TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

TourMaGJOBS - Emploi et Formation





Tourisme responsable recherche personnel qualifié


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Lundi 31 Mai 2010

Le tourisme responsable, tout le monde en parle. Mais les entreprises peinent encore à recruter du personnel spécialisé. Certaines ne trouvent pas la perle rare, et d’autres préfèrent le recrutement en interne à l’embauche de nouveaux collaborateurs.



Le tourisme responsable est un secteur très tendance en ce moment.

Autrefois confiné aux TO d’aventures, il débarque désormais dans la politique commerciale des plus grands.

Pourtant, certains peinent à recruter du personnel. Olivier Thery, directeur de Chemins de Sable et Ushuaïa tente depuis quelques semaines de trouver un commercial pour son entreprise.

Mais les candidats ne se bousculent pas à sa porte. « Le tourisme responsable apparaît comme le parent pauvre de la profession. On croit que c’est mal payé et peu intéressant » déplore-t-il.

Olivier Thery ne s’attend pas à trouver un spécialiste dans le domaine du durable, mais il souhaite que le candidat ait un minimum d’intérêt et de conviction pour ce secteur. De toute façon, il sait qu’il devra le former.

Encore peu de postes

Ses difficultés ne surprennent pas Guillaume Cromer, consultant dans le domaine. «Le métier de commercial ne fait pas rêver les étudiants qui sortent de master en tourisme responsable » explique-t-il.

« Ils préfèrent construire les produits que les vendre ». En clair, tout monde rêve d’être chef de produit chez Voyageurs du Monde, mais la réalité est bien différente.

Pour ne pas avoir de désillusions, les étudiants doivent savoir à quoi s’attendre. Pour travailler dans le tourisme responsable, une solide formation est nécessaire mais pas suffisante.

Julien Buot de l’ATES juge nécessaire un fort engagement personnel, par exemple au sein associations. En effet, le monde du tourisme responsable est encore assez fermé, dans lequel recrutement se fait souvent en fonction du bouche à oreille.

Il ne faut donc pas penser que cette mode du tourisme responsable va forcément être une source d’emploi.

Pour Céline Barthon, responsable de la licence professionnelle concepteur accompagnateur en écotourisme à Angers, il existe une demande émergente mais il faut rester lucide. « Les entreprises vont certainement privilégier la formation en interne au recrutement de jeunes diplômés ».

Lu 5266 fois

Notez


1.Posté par anonyme le 06/06/2010 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je m'étonne qu'il n'y ait pas encore de commentaires....alors je me lance !!!
pour ma part je souhaite vivement travailler dans cette branche du tourisme mais impossible de trouver un poste en prod.... . et pourtant les jeunes diplômés sont très nombreux à sortir de (trop nombreuses) formation chaque année. Et comme le dit si bien l'article, quand on a fait un master, c'est pas pour être commercial...sinon j'aurai fait des études de commerce !

Tant que les facs préparant des masters tourisme ne réduiront pas leurs effectifs, elles enverront leurs étudiants au casse pipe.

Pour ma part, 2010 sera très certainement ma dernière année dans le tourisme, après moins de 5 ans seulement dans le secteur.
Lassée, démotivée, moral à zéro, pour moi c'est terminé !! Il n'y a pas d'évolution possible dans ce secteur alors qu'on a fait l'effort de poursuivre ses études après le BTS, on s'est accrochés 3 ans de plus, on nous disait que c'était le seul moyen pour évoluer si on ne voulait pas rester agent de comptoir toute notre vie; on est partis faire nos stages à l'étranger en pensant qu'au retour, l'expérience de ce vécu en immersion dans un autre pays "détonnerait sur le CV"; on a tenu le coup jusqu'à enfin soutenir ce mémoire de Master de 60 pages devant un jury; tout ça pour quoi? pour débuter au smic comme agent de résa et peu d'évolution....je n'ai jamais pu mettre en application ce que j'ai appris au cours de mon master, peu à peu je perds tout ce que j'ai appris, mon niveau d'anglais baisse alors que je le parlais quasi couramment à mon retour....

je prends conscience que je n'atteindrai pas mon objectif, monter des voyages en prenant le temps de les monter, (pas les faire dans l'urgence parce qu'il n'y a pas le temps et qu'il faudrait deux fois plus de personnel ) en prenant le temps d'étudier tous les éléments (sociaux-culturels environnementaux, économiques etc...), en prenant le temps de chercher, modifier les itinéraires, les illustrer, et monter les grilles tarifaires etc...
cet objectif est-il réalisable ?

2.Posté par julien le 16/07/2010 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Tu viens juste de démotiver l'ensemble des jeunes qui vont te lire !!!

Pour ma part cela fait 6 ans que je travaille dans le tourisme d'affaires/l'évènementiel et que je m'éclate toujours autant. D'ailleurs je crée désormais des voyages dits durables pour faire le lien avec l'article.

Bien sur j'ai également débuté avec un salaire au ras des paquerettes mais comme la plupart des jeunes qui se présente sur le marché. Effectivement il ne faut pas compter non plus sur le fait d'avoir un salaire de trader. Néanmoins je suis désormais directeur de projet dans une petite agence et je gagne correctement ma vie. et la plupart de mes amis issus de la promo ont réussi également...

Je prépare également une traversée de l'alaska en kayak en solitaire pour mes vacances !!!

En conclusion, je pense que quelque soit le domaine il faut être volontaire, patient, aimer ce que l'on fait. J'attendrais d'avoir 70ans pour me plaindre et déprimer :)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Octobre 2017 - 09:30 Le Zoo de Beauval recrute pour 2018 !


PETITES ANNONCES
Valérie DUFOUR
valerie.annonces@tourmag.com
+33 6 99 07 16 66



CV DU MOIS
Faites parvenir votre CV texte ou vidéo
à valerie.annonces@tourmag.com.
Le CV le plus original sera mis en avant dans notre newsletter emploi du mois.













 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com