TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





LiliVoyages31 : exercice illégal de la profession ou apprentie agent de voyages ?

le SNAV se saisit du dossier et va adresser une mise en demeure


Rédigé par Pierre CORONAS le Vendredi 4 Septembre 2015

Depuis plusieurs mois, une Toulousaine propose ses services de "conseillère en voyages" via un site Internet et une page Facebook à des tarifs défiant toute concurrence. Mais n'étant pas immatriculée auprès d'Atout France et ne disposant pas de numéro de SIRET, elle opère en toute illégalité. Une démarche qu'elle assure effectuer en accord avec sa conseillère Pôle Emploi dans le cadre d'une reconversion professionnelle. Mais qui irrite certains professionnels du tourisme. Au point même de la harceler par téléphone.



Aurélie De Meerler a lancé LiliVoyages31 en juin 2015 - Capture d'écran
Aurélie De Meerler a lancé LiliVoyages31 en juin 2015 - Capture d'écran
Les pratiques de LiliVoyages31 attirent l'attention de pas mal de professionnels du tourisme. Ils sont nombreux à s'en plaindre dans des groupes spécialisés sur les réseaux sociaux.

Et, selon nos informations, le Syndicat national des agences de voyages (SNAV) va se saisir très prochainement du cas de cette "conseillère en voyages", comme elle se présente sur son site Internet.

Derrière LiliVoyages31 se cache Aurélie De Meerleer. Elle vit à Toulouse (31) et explique qu'après "plus de 15 ans de voyages à travers le monde, [elle a] testé plusieurs compagnies aériennes, hôtels, hébergements chez l'habitant, services, visites culturels (sic), espace de bien-être, plages et montagnes..."

Ce qui l'a conduite à se lancer dans l'organisation de vacances sur-mesure sur une multitude de destinations de la Côte d'Azur à la Thaïlande, en passant par la Grèce, le Sénégal, la Guadeloupe ou l'île Maurice. Avec des tarifs qui défient toute concurrence.

Pas de SIRET, ni d'immatriculation Atout France

Pour bénéficier de ses « services », il suffit de lui verser des honoraires de 40 euros par pax, "alors qu'une agence de voyages nationale vous prend 10 à 20% de votre budget vacances", assure-t-elle sur son site Internet.

Ses clients lui font part de leurs envies de voyages. Elle leur propose de trouver des offres de transport, d'hébergement, de transferts, d'excursions, de loisirs sur place et même des assurances. La « conseillère » fournit ensuite une liste de liens Internet aux voyageurs qui peuvent, soit se charger eux-mêmes des réservations, soit lui faire un chèque pour qu'elle réserve à leur place.

Le problème c'est que LiliVoyages31 opère dans l'illégalité totale. Aucune trace d'un numéro de SIRET, la société et sa dirigeante n'apparaissent pas sur Societe.com, elle ne fournit pas de Conditions Générales de Ventes (CGV) et n'est donc évidemment pas immatriculée au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours d'Atout France.

Par conséquent, les clients qui la choisissent comme intermédiaire dans l'organisation de leurs vacances ne bénéficient d'aucune garantie et ne sont pas protégés en cas de problème ou de défaillance de l'un des prestataires choisis. Surtout que LiliVoyages31 ne dispose d'aucune garantie financière .

La nature des activités de cette entité correspond pourtant totalement aux critères établis par l'Article L211-1 du Code du Tourisme pour déterminer les personnes physiques ou morales qui sont soumises aux obligations d'immatriculation et de garantie financière.

"Elle ne vend pas directement de voyages mais apporte son concours à l'organisation de séjours", analyse Me Emmanuelle Llop, du cabinet Equinoxe Avocats, avocate au Barreau de Paris.

D'ailleurs, sur son site Internet, il est clairement écrit que "LiliVoyages31 est une agence de voyages de la région toulousaine".

Une mise en demeure dans les jours qui viennent

Une profession qu'Aurélie De Meerler semble donc exercer donc illégalement.

Ce dont la commission « Pratique illégale de la Profession » a récemment été avertie. Elle mène actuellement son enquête et devrait adresser une première mise en demeure à LiliVoyages31 dans les jours qui viennent. Elle sera ensuite suivie par une deuxième mise en demeure.

