TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France : le projet Boost, aubaine pour l'emploi des PNC en France ?

La chronique de Christophe Hardin


Rédigé par Christophe HARDIN le Lundi 7 Novembre 2016

Le projet Boost, présenté par Jean-Marc Janaillac, PDG d'Air France-KLM et qui prévoit la création d'une compagnie low cost long-courrier sera-t-il une belle opportunité pour l'emploi des PNC ? Christophe Hardin, expert aérien en est persuadé, malgré la réticence des syndicats de la compagnie.



Avec le projet "Boost", on voit enfin arriver après celle de transavia, une deuxième vague d’embauche de jeunes PNC au sein du groupe Air France et c’est une excellente nouvelle, explique Christophe Hardin - Photo A.B.
Avec le projet "Boost", on voit enfin arriver après celle de transavia, une deuxième vague d’embauche de jeunes PNC au sein du groupe Air France et c’est une excellente nouvelle, explique Christophe Hardin - Photo A.B.
Quelles sont les raisons qui ont poussé Jean-Marc Janaillac et ses équipes à valider, dans le cadre du plan "Trust Together", la création d’une nouvelle compagnie long-courrier baptisée, pour le moment, Boost ?

Le bon sens ? Le pragmatisme ? Le souvenir, certes un peu lointain de la glorieuse époque d’AOM (avant le désastre suisse), cette compagnie "business loisirs" long-courrier de qualité dont il était directeur général ?

Un peu de tout ça probablement et aussi, bien sûr, l’impérieuse nécessité de doter Air France d’un outil supplémentaire pour prendre sa part d’une croissance du marché mondial de 5,6% de SKO (siège kilomètre offert) par an depuis 2011.

Première priorité donc, rester sur les marchés fortement concurrencés par les compagnies du Golfe et pouvoir ouvrir de nouvelles routes en maintenant un service de qualité dans une structure de coûts compétitive.

S’adapter plutôt que de disparaître et améliorer une marge opérationnelle actuellement à 4,2% de son chiffre d’affaires, quand IAG (British Airways, Iberia) est à 11%.*

Des embauches en vue ?

Avec cette nouvelle compagnie qui opérera dans les années qui viennent une dizaine d’avions gros porteurs, on voit enfin arriver (après celle de transavia) une deuxième vague d’embauche de jeunes PNC au sein du groupe Air France et c’est une excellente nouvelle.

Welcome on Boost !

Pour 10 avions, c’est environ 500 hôtesses et stewards qui devront être embauchés et rejoindre la nouvelle compagnie.

Dans un tract aussitôt publié, des organisations syndicales dénoncent déjà la précarisation des salariés, des emplois low cost et des rémunérations en baisse… et de rappeler que les malheurs d’Air France, c’est d’abord les taxes et la fiscalité.

Cet argumentaire, somme toute assez prévisible, était déjà bien anticipé dans le rapport Bailly qui écrivait il y a quelques semaines : "cette préoccupation (la fiscalité) est commune aux organisations syndicales et à la direction générale, mais elle est mise en avant par certaines organisations comme « la » solution aux problèmes de compétitivité d'Air France, au risque d'en faire un préalable à toute autre action et donc de conduire à un certain immobilisme".

En vérité, la création de cette nouvelle filiale n’aura que très peu d’impact sur les PNC Air France.

Cette population vieillissante connaîtra, dans les années qui viennent, de nombreux départs à la retraite permettant des transferts de lignes sans aucun départ contraint.

Oui, le nom d’Air France fait encore rêver

Pour les jeunes actuellement sur le marché de l’emploi, rejoindre le groupe AF au sein d’une compagnie long-courrier qui volerait vers Bangkok, ou Kuala Lumpur c’est un rêve.

Et les hurlements de certains, déconnectés des réalités, les vouant à une vie de "damnés du ciel" ne les arrêteront pas et c’est tant mieux.

Contrat de droit français, appartenance à un grand groupe, respect des règles européennes en matière de temps de vol, formation de qualité et engagement affirmé dans le concept de RSE, oui le nom d’Air France fait encore rêver.

