionner !"

Dans un premier temps par forcement !

Comme dans le cas d'evaneos où de l'argent est injecté par des investisseurs institutionnels (banques, fonds etc...), ils cherchent plutôt a se positionner dominant sur un marché....

Nous sommes en 2013 dans une société où le capital à beaucoup plus d'influence que le travail sur la réussite d'un projet.

Comme dans le cas de PlanetVeo et son directeur DE Becdelièvre, Evaneos et son directeur DE la Bonnardière savent très bien chercher des fonds pour leurs entreprises.
Je m'abstiendrais de faire une étude sociologique.....sur la trajectoire sociale et la relation capital - travail.

J'espère que les investisseurs savent dans quel modèles ils investissents, cela reste toujours des intermèdiaires et à long termes ils vont disparaitres....

Au final , Il ne restera que les sociétés 100% sans-intermédiaires, 100% intégrés , 100% nouvelles technologies avec une gestion plutôt du style " père de famille - long terme ".

Pour moi, ce qui dicte la gestion de mon entreprise ce sont les mots de platon : Le beau, le vrai et le juste.

a+

El ché

3.Posté par Eric le 19/12/2013 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous. N'en déplaise aux journalistes, mon nom est La Bonnardière et non De La Bonnardière :)

4.Posté par karo2 le 19/12/2013 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Aucun client n'a été lésé" assure Emmanuel Toromanof le secrétaire général de l'APST.

..Et les réceptifs partenaires ??? à l'autre bout de la chaîne de cet homme " Très impliqué dans le tourisme durable "...

5.Posté par elché le 20/12/2013 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui karo2,

La plupart du temps les "lésés" sont les réceptifs au bout de la chaîne (hôtelliers ou agences réceptives) avec aucun recours possible.
Le climat est de plus en plus tendu et les personnes se comportent de plus en plus comme des loups. Je souhaite de tout coeur que l'équipe de chemin de sable puisse rebondir et retrouver un travail au plus vite....




6.Posté par onat le 01/12/2014 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
du moment que chemin de sable a été liquidé comment faire pour un partenaire étrangé qui a eu gaine de cause avec un jugement dans son pays (Algérie) contre chemin de sable pour le non paiement des factures d'une somme importante quelle est la procédure a suivre pour récupérer l'argent de l'entreprise ou plus tôt chez qui faut il s'adresser merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com