TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France : pour survivre il faudra être moins nombreux et travailler davantage...

La chronique de Jean-Louis Baroux


Rédigé par La Rédaction le Mardi 17 Septembre 2013

Les PNC brandissent une nouvelle fois la menace de grève chez Air France. Pour Jean-Louis Baroux, notre expert aérien, "il faut arrêter de se voiler la face. Pour survivre les personnels d’Air France devront être moins nombreux et travailler davantage."



Pour jean-Louis Baroux, les hôtesses et stewards doivent bien accepter de travailler un peu plus et donc d’effectuer le même service avec un peu moins d’effectifs.Photo Ronan Guillou
Pour jean-Louis Baroux, les hôtesses et stewards doivent bien accepter de travailler un peu plus et donc d’effectuer le même service avec un peu moins d’effectifs.Photo Ronan Guillou
Quel mal frappe la compagnie nationale ? Tous les connaisseurs du transport aérien savent à quel point cette société est fragile.

Tous reconnaissent l’impérieuse nécessité de réformer sa gouvernance et de la délester du surpoids de charges.

La diminution des effectifs, gonflés à l’excès durant le management précédent est inéluctable.

Elle a d’ailleurs été entamée de manière significative, fusse au prix de compensations financières pour le moins généreuses. Et voilà que les travers qui ont empêché la compagnie de s’adapter pendant au moins une décennie, reprennent le dessus.

J’ai nommé la grève.

Il s’agit cette fois d’un arrêt de travail programmé des PNC (Personnel Navigant Commercial) du 20 au 24 novembre.

Le motif invoqué est au fond toujours le même : la diminution des effectifs met en cause la sécurité des vols et donc la vie des passagers.

A qui les syndicats espèrent-ils encore faire croire cela ?

Le nombre minimum de navigants commerciaux est fixé par des règles

Le nombre minimum de navigants commerciaux est fixé de manière réglementaire par les autorités gestionnaires de l’Aviation Civile.

Il ne viendrait à personne l’idée de le transgresser pour la simple raison qu’en cas d’incident, les assurances seraient trop heureuses d’invoquer le non-respect des procédures pour s’exonérer de leurs responsabilités et donc des éventuelles indemnisations.

Cet argument cent fois entendu par le passé ne peut plus avoir de valeur.

Les hôtesses et stewards doivent bien accepter de travailler un peu plus et donc d’effectuer le même service avec un peu moins d’effectifs.

Sur les vols long-courriers, cela se traduira certainement par un allongement du temps de travail effectif et par une plus forte implication du personnel, mais après tout est-ce si scandaleux ?

Et puis être plus occupé sur un long courrier n’est-ce pas souhaitable même pour les personnels qui doivent sérieusement s’embêter lorsque le service est terminé ?

Sur les court-courriers l’affaire se présente différemment car le temps de service n’est pas extensible. Mais enfin, le temps où les prestations fournies aux clients étaient sophistiquées est passé.

Le service à bord est réduit à sa plus simple expression. Il est d’ailleurs beaucoup plus spartiate que sur les transporteurs « low costs ».

Sur ces derniers en effet, les PNC doivent à la fois servir, mais en même temps vendre et encaisser le produit de la vente. Trois opérations plus complexes que sur les transporteurs traditionnels, le tout avec des effectifs inférieurs.

Et pourtant je n’ai pas l’impression que la sécurité des compagnies « low costs » soit mise en cause.

Il faut arrêter de se voiler la face

Alors il faut arrêter ce petit chantage qui ne prend plus, s’il n’a jamais pris.

Les syndicats du personnel navigant doivent se rendre compte qu’il n’y a pas d’autre stratégie pour sauver la compagnie que de diminuer encore les effectifs.

Et pas seulement ceux du personnel navigant. Il faut chasser les sureffectifs partout. Ils sont non seulement un facteur de charges mais un facteur de ralentissement dans les prises de décision.

La direction actuelle a choisi la manière douce qui consiste à acheter des départs volontaires.

Elle tente par tous les moyens d’éviter justement les arrêts de travail qui coûtent non seulement beaucoup d’argent mais une dégradation de l’image de la compagnie.

Les concurrents sont d’ailleurs les premiers à profiter de ces grèves. Comment les syndicats ne s’en rendent-ils pas compte ?

Une récente étude de Iiligo montre que les prix du transport aérien court-courrier ont baissé de 15 % en un an. Cela constitue une perte de recettes considérable qu’il faut bien compenser d’une manière ou de l’autre.