Le magazine Challenges, dans son édition du 27 octobre 2016, classait d’ailleurs le groupe Air France-KLM au deuxième rang derrière la SNCF, des entreprises de transport où les Français aimeraient travailler…

Et c’est vrai qu’au nombre de réactions qu’a suscité l’annonce de ce projet sur les réseaux sociaux dédiés à l’actualité du transport aérien et de l’emploi, on devine un grand enthousiasme chez les jeunes.

Avec des standards Air France, mais se voulant être un laboratoire d’idées, connectée et avec plus d’agilité dans son fonctionnement pour pouvoir tester des concepts innovants, cette nouvelle compagnie devrait séduire et s’enrichir d’une nouvelle génération de PNC, heureux de voler et de voir enfin l’emploi reprendre des couleurs dans l’Hexagone.

Puisse cette nouvelle compagnie se développer et contribuer avec les autres compagnies françaises à stopper le déclin du pavillon national.

*Rapport Secafi 2015

Air France : le projet Boost, aubaine pour l'emploi des PNC en France ?
Christophe Hardin a à son actif plus de vingt années au service de plusieurs compagnies aériennes.

Il est le créateur du site www.terciqual.fr partenaire des transporteurs pour l'évaluation de la qualité, le respect des standards de service et le professionnalisme des équipes au contact du passager.

Il dispense également des conseils aux postulants à la fonction de PNC pour optimiser leur candidature et une préparation adaptée et efficace.

Lu 13035 fois

Notez


1.Posté par Risitas le 07/11/2016 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une low cost pour Air France, c’est déjà trop tard.

Chez Air France tout arrive trop tard: les nouveaux produits (5 ans au moins après la concurrence pour introduire – au compte goutte – des fauteuils à 180°), les nouveaux services (service décomposé en business, sur deux malheureuses ligne du réseau long-courrier…), les nouveaux produits (Wifi, équipant déjà des flottes entières, comme DL, UA, AA, Emirates, etc.), les nouveaux appareils (le 787 entre seulement en ligne cette année, les concurrents ont déjà des dizaines d’avions de nouvelle génération, 787/350), la low cost (Transavia compte 20 malheureux avions alors que les concurrents en compte des centaines), le service client (un concept qui ne commence que seulement maintenant à être « inculqué » au forceps dans la formation des PNC), une alliance avec une compagnie du Golf capable de « sauver les meubles » (BA développe en silence des liens qui promettent d’être très fructueux avec Qatar), des synergies commerciales et financières avec d’autres partenaires (LH continue, mine de rien, à tisser sa toile après avoir racheté Austrian, Brussels Airline, et BA en ayant absorbé Ibéria), etc. etc.

Et ne pas avancer, c’est reculer dans le monde du transport aérien… tous les jours, Air France recul, et peine à raccrocher les wagons pour essayer de rester dans la course…

Alors une low cost Air France? Vous rêvez? Ca sera, au mieux, dans 5 ans (si AF existe encore sous sa forme actuelle) une demie douzaine de ligne avec 3 vieux zings….

C’est malheureux à dire, mais tout arrive toujours trop tard dans cette Compagnie… sauf les grèves et l’incurie des personnels ultra-nantis et syndiqués qui font chavirer le « navire ».

Bref, Air France, c’est un concentré de ce qui se passe en France… et c’est dramatique à l’échelle nationale, comme à l’échelle de cette compagnie aérienne…

