TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : un Wathier peut en cacher un autre…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 18 Mars 2015

Ah que voilà une excellente nouvelle. Enfin, façon de parler, parce que, finalement, c'est pas si bon que ça. Récemment, je vous parlais de ces TO qui innovaient, qui pensaient "produit"… Terre Voyages faisait partie des bons. L'imparfait est volontaire...



On le croyait perdu, après sa dernière option chez Smartbox. Ben pas du tout, l'ami Wathier est toujours là… et même bien là - DR
On le croyait perdu, après sa dernière option chez Smartbox. Ben pas du tout, l'ami Wathier est toujours là… et même bien là - DR
Et pourtant, depuis que son président fondateur, Christophe Sentuc, est parti, c'est loin d'être ce petit TO, pointu, spécialiste, humain, qui séduisait par la pertinence de ses produits, la finesse dans son approche d'une destination.

A l'époque, nous ne le savions pas.

Une de mes amies, jeune femme plutôt fringante et adepte d'un tourisme humain, avait acheté un voyage en Birmanie cet hiver.

Quelle déception !

Comme cette amie est du genre plutôt cool, elle n'avait même pas osé faire part de sa déception : réceptifs plutôt improbables à la limite de la malhonnêteté, hôtels choisis au gré du voyage sans quasi détermination, bref, la cata dans toute sa splendeur…

Dommage.

Mais il est vrai qu'à l'époque, Christophe Sentuc, qui avait bâti son TO dans le respect d'un produit "délicat", spécialisé sur des destinations qu'il connaissait sur le bout des ongles, avait déjà été débarqué… par son associé et son investisseur.

Vous voulez savoir, je vous sens avides, le nom de l'investisseur ? Eh bien je vais vous le dire…

La Case de l'Oncle Dom : un Wathier peut en cacher un autre…
Eh oui, on le croyait perdu, après sa dernière option chez Smartbox.

Ben pas du tout, l'ami Wathier est toujours là… et même bien là.

A tel point que, juste pour aider son ami, Didier Sébire, associé ex de Christophe Sentuc, il a pris une participation "anecdotique", comme il le dit lui-même dans Terre Voyages…

Nous avons même échangé trois mots au téléphone, une grande première depuis l'époque Thomas Cook.

Eh bien évidemment, je voulais quand même savoir si cet excellent stratège en tourisme avait une quelconque fonction opérationnelle au sein de Terre Voyages.

"Je l'aide à réfléchir", m'a-t-il répondu. Ah, ben, c'est déjà quelque chose, parce que Didier Sébire, c'est pas franchement le personnage qui inspire à la franche convivialité.

Ce qui est plutôt inquiétant pour un concepteur de voyages… D'autant que, toujours d'après le témoignage de différents clients du TO, l'esprit d'artisan du voyage, cher à Christophe Sentuc, semble se fluidifier au fur et à mesure de la "généralisation" du TO ?

Loin de moi l'idée de succomber à cette pensée, me disant dans un coin sombre de mon cerveau égaré, que Denis Wathier aurait encore quelques velléités de rebondissement dans le tourisme.

Encore que, si je lis sur son profil Linkedin (c'est rigolo, Linkedin), ça me fait penser à drelin-drelin, en fait de fonctions "non opérationnelles", il apparaît quand même au poste de "Senior advisor".

Ouais, c'est toujours ça. Ce qui me fait quand même marrer, c'est que cet excellent Wathier a créé une société "d'investissement et de conseils spécialisée dans les secteurs de la restauration, du tourisme, des loisirs et du e-commerce".

Bon, alors, avec Didier Sébire, nul doute que Terre Voyages va reprendre un nouvel élan, sans doute plus tourné vers la généralisation à outrance au détriment de ce qui avait fait la fierté de son fondateur.

Mais il est vrai que l'on ne peut pas passer sa vie à déchiffrer des tableaux Excel et concevoir des voyages humains, délicats, artisanaux…

C'est un choix. Comme me le disait mon amie expérimenteuse d'un circuit en Birmanie, qui devait être pour elle et sa famille un enchantement, c'était plutôt un souvenir qui ne restera pas marqué d'un seau (pardon, d'un sceau) indélébile !

Et puis, avec un associé comme Denis Wathier, c'est le monde entier qui s'ouvre pour Didier Sébire. En attendant que Denis passe par la case Tribunal, Thomas Cook ayant porté plainte contre lui…

Ce qui ne le préoccupe pas outre mesure. Durant notre brève (mais très courtoise) conversation, il balaie tout ça, de deux mots : "non sujet" !

Ah, que je le reconnais bien là ! Il me manquait…

Lu 2467 fois

Notez


1.Posté par baudoin le 18/03/2015 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est écrit"", bref, la cata dans toute sa splendeur… ""....;et bien conseillée par M. Gobert il n'y aurait pas matière à instruire un dossier :pour perte (très,certaine)substantielle de jouissance de la chose achetée!Il est difficilement concevable de jeter l'opprobre et l'exécration publique sur une société sans documenter la chose de façon certaine.---Ce n'est pas écrit ,mais nous pouvons supposer que le modèle de M. Sentuc se soit étiolé au fil des années.M. Sentuc commercialisait beaucoup de destinations,ou est le problème de généraliser? peut-être dans le mot 'outrance',mais que veut dire ce terme dans le cas présent?Combien traitent-ils de dossier?et faire un ratio avec le nombre de salariés.
Dans l'industriel c'est 800/1000 pax pour un salarié,dans le cousu main,qui sait?surtout que le travail à la carte est sous traité partiellement aux réceptifs et qu'il y a des logiciels dédiés au voyages à la carte.

2.Posté par SuperResistant le 19/03/2015 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouh la la .. chers amis de chez Terres Voyages, ça va piquer... !
Merci DG de nous tenir au courant des aventures de notre ex-Président ! Il veut se faire oublier mais il n'y arrivera pas...
SR

3.Posté par Lionel D. le 19/03/2015 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a eu très certainement une mauvaise compréhension lors de l'entretien téléphonique.
..."aider"... le personnage Wathier ne fait pas dans le social. Il prend le pouvoir et l'argent avec de beaux discours superficiels.
M. Sébire, en mal de réflexion, associé à M. Wathier, j'ai une bonne idée de qui se fait plumer.
Et comme à chaque fois, les employés vont subir...
On commence à bien le connaitre.

4.Posté par Cicolina le 19/03/2015 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chez Thomas Cook, on l'appelait le dégraisseur...souvenir, souvenir, pour rien au monde je ne revivrais cet enfer. Objectif irréalisable donc non réalisé et c'est la porte direct sans pincette et sans détour. Il faut croire que malgré la plainte déposée contre lui par Thomas Cook, Monsieur Wathier rebondit encore et toujours. Je ne connais cette agence qu'il dirige aujourd'hui mais si vous voulez de l'humain dans le voyage, mieux vaut aller voir ailleurs, la seule chose qui intéresse ce monsieur, c'est le profit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com