Si l'intéressée poursuit ses activités sans se mettre en règle, le SNAV déposera plainte au pénal ou saisira la DGCCRF sur ce dossier, nous confirme Jacques Judeaux, Président de la Commission « Pratique illégale de la profession ».

Et la « conseillère » risque gros. "L'Article L 211-23 du Code du Tourisme prévoit une peine de six mois d'emprisonnement et une amende de 7 500 euros pour les personnes qui se livrent ou apportent leur concours à l'organisation de voyages sans remplir les conditions légales pour cela", rappelle Me Emmanuelle Llop.

Contactée par TourMaG.com, Aurélie De Meerler répond qu'elle ne représente aucune concurrence pour les agences de voyages puisqu'elle n'a "aucun client et aucun revenu depuis le lancement de LiliVoyages31 en juin 2015", affirme-t-elle.

"Je suis demandeuse d'emploi et ma démarche sert à tester ces prestations, en accord avec ma conseillère Pôle Emploi, pour voir si je peux me lancer dans une activité d'agent de voyages", poursuit Aurélie De Meerler.

Elle se plaint également d'être "harcelée" par des agents de voyages. Ces derniers, irrités par ses activités, lui laisseraient de nombreux messages d'insultes sur sa page Facebook et son téléphone portable.

"Je compte prendre un avocat pour faire cesser cette situation", réagit-elle.

Elle explique également ne pas craindre d'éventuelles poursuites et - preuve de sa bonne volonté - qu'elle accepterait de fermer son site "si le SNAV paye les frais que j'ai engagés pour sa mise en ligne". Soit environ 700 euros.

Ce qui aurait au moins le mérite de régler la situation sans se lancer dans de longues et coûteuses procédures judiciaires.

Il est tout à fait possible d'opérer en tant que conseiller indépendant en voyages. Mais, pour cela, il faut, au minimum un numéro de SIRET et décrire explicitement ses activités et le fait qu'on ne prend pas de commissions pour ne pas tromper sa clientèle.

"Le métier de « conseil » ou « consultant » existe dans de nombreux domaines, assure Me Emmanuelle Llop. Il n'est pas réglementé. Mais on ne peut pas se présenter comme une agence de voyages si on n'en est pas une.

Déterminée par le Code du Tourisme, l'expression « Agent de Voyages » est quasiment une appellation contrôlée."

« Conseiller Voyage » est d'ailleurs un métier. Et cette profession se pratique en agence de voyages par des personnes qui disposent de la formation nécessaire.

Par ailleurs, il existe une véritable agence baptisée « Lili Voyages » dans le Morbihan (56). Elle n'a rien à voir avec LiliVoyages31 mais pourrait éventuellement subir un préjudice d'image.

Tout comme d'autres sociétés qui suivent les règles comme Voyages 31 ou Liligo, par exemple...

Lu 5544 fois

Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par Jny le 29/12/2015 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tout le monde,

Sinon pourrions nous savoir où en est la procédure? Que nous sachions si de telles démarches portent finalement leurs fruits (et aussi parce que la demoiselle en question est toujours aussi agressive quand elle envoie des messages).

Bonnes fêtes à tou(te)s et longue vie à notre métier!

25.Posté par vm35 le 17/09/2015 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai travaillé de nombreuses années dans le Tourisme...Aujourd'hui après être passé par la case Cancer, j'ai tout arrêté....
je trouve courageuse cette jeune femme Aurélie, d'avoir tenté l'aventure, et puis n'a t elle pas été conseillé par un organisme D'ETAT...Pôle Emploi ?
Rien ne vaut l'expérience sur le terrain pour conseiller le client....Et aujourd'hui les agences sont trop dictées par des objectives de ventes, des to privilégiés, des compagnies privilégiées pour être objective sur la qualité de ses conseils....Le métier a bien changé en 30 ans...J'ai commencé à Paris rue de Rennes dans une petite agence, on recevait Le client , partagions ses passions, discutions de ses envies de destination, on prenait le temps.....Les billets étaient gratés à la main, les bi remplis manuellement....On avait de vrais interlocuteurs en ligne....C'était pas le B TO B.
Ce temps là est résolu, il faut vivre avec son temps mais maintenant la profession est devenue trop commerciale....Les agents sont stréssés par toutes les informations qu'ils doivent emmagasiner et par le chiffre qu'ils doivent faire car sinon leur patron n'hésitera pas à leur montrer la direction de la porte.....Aurélie Bravo pour votre projet qui a malheureusement échoué mais qui sait si un jour il ne sera pas de nouveau réalisable !!!!!