2.Posté par Marco Polo le 07/11/2016 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je rejoins également les propos de Risitas qui sont malheureusement très justes : il suffit de voyager avec d'autres compagnies comme celles du Golf ou asiatiques, et vous ferez vous mêmes le constat que le service client est moindre chez AF, les PNC sont âgés donc blasés, arrogants et sont juste pressés de vous servir rapidement votre plateau repas et d'aller ensuite en pause : après le repas en long courrier c'est "self service" avec un chariot au fond de l'appareil en accès libre, les PNC sont partis dormir jusqu'au PDJ juste avant l'atterrissage...
A cela s'ajoute un coût élevé des billets et un service défaillant dès le check-in aéroport où le client doit se débrouiller tout seul avec les bornes libre service (AF semble adorer le self service) alors qu'ils ont des dizaines de comptoirs ouverts avec 1agent d'escale qui n'est là que pour prendre votre valise déjà enregistré (le client a déjà fait leur travail), vous avez vite fait votre choix pour prendre autre chose qu'AF...
AF et son personnel ultra nantis syndiqués et arrogants de surcroit se comportent comme s'ils avaient encore le monopole du transport en France, ils ont toujours des wagons de retard et s'accrochent à leurs nombreux privilèges avec un déni de la concurrence actuelle...
Good luck et bye bye Air France !

3.Posté par Justin Fair le 07/11/2016 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne peux que rejoindre le triste constat fait par les 2 précédents contributeurs. En effet, pour avoir pratiqué durant ces dernières vingt années une quarantaine de compagnies aériennes dans le monde, je peux dire que le personnel d’Air France, en particulier le personnel volant, dépasse tous les autres sur le plan de la l’impolitesse, de l’arrogance et de l’agressivité.Tout ce que ces gras nantis agrippés à des privilèges outranciers hérités d'un autre âge méritent, c’est qu’Air France dépose son bilan et les licencie tous pour reprendre de jeunes salariés plus motivés et non syndiqués, comme le souligne très justement Mr Hardin dans sa chronique. C’est effarant de voir des privilégiés aussi arrogants. Pilotes d’Air France et cheminots SNCF, même mentalité d’enfants gâtés.

4.Posté par Eric le 07/11/2016 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des commentaires dignes des clients du "bar de l'escadrille", une pauvreté en matière d'arguments.

Le différentiel des coûts de personnel par rapport aux entreprises du golfe, ultra subventionnées, sera toujours au désavantage des entreprises françaises, c'est ainsi, la protection sociale a un coût et celui-ci se retrouve aussi dans les frais de personnel.
Les redevances aéroportuaires perçues par ADP grèvent le budget de fonctionnement.
A cela, on rajoute que cette entreprise est gérée par des énarques qui n'ont aucune compétences en matière commerciale, on obtient une situation difficile.

Je peux comprendre que les intervenants mentionnés supra cognent sur AF parce qu'ils n'ont pas bénéficié de largesses tant en matière tarifaire que de surclassement, mais l'objectivité doit aussi être présente dans leur raisonnement.

5.Posté par Papadopoulos le 07/11/2016 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour Eric: vos contre-arguments sont aussi digne du Café de la Gare. Les charges sociales de l'entreprise ne doivent pas empêcher les PNC d'être aimables et serviables avec les clients, non ? Je me trompe ?

Pour Justin: "Pilotes d’Air France et cheminots SNCF, même mentalité d’enfants gâtés." Vous oubliez les postiers, mon cher.

Pour Risitas: Vous avez tout à fait raison, mais AF a un atout maître: ils ont une belle pub qui passe à la télé nationale. Ca devrait suffire pour nous faire dépenser plus pour avoir des services au rabais, non?

6.Posté par Marco Polo le 07/11/2016 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé Eric mais l'argument des coûts sociaux français Vs ceux des entreprises du Golf n'a rien mais rien à voir avec la qualité du service à bord et la prestation des PNC à bord des vols d'AF, j'invite juste ceux qui doutent de nos commentaires à tester eux mêmes les différences de traitement et confort des différentes compagnies et à se faire eux mêmes leurs propres convictions, je ne demande à personne de me croire sur parole...
Et NON les commentaires ne sont pas motivés par des pseudo raisons de largesse commerciale ou surclassement refusées mais juste du pragmatisme et l'expérience de vols effectués sur de nombreuses compagnies mais vous avez raison, Eric, de garder vos œillères et nier la réalité, la concurrence ne peut que vous en remercier, continuez ainsi...
Cordialement

