TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





SNAV : « Le Syndicat va dans le mur (...) il est au bord de la faillite ! »

Quel avenir pour le Snav à la veille des élections ?


Rédigé par Michèle SANI le Dimanche 6 Mars 2011

Les nouvelles élections des administrateurs et du président du SNAV approchent (17 et 28 avril prochain) et les esprits s'échauffent. Frank Voragen, seul candidat déclaré contre Georges Colson s'est lancé dans un grand déballage et balance des chiffres. Il porte la bannière des agences indépendantes. Mais dans la famille de la Grande Distribution, Isabelle Cordier, patronne de Carrefour Voyages, serait-elle vraiment tentée par le job ?



« Je suis consterné. Il y a  trois ans personne voulait se présenter. Regardez les listes des producteurs, elles se sont multipliées avec des inconditionnels de Georges Colson qui s'assure ainsi une majorité dans chaque collège... »
« Je suis consterné. Il y a trois ans personne voulait se présenter. Regardez les listes des producteurs, elles se sont multipliées avec des inconditionnels de Georges Colson qui s'assure ainsi une majorité dans chaque collège... »
Le SNAV remet les compteurs à zéro. L'ensemble des élus démissionne.

Les appels à candidature ont été lancés.

Seuls, à l'heure où nous écrivons ces lignes les candidats au Conseil des Producteurs se sont déclarés. (Voir liste).

Les candidats des différents collèges de la Distribution devraient être connus ce lundi.

Le conseil d'administration qui élira le futur président sera constitué des représentants des 10 métiers référencés par le SNAV, des 3 représentants des régions et du président de l'APS, membre de droit.

Ce sera Raoul Nabet. S'ajouteront le président élu (tout membre actif du syndicat peut faire candidature aux fonctions de président), le vice président (élu au sein et par le Conseil d'Administration) et le trésorier.

En recensant dans ses statuts 10 métiers (ci-dessous) le syndicat a voulu offrir une plage de réflexion et de débats au plus grand nombre.

Il a par ailleurs laissé à ses adhérents le choix de se déclarer sous leur « premier métier » en considérant, à juste titre, qu'ils en avaient plusieurs...

Cette politique consensuelle ne risque-t-elle pas de perdre en efficacité ?  

Au fil des ans, les métiers ont en effet tendance à se rejoindre. Petits ou grands, artisans ou industriels, tous fabriquent, organisent et vendent des voyages touristiques et des déplacements professionnels.

Tous, à un moment ou à un autre, sont confrontés à un même challenge devant le décideur final, le client consommateur physique dans l'agence du coin de la rue et/ou internaute. Tous sont confrontés aux mêmes problèmes de marchés, de conjoncture, de crise.

Isabelle Cordier entre UDIV et SNAV

Deux candidats distributeurs font parler d'eux  : Isabelle Cordier pour la grande distribution et Frank Voragen pour les agences indépendantes.

Isabelle Cordier considérerait l'idée d'une « fédération des immatriculés » avancée par Georges Colson dépassée, avant même d'exister.

A sa place, elle a opté pour l'UDIV (Union des Distributeurs de Voyages) présidée par Denis Wathier (Thomas Cook), dont elle a été adhérente de la première heure. Cela se défend.

Candidate sortante elle se représenterait pour siéger au Conseil Exécutif de Métier des Distributeurs , collège « Grande Distribution ».

Sauf erreur, les adhérents à ce collège se comptent sur les doigts d'une main (Carrefour, Leclerc, Galeries Lafayette, Auchan). Il y aurait donc, en faisant le plein, 4 candidats pour 4 postes à pourvoir.

Elle devrait passer la deuxième étape sans difficulté, en « montant » au Conseil d'Administration pour représenter sa famille.

Scénario assez identique pour les réseaux volontaires. Toujours sauf erreur, ils étaient 5 dans un un passé encore récent. ils ne seront plus que 4 (AS, Tourcom, Manor, Cediv).

« Personne ne voudra tuer le père »

C'est au titre de représentant des quelque 350 agences distributrices indépendantes adhérant au SNAV que Frank Voragen renouvelle sa candidature d'administrateur et se porte candidat à la présidence.

« Je resterai le seul candidat face à Georges Colson car personne ne voudra tuer le père »
dit-il, en abandonnant sa jovialité habituelle.

