Loading


"Je travaille seule et j'assure... et pour moi à 69 ans c'est encore UNE PASSION..."

Janine Brun, directrice de l'agence Brun Travel


Dans la rubrique "Courrier des Lecteurs" nous publierons désormais les commentaires les plus intéressants et méritant une audience élargie à propos de une ou plusieurs thématiques abordées. Voici celui de Janine Brun, directrice de l'agence Brun Travel, à propos du post de" Léa se "rabiboche"... un peu avec les TO et dit "oui" aux éductours".



Je ne partage pas du tout le point de vue de l'auteur de Léa se "rabiboche"... un peu avec les TO et dit "oui" aux éductours payants.

Aujourd'hui il faut penser aussi aux petites agences qui ont un CA très bas pour des raisons diverses. Les miennes sont simples.

En effet, je vous invite à aller découvrir mon site internet pour mieux comprendre qui suis-je !!!

En octobre 2003 à mon départ à la retraite, j'ai re-créé mon agence de voyages, je travaille à mon domicile, sans pas de porte, à la campagne, j'ai intégré le réseau CEDIV il y a 2 ans pour une sécurité financière (1 pax sur MARSANS !!!) et comme vous pouvez le constater celà fait plus de 40 ans de métier dont plus de 25 ans autocariste à GRENOBLE.

Pourquoi nous imposer autant de frais ?

Je travaille seule et j'assure : les devis, les ventes, les accompagnements....... et pour moi à 69 ans c'est encore UNE PASSION.....

Mon chiffre d'affaires varie selon les années de 131 500.00 € à 273 450.00 €, (cette année au 30/09, il va être minable, mais sans soucis quand même !!!) en vendant principalement du GROUPES et MINI GROUPES et quelques INDIVIDUELS (anciens clients, et le bouche à oreilles).

Mon site internet est une carte de visite, donc pas de vente par internet, et je travaille plus spécialement à la carte et sur demande.

- Pourquoi diminuer les com, alors que la petite agence a autant de mérite qu'une agence importante ?

- Pourquoi nous imposer autant de frais aujourd'hui pour remettre les dossiers de voyage à nos clients ? (impressions des documents, téléphone en 0820...., plus de pochettes, etc...)

- Pourquoi au retour du voyage, le TO répond à ma cliente qu'elle peut traiter en direct à partir de 15 pax ? (le TO avait été averti de ce contact probable !!) ?

- Pourquoi ne pas régulièrement envoyer aux petites agences 3/4 brochures maximum par sortie, au lieu de faire des envois par logimail et que tout va à la poubelle ? (ils sont avertis en plus....)

- Pourquoi les TO ne visitent ou ne prennent pas contacts par téléphone pour découvrir l'agence et faire de la précision pour justement éviter de faire n'importe quoi ?

- Pourquoi commercialement, même s'il n'y a pas de CA avec un TO ne pas être invité (e) à un voyage d'étude, par contre, c'est ce que je vais avec mes clients pour obtenir de nouveaux clients qui ne travaillent pas avec moi ?

ETC..........

Peut être aurez-vous une réponse à m'apporter ? Mais voilà je voulais faire le point au sujet de cet article lu par tous les professionnels...

Dans cette attente et avec mes remerciements,
Cordialement,

Janine BRUN
BRUN TRAVEL

Adhérent au SNAV, à l'ASPT et au CEDIV.

Rédigé par Janine BRUN le Mercredi 4 Juillet 2012
Lu 2313 fois
Notez


1.Posté par KOLAZHI Balan le 04/07/2012 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Mme Brun,

Toutes ces questions que vous posez en haute voix sont posées depuis très longtemps par toute la profession mais en silence ! Personne n’ose répondre concrètement par peur d’un refus ou en disant, « j’attends que les autres commencent » ! Moi-même, e faisais partie de ces gens qui posaient ces questions et finalement j’ai décidé de créer mon propre TO pour justement répondre à vos questions :

En Juillet 2011, j’ai donc rée Travel Definition – Définition Asie, spécialiste des voyages culturels et privatifs/sur mesure vers l’Asie pour essayer de modifier un peu le paysage. Nous sommes membre du SNAV, adhérent de l’APS et agrée IATA.

Nous plaçons les agences de voyages, au cœur de notre activité car nous vous considérons comme l’acteur principal de notre profession, en contact direct avec les voyageurs.

Nous vendons uniquement aux agences de voyages et jamais en direct avec les clients : Chaqu'un son métier !

Nous ne faisons pas de brochure, uniquement un site web B2B ! A nos jours, la plupart des voyageurs se renseigne sur Internet ! Ainsi nous évitons de vous envoyer des paquets de brochure que vous ne savez pas où stocker et que vous êtes obligés de mettre à la poubelle à la fin de chaque saison ! Perte de temps, d’argent et mauvais pour l’environnement !

Nous vous proposons un tarif NET ainsi, vous déterminez votre rémunération vous-même par rapport à votre valeur rajoutée, de votre talent de vendeur !
Nos tarifs NET évitent ainsi des sur commissions et une concurrence déloyale vis-à-vis de grand réseaux ou des Agences en ligne !

2.Posté par Cyrille le 04/07/2012 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Je travaille dans les mêmes conditions que Janine (seul, à domicile, site internet comme vitrine, à la carte pour les groupes et mini-groupes) et je me retrouve complètement dans ses remarques.
Mes commerciaux le savent, et pourtant...
- je n'appelle pas un numéro surtaxé
- je vends le TO qui rémunère plus (logique me direz-vous ! alors pourquoi continuez-vous à vendre celui qui vous rémunère moins ?)
- je ne veux pas recevoir des stocks de brochures qui finiront au recyclage mais 2-3 brochures suffiront (Le livreur qui arrive avec son colis de brochures repart avec !)
Il y a heureusement de petits TO, à taille humaine, qui ont compris comment se battre contre les "gros",
- qui n'ont pas instauré un 0820...,
- qui commissionnent à 12% même en début d'activité
- qui envoient par courrier les 2-3 brochures demandées. J'en profite pour passer un message : Merci à ceux là et j'attends toujours les brochures de certains gros TO, et même de connaître la tête de certains commerciaux. Ces TO là, c'est sûr, ne sont pas prêt d'être vendus.

Quant aux éductours, la majorité des TO préfèrent inviter les agences qui vendent (et donc qui connaissent leur production) plutôt que d'inviter des petites structures qui ne vendent pas (faute de connaître leur production). M. Labbé, je vous laisse le soin de rebondir sur cette logique infaillible !

Concernant le fait de travailler avec les réceptifs en direct (sur lequel Janine n'est pas intervenue), les TO ne vivent pas avec leur temps. Ils ont profité de l'engouement du consommateur pour le voyage pour se développer mais n'ont pas su s'adapter à ses nouvelles habitudes de consommation. Ils vendent des voyages d'un autre temps où le consommateur se sentait privilégié de pouvoir faire un circuit en autocar avec 48 autres privilégiés comme lui. Aujourd'hui, le consommateur veut un produit qui lui correspond, qui soit nouveau, unique, adapté à ses désirs... du Sur-mesure ! Perso, entre devoir attendre 3 ou 4 jours la réponse du service "à la carte" du TO (qui envoie un devis détaillé incompréhensible et ne correspondant pas à la demande du client) ou 24h celle de l'agence locale qui propose un forfait clair, complet et adapté à la demande, je me pose rarement la question.

Je vois déjà les réponses fuser : on n'a pas le choix ! Si, nous avons le choix, on a toujours le choix. Seulement faut-il encore faire le bon !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.