TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Air France, ça passe ou ça casse !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 13 Février 2017

Allez, fini, le temps de la discussion est terminé chez Air France avec les pilotes et le projet Boost. Franck Terner, le nouveau directeur général de la compagnie, vient d’adresser à ses pilotes un projet d’accord. A prendre… ou à laisser !



F. Terner directeur général d'Air France - Photo Air France Philippe Delafosse
F. Terner directeur général d'Air France - Photo Air France Philippe Delafosse
Ça passe ou ça casse !

Franck Terner ne l’exprime pas ainsi, mais c’est l’idée. Finies les discussions plus ou moins stériles, durant quinze jours, quasi jour et nuit.

C’est en effet en fin de semaine dernière que le SNPL et le SPAF, les deux syndicats de pilotes d’Air France, ont reçu le projet définitif d’accord, lequel selon Terner « permet la création de la Nouvelle Compagnie, filiale à 100% d'Air France.

Avec le projet Boost, Air France pourra reprendre l'offensive sur le long-courrier et défendre le réseau d'alimentation de son hub de Paris-Charles de Gaulle, avec des coûts moins élevés
».

Très objectivement, les pilotes s’en sortent particulièrement bien.

Ceci dans la mesure où la nouvelle compagnie ne sera pas « externalisée », qu’elle restera propriété d’Air France, avec des droits de trafic, des rémunérations et des avions Air France, dont le nombre sera limité…

Et la clôture du plan Transform, au grand avantage, une fois de plus, des pilotes…

Ces derniers ont jusqu’au 24 février 2017 pour donner leur aval à cet accord, afin de pouvoir lancer la nouvelle compagnie en moyen-courrier dès l’automne 2017 et le long-courrier à l’été 2018 !

Dominique Gobert et chien Charly
Dominique Gobert et chien Charly
Bien évidemment, pour la direction d’Air France, il ne s’agit pas de « céder » aux exigences de ses pilotes.

Juste de leur faire comprendre qu’il est maintenant indispensable de passer à la vitesse supérieure en obtenant absolument une hausse de la productivité qui ne sera, quand même pas, à mon avis un effort considérable...

En effet, 1.5% d’économie, c’est quand même pas la mer à boire, même pour des seigneurs des airs !

D’autant qu’Air France garantit à ses pilotes une augmentation des effectifs, à raison de l'embauche de 200 pilotes par an et, histoire d’appâter les réticents, la promesse d’un « dispositif supplémentaire d’intéressement (profit sharing) pour tous les collaborateurs d’Air France, à condition que les résultats de l’entreprise « remontent ». Et ce, dès 2017 !

Oh, bien entendu et l’on pouvait s’y attendre, les syndicats de pilotes la trouvent saumâtre. En fait, ces seigneurs (saigneurs ?) considèrent que « les négociations n’étaient pas abouties » (sic) et que la proposition est « unilatérale » !

Ben oui, comme le disait je ne sais plus qui, « il faut savoir terminer une guerre », laquelle pourrait, en fin de parcours, finir sur une dissolution pure et simple de la compagnie !

Et pourtant… Très objectivement, je ne crois pas à une réponse positive des syndicats de pilotes qui verraient ainsi le pouvoir de « direction de la compagnie enfin stoppé ».

Et là, je ne vois pas non plus ce que pourra proposer Janaillac, le président, si ce n’est des mesures pour le moins drastiques.

D’un autre côté, en pleine période électorale, les pilotes ont une chance certaine, dans la mesure où l'Etat ne voudra surement « faire de vagues » !

En revanche, les vrais cocus (ou dindons de la farce, cochez la bonne case), seront incontestablement les navigants commerciaux et, par ricochet, le reste des salariés d’Air France, lesquels subissent sans trop pouvoir s’exprimer.

Et pourtant, ce sont eux qui ont fait, depuis quelques années, le plus d’efforts…

Mais ça, les pilotes s’en cognent !

Lu 3345 fois

Notez


1.Posté par François Hollandais le 13/02/2017 06:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les agents de voyage s'en cognent que le personnel navigant voient ses conditions de vie diminuer de manière drastique. Le PNC Boost sera embauché aux conditions du marché, forcement planétaire. Bref, vu le caractère hétéroclite de la chose, il faut bien avouer que ces conditions sont encore bien difficile à définir clairement.
Dominique Gobert l'ignore dans son article, et pourtant, -40% sont promis tout de même, une paille!

