TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

TourMaGJOBS - Emploi et Formation





Emploi : "il y a toujours des débouchés pour les candidats expérimentés..."

l'interview de Valérie Dufour, responsable département Emploi


Rédigé par La Rédaction (J.daL.) le Lundi 1 Février 2010

Après une année catastrophique, les ventes et le recrutement dans le tourisme reprennent des couleurs. Nous avons demandé à Valérie Dufour, responsable de ce département, d'en évoquer les perspectives et de faire le point sur les fonctions recherchées par les employeurs.



Emploi : "il y a toujours des débouchés pour les candidats expérimentés..."
TourMaG.com - Malgré l'effondrement du secteur, le recrutement semble repartir ?

Valérie Dufour
: "En effet, le tourisme recrute toujours, malgré un net ralentissement au cours des derniers mois. Et ces dernières semaines, la tendance s'est accélérée..."

T.M.com - Quelles sont les raisons de l'effondrement brutal connu au cours des derniers mois ?

V.D. :
"Le tourisme souffre de la crise actuelle et de la baisse du pouvoir d’achat. Il souffre aussi de la concurrence d'internet qui a modifié les habitudes de réservation de la clientèle qui est de plus en plus avertie et exigeante...

Plus du quart du trafic passe désormais par la toile. Les postes en agences de voyage ont donc tendance à moins recruter. Or, la montée en flèche des transactions sur le web ne compensent pas ce ralentissement du marché de l’emploi..."


T.M.com - Tout cela influe-t-il aussi sur les comportements de recrutement des employeurs ?

V.D.
: "Bien entendu. Cela fait que les entreprises sont plus exigeantes avec les compétences des salariés.

Aujourd'hui elles recherchent des gens expérimentés et opérationnels de suite, maîtrisant l'anglais et une autre langue.

Elle recherchent particulièrement des des technico-commerciaux expérimentés, des conseillers voyages polyvalents et spécialisés sur des destinations."

Certains recruteurs peinent encore à recruter !

T.M.com - Pourquoi les commerciaux sont-ils si recherchés par les recruteurs ?

V.D.
: "C’est la réaction logique des acteurs sur un marché compliqué : lorsque l’activité marque un recul, le premier réflexe des employeurs est de renforcer leur investissement commercial afin de conquérir de nouveaux clients et ainsi limiter les pertes de revenus.

C’est une stratégie d’autant plus appliquée dans les secteurs en difficulté, comme le tourisme à l’heure actuelle, qui doit faire face à la baisse du pouvoir d’achat."


T.M.com - Les demandeurs d’emploi dans le tourisme ont-ils du souci à se faire ?

V.D.
: "Il ne faut pas non plus noircir le tableau. Certes, les perspectives ne sont pas excellentes, mais il y a toujours des débouchés pour les candidats expérimentés offrant des compétences qui peuvent permettre de gérer la situation.

Ainsi, nous avons encore de nombreuses demandes pour des postes de chefs d’agence, conseillers voyages spécialistes, technico-commerciaux, forfaitistes groupes et spécialisés en voyages à la carte, commerciaux et... certains recruteurs peinent encore à recruter !"

TM.com - Du côté des candidats, perçoit-on des mutations également ?

V.D.
: "En effet. Parallèlement, les candidats privilégient des postes évolutifs et des entreprises qui leur offriront des perspectives de carrière..."

TM.com - Au niveau du recrutement qu'est-ce qui a changé chez les DRH ?

V.D.
: "Dans l’ensemble, les entreprises sont plus prudentes, parce qu’elles ne disposent pas d’une vision à long terme comme cela a pu être le cas jusqu’à il y a un an.

Elles étaient alors assez ouvertes et proposaient facilement des CDI. Aujourd’hui, leurs recherches sont plus structurées, elles veulent des profils immédiatement opérationnels."


TM.com - Comment voyez-vous l'évolution du marché et sa reprise éventuelle ?

V.D.
: "On a senti tout de même depuis le dernier trimestre une légère reprise au niveau des recrutements... Est ce que ça va durer ? Je ne suis pas en mesure de me prononcer, en raison de l'absence de visibilité, mais la tendance générale est plutôt à l'amélioration.