24.Posté par Sables d'Or le 10/09/2015 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si il y a une chose à savoir c'est qu'un boulot dans le tourisme ne se cherche pas à l'ANPE : ils n'ont absolument aucune idée de ce qu'est ce secteur et comment on y travaille ! Allez vite dire à votre Conseillère qu'elle vous fait faire des erreurs grossières qui risquent de vous coûter très cher !!!

23.Posté par Melle agent de voyages le 07/09/2015 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais comment vous dire, mademoiselle de Meerleer? Quelle agence, saine d'esprit, après la lecture de cet article et de vos commentaires à celui-ci, aurait envie de vous embaucher?
Allez, c'est pas grave, vous avez d'autres cordes à votre arc, et portez plusieurs casquettes, non?

22.Posté par Florence le 07/09/2015 06:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Whaou ! Ca chauffe !
Bon, notons que la profession tire à boulets rouges sur une pauvre fille qui découvre les obligations légales de la profession.
Mais je suis triste de voir ce déchaînement alors que personne moufte quand des TO déposent le bilan ou des gros bonnets font la une des journaux avec leurs malversations.
Quand TUI lance son énième plan social, j'ai pas vu beaucoup de patrons d'agence se bousculer à défendre les charrettes de licenciés (peut-être parce que tout le monde vend du Marmara).
Et dans un post plus haut j'ai lu enfin quelque chose de censé: n'oublions pas la masse d'agences qui se précipite à faire du "direct", annoncer fièrement sur son site que c'est du sur-mesure avec des hôtels et des prestations qu'ils sont les seuls à proposer en France. Mais combien d'agences qui travaillent ainsi sont capables de certifier que leurs partenaires / réceptifs locaux ne les planteront pas? Combien d'entre elles demandent le bilan comptable certifié de leurs partenaires? Pas beaucoup, je vous assure.

21.Posté par DE MEERLEER le 06/09/2015 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai une question à Jean luc dufrenne, président de la SNAV, avec quel argent a été financé :
votre activité dans l'Immobilier et la villa30?

20.Posté par DE MEERLEER le 06/09/2015 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

La mise en demeure m'a totalement convaincue de ne pas m'installer en tant qu'agent de voyages dans la région toulousaine. Le site web et ma page facebook ont été retirés.
C'est pourquoi, je m'en remets à toutes les agences de voyage qui recherchent du personnel et vous propose ma candidature car j'ai réellement visité et testé de nombreux pays depuis 15 ans et j'ai 9 ans d'expérience dans le domaine du transport et de la logistique en tant que commerciale.
Si quelqu'un entre vous est intéressé par mon offre de candidature pour un poste à Toulouse, vous savez comment me contacter.

merci

19.Posté par Bref le 06/09/2015 03:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette personne prend les gens de la profession pour des dindons ! En plus de mettre ses potentiels clients en danger, de ne pas respecter les règles du pays dans lequel elle vit et qui la prend en charge dans sa période de recherche d'emploi, de se sentir la liberté de dicter ses règles au plus grand syndicat national ... En plus de tout cela, Madame de Meerler en remet une couche dans ses déclarations faite dans cet articles ! En effet, elle se targue d'être un lapereau de 6 semaines en disant n'être dans la partie que depuis juin 2015 sur les conseils de la p'tite dame du pôle emploi, mais il faudrait que Celle-ci, avant d'avancer de tels propos, fasse le ménage derrière elle et ne se permette pas de telles incohérences avec ses propres profils professionnels tel que LinkedIn sur lequel elle annonce exercer cette fonction depuis juin 2014 !!! Se faire prendre pour des imbéciles par une apprentie fraudeuse, c'est déjà énervant, mais se faire prendre pour des débiles notoires par une menteuse et manipulatrice sans vergogne, c'est encore plus rageant !!

18.Posté par Melle agent de voyages le 05/09/2015 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arf! mais vous êtes aussi thérapeute comportementale sous linkedin? trop drôle!

