TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Air France, Lufthansa, y’a pas photo !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 15 Février 2017

Si, chez Air France, rien n’est encore gagné afin d’aboutir à un accord de croissance avec les pilotes et PNC, faut pas croire que ça va mieux chez nos voisins allemands, Lufthansa en particulier. Cependant, si les désaccords restent les mêmes, les méthodes sont parfois différentes…



Un pilote chez Air France vole 585 heures par an contre 840 pour un pilote de Lufthansa. Quant au salaire moyen brut, chez Air France on constate un 14 000€ mensuel contre 9 165€ mensuels chez Lufthansa ! On peut comprendre que les Allemands soient un peu envieux de leurs potes français - DR
Un pilote chez Air France vole 585 heures par an contre 840 pour un pilote de Lufthansa. Quant au salaire moyen brut, chez Air France on constate un 14 000€ mensuel contre 9 165€ mensuels chez Lufthansa ! On peut comprendre que les Allemands soient un peu envieux de leurs potes français - DR
Et il n’est pas question ici de faire l’apologie de la compagnie allemande.

Lufthansa, comme son homologue Air France, a longtemps vécu, elle aussi, dans une arrogance et une superbe, méprisant l’arrivée des compagnies du Golfe et bien entendu celle des low cost !

En revanche, ce qui n’a pas changé, c’est bien l’attitude des pilotes, lesquels, comme leurs homologues français, n’arrivent pas à se défaire de leurs coutumes anciennes et surannées.

Et la lutte continue depuis 2014, entre direction et syndicat, avec bien évidemment pour conséquences, des grèves à répétition et des centaines de millions d'euros de pertes…

Faut dire que chez les Allemands, c’est un peu comme chez nous : la direction veut trouver une productivité supérieure, en modifiant pour ses futurs pilotes, les conventions collectives de la compagnie « mère » et en leur proposant des conventions moins attirantes, issues de ses filiales low cost.

En outre, comme chez les Allemands on ne fait pas les choses à moitié, les questions salariales ont longtemps agité la compagnie.

Mais, ce qui est absolument impensable chez nous, les Germains ont malgré tout conscience que le conflit « violent » n’est pas nécessairement profitable.

D’ailleurs, à part la compagnie aérienne « nationale », on n’entend pas souvent parler de grèves dures en Allemagne.

Quelques mouvements d’humeurs, souvent justifiés, mais généralement, syndicats et direction se mettent autour d’une table et discutent. Avec généralement à l’arrivée, un accord relativement juste pour les deux parties.

Et, dans l’ensemble, ça marche plutôt pas mal. Si l’on considère la situation économique de l’Allemagne et celle de la France, y’a pas trop photo…

Même chez Lufthansa d’ailleurs, le syndicat de pilotes (il n’en n’ont qu’un, le Vereinigung Cockpit ou VC, ben oui, j’y peux rien et pas de remarque triviale) accepte quand même de discuter.

A tel point que chaque fois qu’un problème surgit, on fait appel à un médiateur et que chaque partie écoute.

Souvent, et c’est le cas pour la question des salaires des pilotes Lufthansa, un accord est signé suivant les recommandations de ce même médiateur.

Ce qui s’est produit récemment en ce qui concerne la question salariale soulevée par les pilotes !

Certes, tout ceci n’est qu’une première étape, Lufthansa et ses syndicats préférant aborder les questions séparément.

Et que, bien entendu, malgré la bonne volonté de VC, l’accord devra être soumis au vote des adhérents… En attendant de passer au problème suivant.

Du coup, l’action de la compagnie germaine a repris du poil de la bête, ce qui est une bonne chose.

Ce qui permet aussi de cerner entre les pilotes de ces deux compagnies des différences fondamentales qui me font sérieusement douter de la pérennité d’Air France.

Par exemple, si j’en crois mon confrère du Figaro, un pilote chez Air France vole 585 heures par an contre 840 pour un pilote de Lufthansa (source Datawrapper).

Quant au salaire moyen brut, chez Air France on constate un 14 000€ mensuel contre 9 165€ mensuels chez Lufthansa ! On peut comprendre que les Allemands soient un peu envieux de leurs potes français.

