TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Pour Air France, pas question de retour vers la commission aux agences

Dialogue de sourds entre transporteurs et distributeurs


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 10 Février 2014

Journée chargée, vendredi 7 février 2014, pour ce Congrès du Snav à La Réunion. Une deuxième partie de séance consacrée aux transports aériens, réunissait autour d'une même table Jean-Louis Baroux, président APG-GA, Pierre Descazeaux, Air France, Jean-Pierre Mas, Selectour Afat, Yannick Faucon, Résanéo et Emmanuel Toromanof, APST. Un grand moment !



Emmanuel Toromanof, secrétaire général de l'APST, Jean-Louis Baroux Président d'APG Global Associates, Pierre Descazeaux, DG marché France d'Air France, Jean-Pierre Mas, Président de Selectour Afat, et de la commission Air du SNAV et Yannick Faucon, DG de Resaneo - Photo : DG
Emmanuel Toromanof, secrétaire général de l'APST, Jean-Louis Baroux Président d'APG Global Associates, Pierre Descazeaux, DG marché France d'Air France, Jean-Pierre Mas, Président de Selectour Afat, et de la commission Air du SNAV et Yannick Faucon, DG de Resaneo - Photo : DG
D'emblée, le ton est donné par Jean-Louis Baroux : les compagnies aériennes, fortes de leur supériorité et de leur arrogance, se sont « tirées une balle dans le pied ».

Diable, il est vrai que l'on « fête » cette année, les dix ans de suppression de la commission sur la vente des billets aériens aux distributeurs.

Et Jean-Louis Baroux d'enfoncer le clou, face à un Pierre Descazeaux, Directeur Général Marché France d'Air France. « Pour vendre vos billets, les distributeurs se sont rabattus sur les tarifs les plus bas. Ce sont eux, les facteurs de la baisse des prix ».

Et de reconnaître que, n'étant plus (ou moins bien) rémunérés par les compagnies, ils respectent les demandes de leurs clients : trouver le meilleur tarif !

« Je suis persuadé, indique Jean-Louis Baroux, qu'un retour à une commission « maîtrisée » permettrait à tous les acteurs de retrouver une certaine sérénité ! »

70% des ventes AF par les agences de voyages

Réaction immédiate de Pierre Descazeaux, doutant au passage des « capacités intellectuelles » de son contradicteur...

« Non, les compagnies aériennes ne se sont pas tirées une balle dans le pied. Bien au contraire.

La suppression des commissions nous a permis d'investir « à fond » sur le produit et la qualité que nous devons offrir à nos clients. Cela nous a même permis de clarifier les relations vers le client 
».

D'ailleurs, souligne Pierre Descazeaux, balayant d'un revers savant le problème de la vente « directe » via Internet, « Air France présente les mêmes tarifs, que ce soit par Internet ou par le biais des distributeurs.

Nous avons signé des accords avec le Snav ou Amadeus et notre offre tarifaire est la même.
 »

Justifiant cette position, il constate d'ailleurs que les ventes d'Air France sont réalisées à 70% par les agences de voyages !

"Ensemble, les compagnies aériennes sont stupides"

Jean-Pierre Mas, Président de la Commission Air du Snav est un garçon « à qui on ne la fait pas ».

Il est vrai que pour l'enfumage, faut pas lui faire ! Et de répondre à Pierre Descazeaux : « Vous avez essayé de nous embrouiller, mais faut pas nous la faire : entre l'offre totale et la commission aux agences, il n'y a aucun rapport. »

Pour justifier cette position, JP Mas constate que les compagnies dépensent en moyenne 7% de leur revenus pour investir en référencement sur Internet !

En clair, cette « ancienne commission » sert maintenant à vendre vos billets moins cher !

Prenant exemple sur le revirement stratégique de Ryanair, laquelle, après avoir honni les agences de voyages, va retourner vers ce système de distribution et passer par les GDS !

Et, non sans humour, JP Mas ne manque pas de constater « qu'ensemble, les compagnies aériennes sont stupides. Individuellement, elles sont plus intelligentes... Mais il y a des relations plus subtiles que d'autres ! »

Car, il est bien évident, constate-t-il, que « la commission linéaire, c'est fini.