17.Posté par Melle agent de voyages le 05/09/2015 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mademoiselle De Meerleer,
Pour votre information on ne dit pas la SNAV mais le SNAV (un syndicat), et si vous aviez déjà fait ne serait-ce qu' un stage en agence de voyages, vous sauriez que ce syndicat n'a jamais servi les intérêts des petits agents de voyages, seulement les gros patrons plein de sous!
Et si vous avez 0 demande comme vous le dites, c'est peut-être que vous vous y êtes mal prise, ou que les clients sont mieux informés sur la législation que vous ne l'êtes, en voyant notamment sur votre site web que vous n'avez ni Siret ni immatriculation...
Il faudra penser aussi à modifier votre profil Viadeo du coup...
Bonne journée quand même!

16.Posté par Ayla le 05/09/2015 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Melle de Meerleer et Pat44.
D'accord avec vous.
Je comprends le mécontentement des AGV et il est clair qu'il faut régulariser votre situation.
Mais le concept de faire des recherches pour le client et le laisser faire ses résas en direct est assez intéressant et novateur. Je ne suis pas sûre que ca soit très porteur mais je comprends que vous ayez eu envie de tester. C'est comme ca qu'on avance dans la vie...
Ne vous laissez pas décourager par les aigris et bonne chance...! Vous avez de l'initiative et ce n'est pas le cas de tout le monde.

15.Posté par Mon Tour Motos le 05/09/2015 01:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chère Aurélie
Votre site étant désactivé ou introuvable ce soir, je ne puis vous parler que par le biais de cet article.
Concernant votre réponse aux divers commentaires ci-dessus, avez-vous seulement pensé que d'autres ont pu être comme vous au chômage, et ont lancé leur activité en respectant toutes les obligations légales malgré tout ?
Votre vindicte envers notre page Facebook tend à confirmer les critiques que mes confrères ont pu formuler.
Les commentaires laissés par "Mireille Bye Bye" ne laissent pas de doute sur la véitable identité de leur auteur (vous) mais vos accusations sont sans fondement et avancer à visage masqué (alors que je signe mes commentaires) ne va pas vous revaloriser
Pour votre gouverne, Mon Tour Motos n'est pas une facade mais un tour opérateur "pure player" régulièrement immatriculé et disposant de toutes les garanties obligatoires pour exercer cette activité. Il suffit d'aller à la rubrique mentions légales de notre site Internet pour le découvrir (ou à la rubrique à propos de notre page Facebook également).
Mentions qui étaientt absentes de votre propre site lorsqu'il était encore actif, prouvant une fois de plus que vous ne respectez aucun point de la législation française.
Enfin et pour conclure, Mon Tour Motos n'est pas adhérent au SNAV mais est confronté à de la concurrence déloyale, de même que nos confrères généralistes.
Quand on a investi ses économies dans une entreprise en s'appliquant à respecter la législation, quoi de plus normal que de ne pas approuver tous ceux qui s'affranchissent impunément des règles ?

PS : les conditions de la garantie financière viennent juste de changer, renseignez-vous !

14.Posté par F. SCHMITT le 04/09/2015 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Messieurs les Agents de Voyages,
Cette personne me semble être plus à côté de la plaque que franchement malhonnête et si elle pense que les internautes vont se précipiter sur son site Internet sur la bonne mine de celui-ci, elle prête plutôt à rire.
Ceci dit, il existe bien d'autres prétendues agences de voyages qui ne me semblent pas plus en règle avec la législation. J'ai récemment récemment découvert, par exemple, 2 sites Internet qui ne disposent pas de l'immatriculation réglementaire (ou qui ont omis d'en faire mention) : http://www.couleurs-sables.com (qui , lui, semble avoir des clients) ou http://www.createurdevoyages.fr . Je crois que les consommateurs ont du souci à se faire si les instances du tourisme ne sont pas plus vigilantes.

13.Posté par AGVFAN le 04/09/2015 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
donc , suite news sur la garantie ... : si 0 client , garantie demandée = 0 ???? ;
dit autrement pour les "petits" (le cas de lili31 étant l'extreme ) , le nouveau décret va t il changer quelque chose (c'est à dire ne pas empecher d'entreprendre ceux qui n'ont pas forcément 200 000 euros à proposer en garantie ou contre garantie s'il ils font un chiffre d'affaire de 100 000....) ; avis bienvenus (pas trouvé de réponse sur le net hormis le fait que le mini de 200 000 disparaissait ....)

