TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : TUI France en ordre de marche ou... en retard à l'allumage ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 21 Septembre 2017

"TUI France est désormais en ordre de marche" ! C’était en 2014, le 11 septembre exactement, que Pascal de Izaguirre annonçait cette grande nouvelle. Ben finalement, en ce 21 septembre 2017, c’est toujours la même phrase…



TUI France en ordre de marche, c'est pour quand ? - Photo : G.B.
TUI France en ordre de marche, c'est pour quand ? - Photo : G.B.
Mais pas la même chose tout de même...

Car, en quatre ans, si j’en crois la conférence tenue ce matin par ce même Pascal de Izaguirre, mon Basque Bondissant favori, c’est toujours la même chose : "TUI France est en ordre de marche" et je n’invente rien, ce sont les termes employés en ouverture ce cette réunion.

Donc, si je comprends bien, entre septembre 2014 et septembre 2017, il aura fallu trois années pour se mettre en ordre de marche ?

LIRE : Pascal de Izaguirre: "TUI France est désormais en ordre de marche" !

A moins que ce ne soit une éternelle répétition, un peu comme ce film si rigolo, Un jour sans fin ?

Mais si, enfin, TUI est en ordre de marche, ça ne veut pas encore dire que les résultats seront au rendez-vous pour cet exercice.

Et je parie fort que si ces mêmes résultats ne sont pas au rendez-vous, ce sera sûrement la faute du contexte économico-géo-politique, le rachat de Transat, le PSV, (ou PSE déguisé) et que sais-je encore.

Sans oublier non plus que passer de Nouvelles Frontières, Marmara, Passion des Iles à TUI France, sans oublier Transat France qui devient TUI Tours (fallait la trouver celle-là) ça coûte un paquet de monnaie !

Quant à la stratégie, elle est telle que, hélas, je l’avais imaginée depuis plusieurs années déjà : le gros mastodonte, sorte de rouleau compresseur, qui veut ratisser large. "De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace", s’exclamait curieusement en septembre, (mais 1792) Danton.

Pour le Basque, ce serait plutôt "du volume, encore du volume, toujours du volume".

Curieux pour quelqu’un qui me confiait dans une interview en 2013 ou 2014 (je n’ai pas retrouvé dans nos archives) qu’il ne cherchait "pas les parts de marché" !

Comme quoi, en bon énarque, on peut tout dire et son contraire, ça n’a finalement pas d’importance, du moment que l’on reste "en ordre de marche".

Et du coup, l’ordre de marche, ça va marcher à coups de clubs, répartis en deux gammes, le moyen-courrier en "bon rapport qualité/prix pour un contenu classique : divertissement, convivialité, services standardisés" et l’autre, plus "personnalisé", mais toujours à un prix défiant toute concurrence.

Mais j’espère que les jeux de l’apéro et le fameux « lancer de tongs », dont je suis un grand fana resteront !!

Et pour les circuits, ce sont bien entendu ceux de Transat qui vont faire l’affaire. TUI Tours, la bonne blague…

Au passage, je salue la constance, laquelle se fout comme de son premier club à lancer les tongs, qui refuse obstinément d’accorder à ses salariés "volontaires" mais disposant d’un futur contrat chez le nouvel entrant dirigé par Patrice Caradec, Alpitour France, la validation de leur dossier de départ volontaire.

LIRE : TUI France : malgré la DIRECCTE, la direction refuse les départs chez Alpitour France

C’est pas très fair-play, mais il est certain que le Basque Bondissant à une sainte horreur de perdre. Il ne supporte pas. Vraiment pas !

Et pourtant. Curieusement le Grand Kommandant de l’hégémonique TUI vient la semaine prochaine à Paris, le 25 septembre 2017. Histoire peut-être de s’entretenir avec le Basque avant la publication des comptes de la filiale française.

Et il se murmure, mais faut-il croire ces bruissements, que certains fauteuils pourraient changer de postérieur...

Histoire de remettre de l’ordre dans la marche !

Lu 2055 fois

Notez


1.Posté par raphael le 22/09/2017 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourtant ce que sait faire de mieux le Basque... c'est perdre et même perdre beaucoup... celui qui n'aime pas perdre c'est le Gross Chef !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com