TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





La compagnie Corsair bientôt réintégrée au pôle tour-operating de TUI ?

La compagnie espère retrouver l'équilibre à la fin de l'année


le Jeudi 30 Juillet 2015

La compagnie Corsair n’est plus à vendre et semble hésiter sur son modèle économique, entre indépendance et intégration au pôle tour-opérating. Mais avec la nouvelle réorganisation du groupe TUI, la direction française paraît désormais soumise au bon vouloir de ses actionnaires allemands.



Selon une source interne, l’actionnaire allemand aimerait également réintégrer Corsair au sein du pôle tour-opérating, sur le même modèle que les autres compagnies du groupe. Une stratégie qui ne satisferait pas Pascal de Izaguirre, le PDG, qui préférerait garder la compagnie indépendante.  - DR
Selon une source interne, l’actionnaire allemand aimerait également réintégrer Corsair au sein du pôle tour-opérating, sur le même modèle que les autres compagnies du groupe. Une stratégie qui ne satisferait pas Pascal de Izaguirre, le PDG, qui préférerait garder la compagnie indépendante. - DR
Quelques mois après l’échec de son rachat par le groupe Dubreuil (Air Caraïbes), la compagnie Corsair n’est plus à vendre.

Les actionnaires auraient également décidé de ne pas renouveler sa flotte, préférant offrir à ses Boeing 747 un coup de jeune.

Une grande visite (D-check) pour un budget de 8 à 9 millions d’euros a été programmée. Le premier module pourrait partir en mars 2017.

Autre bonne nouvelle, le groupe accepte enfin d’ajuster le prix des loyers des avions, passant de 300 000$ à 100 000$.

Des tarifs plus en phase avec la réalité du marché et qui pourraient peut-être lui permettre d’alléger ses pertes.

En effet, la direction financière prévoyait de finir l’année avec une perte de 2 à 3 millions d’euros, sans compter l’impact de la grève, d’environ 4,5 millions d’euros.

Mais les excellents chiffres de vente de l’été pourraient lui permettre de retrouver l’équilibre.

Corsair indépendante ou intégrée au tour-operating ?

Selon une source interne, l’actionnaire allemand aimerait également réintégrer Corsair au sein du pôle tour-operating, sur le même modèle des autres compagnies du groupe.

Une stratégie qui ne satisferait pas Pascal de Izaguirre, le PDG, qui préférerait garder la compagnie indépendante.

Peut-être pour mieux contrôler son réseau de destinations, notamment sur l’Afrique.

Ce désaccord témoigne-t-il d’une certaine défiance de la part des actionnaires allemands envers la direction française ?

La filiale tricolore semble en effet perdre chaque jour un peu plus son indépendance.

Depuis l’annonce de la nouvelle réorganisation du groupe, la France est désormais sous la coupe d’une direction Western Europe, conduite par le belge Elie Bruyninckx, ancien directeur de Jetair.

Le département marketing vient d’être confié à Frans Leenaars, un Hollandais qui travaillait pour Disney Parks & Resorts.

De telles annonces prouvent qu'il est aujourd'hui difficile de comprendre où va le groupe et d'évaluer la marge de manœuvre de l’équipe française pour mener à bien la politique de développement des marques Nouvelles Frontières, Marmara et Aventuria dans l’Hexagone.

Lu 6005 fois

Notez


1.Posté par Un ancien de Tui le 31/07/2015 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça sent le Clap de fin pour le basque qui somme toute n'aura pas réussi grand chose dans ces entreprise sauf mettre Beaucoup de monde sur la paille. Allez tenez bon Mr de Izaguirre , la colère des Dieux allemands saura vous remercier grassement pour le job done.

2.Posté par alexis le 31/07/2015 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est vrai que la compagnie se retrouve dans une position délicate, elle veut rester seule au sein de TUI alors que les autres compagnies du groupe sont regroupées et rentables, ce qui n'est pas le cas de Corsair et AVEC une flotte récente de Boeing 787. Le dossier du renouvellement de la flotte de Corsair est de nouveau renvoyé aux calendes grecques.

La compagnie a dit non avec raison à une reprise par Air Caraîbes et le groupe Dubreuil qui vont lancer une low cost long courrier en juin 2016 avec un appareil neuf.

Le pire pour Corsaire est l'extension souhaitée des activités de Norwegian déjà présente à Orly aux vols long courriers certes à destination des USA mais sans doute à destination des lignes ultramarines à fort trafic (+ 1 millions de passagers par lignes et par an). Là encore Norwegian reçoit des 787-800 et 787-900.

A un moment donné, l'exception culturelle à la française qui consiste à faire bande à part a ses limites.
Dommage car moins il y a de compagnies pire c'est pour le consommaCteur.

3.Posté par Alex le 31/07/2015 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec un baril de pétrole à 50 USD et des loyers avion à 100 000 USD / mois, Corsair peut faire face à la concurrence des 787 avec un peu de sérénité !

4.Posté par Delta le 31/07/2015 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On comprend les actionnaires allemands qui ne doivent plus faire confiance à ce pseudo PDG qui n'a rien fait depuis qu'il est aux commandes du groupe TUI France ! A part mettre des gens dans une situation précaire avec la complicité de sa DRH qui a été embauchée à l'époque par Jean-Marc SIANO !!!! alors que ce dernier est en procès avec TUI aujourd'hui ( Vous trouvez pas que ca pue vraiment chez TUI ....?)
Pour Corsair, dommage, ils termineront sans doute comme le Manganao ( lire l'article interessant de la newsletter du 21 juillet de Tourmag avec les commentaires des lecteurs ! )

5.Posté par Airline le 01/08/2015 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel optimisme delta! Je ne partage vraiment pas vos propos. Corsair a bien redressé la barre et notamment 8 clients sur 10 se déclare satiisfait voir très satisfaits des prestations proposée par corsair. Les résultats commerciaux sont performants , le coût du pétrole ainsi que la baisse des loyers permettra a corsair de réduire ces couts et de dégager des bénéfices. Le renouvellent de la flotte de b747 est repoussé en 2021, les nouvelles cabines n'ont que deux années d.armortissement, ceci permettra de réduire le cout de l'investissement. Des opérateur comme ba Kim luthansa ont prévu d.exploiter leurs 747 400 jusqu'en 2023 , cet avion consomme plus que des avions plus récents, mais le pétrole a fortement baisse et corsair est couvert pour une bonne partie de ces achats de carburant.
Donc je pense que corsair est sur la bonne voie, qu'un travail important a été realise par l.ensemble du personnel corsair, la compagnie a opere une mutation profonde sous l.implusion de monsieur de inzaguirre.

6.Posté par Twi le 05/08/2015 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En devenant une compagnie régulière, Il était évident depuis le début que Corsair se lançait dans une aventure hasardeuse. La preuve : la compagnie est invendable. Donc Tui est obligée de "faire avec". Comment ? En lui redonnant un modèle charter. Mais ne nous leurrons pas : comment peut-on prétendre que des compagnies charters redeviennent rentables alors que les compagnies charters indépendantes sont toutes mortes ? La réponse est simplement comptable : on noie la perte de la compagnie dans un ensemble, le groupe, qui est, lui, globalement rentable. Après, on fixe des prix de vente entre la compagnie aérienne et le voyagiste de telle manière que la compagnie, vue isolément, affiche un bénéfice. Mais tout cela n'est qu' artificiel puisqu'en étant intégrée aux activités de tour Operating d'un groupe, une compagnie ne devient qu'un pur centre de coûts, une division logistique sans revenus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 11:50 Ryanair plie sous les contestations de ses pilotes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com