TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Doublement garantie financière APST : la pilule est amère pour les professionnels...

Ils doivent désormais déposer 200 000 euros


Rédigé par Pierre Coronas (avec C.E.) le Lundi 3 Novembre 2014

L'accueil des professionnels du tourisme à l'annonce du doublement du montant minimal de la garantie financière pour les opérateurs de voyages et de séjours est mitigé. Si certains comprennent et acceptent la décision, d'autres ont beaucoup plus de mal à avaler la pilule.



Alors qu'ils viennent de recevoir l'appel à cotisation exceptionnel de l'APST, la hausse du montant minimal de la garantie financière a du mal à passer pour beaucoup de professionnels du tourisme - DR : Photo-Libre.fr
Alors qu'ils viennent de recevoir l'appel à cotisation exceptionnel de l'APST, la hausse du montant minimal de la garantie financière a du mal à passer pour beaucoup de professionnels du tourisme - DR : Photo-Libre.fr
Qu'ils soient compréhensifs, désabusés, déçus, amers ou en colère, les professionnels du tourisme n'ont en tout cas pas manqué de réagir à l'annonce du doublement du montant minimal de la garantie financière).

Depuis la publication, samedi 1er novembre 2014, au Journal Officiel, de l'arrêté qui modifie les conditions de fixation de la garantie financière des agents de voyages et des opérateurs de séjours (23/11/2009), il est désormais de 200 000 euros.

Une modification légale qui s'applique donc autant aux adhérents de l'Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme (APST) qu'à ceux qui ont souscrit chez des opérateurs privés (banques, compagnies d'assurances...).

Pour certains, cette hausse était inéluctable. "C'est normal, réagit ainsi Laurent Abitbol, Président de Voyamar-Aérosun.

Quand les montants des sinistres augmentent année après année, il est logique que le montant de la garantie financière augmente aussi."

Il estime que l'APST, chez qui il adhère, devrait "fixer le montant des cotisations en fonction de la conjoncture et éventuellement le diminuer les années où la situation s'améliore."

Pour le Président de Voyamar-Aérosun, cette hausse témoigne de la volonté des autorités de renforcer la protection des touristes qui ont recours aux services d'agences de voyages et de tour-opérateurs. "Une bonne nouvelle", selon lui.

Comment les grosses faillites arrivent-elles ?

En revanche pour d'autres, cette annonce a vraiment du mal à passer.

C'est le cas notamment du patron d'un groupiste. Il se montre d'autant plus désabusé qu'il vient de recevoir l'appel à cotisation exceptionnel de l'APST pour répondre à la tension de sa trésorerie.

"On ne peut pas doubler la prime du jour au lendemain. C’est quand même hallucinant, je reste dubitatif. Cela pose des questions, répond-il.

Il faudrait gratter pour savoir vraiment comment les grosses faillites arrivent. Mais je manque d’éléments.

Par ailleurs, quand vous commencez à décliner, il y a aussi, je pense, une question de déontologie.

Pour ma part j’ai deux licences, donc deux garanties financières et deux cotisations à l'APST, cela fait un peu beaucoup.
"

Dur pour les indépendants

Le doublement du montant minimal de la garantie financière tombe également très mal pour les points de vente qui ne sont pas soutenus par de grands groupes ou d'importants réseaux.

La directrice d'une agence de voyage indépendante du Sud de la France considère cette hausse injuste pour les distributeurs.

"Je veux bien cotiser encore plus à l'APST, mais je ne comprends pas pourquoi, nous agences de voyages, ne sommes pas couverts au même titre que les tour-opérateurs et les groupistes en cas de sinistre."

Pour appuyer son propos, elle explique que lors de la défaillance d'Autrement Voyages, en mai 2013, elle a dû débourser 15 000 euros pour faire partir des clients.

"J'ai alors appelé l'APST qui m'a répondu qu'elle n'aurait pris en charge ces clients que s'ils avaient acheté leur séjour directement auprès du TO. L'APST encouragerait-elle les touristes à se passer des agences de voyages ?", s'interroge-t-elle.

Elle précise être en procès avec son assureur depuis afin de récupérer la somme qu'elle a réglée.

Lu 5246 fois

Notez


1.Posté par MANDRAKE le 04/11/2014 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai alors appelé l'APST qui m'a répondu qu'elle n'aurait pris en charge ces clients que s'ils avaient acheté leur séjour directement auprès du TO.

Bcp d'Agences semble découvrir seulement aujourd'hui que l'APST n'est pas là pour protéger les Agences des liquidations de ses fournisseurs !
Je m'interroge quand même là dessus :
- Mauvaise compréhension des AGV ?
- Mauvaise communication de l'APST ?
- Contrat flou et/ou mal rédigé ?

Les agences auraient elles été induites en erreur dès la mise en place de l'APST, sachant que les bonnes années ont caché cette situation jusqu'à aujourd'hui ?

2.Posté par Laurent jy le 04/11/2014 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La garantie finaciére à 200 000 € , beau tour de passe passe de l'APST pour rétablir ses comptes ou simple coïncidence ? Et le SNAV , censé proteger ses adhérents , quelle est sa position ?

3.Posté par Rick Sailor le 04/11/2014 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à toutes et tous

L'APST a des limites de garanties clairement expliquées. Le contrat est clair. Il suffit de le lire.
On ne découvre pas la loi après mais avant.

Le souci est ailleurs. Les assureurs, toutes structures d'entreprise confondues, appliquent des calculs du risque. Sur 100 € assurés, à peine 15 € sont utilisés pour payer des sinistres. Comment ? Via des logiciels d'analyse de risque qui peuvent (avec des algorithmes puissants) anticiper et calculer ce que le client peut ou pourra coûter le temps de son contrat.