Soit il faut remonter le niveau des prestations et du produit en général afin de le vendre plus cher que les concurrents et ainsi compenser la différence des coûts, soit il faut se résoudre à baisser les charges de l’entreprise.

Et la seule variable d’ajustement possible ce sont les frais de personnel, car il n’y a plus de marge de discussion vis-à-vis des sous-traitants et il n’y a plus non plus de possibilité de gagner sur le produit qui est rendu au niveau des « low costs ».

Il faut arrêter de se voiler la face. Pour survivre les personnels d’Air France devront être moins nombreux et travailler davantage. Plus tôt cette évidence sera acceptée, mieux ce sera !

Air France : pour survivre il faudra être moins nombreux et travailler davantage...
Jean-Louis Baroux, est l'ancien président d'APG (Air Promotion Group) et le créateur du CAF (Cannes Airlines Forum) devenu le World Air Forum.

Grand spécialiste de l'aérien, il a signé aux éditions L'Archipel ''Compagnies Aériennes : la faillite du modèle'', un ouvrage que tous les professionnels du tourisme devraient avoir lu.

Les droits d'auteur de l'ouvrage seront reversés à une association caritative. On peut l'acquérir à cette adresse : www.editionsarchipel.com

Lu 5318 fois

Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par Cédro le 08/10/2013 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien ce que je disais! Nous sommes 8 sur un A330, 10 sur un A340 et 4 sur A320..... Sachant que le "chef" a bord n'est autre qu'un PNC galley qui réchauffe les plats préparés et mis en barquettes aluminium par le catering... Donc il y a bien un problème de moyens mis à bord... Mais nous au moins, nous cotisons pour notre retraite....

27.Posté par navigant le 08/10/2013 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Travaillant pour une compagnie du golfe ,les pnc sont 13 pour un A340 et 10 pour un A330 et 6 pour un A320 ,y compris un chef de cuisine a bord pour le long courrier ,voir le très long 15 h de vol . Ils gagnent leur vie bien mieux que dans une low cost le tout pour 75 h effectif de travail par mois ,soit 4 - 5 vols dans le mois . Bilan le service est fait et le client revient .

26.Posté par Marc le 20/09/2013 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Compagnies françaises qui ont les mêmes handicaps" ... on touche au problème là: la France ne s'est tout simplement pas adaptée aux réalités du marché aérien d 'aujourd'hui et souffre donc d'handicaps qui aboutiront à la faillite de ses entreprises aériennes !

Il ne faut pas se lamenter sur ces handicaps mais il faut les dépasser tout simplement

D'autres compagnies travaillent plus qu'Air France ... au personnel d'Air France de suivre le pas déjà sur ce point sans râler, tout en conservant le même salaire pour les plus bas du moins, et on verra ensuite. Mais si le personnel ne veut déjà pas cela, il sort la guillotine lui-même pour détruire son emploi et la compagnie.

Mais le personnel n'est qu'une partie d'un plan de sauvetage de la compagnie. Encore faut-il que la direction le comprenne. Seulement agir sur le personnel n'est pas assez et agir sur les autres points, sans agir sur le personnel, n'est pas suffisant.

Un "tout" est nécessaire pour éviter de suivre les traces de l'ex Sabena.

Faillite or not faillite ? That is the question !

25.Posté par Cédro le 20/09/2013 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les PNC d'AF ne sont le mal de la compagnie, le problème est bien ailleurs, notamment les choix commerciaux hasardeux...qui vus des bureaux semblent si biens, mais tellement déconnectés de la réalité...

24.Posté par Cédro le 20/09/2013 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse au commentaire 23... Qu'entendez-vous par avantages? Les GP?..ils ne coûtent rien a personne, enfin ni à AF ni aux clients....en revanche ceux des employés EDF et SNCF/RATP, eux sont financés par nos impôts....et sont eux de vrais avantages, gratuité TOTALE sur tout le réseau pour les agents SNCF...et seulement 3% de la facture pur les agents EDF...ça n'a pas l'air de vous gêner...20% de productivité en plus avec Transform 2015!... Je pense qUe l'on s'adapte a la situation économique non?!...mais quand la coupe est pleine, elle déborde!... Si votre seul contre exemple c'est Ryanair...que vous financez aussi indirectement, car sans les subventions des CCI françaises, Raynair serait déficitaire, sans parler de l'application du droit du travail! Comparez des compagnies françaises qui ont les mêmes handicaps...les charges salariales françaises, ça aurait un peu plus de valeur!...

