Loading


I. - Tourisme & Culture : le mélange détonant pour le développement du territoire

La chronique de Evelyne LEHALLE, dirigeante de NTC


Comment marier Tourisme et Culture ? Comment travailler ensemble ? Comment mettre à profit le croisement de vos compétences, et en particulier celles des nombreuses filières du Tourisme, avec celles des responsables de l’offre culturelle, pour développer un territoire ? Evelyne LEHALLE , Membre de l'ICOM, International Council of Museums, dirige aujourd’hui NTC, entreprise de conseil et de formation sur le Tourisme Culturel. Elle détaillera les réponses à ces questions en 5 volets. En voici le premier.



La Petite Géante qui a aussi voyagé  à Berlin et paradé au Mexique, a porté l’image de Nantes dans le monde entier./photo dr
La Petite Géante qui a aussi voyagé à Berlin et paradé au Mexique, a porté l’image de Nantes dans le monde entier./photo dr
En 2011 la ville de Nantes a réussi à créer une nouvelle destination, « le Voyage à Nantes », en fusionnant la SEM du patrimoine avec l’OT en 2011.

L’exemple nantais nous parait exemplaire pour démontrer qu’une organisation regroupant les compétences vaut mieux que l’affrontement ordinaire, sur le terrain, du Tourisme et de la Culture ( Secteurs privés du Tourisme vs secteur public de la culture).

Deux entités souvent perçues comme ayant des objectifs et des stratégies différents peuvent être parfaitement conciliables : touristes pressés, souvent venus de loin, vs « habitants de proximité », ou encore rigidité de certains professionnels de la Culture, vs l’indispensable souplesse et le pragmatisme des acteurs du Tourisme.

Cette fusion Tourisme + Culture est l’aboutissement d’un projet d’ouverture très large aux publics nantais et étrangers.

Les conditions de la réussite

Déjà, en 1990 (la préhistoire!) Jean Blaise invitait des artistes non pas à dose homéopathique, mais massivement, pour que les Nantais jouent aux échecs avec des Russes, pour que les Barcelonais fassent un petite movida au creux de l’Estuaire.

L’objectif des Allumées était simple : créer de belles rencontres qui renouvelaient le format de la visite culturelle habituelle, plutôt réservée, en France, à une élite de connaisseurs.

Cette ouverture se poursuivit avec la musique, et ce fut la Folle Journée de Nantes, avec ses extensions à Bilbao, au Japon (Biwako, Tokyo, Kanazawa…) et au Brésil.

Et Les Machines de l’Ile, avec l’éléphant mécanique qui déambule pour transporter des touristes ravis. Enfin La Petite Géante(Photo), qui a aussi voyagé à Berlin et paradé au Mexique, a porté l’image de Nantes dans le monde entier.

Ces quatre créations locales ont toutes été pensées, dès le départ, avec des visées d’échanger à l’international.

Enfin le parti-pris de développer l’Evènementiel est intéressant : sans monument-phare, sans patrimoine éblouissant, de nombreuses villes en France font appel à la créativité culturelle d’aujourd’hui.

Par exemple Lyon avec sa fête des Lumières (3 millions de visiteurs) Lorient avec le thème de l’Interceltique, Paris ou Bordeaux, qui elles sont très gâtées pour le patrimoine, créent aussi chaque année de nouvelles fêtes (Evento pour Bordeaux, Nuits Blanches pour Paris...)

Estuaire Nantes, nouvelle Biennale d’art contemporain en 2007

Dès sa conception Estuaire Nantes fut porté par le Tourisme et la Culture, en 2006 : concevoir une exposition sur 40 km, de Nantes à saint Nazaire, en profitant de Loire à Vélo ou des croisières existantes sur la Loire.

Et la direction du projet fut confiée à…? Un jeune homme au profil « mixte », Culture et Tourisme. La nouvelle Biennale Estuaire était née et ce fut un succès, avec près d’un million de visiteurs à l’inauguration, ce qui est beaucoup pour une première édition.

Fait remarquable tant il est rare : la Ville était prête pour la communication touristique vers l’international une bonne année à l’avance, ce qui a permis au tourisme de bien travailler sur la promotion avant son ouverture.

Sur ces bases, Jean-Marc Ayrault, le maire, a décidé de créer le Voyage à Nantes, (*) nouvelle marque de la destination, en s’appuyant techniquement sur une fusion des services Culture et Tourisme.