Seules les catastrophes naturelles (et encore) ne sont pas prévues mais comptablement analysées (elles pèsent 6% des primes).

Comment l'APST a-t-elle pu donner sa confiance à des escrocs notoires qui en sont aujourd'hui à leur 3ème boites et que tout le monde connaît . La réponse est simple : "place aux jeunes" qui ne s'appuient pas sur l'affectif pour gérer.

Regardez les autorités du tourisme, toutes ont 60, 70 ans. Toutes se connaissent. Toutes s’aident. Ce n’est pas du business sérieux, c’est de la fantaisie économique. En favorisant les copains, elles entravent les jeunes entrepreneurs. En favorisant la production, elles pénalisent les distributeurs.

Mais voilà, des jeunes, il n'y en a pas. Pas qui aimeraient s'impliquer. Et pourtant, c'est leur argent et leur avenir qui est en jeu.

On peut en parler sans fin, le souci est dans les dirigeants des structures collectives et non en chacun de nous. Sans un coup de balai sévère des moutons noirs, rien ne pourra se faire !

Bien à vous
Rick

4.Posté par MANDRAKE le 04/11/2014 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Rick.
Je suis bien d'accord avec vous que le contrat est clair,. Je m'étonne simplement de voir des agences tomber des nues en découvrant cette situation de fait ! Il n'y en aurait qu'une, passe encore ...mais ce n'est pas vraiment le cas !
Quant aux escrocs notoires, tout le monde les connait dites vous !
Ah bon ?...... Eh bien vous en avez trop dit ou pas assez !
J'aimerais bien les connaitre moi !

Quand à nos instances, c'est comme en politique. Ce sont les mêmes têtes que l'on croise depuis 25 ans (llà je parle pour moi...). Et l'implication, c'est comme en politique, il faut s'y investir à 100 % !
Or, on a tous un métier et des affaires à faire tourner !

5.Posté par Jacky18 le 04/11/2014 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve que c'est un peu exagéré ! la modification a été faite vraiment à la rapide sans avoir consulté les instances du tourisme et les professionnels. Je tiens à remercier les personnes qui ont fait cette modification du montant de la garantie financière. J'étais prêt à reprendre une agence de voyages à mon patron qui voulait arrêter du fait de son âge tout était ok et je vois que mon rêve va s'achever par un échec. Je ne vois pas quel établissement financier va me suivre sans des garanties pécunières. Je pense que l'on pouvait distinguer les agences (petites moyenne ou grandes) je vois simplement que l'on veut que des grands groupes et que les agences indépendantes vont être amenées à disparaître. Bravo encore ! ça fera simplement du chômage en plus !

6.Posté par Mo le 05/11/2014 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc si je comprend bien, désormais toutes nouvelles personnes souhaitant innover/créer sa boite dans ce secteur doit se porter caution solidaire à hauteur de 200.000 euros ? Via ses bien immobiliers perso en gros !!
Non mais dans quel monde vit-on ?!!
Je voulais créer ma boite (nouvel opérateur de voyages - vente packages), alors 100 000 euros je galère déjà mais alors 200 000 euros : c'est tout à fait impossible. J'abandonne mon projet.
Et continue de travailler pour un grosse boite dont je n'adhère pas du tout aux valeurs. Quelqu'un a d'autre solutions ? Please je suis au fond du fait-tout là !
Mo

7.Posté par anne le 05/11/2014 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
n'y vont pas par 4 chemins ! en effet garantie financière 200 000 € = contre garantie de 50%,faut pouvoir ! mais au delà de ça ce qui m'interpelle c'est de voir que ce montant comme celui à 100 000 € est le même pour toute taille d'agence !!! faudrait peut être se pencher là dessus car pas logique. Y a t"il seulement une logique ? bref, encore une fois, une décision prise sans concertation des principaux concernés....

8.Posté par CEDRINA le 05/11/2014 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mo, je suis dans la même galère...mais je ne veux pas abandonner et leur donner raison à ces gros opérateurs...l'innovation passe par les nouveaux sur le marché et je vais me battre...
Il faut revoir ton montage, envisager de faire rentrer des investisseurs qui peuvent t'aider financièrement en t'apportant des contre garanties suppl... ils t'apporteront en plus leur réseau et leur expérience, mais attention à bien rester maître de ton projet !!! Bon courage

9.Posté par Laurent le 08/11/2014 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Même problème, jeune petite agence qui a déjà eu beaucoup de mal à garantir 100 000€, mais de bons débuts avec en fin de compte une agence viable avec seulement 350 000€ de chiffre d'affaire. Selon l'ancien taux de 10% ce seraient logiquement 35 000€ qui pourraient servir à nous garantir. Avec le nouveau taux de 20%: 70 000€. L'augmentation de ce montant minimum de la garantie financière m’apparaît clairement comme une volonté d'évincer les nouveaux venus et de ne le laisser que les gros. Assez dégouttant. Révoltant.

10.Posté par Mon Tour Motos le 10/11/2014 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et au fait, comment explique-t-on que seules les agences et TO aient le montant doublé ? Les autres structures seraient-elles irréprochables ?

11.Posté par greg le 26/11/2014 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut,
mon business plan presque abouti cette nouvelle mesure vient de briser mes projets entrepreneuriat:(
tout ceci ne me rien qui vaille... une magouille qui sera peut être mise au jour comme tant d'autres...

Obstiné, je recherche des alternatives : association, collaboration, agence à l'étranger, ect...
contactez moi en privé: gregory.pezzatti@gmail.com

12.Posté par Christophe le 02/03/2015 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je découvre le montant de la nouvelle garantie dans l'appel à cotisation de l'APST.
Mais je n'ai pas 200K€ sous le pied!
Qu'est-ce qui leur permet de penser le contraire?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com