23.Posté par Marc le 20/09/2013 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A ce dernier commentaire numéro 22, je répondrai aux PNC qui se plaignent: "Allez faire un stage d'une semaine chez Ryanair, avec votre salaire Air France et vous reviendrez très vite, avec le sourire, travailler plus chez Air France pour le salaire Air France".

Et le sourire qui manque déjà chez "certains" PNC Air France, il sera encore plus rare si on les "oblige" enfin à travailler, comme chez les concurrents, ... et la fin de la compagnie s'approchera encore plus vite en faisant fuir une nouvelle fois les clients.

Réfléchissez à vos comportements et à ce qu'ils pourraient induire au niveau économique; voulez-vous conserver votre emploi OU conservez vos avantages et régimes de travail actuel menant doucement mais surement la compagnie à la faillite ?
A chacun ses choix ... mais il ne faudra pas venir pleurer plus tard si d'autres prennent la place d'Air France avec des contrats adaptés au marché actuels de l'aéronautique, c'est à dire moins d'avantages et plus de travail.

L'aéronautique est en pleine mutation: on s'adapte ou on meurt !

22.Posté par Sev le 20/09/2013 11:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M Baroux devrait suivre un PNC sur une rotation, mais pas installé en business, non, avec une voiture en éco! Travailler plus on sait faire et on le fait déjà depuis NEV, gagner moins c''est signé, on y est !!! Alors ça suffit maintenant !

21.Posté par Lawson le 19/09/2013 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour LA SOUS TRAITANCE AF ...Je Préfère que AF Embauche de Nouveaux Employés AF avec un Nouveau Contrats AIR FRANCE ..qu'ils trouvent la faille dans le droit Français leur Juriste sont payés pour cela ..mais que les Embauche soient pure AF avec biensure une Réduction de Salaire et moins davantage ...Parce que la SOUS TRAITANCE c'est :
1) Salaire au SMIC
2) Pas davantage
3) Stress permanent au Boulot
4) Flicage par les responsables et Que des CDD Stressants qui les employés feront n'importent quoi au Final et tôt ou tard ca va encore Engendrer la Grève et les gens vont se détester dans les Aéroports ...

Donc faut eviter tout cela, pour être ++ malins.

1) OK Plan de départ Volontaire on vide le MAX qu'on peut
2) On Recrute sans la Sous Traitance mais payés moins c'est toujours ca que rien du tout
3) On Travail dans une bonne ambiance comme tous les autres collègues
4) et pas grave si les nouveaux employés perdent quelques billets à reductions GP ca va pas les tuer , le ++ important c'est d'avoir un JOB en CDI dans la Compagnie AF et Basta ...

Ca va Eviter les Grèves et tous les conflits sociaux il y en a Marre.

20.Posté par Lawson le 19/09/2013 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut bien Comprendre que le plus important sont LES CLIENTS et cela dans toutes les Cies du Monde. Et pour que les CLIENTS soient satisfais il faut que AF:
1) Transfert ++ de Personnel dans les Services ou il va en Manquer:
++ de PNC pour offrir un Service à la Carte et Irréprochable aux Clients car croyez moi à bord des avions c'est vraiment crevant et quand on cours on cours vraiment surtout si le vol est BUSY et que vous être juste juste niveau équipage , tu n'as pas le temps d'être à 100% sur les clients
( J'ai bossé sur les deux postes PNC et Agent Escale ) je sais de quoi je parle.
Surtout que AF a revu son Service à Bord ...il faudra Absolument ++ de PNC quitte à transferer ceux du SOL en PNC , ou Embaucher des PNC MOINS CHER et faire partir à la Retraite tous ceux qui coûtent Cher et les ++ anciens proche de la retraite , chez les PNC cela avoisinent les ++ de 1000 PNC proche de la retraite qui peuvent partir , c'est clair il faudra +++ de PNC à bord.