De même, les Pilotes feront les frais de cette gigantesque farce puisque dans son site web officiel, même le puissant président de IATA peste contre les pays qui surtaxent. En clair, l'actionnaire de référence, l'etat français, étrangle de taxes et redevances sa propre boite aux armes tricolores. Il le fait contre l'avis des professionnels, et sans réussir à donner d'une autre main un véritable service Aéroports ou ATC digne d'un pays en proie à l'insécurité, et au chômage. Entre nous, c'est déjà beaucoup moins le cas chez nos amis hollandais. Là aussi, étrangement, Dominique Gobert regarde ailleurs, car un tout petit 1,5% dans une poche, c'est certainement autant de produits de taxes en plus, alors quelle importance ?

Enfin, Frank Terner n'aura même pas eu le temps d'étudier la filialisation de la maintenance maison mère que Dominique Gobert a déjà oublié cet épisode de découpage méthodique. Mais attention, dans ce monde féodal, le prince-président a promis de revenir un jour sur le sujet, peut être sitôt que les seigneurs auront enfin fait allégeance, qui sait?

C'est beau l'indifférence.

2.Posté par A330-200 le 13/02/2017 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La bêtise des syndicats français est un gouffre , que les pilotes aient deja obtenu le maintien peu ou prou de leurs conditions financières pour participer au projet est une honte mais qu ils limitent comme pour transavia un nombre d avions maximum est incompréhensible , 28 avions alors que norwegian va venir a terme avec une flotte de 80 a 100 LC.

AC rouge fonctionne bien a cote de AC Normale sans être venu lui faire de l ombre , pourquoi af ne pourrait pas en faire autant.

Espérons que la base désavoue dans le referemdum ces nuisibles qui les représentent .

3.Posté par Papadopoulos le 13/02/2017 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Suggestion pour Dominique Gobert: pourquoi ne pas interviewer un représentant du syndicat des pilotes pour avoir aussi sa version de faits ?
Ca permettra de se faire une idée par soi-même.

4.Posté par Pierre le 13/02/2017 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Boost ou pas boost air france ou plus d'air france les lowcosts continueront a se developper et tchao aux canards boiteux.

5.Posté par Justin fair le 13/02/2017 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Dieu que les syndicats sont stupides et malhonnêtes. Ils font ainsi la part belle aux concurrents tels que Norwegian et les compagnies du golf! Leur arrive t il de prendre connaissance de toutes les critiques formulées à l’encontre du service offert par Air France? Savent ils que KLM se porte bien et continue de croître? Ils ont la mémoire courte en oubliant que ce sont les syndicats qui ont tué le paquebot France, qui plombent la SNCF et pendant ce temps là Air Caraïbes et XL Airways gagnent de l’argent. Triste France qui continue de s’enfoncer et qui va se faire doubler par le Mexique et la Turquie…….

6.Posté par Chambord le 13/02/2017 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Juste ahurissant… Avec le nombre de pilotes au chômage rien qu’en France, il y aurait moyen de commencer à virer tous ces parasites et à embaucher des gens motivés pour travailler et pour mériter leurs salaires, je pense… Les salaires des pilotes AF sont dans la norme de ce qui se fait ailleurs. En revanche, leur faineantise, elle, est tout à fait prodigieuse. Et ils entraîneront toute l’entreprise dans leur chute. Ils préféreront envoyer le bâteau AF par le fond plutôt que de faire le moindre effort pour comprendre et s’adapter aux réalités économiques. Affligeant, désolant, les qualificatifs ne manquent pas face à un tel fiasco.

7.Posté par B777 le 13/02/2017 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pilote sur Boeing 777 j'ai effectué 820 heures de vol en 2016, la réglementation autorise 850...
Alors point de fainéantise Mondieur Gobert, juste de la désinformation et de la jalousie...

8.Posté par Papadopoulos le 13/02/2017 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour B777,
Justement, vous tombez bien: pouvez-vous nous expliquer votre point de vue et pourquoi le SNPL s'oppose au projet de la Direction d'Air France ?
(soyez bref et simple, svp pour que tout le monde comprenne)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com