Et puis, juste pour rire, chez Lufthansa, on tente aussi de faire des économies auprès des agences de voyages qui utilisent les GDS...

Lu 2588 fois

Notez


1.Posté par Hollandais & François le 16/02/2017 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui Hendrik, j'ai lu l'article hier,

Dominique Gobert est définitivement orienté anti-systeme, et c'est tendance, sauf qu'il appartient lui aussi à un système.

Ce dernier article sur LH montre que toute l'energie créatrice peut se resumer à pester contre une profession en particulier.

On oublierait d'ailleurs au passage la rebellion des scandinaves en 2015, Norwegian Airlines ou SAS, et aussi le combat de Cpt Sullenberger un peu plus en amont pour que les pilotes conservent une "middle class existance", bref, autant d'irritants incompréhensibles qui pourraient décupler sa passion.

Au passage, le recours a un médiateur est aussi une procédure en France mais on en plus à une approximation près.

Notre Oncle avoue cependant en fin d'article sa veritable motivation : Ecorner au passage la politique actuelle des compagnies major où l'on tente aussi de faire des économies auprès des agences de voyages qui utilisent les GDS...un point somme toute assez logique, lié au marché, et sur lequel les pilotes n'ont aucune influence.

Bref, cette recherche de bouc emissaire pour la crise des agents de voyages, ressemble à une oeuvre caricaturale, d'autant que la derniere greve estivale est bien d'origine PNC, et que le dernier mouvement revendicatif d'hier est bien d'origine PS à Marseille.

Attendons avec impatience l'article sur le fiasco de Transavia NL à Munich, pourtant avec recrutement CDB direct via CAE Aviation, la contorsion pour pondre du bashing anti-pilote sera un autre grand moment.

Le 15 févr. 2017 à 23:04, F H G a écrit :

http://www.tourmag.com/La-Case-de-l-Oncle-Dom-Air-France-Lufthansa-y-a-pas-photo-_a85693.html


De l'énergie pour lui répondre?
:-/

2.Posté par yohanny le 16/02/2017 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
arretez d ecrire des betises de fausses informations...occupez vous de votre chien

3.Posté par acétylène le 16/02/2017 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans la série "étude comparée des unes et des autres catégories socio-professionnelles d'un pays à l'autre", je vous suggère un prochain épisode pour faire buzzer votre chronique, cher Dominique :

"Statut fiscal des journalistes en France et en Allemagne"

Ne surtout pas parler de ce qui fâche...

Cordialement.

4.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 16/02/2017 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon, alors faudrait quand même remettre les choses à leur place. Statut des journalistes? Bien longtemps que l'abattement fiscal est en berne et que les salaires, à part quelques vedettes, sont dans la moyenne fiscale de le classe moyenne.

Pour mon chien, merci, il va bien et je crois que je m'en occupe plutôt pas mal. Quant à vos fausses informations, vous savez où vous pouvez les mettre.

Enfin, et j'ai attentivement écouté Jean-Marc Janaillac ce matin, sur une radio nationale, s'il faut l'aval des pilotes pour diriger une entreprise, c'est absolument formidable!
Mais comme le fait remarquer Hollandais et Machin, en ce qui concerne la politique commerciale d'une compagnie, les pilotes n'ont pas d'influence. Normal, ils ne peuvent pas comprendre que, afin que les aéroplanes qu'ils ont la bonté de piloter soient remplis, il faut pour cela que des commerciaux les vendent!

Logique.

Et pour finir, j'ai beaucoup d'estime pour les pilotes d'aéroplanes, qui travaillent dans des compagnies certes plus modestes, mais qui ont compris qu'une compagnie ne pouvait avancer qu'en harmonie avec tous ses personnels. Avez-vous constaté une grève chez Corsair ou chez XL depuis de longues années?

Et pourtant, nombreux sont les pilotes qui appartiennent aussi au SNPL.

Juste un dernier mot: vous me faites hurler de rire avec votre "middle class existance"!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com