2) Au Sol: J'ai vu certains Agent ont trop de pause ..cela est du aux vols dans la journée ..un exemple tout bête: un agent peut faire 1 EMBARQUEMENT de 07h à 08 du matin et ensuite 30 minutes de pause avant de repartir ENREGISTRER de 08h40 à 09h45 ...
Et Ensuite 30 minutes de Pause avant d'aller faire une Arrivée entre 10H15 et 11H00....
C'est beaucoup de temps et d'argent perdu dans la nature ...alors que 15 minutes de battements entre 2 taches est largement suffisant afin de rentabiliser les Agents au sol.
Des fois on avaient 2 heures de PAUSE à rien Faire à cause des Plannings qui sont mal fais
Et pourtant les Zones d'Enregistrement étaient BUSY de PAX qui attendaient d'être enregistrer.
On ne comprenais rien des fois ...
Donc AF doit faire le Vide là ou il y a trop de personne et Mettre ++ d'Employés là ou ils en auront besoin et +++ dans les AVIONS pour le Service à Bord sans compter tous les repas spéciaux.
Faut les 900 Heures de vols union Européenne soit respecté pour les PNC et PNT ..aussi
Les PNC et PNT volent moins autour de 650/750 heures par an au lieu de 900 Heures.
3) Les plannings SOL doivent être revu correctement et personne ne dois être en SALLE de PAUSE 4 Fois dans la journée à rien faire ..sans compter que AF donne en plus la pause BREAKFAST pour ceux qui commencent tôt le mati...c'est le PARADIS AF ..
Tous les employés doivent être avec les CLIENTS face to face et bosser , montrer aux clients qu'ils sont la pour eux , et AF retrouvera une BONNE IMAGE et REVIENDRA TOP 1 dans le monde Entier ...Les clients ne seront que HAPPY .. Mais 1 seule personne ne peut pas tout faire..

19.Posté par Vallée le 19/09/2013 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur, je suis extrêmement surpris de votre article qui est soit une provocation, soit un acte irréfléchi. Je ne veux pas reprendre toutes les inepties les une après les autres car ce serait beaucoup trop long. Arrêtons nous juste sur votre commentaire sur la discutable remise en question de la securite par la diminution drastique du nombre de PNC à bord. Il faut faire une différence entre le nombre de PNC réglementaire pour la sécurité et la charge de travail commercial à bord. Effectivement, les autorités compétentes donnent un minimum de PNC réglementaire à bord des avions en tenant compte, UNIQUEMENT des contraintes sécuritaires. Il n'est pas de leurs compétences ni dans leurs attributions de considérer la charge de travail commercial à bord des avions de chaque compagnies ( sachant que chaqu'une d'elle travail différemment avec des versions propres). Au regard des nombreux commentaires, peut être vous interrogerez vous sur la pertinence de votre article. Dans ce cas je serai très heureux de partager un vol avec vous afin de vous démontrer que nous ne sommes, non seulement pas trop nombreux dans nos avion, mais qu'effectivement, si nous allégeons encore un peu plus l'effectif (qui peut être réglementairement d'un PNC par paire de porte) nous risquerions de perdre un peu plus de clientèles qui préfèreront aller dans une compagnie dans laquelle ils auront une offre à bord digne de ce nom.
Alors oui, AIRFRANCE a des efforts à faire mais ne nous trompons pas de cible s'il vous plaît.

18.Posté par Cédro le 18/09/2013 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Exactement, Daddy, le mal d'AF c'est le même mal qu'à la France! Une masse salariale Administrative, trop importante, 2/3 des effectifs de la compagnie..... Des doublons et triplons....résultat de la politique de l'autruche depuis des années et achat de la paix sociale, copinage....etc,etc...et la cible a atteindre est celle qui porte les couleurs de la compagnie....pas celle cachée dans les bureaux....dont le public n'a pas connaissance....c'est tellement facile! Les PNC d'AF, les nantis .....ahahahahahha!

17.Posté par Cédro le 18/09/2013 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Baroux se permet de juger le métier de PNC qu'il ne connait pas!il compare l'activité des PNC Low cost, qui ne font que du moyen -courrier et celle des PNC long-courrier....ne vous inquiétez pas Mr Baroux, nous ne ennuyons pas entre 2 services, à 2 PNC pour 472 passagers sur une version COI, nous avons largement de quoi faire! Sûrement lorsque vous voyagez en Bussiness, vous ne vous en rendez pas compte! Vous critiquez sans cesse le service AF qui est minable...bla,bla,bla...et encensez celui des compagnies du Golfe, les mêmes qui violent toutes les regèles et mettent presque le double de PNC a bord de leur avions!...alors par pitié, Mr Baroux, spécialiste de l'aérien, auto-proclamé, parlez UNiquement de ce que vous connaissez: la représentions de compagnies aériennes au niveau technique et commercial!, merci! ( un PNC AF, ancien employé d'APG!)