Et en en confiant la direction à Jean Blaise, père de tous les évènements culturels depuis 1990.Une nouvelle édition culturelle aura lieu de juin à octobre 2012, avec l’inauguration de nouveaux équipements nés du projet urbanistique de l’Ile-de-Nantes.

C’est un fait: les villes en complète réorganisation urbaine ou les régions transfrontalières ont en France une longueur d’avance pour le Tourisme Culturel.

Bilbao, le modèle de réorganisation urbaine culturo-touristique

Comme si elles revisitaient la mise en œuvre du tourisme culturel à cette l’occasion réorganisation ou des usages de leurs voisins espagnols, belges, allemands ou italiens et suisses….

Le grand modèle de réorganisation urbaine et touristique avec la culture reste Bilbao, dont le musée n’est que la face, bien visible, de la restructuration du port et des friches après leur désindustrialisation.

Pour Nantes et le Grand Lyon, les projets de complète restructuration des villes, de leurs flux et de leur développement économique passe par la création de nouveaux quartiers (Ile-de-Nantes et Confluence à Lyon).

On citera aussi la création d’équipes de Greeters (*), ces ambassadeurs qui font des visites culturelles et touristiques sur la base d’une passion, moins érudites et plus conviviales que des visites d’experts culturels, et qui ont surtout l’avantage de faire se rencontrer des habitants et des touristes.

Quels que soient les projets, ils ont tous en commun une volonté de profiter de toutes les compétences locales, de les animer, tout en étudiant des « modèles » ailleurs, dans le monde.

Dès à présent, les résultats sont tangibles : satisfaction des habitants, retombées économiques de la fréquentation et Image.

Conclusion : les contraintes, les échecs possibles du « Travailler ensemble », pour le Tourisme et la Culture, sont certes au rendez-vous.

Et il faut y répondre : comment faire avancer, justement, tout le monde en même temps ? Comment respecter les compétences respectives des deux filières ?

En prenant des avis, en mutualisant, en regroupant les énergies, même si cela est plus difficile que de trouver de bonnes raisons pour ne pas le faire, innombrables, il est vrai !

Car répondre à la demande de culture des visiteurs (et l’on sait que 80% des visiteurs étrangers sont attirés par l’image culturelle, au sens large, de notre pays) est impératif.

II - Prochaine étape : La concurrence



(*) www.levoyageanantes.fr
www.lesmachines-nantes.fr
www.follejournee.fr

La genèse de tous les projets nantais, voir la vidéo de Jean Blaise aux Assises du Havre : http://lehavre.fr/dossier/assises-de-la-culture-0

www.nantes.fr/site/nantesfr/grand-projet-ile-de-nantes
www.grandlyon.com/Lyon-Confluence.36.0.html
Greeters : www.lyoncitygreeters.com et www.greeters-nantes.com

Mini-Bio

I. - Tourisme & Culture : le mélange détonant pour le développement du territoire
Evelyne LEHALLE , est docteur en Histoire de l’art et diplômée de l'Université Aix-Marseille. Membre de l'ICOM, International Council of Museums, dirige aujourd’hui NTC, entreprise de conseil et de formation sur le Tourisme Culturel.

Chargée de la Culture au ministère du tourisme (ATOUT France) après voir dirigé plusieurs départements de celui de la Culture (Musées; art contemporain ; développement culturel), elle a préparé l’ouverture et le lancement du musées d’Orsay en 1986 où elle était Chef du Service des relations extérieures.

Elle est auteur de "Le Tourisme Urbain et la Culture -L’expérience européenne. Organisation mondiale du tourisme et Commission européenne du tourisme, 2005". ISBN 92-844-0916-0 (OMT) ISBN 92-990034-3-2(CET).

Les mêmes préconisations sont présentes dans le Rapport "Cultural Heritage counts for Europe -Position Paper of Europa Nostra, the Pan-European Federation for Cultural Heritage Adopted by the Europa Nostra Council at its meeting on 2 June 2005 in Bergen" , disponible en ligne ici : www.europanostra.org

Définition du tourisme culturel

L’organisation mondiale du Tourisme et la Commission européenne proposent ensemble une définition pratique et consensuelle du tourisme culturel urbain, qui est l’« activité qui englobe tous les mouvements de personnes qui se rendent sur les lieux culturels précis - lieux historiques, centre d’art plastiques et dramatiques – dans des villes situées hors de leur pays de résidence habituel »

Rédigé par Evelyne LEHALLE le Mardi 7 Février 2012
Lu 6868 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






Club AGV Premium



Challenge de vente




BAROMETRE EMPLOI



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.