TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Chihira Kanae, un humanoïde robolutionnaire répond aux voyageurs

Une excellente aubaine pour un chef d'entreprise


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Lundi 14 Mars 2016

Toshiba a présenté au salon ITB de Berlin un robot humanoïde plus vrai que nature. Un prototype que le constructeur compte bien développer et vendre aux professionnels du tourisme.



Chihira Kanae le robot humanoïde de Toshiba présenté au salon ITB de Berlin - DR ITB Berlin
Chihira Kanae le robot humanoïde de Toshiba présenté au salon ITB de Berlin - DR ITB Berlin
Elle s'appelle Chihira Kanae.

De loin, elle ressemble à s'y méprendre aux centaines d'hôtesses d'accueil guidant les visiteurs du salon ITB de Berlin.

Pourtant, Chihira Kanae n'est pas une femme, mais une humanoïde, conçue par Toshiba et présentée pour la première fois en Europe lors du salon du tourisme allemand.

Ses gestes sont encore un peu saccadés, et sa voix quelque peu monocorde. Mais ce robot compte bien révolutionner l'industrie du voyage.

"Ce n'est plus de la science fiction et cela risque d'arriver bien plus vite que vous ne le pensez", assure Richard Singer, le président de Travelzoo.

Selon une étude menée auprès de 6 000 personnes par son site internet, 77% estiment que les robots vont à l'avenir faire partie de notre quotidien.

Des robots déjà à l'oeuvre dans le tourisme

Certains professionnels du tourisme expérimentent déjà ces "employés" du futur.

L'une des "sœurs" de Chihira Kanae travaille dans un comptoir d'information de l'office de tourisme de Tokyo.

En Belgique, les réceptionnistes de l’hôtel Marriott de la ville de Gand sont assistés depuis novembre 2015 par Mario.

Un robot parlant 19 langues et répondant aux questions des clients de l’établissement.

Aux États-Unis dans l’état de Virginie, l’hôtel Hilton McLean expérimente lui aussi un robot réceptionniste, baptisé Connie.

L’expérience la plus insolite (ou la plus effrayante au choix) est menée au Japon, avec un robot dinosaure qui s'occupe du check-in ainsi que du room service dans l'hôtel Henn na.

Les croisières ne sont pas en reste avec Pepper qui informera ce printemps les passagers du Costa Diadema sur les restaurants, les événements a bord et les excursions.

Chez Royal Caribbean, des bras robotisés jouent aux serveurs sur l'Anthem of the Seas.

Quant aux compagnies aériennes, KLM ouvre le bal, avec Spencer, qui guide les passagers lors des transferts à l’aéroport d’Amsterdam.

Les robots : d'infatigables travailleurs

Ces robots sont une excellente aubaine pour un chef d'entreprise.

Infatigables, ils parlent de nombreuses langues sans avoir besoin de la moindre formation et répondent aux questions des voyageurs sans jamais broncher.

Ils peuvent répéter la même tache 100 fois par jour sans se lasser, ne tombent jamais malades et ne partent pas en vacances. Bref, de vrais petits soldats corvéables à merci.

Reste à savoir comment les voyageurs réagiront lorsqu'ils se retrouveront face à un robot pour faire leur check-in à l'hôtel ou demander leur chemin dans un office du tourisme.

Lors de la présentation de Chihira Kanae au salon ITB, un rapide sondage a été réalisé dans la salle de conférence.

Et les avis étaient plus que partagés : 22% des votants ne souhaitaient pas interagir avec un robot pendant leur voyage, tandis que 21% trouvaient l’idée séduisante, tandis que 39% restaient indécis.

Selon l'étude menée par Travelzoo, ce sont les Français et les Allemands qui sont les plus réticents, contrairement aux Chinois dont 97% attendent avec impatience l'arrivée des robots dans leur quotidien.

Dans les hôtels, les porteurs de bagages sont considérés comme les plus facilement "remplaçables" : 37% des gens interrogés pensent que les robots seraient meilleurs que les humains à cette tâche.

En revanche, 18% n'accepteront pas d'être accueillis par un robot réceptionniste, et 53% croient encore à la suprématie des hommes sur la machine à ce poste.

Mais l'arrivée de ces robots dans le quotidien des voyageurs risque de prendre encore un peu de temps.

Car ces bijoux de technologie coûtent une petite fortune. Comptez 9 000 dollars (8 100€) pour Connie, du Hilton américain.

Les tarifs de Chihira Kanae ne sont pas encore connus mais dépassent certainement le salaire annuel de base d'un "humain" classique, qu'il soit réceptionniste ou hôtesse d'accueil.

Lu 2781 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com