7.Posté par swift56 le 07/11/2016 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La France a cette étrange particularité que les syndicats peuvent dicter leur volonté aux entreprises, au risque de nuire à leur image, voire à leur existence même, et faire fuir ainsi les investisseurs.
Conséquence : des milliers d’ouvriers au chômage, des familles plongées dans la difficulté, des drames sociaux etc…
Les syndicats ne représentent que 06% des salariés mais sont à 90% responsables du chômage et du manque d’attractivité de nos entreprises à l’étranger.
La question qui revient systématiquement lors des négociations visant un développement international est : « Quel est le poids des syndicats dans votre structure ? »
Air-France n’échappe pas à cette règle et l’ancien n° 1 mondial du transport aérien paye le prix fort d’une concurrence de plus en plus sévère à cause d’une image fortement dégradée par les syndicats.
Sans l’alliance avec KLM, la compagnie aurait déjà mis les clefs sous la porte depuis belle lurette, comme tant d’autres, qui n’ont pas su se défaire d’un chantage syndical de plus en plus insupportable.

8.Posté par brigitte teinturel le 07/11/2016 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut-être puis je évoquer une expérience récente sur un vol intercontinental sur AF. Le PNC (personnel navigant commercial) fait vraiment pitié à voir – uniformes dépareillés et portés de travers, des types à peine coiffés et à l’hygiène bucco dentaire approximative, une amabilité douteuse (même si ce sont certainement tous, au fond, de braves gens), une maîtrise de l’anglais à pleurer, des annonces bafouillées, un service approximatif, des hôtesses qui déambulent en chaussons et en pyjama pour aller se coucher une fois balancées les prestations, de fortes odeurs corporelles , j'en passe et des meilleures…..Le temps entre les services, n'en parlons pas : une pauvre femme usée qui feuillète Paris-Match dans le fond d'une cuisine de bord vous renvoie vers des sandwichs rassis quand vous lui dites que vous avez faim au milieu de la nuit. Sympa.
N’importe quelle compagnie asiatique de 3ème ordre donne une meilleure image. La France est vraiment en voie accélérée de tiers mondialisation et de rélégation dans les grandes profondeurs du classement.

9.Posté par Christophe HARDIN le 07/11/2016 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve certains commentaires très sévères au sujet de cette grande compagnie même si, c'est vrai, chacun d'entre nous à le souvenir d'un vol raté avec un équipage qui n'était pas a la hauteur. Et il est vrai aussi que la riposte boost arrive bien tard.
je salue cependant, les femmes et les hommes d'AF tres nombreux qui tous les jours au contact du public défendent leur entreprise et ne se résignent pas à la voir décliner

10.Posté par DHAOUADI le 07/11/2016 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On dirait Que Mr de Junaillac nous arrive d'un bled britannique en nous gavant de slogans Anglo Americains....Des Trust et des Boost, Que be sauraient tolerer Moliere, Voltaire, et Marcel Proust...