« Je suis consterné. Il y a trois ans personne voulait se présenter. Regardez les listes des producteurs, elles se sont multipliées avec des inconditionnels de Georges Colson qui s'assure ainsi une majorité dans chaque collège.

C'est l'effet Voragen. Ma candidature a provoqué la mobilisation du ban et de l'arrière-ban
». Ambiance.

Sans citer de noms Frank Voragen lance quelques piques en direction du collège des producteurs tour-opérateurs qui, par manque de disponibilité ou de savoir-faire ou d'ambition, aurait laissé un boulevard au CETO.

« Je suis allé au bout de mes engagements... »

«Le temps de l'écoute promis par Georges Colson à Louxor n'est jamais arrivé. Je pars en campagne.

Je suis un entrepreneur indépendant qui a créé en 1992 son entreprise, Atlantide et n'a jamais déposé son bilan. J'estime qu'au SNAV, comme président de la commission Etudes et Statistiques, j'ai beaucoup travaillé et rempli, plus que d'autres, les obligations de résultats qu'on attendait.

Je suis allé au bout de mes engagements en prenant la responsabilité du Baromètre Tourisme et du Référentiel Afnor.

Je pensais que cela me donnerait une légitimité. Je me suis trompé... La valeur travail finira par émerger


Et Frank Voragen se présente comme le chevalier blanc qui sauvera le SNAV de la faillite «Le syndicat va droit dans le mur.  Je n'ai pas manqué un Conseil d'Administration. J 'ai tout vu, tout entendu et je suis désolé de l'annoncer, le syndicat est au bord de la faillite.

Nous perdons régulièrement des adhérents donc des cotisations. Nous avions 1 429 adhérents en 2002 et nous étions descendus à 1 193 en 2009.

En 2010 nous sommes remontés à 1 375 grâce au retour de Selectour qui a renégocié ses cotisations. Cette augmentation ne compensera pas le départ de Thomas Cook et ne comblera pas un déficit qui était de 66 000 euros en 2009 et de 78 000 euros en 2010
. »

Il assure qu'avec lui le SNAV retrouvera l'équilibre dès 2011. Sa méthode serait d'une évidente efficacité avec la vente du siège cossu de la Place du Général Catroux Paris acquis sous la présidence de César Balderacchi.

A tort ou à raison ? Frank Voragen a sa réponse.

LIRE AUSSI - Franck Voragen, candidat officiel à la présidence du SNAV

Elections, mode d'emploi

En vertu de ses derniers statuts, le SNAV est organisé en deux Conseil Exécutifs des Métiers  : les Producteurs (CEP) et les Distributeurs (CED). Chacun d'entre eux est composé de 5 familles dotées de 4 sièges.

Le CED regroupe 5 métiers, la Grande Distribution, les réseaux volontaires, les réseaux intégrés (dits industriels), les agences en ligne et les distributeurs indépendants.

Ce conseil est présidé jusqu'aux prochaines élections par Robert Darfeuille (Carlson Wagonlit Travel). 5 représentants des Distributeurs siégeront au prochain Conseil d'Administration.

Le CEP regroupe les TO généralistes dont le trafic est égal ou supérieur à 20 000 clients par an, les Producteurs au trafic inférieur à 20 000 clients par an, les Producteurs de voyages de groupes (minimum 1 000 passagers par an), les Producteurs de la Destination France et les producteurs réceptifs. Ce conseil est actuellement président par Georges Azouze (Costa). 5 représentants des Producteurs siégeront au prochain Conseil d'Administration.

Le résultat de ces élections sera proclamé à l'issue des Assemblées Générales des Métiers qui auront lieu le 17 mars dans le cadre du MAP.

Il faut aussi compter avec le Comité des Régions. Actuellement présidé par Daniel Hézard, il assure une relation de proximité auprès des adhérents.

Ce comité est actuellement composé de 16 régions. Ce chiffre sera réduit avec la fusion des SNAV Languedoc-Roussillon, Provence et Corse.

Les régions procèdent actuellement au renouvellement de leurs bureaux et à l'élection de leurs présidents. 3 d'entre eux siégeront au prochain Conseil d'Administration du SNAV.

L'Assemblée du Générale du SNAV aura lieu le 27 avril prochain au Palais Brongniart à Paris. Le 28 avril les membres du nouveau Conseil d'Administration se réuniront et éliront le Président et le Vice-Président.

bulletin.doc BULLETIN.doc  (36 Ko)


Lu 5197 fois

Tags : colson, snav, voraguen
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com