12.Posté par cesari le 04/09/2015 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mlle
Bien sur qu il vaut s'en sortir mais votre raisonnement est délirant. Vous commencez une activité et vous regardez ensuite ensuite les modalités d'établissement.
Pourquoi ne pas vous installer médecin, coiffeur, ou autres. ?

et au fait, c'est LE SNAV ( un syndicat, c'est à dire un organisme qui protège les intérêts de ses membres,). Peut importe que vous ayez des clients, ce que vous faites est interdit.
Si vous avez un sens du voyage, ouvrez un blog ,;et vous gagnerez de l'argent grâce aux visites et à l'affiliation. Et vous serez dans la + stricte légalité.....et réalité.

11.Posté par Lola le 04/09/2015 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors oui en effet en France, il y a des lois et il faut les respecter ...certes...
Mais il n'en demeure pas moins vrai qu'exiger une garantie financière de 200 000 € pour avoir le droit de travailler c'est un peu raide ...surtout quand on sait que milliards d'agences réceptives locales qui n'ont aucune garantie opèrent sur le marché français et vendent en direct des prestations aux clients sans que personne de la profession ne réagisse aussi violemment ...on les accueille, les bras ouvert à des salons comme TOP RESA alors qu'ils n'ont auncune vergogne à faire du BToC derrière le dos des agents de voyage français ...
Alors à mon avis c'est tout le système qui est à revoir...

10.Posté par DELANNOY le 04/09/2015 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chère Mademoiselle De Meerleer,
Simplement... il ne s'agit nullement d'harcèlement ou de communautarisme.
Nous sommes juste dans un état de droit, avec des règles et des législations qui, dans notre cas, sont là avant tout pour protéger le consommateur.
Vous êtes simplement dans l'illégalité, et sans remettre votre envie de "vous en sortir" ou d'entreprendre, respectez les règles qui s'appliquent depuis 1992 notamment, et vous verrez que le monde des agents de voyages n'est nullement fermé mais très ouvert et accueillant.
Cordialement

9.Posté par Maud le 04/09/2015 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Allons voyons voir cette fameuse valeur-ajoutée, cette créativité et autre originalité...allez hop au hasard la présentation de Marseille: un bla bla bla, convenu et désuet (de toute évidence vous n'êtes pas allée à Marseille depuis...jamais).
Mais Marseille n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.
Oui vraiment, en dépit de la cherté et la rareté de ce produit qui devraient être flatteuses: vous nous prenez vraiment pour des truffes...et bien plus que nous vos potentiels "clients" !
Quant au speech relatif à votre statut de demandeur d'emploi qui se bat...vous n'êtes pas la seule. Ne faites pas de vous une héroïne, seule contre tous: les vrais héros sont ceux qui se battent pour se faire une place dans le respect du droit...et des clients. Maud.

8.Posté par DE MEERLEER le 04/09/2015 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article fait à mon insu. je suis harcelé jour et nuit par les adhérents de la SNAV : vous trouvez cela normal??
Je pensais que la SNAV avait un role de conseil juridique? pas du tout il casse votre image avant même que vous creez votre entreprise. comme je l'explique je suis au stade de l'étude de marché à savoir si ces prestations attirent les gens. j'ai 0 demande à croire que le marché du tourisme n'est vraiment pas porteur!!
Bref, je ne vais donc pas m'y engager car je viens de me renseigner pour avoir des garanties il faut 200 000 € chose qui n'est pas à la portée de tout le monde.
Je lance un appel à tous ceux qui m'agressent et m'insultent depuis une semaine de cesser ce combat car je suis un simple demandeur d'emploi comme les 3.5 millions de chomeurs qui essaient de trouver une solution pour s'en sortir.
la france n'est pas un pays qui encourage l'entreprenariat. A moi d'aller voir ailleurs.
Je vous laisse entre professionnels du voyage français aigris et revendicateurs auprès d'une femme de 34 ans qui n'a pas un seul client. bon courage
en tout cas ça ne donne pas envier d'etre comme vous et encore moins de travailler dans le tourisme et adhérer à ce syndicat qui n'a pas les mêmes valeurs que les miennes

7.Posté par steph le 04/09/2015 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça pourrait être bien effectivement mais il faut un statut c'est clair..
Mais de la dire que nous sommes des voleurs et qu'elle va faire mieux que nous en agence c'est moyen, on ne crache pas sur les gens mais bon c'est du typiquement french

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com