Autre indicateur intéressant : le solde nettement positif des offres d'emploi chez TourMaG.com par rapport aux demandes, ce qui n'était pas le cas il y a encore quelques semaines..."

Lu 8596 fois

Notez


1.Posté par anonyme le 01/02/2010 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
s'ils peinent tant à recruter, qu'ils prennent alors le temps de REPONDRE aux candidatures qu'ils reçoivent....; et s'ils recherchent des gens expérimentés, qu'ils les PAYENT plus que 1400 eur (bruts cela va sans dire) / mois !!!!
3 ans d'expérience apparamment ce n'est pas assez.....toujours pas de CDI....si d'ici 6 mois je n'ai pas de CDI je QUITTE LE TOURISME !!

2.Posté par amélie le 01/02/2010 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai envoyé ma candidature à deux agences, la premiere ou j ai passé un entretien a préféré choisir une personne non expérimentée. ( comme je gagnais plus avec mon autre job ils ne voulaient pas s'aligner dc là c'est tout bénéf' pour eux) et la deuxieme a préféré embauché un contrat d'apprentissage... alors je pense que les employeurs préfèrent recruter mais avec un bas salaire et de moindres couts....

3.Posté par JAG le 01/02/2010 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Parole, parole , ce n'est pas la politique bling, bling mais nous n'en sommes pas très loin. Je suis d'accord avec le précédent commentaire (anonyme..)..Ah oui les recruteurs peinent à recruter...Le problème des réponses ne datent pas hélas d'aujourd'hui, cela perdure!!! Il est toujours plus facile de ne pas répondre, même par la négative que de prendre le temps de répondre, ne serait ce que par une lettre type ...Et l'emploi des seniors (que je suis)..On passe cela sous silence alors que l'on parle d'un rallongement des cotisations et donc du temps de travail et du prolongement du départ de l'âge de la retraite...Nous sommes encore très loin à ce sujet de certains de nos pays voisins européens....Je sais qu'il faut favoriser l'emploi des jeunes mais il ne faut pas oublier pour autant les seniors qui peuvent apporter leur vécu, leurs expériences et le petit + d'humanisme qui a tendance à disparaître de plus en plus au bénéfice du profit....Ce qui faisait un des charmes d'antan de travailler dans le tourisme c'était cette part d'humanisme qui n'existe presque plus dans ce milieu du voyage..

4.Posté par Grace le 01/02/2010 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Grace
Je suis dépitée et en colère par les tendances actuelles en matière de recrutement !

Si ceux qui ont de l'expérience peinent déjà à trouver un emploi, alors qu'advient-il de ceux qui veulent débuter et cherchent par tous les moyens à acquérir de l'expérience ? N'y a-t-il donc personne de courageux pour parier sur de "jeunes" recrues ?

Après une reconversion ds le tourisme, ça fait neuf mois que je cherche un poste....
J'ai beau postuler à des annonces déposées sur le site de TourMag, les recruteurs concernés ne se donnent même pas la peine de répondre (sachez qu'une réponse même négative est appréciée, on moins on sait à quoi s'en tenir)...

Pour moi le temps presse (risque de perte des acquis) et si je vois que la situation ne se décante pas, je vais me voir dans l'obligation de retourner dans la communication / relations presse où j'ai tjrs exercé...

5.Posté par philippe Beissier le 01/02/2010 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis chef d'entreprise, je sais ce que c'est de recruter et il est aussi facile de dire que les patrons sont des méchants dans ce monde merveilleux ou nous vivons.

On recrute toujours en fonction de la santé financiére d'une entreprise et ce n'est pas toujours simple de prévoir ce que sera demain.

Des courageux qui parient sur des jeunes j'en connais beaucoup, des courageux qui ne licencient pas quand la situation est difficile pour préserver les emplois, des courageux qui recoivent des CV par dizaine et qui répondent j'en connais aussi.

Je vois aussi beaucoup de gens se reconvertir dans le tourisme, pourquoi donc ?? l'herbe y serait-elle plus verte que dans d'autres domaines ???

Je pense que beaucoup des confréres souhaitent pouvoir donner des primes et augmenter les salaires de 20 % mais la conjoncture ne le permet pas, tout simplement...