16.Posté par Daddy le 18/09/2013 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment faire revenir en arrière des populations de gens qui ont été trop gâtés ? Je me souviens encore, et il n'y a pas si longtemps de cela des rotations SEZ qui duraient ... 12 jours ; avec, au menu pour les PNC : 1 aller CDG SEZ puis 2 SEZ MRU SEZ dans la même journée puis un retour SEZ PAR ! Les navigants, techniques et commerciaux, devraient aller voir ce qui se passe dans d'autres cies.
Tout cela a été réduit bien sûr mais aujourd'hui, l'heure est grave pour AF et tout le monde doit plus que jamais se serrer la ceinture à commencer par les cadres très sup, sup, sup qui sont payés chez eux ou pour "jouer au bridge" aux Invalides.
Le mal d'Air France c'est ni plus ni moins le mal français :
Trop d'importance donnée aux OP ... et la peur des conflits ( cf. 1993 & 98 ... ) et surtout beaucoup trop de gens pour faire tourner la cie, à l’image de notre système français tient plus de la république bananière que d'un état géré de façon responsable et économique : trop de ministres, sénateurs, députés, trop de régions et de conseillers généraux et régionaux, les salaires, voitures de fonction + chauffeurs qui vont avec et les installations pharaoniques souhaitées par des Pdts + ou – mégalos …

15.Posté par Lawson le 18/09/2013 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je prefère que AF fasse partir à la retraite tous ceux qui sont en âge et Embauche ...Vu le nombre de Chômeurs qu'il y a en ce moment, la compagnie n'a pas embaucher depuis 2008 voir 2009.
Tous ceux qui étaient validés ont tous reçu des lettres qu'ils ne seront pas embaucher.
OK pour réorganiser AF il est temps de le faire -- OK pour augmenter la charge de travail--- Mais faut prendre les bonnes décisions et Recruter ensuite pour ne pas avoir l'image d'UNIQUEMENT PDV Tout le temps ...British Airways et Lufthansa ont fais des PDV Mais ont recruter très vite ensuite ...
On attends donc la suite

14.Posté par Pierre le 18/09/2013 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui il y a trop de monde dans les bureaux principalement,oui il faut avoir assez de personnel pour acceuillir les clients.Mais si il est important d'augmenter les recettes sur les classes superieures l'extention de cette clientéle n'est pas a l'infini et il y a du monde sur cette solution qui est deja a l'oeuvre.Ne pas oublier que le client qui voyage a l'arriere voyagera suivant le prix offert par le panel de toutes compagnies sur un trajet.donc la gouvernance d'air france a du pain sur la planche,comprendre que l'execution est aussi importante que le systeme bureaucratique OUAIS.

13.Posté par Marc le 18/09/2013 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un article d'un spécialiste aérien renommé plein de bon sens: il faut adapter les structures (y compris le volume du personnel et son travail et son salaire pour les "gros", ceux des pilotes) aux nécessités d'aujourd'hui tout sans transgresser les normes définies par les règles de sécurité aéronautiques. Transform 2015 n'est qu'un étape avant d'autres pour enfin redresser Air France ... mais si le personnel préfère un dépôt de bilan de la compagnie, c'est un autre choix et il doit alors s'opposer à un restructuration d'Air France et adaptation de la compagnie aux nécessités de l'industrie aérienne d'aujourd'hui. Le personnel d'Air France a le pouvoir de faire disparaître la compagnie, le fera-t-il ou préfèrera-t-il la voir poursuivre ses activités ? A suivre ...

12.Posté par Thierry le 18/09/2013 09:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je peux continuer si vous le voulez mais il y a un ment on même le plus beau sourire ne peut rien ! Que l on me laisse des outils pour travailler ! Les pax eco doivent être considérés tt comme ceux de 1 ère ou bussiness ! Voilà mon sentiment cordiale

11.Posté par Thierry le 18/09/2013 09:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qui sont le derniers maillon pour le pax ? Bien souvent nous arrivons a retenir des pax mécontents car de plus en plus le repas n est pas a bord, le siège ne fonctionne pas la vidéo, la mousse tellement usée qui il impossible de voyager comme cela !

10.Posté par Thierry le 18/09/2013 09:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
faire des économies sont ceux qui ont toujours dépenser sans compter ! Voilà le fond de ma pensée je veux travailler plus car je suis en dessous des heures réglementaires légales (90) comme avant mais pourquoi toujours toucher aux Pnc qui sont

9.Posté par Thierry le 18/09/2013 09:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
alors que le service n ait pas rendu ! Acna sur l année 2./. De conformité ? Et bien d autres est ce normal ? Le pblm dans cette compagnie c est que l on veut faire des économies mais on ne tue pas le mal a la racine ! Ceux qui nous disent de faire

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com