TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Voyages Fram : L'appel désespéré de certains salariés qui envisagent le pire...

entretien avec Laye Simakha, délégué syndical CGT de Fram


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 3 Novembre 2013

Mercredi dernier, juste avant le jour des Morts, se tenait un nouveau Conseil de Surveillance chez Fram. Un Conseil qui a provoqué l'incompréhension et le désespoir des salariés et des cadres de l'entreprise… Auteur d'un communiqué de presse vendredi, nous avons voulu en savoir un peu plus auprès de son auteur, Laye Simakha, délégué syndical CGT de Fram.



Les travaux risquent d'être encore longs chez Voyages FRAM... /photo Jdl
Les travaux risquent d'être encore longs chez Voyages FRAM... /photo Jdl
C'est quasiment un véritable appel au secours que lancent les personnels de Fram.

Tenus dans l'ignorance la plus complète de l'avenir de leur maison, ils ne comprennent pas comment pouvoir sortir de l'ornière vers laquelle, inexorablement, leurs dirigeants les ont orientés ces dernières années.

En désespoir de cause, et malgré les dangers que risquent de provoquer une telle initiative, face au silence, pour ne pas dire l'autisme manifesté non seulement par leur direction mais par l'ensemble des instances politiques ou économiques, ils ont décidé de porter l'affaire au grand jour.

Dans un communiqué, plein de désespoir et qui suscite pas mal de commentaires (LIRE), ils manifestent leur incompréhension face à une situation périlleuse… mais pas désespérée.

Jeudi soir, juste avant la fête des morts (étrange coïncidence), nous avons eu une très longue conversation avec Laye Simakha, délégué syndical CGT de Fram, mais également salarié de l'entreprise.

Visiblement ému, il est convaincu que la pérennité de la société peut être envisagée.

Mais, pour l'instant, explique-t-il, si "cela continue ainsi, c'est vers la fin programmée de l'entreprise que nous nous dirigeons".

"La pérennité de la société peut être envisagée..."

Il faut dire quand même que cinq dirigeants en une année et demie, c'est beaucoup pour le TO français.

"Pourtant, estime Laye Simakha, les mesures préconisées par Daniel Cohen (prédécesseur du dernier président en date, Thierry Miremont, ndlr) commençaient à porter leurs fruits.

Il avait réussi à rassembler les salariés de l'entreprise et les motiver afin de reconstruire cette très belle entreprise à laquelle nous sommes, tous, très attachés".

"Malheureusement,
poursuit-il, nous avons pu constater lors du dernier conseil de surveillance que les mesures préconisées par le nouveau président n'ont donné aucun résultat".

Et de faire référence aux "honoraires exorbitants" exigées par ces "nouveaux reconstructeurs".

"Il faut arrêter cette gabegie..."

"C'est beaucoup plus que le précédent. Il est vrai que la société Zalis de Daniel Cohen coutait déjà à l'entreprise la bagatelle de 100.000€ par mois.

"C'était déjà beaucoup, reconnait le représentant syndical, mais il y avait un projet sérieux, soutenu par l'ensemble des forces de l'entreprise. Les résultats de cet été en sont d'ailleurs la preuve.

De plus, l'accord signé avec le consortium de banques avait, semble-t-il, permis de solutionner le problème de trésorerie".


Au débarquement de Daniel Cohen, cela a été l'incompréhension totale pour les salariés de Fram, d'autant que Thierry Miremont semble décidé à défaire tout ce qui avait été mis en place par son prédécesseur.

"En plus, on fait appel à des cabinets de consultants aux tarifs insupportables pour l'entreprise… et il ne se passe rien. Les fournisseurs sont de plus en plus inquiets et il n'existe aucune transparence".
Seule certitude pour l'instant, les salaires du mois d'octobre ont été versés.

Mais "c'est quand même très opaque à ce niveau", indique Laye Simakha.

Quant au problème de trésorerie, il reste toujours latent et les dix millions évoqués récemment restent toujours d'actualité"!

Et quid des investisseurs potentiels ? Selon le délégué syndical, la procédure mise en place par Daniel Cohen et le cabinet Kepler avait permis d'en recenser cinq.

450 millions d'euros de CA pour 300.000 clients

"Malheureusement, Thierry Miremont, dès son arrivée au mois de juillet dernier, n'a pas souhaité poursuivre dans cette voie et à préféré mandater une autre… société" !

Alors, quelles solutions pour Fram ?

"Nous aurions dû poursuivre dans la voie initiée par Olivier de Nicola et pour laquelle Daniel Cohen s'inscrivait dans la même dynamique, poursuit Laye Simakha.

Malgré l'aspect insupportable du Plan Social, nous avons suivi cette décision, parce que c'était une solution viable pour Fram. Et, effectivement, la tendance était à la réduction de la perte.

Nous avons quand même réalisé quelque 450 millions d'euros de chiffre d'affaire pour 300.000 clients environ. Nous étions dans la bonne voie. Le nouveau a tout stoppé, c'est délirant" !