Jeunes, qualifiés, débutants, séniors, expérimentés, ce n'est pas le probléme...
motivé à vouloir travailler et faire sa place, ne pas vouloir courir avant de savoir marcher, prouver sa valeur plutot que de tenter de la "vendre" c'est sans doute plus ce qu'un employeur recherche, surtout dans des entreprises où le directeur est le propriétaire.

Juste quelques mots pour finir sur une note qui va vous faire bondir sans doute,...
Nous sommes donc tous des patrons profiteurs, des exploiteurs de haut vol, des gens sans un brin d'humanité....
Mais aussi des patrons qui payent les salaires parfois sans payer les leurs, qui font tout pour préserver leurs entreprises et qui considérent leurs salariés comme des collaborateurs plutot que le contraire, qui sont soucieux des conditions de travail, qui aiment leur métier, qui considérent les clients...en fait des hommes quoi.....

La critique est aisée, l'art est difficile....

Bonne journée.

6.Posté par Annie le 01/02/2010 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que de belles paroles ... alors apparemment les entreprises recherchent des gens expérimentés, ça c'est sûr mais, le salaire n'est pas au rendez-vous... bon, résumons mon cas, 10 ans d'expériences bac+4/5, depuis un an je suis au chômage, j'ai eu exactement 30 entretiens à ce jour ... dont 10 entretiens où on m'a proposé directement de m'embaucher car je suis "expérimenté", "professionnel" "polyvalent" bref , j'ai un profil extraordinaire selon certains et un parcours incroyable ...mais j'ai dû refusé car, on me proposait un salaire de misère (du smic et maxi 1500 euros brut par mois)... bref, au final, j'en rigole... je suis sûre d'une chose aujourd'hui : "ce n'est pas moi le problème, mais les employeurs qui d'une part ne veulent pas donner la chance aux jeunes venus sur le marché comme Grace ou veulent embaucher des gens EXPERIMENTES" à bas prix ...Conclusion, le Tourisme c'est beau, mais, l'expérience ne joue pas dans le choix des employeurs. Bon courage à tous et à toutes.

7.Posté par Marion le 01/02/2010 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, cette crise de l'emploi et ces situations plutôt critiques, ne nous encouragent pas à poursuivre les recherches d'emplois dans le tourisme et cela est vraiment dommage...Se démarquer des autres et être mobile ne suffit plus! Si, de l'expérience! Mais comment en avoir si les employeurs ne veulent plus "prendre de risques", il n'y a plus qu'à changer de voie... Avec un Bts tourisme vpt, une année de licence pro forfaitiste, une année en Australie et 1 an d'expérience --> Plus d'emploi --> Démotivée et en colère, je ne vois qu'une solution, changer de domaine et repartir à zéro, c'est décevant!

8.Posté par employeur le 01/02/2010 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comment voulez vous recruter des jeunes ( débutant ou non ) qui ne savent même pas situer l'Ile Maurice ! Le problème majeur que nous rencontrons est un manque cruel de culture générale. Cela fait 6 mois que nous cherchons et les CV reçus sont décevants. La plupart sort de l'hôtellerie ou des comptoirs aéroport ! Quand l' ANPE ne nous envoi pas un DEUG de langue avec pour information " ils vous formeront sur Amadeus en 15 jours !" Quelle utopie ! Sans compter celles qui ne veulent pas finir à 19h, travailler le samedi , ou prendre un poste à + de 20 km de chez elle. Nous avons finalement recruté notre stagiaire....à 1350 € !
J'ai commencé au SMIC il y a 10 ans, et aujourd'hui je suis directeur d'agence.
Il faut d'abord faire ses preuves avant d'exiger...

9.Posté par jean jacques R. le 01/02/2010 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si vous voulez travailler dans ce metier et que vous avez quelques experiences (une toute petite suffit), vous pouvez ouvrir ou racheter une agence.
les nouvelles formalités, APS et SNAV vous y aiderons.
alors lancez vous , tout ce que vous risquez c'est de vous planter ....et alors votre chomage, c'est moins pire?
je viens de l'industrie avec un bepc, economies 70.000frs, 1 pret bancaire,et vogue la galere, une experience minuscule de preparation de voyages pour le CE de mon ex entreprise, et cela fait 20 ans que çà tourne avec un salaire de 30.000frs la 1° année(pour 1 an) et 7 fois plus la 2°année et 15 fois plus to day...+ 5 salariés et je ne suis pas un cas isolé ni plus intelligent que les bac +4/5.
une seule qualité : l'enthousiasme et le client la partage
un seul conseil donné par un vieux commercial en article de bureaux " ne cherche pas a gagner de l'argent fait toi plaisir et l'argent arrivera tout seul"
Maintenant ...a vous de voir et m...e!

