TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e

TourMaG.com




États-Unis : vers la réintroduction d'un visa obligatoire pour les Français ?

La chronique d'Alexandre Demaille, dirigeant associé de RapideVisa


Rédigé par Alexandre Demaille le Vendredi 6 Janvier 2017

En raison de l'élection de Donald Trump aux États-Unis, une rumeur enfle depuis plusieurs semaines. Les USA envisageraient de réintroduire le visa obligatoire pour les ressortissants de plusieurs pays européens, dont la France. Est-ce réellement possible ? Pourquoi les autorités américaines changeraient-elles ces formalités de visa ? Et comment ? Le point de vue d'Alexandre Demaille.



L’ESTA pourrait devenir plus difficile à obtenir, avec une délivrance manuelle au cas par cas et un risque de refus plus élevé, ce qui le transformerait de facto en e-visa) © justasc - Fotolia.com
L’ESTA pourrait devenir plus difficile à obtenir, avec une délivrance manuelle au cas par cas et un risque de refus plus élevé, ce qui le transformerait de facto en e-visa) © justasc - Fotolia.com
Actuellement, les Français sont officiellement exemptés de visa pour voyager aux États-Unis dans le cadre de séjours de moins de trois mois. Une autorisation électronique ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est toutefois nécessaire.

Au-delà de 90 jours, un visa dans le passeport est obligatoire, à demander en personne (pas d’intermédiaire possible) auprès de l’Ambassade des USA à Paris.

Seules les personnes titulaires d’un passeport électronique ou biométrique peuvent bénéficier de l’ESTA ou d’un visa américain, ce qui est le cas de tous les passeports français délivrés depuis 2005. La validité des passeports étant généralement de 10 ans, on peut considérer que tous les passeports français valides actuellement en circulation permettent de voyager aux États-Unis.

Le 10 novembre 2016, le Canada a instauré un système similaire à l’ESTA américain, avec la mise en place de l’autorisation AVE pour voyager en terres canadiennes par avion, y compris pour un transit.

Un durcissement des formalités d'entrée aux USA

Depuis le début de l’année 2016, les Français qui ont voyagé en Syrie, en Irak ou même en Iran depuis 2011, ne peuvent plus obtenir l’ESTA américain.

Cette mesure a été mise en place en raison du potentiel risque terroriste des ressortissants français ayant voyagé dans ces pays récemment.

Fin décembre 2016, une question supplémentaire a été rajoutée au formulaire de demande d’ESTA : quels sont les prénoms et noms de vos comptes sur les réseaux sociaux ? (Facebook, Twitter…). Pour le moment, la réponse est facultative.

On observe donc depuis plusieurs mois, de la part de l’administration Obama, un durcissement des formalités pour tout voyage aux États-Unis.

Bientôt la fin de l’exemption de visa pour les Français ? Vers un eVisa ?

Pendant la campagne présidentielle de 2016, Donald Trump a annoncé vouloir rétablir l’obligation de visa pour les citoyens des pays présentant un risque terroriste.

Si l'ancien candidat n’a pas cité la France à cette occasion, il a déclaré par ailleurs que les citoyens venus de France pourraient subir un « contrôle extrême » aux frontières.

De plus, certains membres du Congrès américain considèrent les ressortissants français et allemands comme des dangers potentiels pour leurs compatriotes. Ils craignent qu’un terroriste possédant un passeport français ou allemand puisse voyager aux Etats-Unis grâce à l’ESTA et commettre un attentat sur le sol américain.

Si l’on met de côté le pourcentage infime de chance que cela arrive (un cas potentiel sur combien de centaines de milliers de voyageurs français innocents ?), il faut reconnaitre que le système de l’ESTA ne permet pas de contrôler réellement les demandes : la délivrance est quasi-automatique.

Si Trump souhaite satisfaire son électorat, il est donc possible que le système US de contrôle des flux d'entrée soit amené à changer dans les mois à venir.

L’ESTA pourrait devenir plus difficile à obtenir, avec une délivrance manuelle au cas par cas et un risque de refus plus élevé, ce qui le transformerait de facto en visa (plus exactement en e-visa).

Le pire scenario pour les Français : l’obligation du visa dans le passeport, à obtenir auprès d’un consulat américain

Et si les Etats-Unis décidaient d’instaurer pour les Français une obligation de visa sur les passeports, quel que soit le nombre de jours, avant tout voyage ?

Ce système serait lourd à mettre en place (logistique des dossiers et des passeports auprès de l'ambassade ou de consulats américains en France), mais son coût pourrait être répercuté sur le prix du visa.

L’avantage de cette solution, pour les Américains, est qu’elle permet de contrôler minutieusement chaque demande avec des informations complètes et non uniquement déclaratives : étude des tampons dans le passeport, analyse d’un justificatif financier, enquête approfondie possible au cas par cas le temps du délai de délivrance de visa…

C’est le système « classique » choisi actuellement par la Chine ou encore la Russie, et qui dépend également de la réciprocité entre pays.

Actuellement, aucun visa, ni autorisation électronique n'est demandé aux ressortissants américains souhaitant voyager pendant moins de 3 mois en France (ainsi que dans tout l'espace Schengen).

L'inconvénient du visa dans le passeport avant le départ, et non des moindres, serait qu’une telle lourdeur administrative risquerait de faire baisser le tourisme en provenance des pays concernés par ce système. A moins que les autorités américaines ne permettent aux Français de procéder à une demande de visa par un intermédiaire.

Alexandre Demaille est l'un des dirigeants associés de RapideVisa, agence spécialisée dans l'obtention de visas à distance pour les professionnels et le grand public.

www.rapidevisa.fr

Lu 11672 fois

Tags : RapideVisa
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2018 - 17:35 Singapour : nouveau record et perspectives

Lundi 19 Février 2018 - 14:42 Croatie : toujours plus de touristes



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com