En conclusion et semble-t-il, reflétant l'avis des salariés du TO, Laye Simakha se dit prêt à poursuivre les efforts de restructuration indispensable, notamment en termes d'achats aériens, de redéfinition du système de distribution, "quitte à travailler en flux tendu pour pallier le déficit de personnel".

Et un grand regret: ne pas être entendu, tant au sein du Conseil qu'auprès des pouvoirs publics.

"On ne comprend pas, lance-t-il, il faut arrêter cette gabegie dont les salariés de Fram ne veulent pas être les victimes".

Et cet appel : "Nous ne savons plus vers qui nous tourner. Il m'arrive même de me tourner vers le ciel pour tenter d'obtenir ne serait-ce qu'un moment d'écoute. Si quelqu'un peut nous répondre, que Dieu le bénisse (sic)".

Rien à ajouter... si ce n'est que nous contactons la Direction de Voyages Fram pour qu'elle puisse également s'exprimer sur le sujet.

Lu 8560 fois

Tags : Cohen, Fram, Miremont
Notez


1.Posté par Gloups ! le 04/11/2013 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on se lance dans l'analyse de la situation économique d'une entreprise, on évite - si possible - de s'emmêler les pinceaux avec les chiffres.

Annoncer que Fram réalise 450.000 millions d'euros de chiffre d'affaires (à deux reprises s'il vous plaît - dont une fois en gros et en gras !) suscite un légitime scepticisme sur le sérieux des informations relayées ici et sur les compétences de leur auteur.

Pensez à corriger, c'est plus crédible !

2.Posté par désabusé XXL le 04/11/2013 06:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, sûr que rétribuer des gens fraîchement débarqués dans une entreprise qui va très mal et dont on sait qu'elle souffre d'un problème majeur de trésorerie, au même niveau que des patrons de multi-nationales, cash et sans obligation de résultat, si on en croit l'article, le tout sur un délicieux fond ambiant de "crise" et de serrage de ceinture, c'est franchement indigne !

Qu'en pensent le ministère du redressement rroductif et le tribunal de commerce, qu'on peut supposer au chevet du malade ?

3.Posté par Dominique Gobert le 04/11/2013 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Gloups: c'est bien évidemment une "coquille! Le lecteur avisé aura rectifié de lui-même, à savoir 450 millions!

4.Posté par La Rédaction le 04/11/2013 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est rectifié ! il fallait lire 450 M€
Cordialement

5.Posté par tous les saints le 04/11/2013 09:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et la fête de morts ce n est pas le 1 novembre mais le 2 !!!!!

Le 1 ce la fête de tous les saints

6.Posté par richard ecuyer le 06/11/2013 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ancien de fram ... certes mais très attaché à l'ensemble des gens qui composent cette boite ...
Et là .... je ne sais pas pourquoi mais comme une colère qui monte, j'ai été délégué du personnel et à ce titre j'ai assisté aux CE.... et je dois avouer mon grand désarroi devant la "naiveté" de certains ....
La société va mal, j'espère que tout le monde en a conscience ... il n'est plus le temps des querelles intestines ... il est vraiment temps de se mettre autour d'une table et de parler ... sans concession...
Il y a des incompétents partout, mais la plupart, en tout cas ceux qui ont un poste important restent ... Comment le bateau coule depuis 15 ans et les dirigeants ne se remettent pas en cause ???
Il serait temps de virer (et je pèse mes mots) les nuisibles qui ne pensent qu'à garder leur place et surtout leur salaire confortable (rapport qualité prix .. médiocre pour la plupart...)
La force vive d'une entreprise ce sont les salariés... oui mais .. ce ne sont pas les salariés qui décident d'une stratégie et c'est tant mieux.
Ceci étant dit, les dirigeant qui n'ont rien fait pendant des années ont ils encore une place légitime ?
Et la cerise sur le gateau ... un bouc émissaire vient d'être trouvé .... tout coule ? c'est la faute de la CGT !!!! il faudra m'expliquer là ....
Je ne suis pas complètement idiot mais j'ai vraiment du mal à adhérer !!!
Mesdames et messieurs de fram, il y a pu avoir beaucoup de maladresses dans les communiqués ... mais au moins ils ont eu le mérite d'exister, au lieu de commencer des guerres intestines ... ne vous trompez pas de cible....
Ce qui compte avant tout ce sont 60 ans de bons et loyaux services ... l asociété est une marque et elle tient la route ... restez groupés, je vous en prie ... ne vous trompez pas ... de cible ...
Faites en sorte d'avancer ...
Le temps des remises de primes en main plus ou moins propre est révolu et c'est tant mieux !
FRAM .... ça ne veut pas dire en avant en suédois ?

NB : et ne vous en prenez pas à la seule personne qui a osé signer une déclaration ..... il y en a eu des dizaines .. anonymes depuis deux ans ... il fallait une cible pour détourner l'attention ?
laye ... je suis avec toi !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com