10.Posté par ponset le 01/02/2010 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A chaque fois que le sujet est abordé c'est la même rengaine et les mêmes commentaires d'un coté ceux qui cherchent du boulot et qui n'en trouvent pas (ou en tout cas pas à leur convenance...) et de l'autre les donneurs de leçons de tous poils.
Alors pourquoi pas moi ?
Je voudrais préciser à Mr Jean-Jacques R que le franc a été remplacé par l'euro depuis quelques années déjà...lol...mais surtout que ce qui était vrai il y a 20 ans ne l'est plus aujourd'hui ...Allez voir un banquier et sollicitez un prêt avec 10 000 Euros d'apport pour ouvrir une agence de voyages et vous aurez la joie de voir un banquier éclater de rire à moins qu'il ne vous vire de son bureau pour lui avoir fait perdre son temps si précieux...
Vous n'êtes, dites-vous, pas plus intelligent les bac +4/5....je vous le confrme !

11.Posté par Dominique le 01/02/2010 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à Tourmag d'ouvrir le débat !!!

Enfin, la parole est donnée aux acteurs de ce secteur et les interventions sont , me semblent il, très significatives des difficultés que nous traversons...
Peut-être devrait on revenir à certaines valeurs, celles que nous nous devons de respecter pour nous adresser à nos clients ... : écoute, respect, échange, confiance, enthousiame, ... faire sauter le verrou de la peur et du parfait à tout prix, et relancer la cosommation par la confiance ....

et l'entraide corporative ?!! ...

Tous les chômeurs dans le tourisme ne pourraient-ils pas être les meilleurs clients du voyage ??!! ... SI on leur propose un emploi dans la profession bien sûr ...

Courage à nous tous !

12.Posté par thierry le 01/02/2010 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une chose est sure, c'est que travailler dans le tourisme, de tout temps, en tant que salarié, n'a jamais "engraissé" son homme ou femme!!!
alors comme dit l'autre on fait ça pour la bonne cause..on a des patrons qui sont si gentils..qui nous vante les beautés du métier, la difficulté de nous payer plus cher ou de nous payer tout court (merci patron voir cidessus), de l'enthousiasme qu'on devrait avoir, des heures qu'on devrait y passer; des conditions de travail qui sont respectées (ben encore heureux!!).
voila, les jeunes bossez dans les sociétés de services, les vieux comme moi (52 ans)mettez vous à votre compte, et prenez du plaisir!
et voyagez!!!!!!!!!!!

13.Posté par Grace le 01/02/2010 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Employeur : Pour 1350 euros, je veux bien travailler pour vous si vous etes sur Paris ou region parisienne. Comment puis-je vous faire parvenir un cv (pardon pour l'absence d'accents, je suis sur un clavier qwerty) ?

14.Posté par anonyme le 02/02/2010 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
idem que Grace: merci de nous indiquer les coordonnées de votre entreprise et je vous fais parvenir un CV.
Finir à 19h ?? je n'ai pas d'enfants, pas de pb pour moi si votre entreprise est accessible en transports en région parisienne (enfin tant que ce n'est pas 2h de transport aller et 2h retour, on a tous une vie après le boulot).
Pour celles dont vous dites qu'elles ne veulent pas finir à 19h: réalisez vous qu'à 1350€ brut, elles n'ont pas les moyens de payer une baby sitter 5 jours/semaine de la sortie d'école 16h30 à 20h30 retour chez elles ?