En revanche, le distributeur comme la compagnie a besoin de vendre le plus cher possible
 ». En clair, organisons un véritable pilotage des ventes, permettant à tout le monde de tirer bénéfice d'une coopération honnête !

APST : projet de garantie en cas de défaillance d'une compagnie aérienne

Intervention de Jean-Louis Baroux, lequel a relevé sur une compagnie aérienne sur une route donnée, quelque 84 propositions tarifaires !

Bref, il est certain que le retour à la Commission n'est pas dans l'air du temps, pour Air France du moins.

Et, puis, assène Pierree Descazeaux, « il y a une grande complexité de la distribution. Donc, c'est comme ça ». Circulez, y'a rien à voir !

Quasiment un dialogue de sourds...

Un peu de détente avec l'intervention de Yannick Faucon, patron de Résanéo, lequel remercie les compagnies d'avoir compliqué les tarifs et surtout les prestations supplémentaires payantes.

« Nous sommes là pour expliquer aux clients, c'est bien ». Car, il est vrai que les « frais annexes » ne sont pas non plus rémunérés !

Enfin, petite évocation de NDC, le futur standard de réservation technologique concocté par Iata et pour lequel les distributeurs gardent un oeil inquiet.

« Tout ce qui vient de Iata est suspect », commente Jean-Pierre Mas, « nous restons très vigilants sur ce projet que nous suivons avec attention ».

Projet qui, pour Jean-Louis Baroux, est « comme le téléphone : inéluctable ! » A suivre donc...

Et pour conclure, intervention d'Emmanuel Toromanof, Secrétaire Général de l'APST, porte-parole occasionnel de son Président Raoul Nabet, aphone.

« Nous sommes en train de finaliser une nouvelle offre de garantie pour nos adhérents, permettant à leurs clients d'être assuré en cas de défaillance d'une compagnie aérienne. Le coût, acquitté par le client, devrait avoisiner 1€ par billet ! »

Un grand pas pour l'APST, qui fait son boulot. On peut regretter simplement que, dans leur grandeur, les compagnies aériennes aient refusé obstinément de monter elles-mêmes cette caisse de garantie.

Mais c'est Pierre Descazeaux qui donne le bon argument : « le risque est quasiment tout le temps pour les petites compagnies. Il n'est pas normal que les « grandes » payent pour les petites... à risque ! »

Il est vrai qu'Air France est d'une telle solidité financière que l'on comprend aisément cette position !

Lu 2695 fois

Notez


1.Posté par Cannelle le 10/02/2014 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"D'ailleurs, souligne Pierre Descazeaux, balayant d'un revers savant le problème de la vente « directe » via Internet, « Air France présente les mêmes tarifs, que ce soit par Internet ou par le biais des distributeurs. "

A toutes fins utiles, je tiens à disposition de qui veut une liste de dossiers accumulés depuis 1 an, pour lesquels les tarifs affichés via GDS et via le site web de notre compagnie nationale ne sont pas les mêmes.
Nous constatons régulièrement sur notre marché des deltas de 5 à 10% hors frais de dossier .... et obtenons pour seule réponse que "c'est compliqué au niveau du RM de tout ajuster" ... Pathétique non ?

Nous avions déjà pris l'initiative d'alerter les équipes de Tourmag il y a quelques mois.

2.Posté par Stéphane GEORGET le 10/02/2014 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SVP Tourmag, faites un sondage pour connaitre l'avis des Agences de Voyages en France, face à notre "chère Compagnie Air France". (Staff & directions)

"...pas question de retour vers la commission aux agences.." : que Air France soit rassuré, pour moi Agent de voyage (IATA) depuis plus de 22 ans : .."pas question de proposer Air France, à mes clients, sauf si ce dernier insiste..., ce qui est de plus en plus rare..."

Il faut savoir que nous avons de très bonnes compagnies (compagnies du Golfe, Asiatique...etc), et que je propose systématiquement la compagnie nationale du pays ou se rend mon client.

Sauf "HOP" (non seulement plus de commission, plus de bagage...), qui est une merveille de l'innovation, et qui va surement permettre au Rail de prendre de belles parts de marché.

Bravo Air France, continuez comme ça, de toute façon, notre CA augmente, grâce à notre travail et à tous partenaires, dont vous ne faites plus partie, sauf quand le client (souvent très âgé et un peu dépassé) exige vos services.

Bien cordialement

Stéphane

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com