11.Posté par Jeronimo le 07/11/2016 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La France et le Français qui jalouse son voisin cela fait rêver...
Puisque les salariés d'Air France sont si gâtés que cela, il fallai tout simplement tenter votre chance et vous faire embaucher par cette entreprise ou apparemment tous les salariés sont payés à ne rien faire et ont des privilèges incroyables.. comme celui de payer en 2016 des billets pour le personnel en liste d'attente aussi cher qu'un passager lambda a qui il faudrai apparemment lécher les pieds et faire un passage avant de lui servir du Don Perignon en classe économique !
Par contre pas un mot concernant les Énarques qui dirigent la compagnie comme nos hommes politiques qui eux cumulent des mandats des fonctions des salaires et des retraites ..
Mais le syndrome du Larbin veut que, le sous fifre moyen Français idolâtre les élites et jalouse avec une haine jamais observée ailleurs sont voisin qui aurai une plus grosse maison et/ou une plus grosse voiture que lui. Plutôt que de lui même essayer de se dépasser en se regardant dans le miroir.
Je serai d'ailleurs curieux de savoir quel métier vous faites vous Mesdames et Messieurs les premiers à critiquer les autres, peut etre que les gens non plus ne sont pas satisfaits de votre entreprise et ont une mauvaise image de ses salariés ?!
J'attends donc un retour de votre part pour parler un peu de votre profession et de votre entreprise pour savoir s'il elle aussi est la plus compétitive du marché et peut être qu'il y a des salariés asiatiques qui font mieux votre métier que vous et pour moins cher ??? Qu'en pensez vous ?
En ce qui concerne les autres compagnies j'ai eu l'occasion de voyager sur Emirates des compagnies Asiatiques, Americaines etc... Je ne vois pas en quoi la différence est flagrante avec AIr France ou KLM ou autre personnel plus jeune certes mais incapable de discuter avec les passagers très froids en général.. hormis les phases de service ils se réfugient derrière leur rideau et empêchent tout passager de pénétrer dans leur espace "privé"
Je crois que c'est l'ensemble du niveau des entreprises Françaises qui baisse, plus aucun sens du service
Mais les gens commencent à être usés physiquement et mentalement par ce système et la cause de ces problèmes est plutôt a chercher chez nos élites politiques et dirigeantes , et non pas chez un serveur des airs ou chez un pilote.
Alors Merci d'avance à nos révolutionnaires pour leurs réponses sur leur métier et leur entreprise que nous puissions à notre tour avoir une réflexion sur leur situation.
Merci à tous

12.Posté par guilparis le 08/11/2016 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas si la véhémence de certains posts sont dus à une certaine forme d'aigreur ou d'autoflagellation propres à une bonne partie de la société française. Certaines personnes ont tendance à oublier que leur choix de privilégier des compagnies du Golfe pour voyager ou des compagnies asiatiques avec leurs personnels "kleenex" payés comme des esclaves, c'est aussi un choix à long terme d'enterrer le système français français et ses protections sociales. C'est certainement très agréable d'économiser cent euros sur un billet d'avion pour aller se faire dorer la couenne à l'autre bout du monde, mais souhaitons que ces personnes n'oublieront pas ce gain éphémère quand leur retraite sera amputée de plusieurs centaines d'euros voire amputées tout court.
On voit ici un haro sur les syndicats.. C'est de bon ton actuellement, ces syndicats qui sont les maux de notre société et de la bonne santé des entreprises. Doit-on réfléchir sur la conséquence de la quasi disparition des syndicats aux USA? Des millions d'emplois précaires créés aux USA qui ne permettent pas aux TRAVAILLEURS de vivre décemment, de se loger, de juste survivre... 5% de la société américaine qui concentre 85% des richesses... Bref, j'espère que ces personnes qui fustigent les syndicats et économisent quelques euros pour voyager sur des compagnies ultra subventionnées par leurs états et où les personnels sont exploités comme au 19 ème siècle, font partie des happy few les plus riches qui n'auront pas besoin de retraite ou de soigner un cancer dans quelques années dans un système protecteur destiné à disparaitre à force de détruire des emplois avec des leurs cotisations sociales inhérentes, sinon cela s'appelle se tirer une balle dans le pied!!

13.Posté par Aviateur le 08/11/2016 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mal Franco-français que de fustiger son pays et ses entreprises plutôt que de les soutenir.
Mal franco-francais que de se permettre de critiquer des métiers et des entreprises dont le fonctionnement vous est inconnu.
Pour ce qui est du syndicalisme, autant que je m'en souvienne, 85% de la population active allemande est syndiquée. Je n'ai pas l'impression que ce pays s'en porte plus mal que la France, non?
Ah, par contre, ils possèdent des patrons et une méthode de dialogue social moderne, contrairement aux méthodes françaises qui ont tendance à revenir vers le 19° siècle....
On peut admettre toutefois un certain manque de stabilité dans la qualité de service à bord, certains équipages PNC n'etant clairement pas au niveau requis et souhaité, à la fois par la direction et les clients.