Précision: lors de ma recherche de premier "vrai emploi" après 5 ans d'études: BTS VPT, Licence pro et Master Pro, assortis de 2 ans d'expérience entre les stages obligatoires (TO, réceptifs à l'étranger...) et les boulots d'étés, et parlant couramment anglais, je pensais trouver du travail rapidement. Que nenni !!
HUIT MOIS de recherche !! vous avez bien lu.....
Moins de 25 ans et n'ayant pas cotisé puisque je sortais des études = pas droit au chômage, pas droit au RMI. Donc retour chez papa maman, sans revenu, à bac+5 !!
Des dizaines, dizaines, dizaines de candidatures envoyées....j'ai un tableau Excel classé par date d'envoi avec le type de candidature (annonce, spontanée), obtention de réponse ou non...que je mets à jour au fur et à mesure....au final 5% de réponses quasi toutes négatives. Quelques propositons d'entretiens: allers retours Province Paris Province à mes frais bien entendu (plus de 100€ l'aller retour, ça fait mal quand on a pas de revenus).
L'ANPE peut prendre ne charge mais c'est comme les places 12/25, il y a un "quota" de sièges tarif ANPE dans chaque train.... dixit la guichetière "ouhh la la mais faut réserver deux mois à l'avance, j'en ai plus depuis longtemps là !!!!" : ah ben oui quand on a une proposition d'entretien, c'est pour deux mois après bien sûr !! ben non c'est pour trois jours après voire le lendemain, et t'es pas à Paris ? démerde toi pour venir même si ça coûte 150€. Qu'on ne vienne pas me dire que je n'ai pas la motivation.

Au final sur environ 120 candidatures: 2 propositions de poste !!
Qu'on ne vienne pas me dire que le secteur a du mal à recruter....
Bien sûr en attendant durant ces 8 mois j'ai cherché des petits boulots d'appoint...Mac Do, vendeuse en boutique, serveuse.....ah mais je n'avais pas l'expérience du secteur et trop diplômée....donc j'ai fait des baby sittings !!

et quand on ne travaille pas dans le domaine pour lequel on a fait des études, quand on attend si longtemps un poste ne serait-ce que le plus basique dans le tourisme, on perd de ses acquis.....notamment les langues !! je parlais couramment anglais à mon retour de l'étranger, aujourd'hui j'ai un peu perdu.
Amadeus, n'en parlons pas.....!!

J'enchaîne les CDD depuis près de 2 ans sans avoir pris ne serait-ce qu'une semaine complète de vacances, du vendredi soir au lundi matin la semaine suivante. Qu'on ne vienne pas me dire que je n'ai pas la motivation.

Combien de pauses déj sautées à engouffrer un sandwich en 10min devant le PC en écrivant 2 emails tout en répondant au téléphone avec X dossiers empilées sur le bureau.....heures supp non payées et non récupérées évidemment...je n'ai pas fait le calcul mais disons que sur près de 8 mois sur ce poste, en quasi quotidien, 5 jours/semaine.....faites le calcul....

Jeunes qui allez sortir de BTS cette année, je vous souhaite bien du courage.....!! Vous allez vous retrouver sur le marché du travail en concurrence avec les licenciés de NF, de Expédia, de Jet Tours, de Marsans, de CWT (etc etc) des diplômés de l'an dernier, des CDDiens en galère....

15.Posté par Brice le 02/02/2010 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour a tous,

Etant intéressé depuis mon 1er voyage d1 an en Australie par le secteur du tourisme, jai essayé à mon retour en france ( en 2007) de me lancer dans un bts animation et gestion touristique locale..pendant des mois jai cherché une entreprise pour un contrat en alternance, une quarantaine de cv envoyés, sur le peu de réponses recues, toutes étaient négatives..je me suis donc lancé dans la voie classique, mais pas scolaire de base ca ne m'a pas plu plus que ca donc j'ai arrété au bout de 4 mois.
S'en sont suivis des petits boulots dans la restauration pendant 1 an pour repartir vivre 1 autre année en Australie ( experience à vivre absolument d'ailleurs!!!!).
L'envie de travailler dans le tourisme étant encore plus présente à mon second retour en france, j'ai essayé de trouver un poste en agence, sans succès..le manque d'expérience dans le domaine, compréhensible puisque je n'ai jamais travaillé dans le secteur, ni meme complété de diplome qualifiant, necessaire pour savoir utiliser Amadeus apparement et connaitre des destinations.

