TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : quand on donne la parole à des menteurs…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 19 Février 2017

C’était le 6 février dernier. J’avais écrit un éditorial, brillant comme d’habitude au sujet de tous ces malfaisants qui polluent la profession. Prémonitoire sans doute ?



Se présentant comme la nouvelle génération de ces entrepreneurs du voyage, mais extrêmement discret sur sa propre personne, de même que sur ses activités professionnelles, il avait annoncé sa volonté de reprendre le groupe défaillant, dans « sa totalité, personnel et créance comprises » ! © Imillian - Fotolia.com
Se présentant comme la nouvelle génération de ces entrepreneurs du voyage, mais extrêmement discret sur sa propre personne, de même que sur ses activités professionnelles, il avait annoncé sa volonté de reprendre le groupe défaillant, dans « sa totalité, personnel et créance comprises » ! © Imillian - Fotolia.com
Et comme d’habitude, chaque fois qu’un problème surgit, c’est toujours de la faute de la presse.

C’est, faut-il le dire, particulièrement tendance en ce moment...

Et pourtant, nous essayons de faire le job, c’est-à-dire informer et poser les bonnes questions aux bons interlocuteurs.

D’ailleurs, ceux-ci nous sollicitent souvent, la plupart du temps avec bonne foi, mais plus souvent en essayant de nous prendre pour des quiches.

Sans penser que, malgré notre (ma) fantaisie légendaire, nous pouvons nous aussi nous poser des questions et ne pas prendre pour argent comptant tout ce que l’on veut bien nous faire croire… et vous faire croire par la même occasion.

J’en profite aussi pour signaler que les commentaires que vous publiez sont pour nous sujet de réflexion. D’ailleurs, à la suite de cet édito, c’est un certain Hervé qui avait attiré notre attention en nous écrivant, je cite :

"Moi ce qui m'étonne, c'est que vous, journalistes (?), professionnels de la profession, soyez manifestement informés de certaines choses contrairement à nous, petits agents de voyages et que vous n'en parliez pas ....
Eh bien parlez Nom de D...., écrivez, informez nous !!!!

Ou alors, on va penser que vous êtes tous dans la même tambouille !
(cf Publicités, voyages d'études, vacances, restaurants.... que sais-je encore...)
M.… alors, y'en a ras le bol de ces non-dits !!!!!!!!"

Dominique Gobert et chien Charly
Dominique Gobert et chien Charly
Eh bien voilà : vous découvrez ce matin une belle enquête, menée de main de maitre et qui concerne un épisode qui risque de faire causer dans les chaumières, de la future reprise du groupe Boiloris et d’un personnage pour le moins étrange…

Mais qui m’a bien entubé… et dans les grandes largeurs, si je puis m’exprimer ainsi !

Car ce personnage, Roussel, parfait inconnu dans notre profession jusqu’à maintenant, m’avait effectivement entrepris lors du congrès du Znav (pardon, Jean-Pierre, je peux pas m’empêcher) à Colombo.

Beaucoup d’entregent, manifestant son envie de participer activement à la vie de la profession, stigmatisant ses vieux éléphants et annonçant qu’on « allait voir ce que l’on allait voir » !

Bon. Curieusement, ce même personnage, dès lors que la faillite de Boiloris était annoncée, m’avait contacté pour me signifier sa volonté de reprendre le groupe défaillant, dans « sa totalité, personnel et créance comprises » !

Avec au passage, quelques critiques pour le moins pas très sympas envers ses divers concurrents à la reprise de Boiloris.

Se présentant comme la nouvelle génération de ces entrepreneurs du voyage, mais extrêmement discret sur sa propre personne, de même que sur ses activités professionnelles.

« Je n’aime pas parler de moi, m’avait-il confié, d’autant que je suis sujet à de graves pressions ».

Déjà, je ne le sentais pas trop, mais néanmoins, comme pour tout le monde nous lui avions donné la parole !

Bien évidemment, cet homme n’a non seulement formulé aucune proposition de reprise, mais en plus s’appuie sur un groupe, Korallion en l’occurrence, qui n’a strictement rien à voir avec ses propres activités.

Cet homme est un menteur qui, une fois de plus, décrédibilise la profession.


Mais ce n’est pas le plus grave et je tiens, personnellement à m’en excuser.

Ce personnage, dans les déclarations que nous avons reproduites (et tout a été enregistré), avait donné un espoir immense aux salariés de Boiloris, lesquels et c’est normal, craignent pour leur avenir.

Cet homme les a trompés !

Il est vraiment temps de faire le ménage. S’il vous plait, mesdames, messieurs des instances professionnelles !

Lu 2570 fois

Notez


1.Posté par Hervé le 20/02/2017 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh bien Bravo Mr GOBERT, concernant l'article sur KORALLION, voilà une bien belle enquête d'investigation....

2.Posté par Christian Jean le 20/02/2017 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour M. Gobert,

Cette enquête publiée ce jour dans TourMag «la vérité sur le groupe Korallion qui voulait sauver Boiloris» signée de « la direction », aurait du être faite avant la publication de votre éditorial donnant la parole à un menteur.

Vous n’êtes pas novice dans cette profession.
Si vous vous faite le rapporteur des propos du premier « charlatan » venu sans même vous informer sur qui il est, vous vous faites (involontairement) le complice de ce manipulateur.

Il me semble que avant de diffuser une information et peu importe son origine vous devriez faire preuve d’un minimum de vigilance et non pas vous précipiter à rapporter des propos fantaisistes sans aucune garanti de sérieux.

Mais de plus vous osez écrire en préambule : « Et comme d’habitude, chaque fois qu’un problème surgit, c’est toujours de la faute de la presse. »

Non, ce n’est pas la faute de « la presse » mais bien d’une personne qui ne fait pas convenablement le job.

Enfin tout le monde peut se tromper, mais c’est comme le sel, point trop n’en faut …

Cordialement.

3.Posté par pat44 le 20/02/2017 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De l'art de buzzer et de se faire buzzer en retour

4.Posté par Papadopoulos le 20/02/2017 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai Googelisé Christophe ROUSSEL et j'ai trouvé qu'il est aussi pâtissier, avocat, enseignant, chimiste ....et musicien (certainement à ses heures perdues).

5.Posté par Isaa le 22/02/2017 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M Gobert a donné la parole à une personne qui a annoncé son positionnement sur le rachat de Boiloris...Il a donc fait son travail!
Il ne faut pas oublié que Christophe Roussel ment à toutes les personnes qu il croise depuis des années et sur son passage à réussi à tromper de nombreux chefs d entreprises ( vendeurs et associés) des personnes respectables...alors si la supercherie n a duré qu une semaine pour M Gobert...Moi je l en félicite. De plus, que les articles ont permis aux publics et aux reseaux pro de se protéger d un personnage sans foi ni loi. C est à ce jour bien la première fois, que l arroseur est arrosé...donc well Done aux journalistes!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com