14.Posté par Marco Polo le 08/11/2016 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien le bonjour à nos contributeurs Jeronimo et Guilparis, tout d'abord je vais répondre par ordre au 1er :
- vous dites avoir eu l'occasion de voyager avec les compagnies asiatiques et vous déplorez que les PNC sont froids et se cachent derrière leur rideau en vous empêchant de rentrer dans leur espace privé : j'aimerais connaître quelle compagnie asiatique a osé vous traiter ainsi car je n'ai jamais vu ce genre de comportement dans mes nombreux vols avec toutes les compagnies possibles ?
C'est limite de la mauvaise foi pour appuyer votre défense d'AF car si vous ne voyez pas une différence flagrante c'est que vous êtes trop aveuglé par votre admiration envers votre compagnie et vous empêche d'être objectif dans vos propos...
Je ne citerai qu'un exemple parmi tant d'autres trop long à détailler ici, il suffit de prendre KOREAN AIR à la place d'AF pour aller à Séoul et apprécier la différence de traitement à bord : d'une les PNC coréens ne font pas grève eux, d'autre part toutes les hôtesses sont jeunes (aucune quadragénaire), charmantes (ce qui n'enlève rien au contraire), serviables et arrivent en moins de 30s lorsque vous sonnez... (vous pensez sincèrement qu'AF fait mieux ?)
Pour soutenir ma comparaison j'ai pris à mon retour à mon grand regret AF, et là on tombe de très haut quand on a été habitué aux hôtesses coréennes aux petits soins pour les passagers qui passent régulièrement pendant tout le vol pour servir des rafraichissements et s'assurer que personne n'a besoin de rien alors que les PNC AF sont tous partis dormir sauf 2 au fond de l'appareil qui discutent entre eux avec également le rideau fermé, et puis vous vous servez tout seul pour les boissons et les snacks, alors si vous étiez client le choix est vite fait !!
Pour répondre à Guilparis : ce n'est pas aux clients de s'adapter à AF mais plutôt le contraire, les décisions d'achat n'ont pas à être dictés par le protectionnisme et l'achat français pour sauvegarder notre économie mais c'est à nous de nous/vous adapter et se battre pour rester compétitif dans cette mondialisation impitoyable et c'est aussi j'en convient avec vous de réduire le train de vie de nos dirigeants énarques mais aussi nos puissants pilotes...
Quant à votre discours sur les syndicats et la concentration des richesses cela s'apparente à de la propagande communiste qui est obsolète aujourd'hui dans le monde moderne sauf à partir vivre dans de rares pays où l'égalitarisme d'état règne encore comme la Corée du Nord ou Cuba (quoique même eux se sont ouvert récemment)...
Ce genre de discours où on ne se remet jamais en cause et on rejette la faute sur les autres cela me rappelle curieusement l'attitude de notre gouvernement de gauche qui au lieu de prendre leurs responsabilités face aux problèmes actuelles renvoi continuellement à l'héritage du précédent quinquennat, c'est pitoyable de lâcheté ...

15.Posté par Vincent le 23/03/2017 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour.
J'entends vos critiques.
J'ai travaillé pendant 19 ans comme PNC chez Air France. J'ai côtoyé des hommes et des femmes formidables et très professionnels. J'ai comme vous déploré parfois le comportement peu chic de certains.
J'ai eu bcp de patience avec nos clients surtout les français... comme vous qui vous permettez de descendre le personnel volant pour reprendre vos mots... et bien bravo... continuez à voyager sur la concurrence pour ne pas emmerder le pnc AF. Cette concurrence bien au dessus en terme de QDC a les moyens desclaviser son personnel et de s'offrir du bling bling qui vous est si cher.
Et merci à tous les clients d'Air France qui au quotidien savent apprécier le travail... de plus en plus difficile pour un personnel de bord vieillissant, des ces hommes et femmes qui à leur manière savent leur rendre le voyage agréable.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 07:58 Sans douane, pas d’Etat !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com