Je ne me plaints pas que les entreprises du tourisme ne recrutent pas, j'écris ce message pour partager mon experience et pour faire part qu'après avoir lu ce que chacun a écrit ici, j'en arrive a être blazé de ce domaine, alors que très attrayant pourtant, de voir des personnes comme par exemple "anonyme" juste au dessu, avec diplome et bac +5 en poche, galérer autan pour trouver un emploi basique en agence (vu le niveau d'etude et de compétences acquises). C'est décourageant, déconcertant, démotivant etc.. pour les jeunes diplomés qui veulent se lancer ,ou ceux qui souhaitent se reconvertir, de voir que meme avec la plus grande motivation dont certains font preuves, à laquelle s'ajoute 5 ans de formation dans ce secteur !!! ( c'est quand meme 5 ans de sa vie que l'on passe a s'investir et que l'on ne récuperera jamais..) les débouchés sont loins d'être à la portée de tous et meme des plus méritants.

Personnellement, c'est exactement après ce constat que je suis reparti en Australie en 2008; rien n'a changé en 2010 et ce n'est surement pas prêt de changer non plus dans les années à venir. C'est bien dommage sachant que la plupart des gens qui s'orientent dans ce secteur ont la "niaque", sont ouverts d'esprit ( + les qualités personnelles de chacun) et se retrouvent coincés malgré eux à devoir se réorienter dans quelque chose qui les intéressent moins.

Pour ma part, je vais tenter d'entrer dans le monde du tourisme ( et oui, c'est un domaine qui me passione, et malgré les difficultés rencontées, il ne faut pas baisser les bras!!) par une autre voie que celle des études, et c'est pour cela que je me suis réorienté en tant que commercial terrain depuis quelques mois, avec l'espoir de trouver prochainement un employeur du secteur qui ne me jugera pas sur mon niveau d'études (bac ES en 2005) , mais plus sur ma personnalité et l'experience aquise au fil des ans.

Pour ceux et celles qui ne veulent pas passer par 2 ans minimum assis sur une chaise à faire de la théorie et lire des bouquins avec un prof, sachez que partir à l'étranger reste une option valorisante a tout point de vue, comme la maitrise d'une langue étrangère (ou de plusieurs!) et la vie au quotidien dans une culture différente.

J'offre une pensée sincère a tous ceux qui ont choisi leur voie et qui galèrent à s'épanouir dans le vie active; les moments difficiles que l'on rencontre nous forgent pour plus tard, il faut garder le moral car la vie continue et il existe toujours un moyen d'arriver à ses fins. Sans oublier que des opportunités ponctuelles peuvent s'offrir à nous, reste ensuite à savoir les saisir..Détemination et persévérance sont les mots d'ordre que je voulais partager, bon courage a toutes et a tous.

16.Posté par bonamy le 03/02/2010 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai pas envie d'etre critique car des bons employeurs dans le secteur du tourisme il y en a j'en ai rencontré de fabuleux qui m'ont fais découvrir ce domaine passionnant....
J'ai 49 ans,demandeur d'emploi,motivée justifiant d'une expérience de plus de dix ans en guidage de groupes, à l'accueil de structure de tourisme.
Si vous etes à la recherche d'un vrai professionnel notamment dans le receptif en france ou à l'étranger,mobile géographiquement apelez moi au 0622808999 ou laissez un message Je peux me rendre sur Paris .

17.Posté par stephane le 10/02/2010 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh que dire d'un vieux de 51 ans ayant 31 ans d'expérience et qui est considéré comme trop ....trop vieux .....trop experimenté....trop cher ......bref pour un bon employeur il vaut mieux etre ni trop jeune ni trop vieux ni trop cher ni trop exigeant ......Et je sais de quoi je parle je suisun ancien chef d'entreprise or si en effet il est pas toujours facile d'embaucher et que de licencier est souvent un creve coeur il est clair que le tourisme ne déroge pas au reste des emplois en France et que les critères de choix sont pour le moins nebuleux ....


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PETITES ANNONCES
Valérie DUFOUR
valerie.annonces@tourmag.com
+33 6 99 07 16 66



CV DU MOIS
Faites parvenir votre CV texte ou vidéo
à valerie.annonces@tourmag.com.
Le CV le plus original sera mis en avant dans notre newsletter emploi du mois.













 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com