TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





II. TourCom : l'opacité règne sur la distribution des sur-commissions...

Impact Voyages assigne TourCom en justice


Rédigé par Pierre CORONAS le Mercredi 3 Juin 2015

TourCom promet des sur-commissions à ses adhérents sur la distribution des produits des fournisseurs. Ces derniers versent un montant qui correspond à un pourcentage des ventes défini par le contrat qui les lie au réseau volontaire. Mais, ensuite, les agences de voyages ne parviendraient pas à savoir de quelle manière et selon quels critères ces fonds leur sont redistribués. Une opacité qui conduit notamment Impact Voyages, ancien adhérent, à assigner TourCom devant le Tribunal de Grande Instance de Paris. L'agence estime que les sur-commissions qui lui ont été payées sont insuffisantes. Voici le 2e volet de l'enquête de TourMaG.com.



Si de nombreux adhérents se disent satisfaits des services prodigués par TourCom, d'autres agences de voyages dénoncent l'opacité qui régnerait au sein du réseau volontaire autour de la redistribution des sur-commissions - Photo : Jakub Jirsák - Fotolia.com
Si de nombreux adhérents se disent satisfaits des services prodigués par TourCom, d'autres agences de voyages dénoncent l'opacité qui régnerait au sein du réseau volontaire autour de la redistribution des sur-commissions - Photo : Jakub Jirsák - Fotolia.com
Assistance administrative, informatique ou logistique, conseils juridiques, mise à disposition ponctuelle de bureaux, communication, marketing... Pour une agence de voyages, adhérer à un réseau volontaire permet de bénéficier de nombreux avantages.

Le principal intérêt est de nature commerciale. En effet, grâce à leur importance et leur force de négociation, les réseaux font profiter leurs membres de conditions avantageuses dans leurs relations avec les fournisseurs.

Les commissions versées sont plus importantes que celles auxquelles les agences de voyages auraient droit si elles étaient « indépendantes ». Les points de vente adhérents ont également droit à une centrale de paiement.

Mais ce sont, avant tout, les sur-commissions qui intéressent les agences.

Également appelées « retro-commissions », « super-commissions » ou encore « incentives », il s'agit de points de commission supplémentaires versés par les fournisseurs au réseau et ensuite redistribués aux adhérents selon leurs « performances » commerciales.

« De très gros chèques chaque année »

Chez TourCom, cette mission est inscrite dans l'Article 2 des statuts de l'association qui en fixe l'objet : "négocier, pour ses Membres, différents avantages financiers ou autres auprès de fournisseurs et de tous organismes en général".

Un système visiblement efficace et dont nombreux adhérents du réseau se disent satisfaits. C'est le cas, notamment de Ghislaine Homond de Flash Voyages, également administratrice du réseau.

"Si je n'adhérais pas à un réseau, je ne gagnerais pas autant d'argent. Et chez TourCom, grâce aux incentives, je touche de très gros chèques chaque année", explique-t-elle.

Au sein de ce réseau, "les incentives sont versés le 15 juillet de l'année suivant l'année civile concernée (N+1)" stipule l'article 7 des statuts de TourCom.

Comme de nombreux autres membres, Ghislaine Homond est très contente des services que lui prodigue TourCom : "Le Président est toujours disponible et nous y sommes écoutés et reconnus par les fournisseurs et les partenaires. Chez TourCom, ça bosse et nous bénéficions d'une super assistance avec des techniciens merveilleux."

Pourtant, d'autres professionnels dressent un tableau nettement plus sombre.

Impact Voyages vs TourCom devant le TGI de Paris

Parmi eux, les dirigeants d'Impact Voyages, démissionnaires de TourCom en 2012.

Dans un entretien accordé à TourMaG.com en décembre 2012, Lydia Puget, Directrice Générale de l'agence, justifiait ce départ par "un problème de dynamisme au niveau du pilotage des ventes."

Elle regrettait notamment l'opacité sur les sur-commissions, les objectifs et expliquait ne pas avoir "les détails sur les contrats passés avec les fournisseurs."

C'est, entre autres, ce qui conduit aujourd'hui Impact Voyages à assigner TourCom devant le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris. (Voir encadré)

"Nous estimons que les montants des sur-commissions qui nous ont été versés entre 2007 et 2011 sont insuffisants", justifie Lydia Puget.

L'avocat de l'agence de voyages a demandé une expertise des comptes de TourCom pour comprendre les modalités de reversement de ces sur-commissions. Une requête qui n'a pas été suivie en première instance. Un appel de cette décision a été formulé.

Le juge des référés estimerait qu'Impact Voyages et son avocat n'apportent pas suffisamment la preuve d'éventuelles « mauvaises versations » de la part du réseau.

"Le problème est justement que, pour prouver cela, nous avons besoin de l'expertise des comptes du réseau, regrette Me Aouizerate. C'est le serpent qui se mord la queue."

Le juge des référés ne devrait pas se prononcer sur son appel avant six mois.

« Opacité sur les taux de répartition »

D'autres membres ou anciens membres, comme François Piot de Prêt à Partir dont certains points de vente ont quitté TourCom pour Manor fin 2014, parlent d'"opacité sur les taux de répartition des super-commissions."

Tout au long de l'adhésion de ses agences au réseau volontaire, il n'aurait jamais eu accès aux contrats avec les fournisseurs pour justement en savoir plus.

Selon François Piot, les points de vente Prêt à Partir qui sont passés de TourCom à Manor toucheraient désormais 30 % de sur-commissions supplémentaires pour des chiffres d'affaires équivalents au sein de leur nouveau réseau.

Nous avons contacté Jean Korcia, Président de Manor, pour en savoir plus mais celui-ci n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. Même chose du côté de Richard Vainopoulos, Président de TourCom, qui a rejeté en bloc toutes nos demandes d'entretien par e-mail ou téléphone.

Alors pour tenter d'en savoir plus, nous nous sommes tournés vers les fournisseurs référencés par TourCom. Mais, là aussi, sans succès. Tous les tour-opérateurs référencés ou anciennement référencés avec qui nous avons pu nous entretenir nous répondent qu'ils n'ont aucune idée de la manière dont TourCom reverse les sur-commissions.

Leur montant serait fixé par contrat selon un pourcentage du chiffre d'affaires. En revanche, le mode de redistribution n'y serait pas mentionné.

"On nous dit « vous devez payer tant... » mais, ensuite, nous ne savons pas ce que devient l'argent", résume le Directeur général d'un tour-opérateur.

Le mandataire doit rendre des comptes sur son mandat

Finalement, pour obtenir quelques informations sur les taux de redistribution de super-commissions chez TourCom, il faut effectuer un petit saut dans le temps. Comme Impact Voyages, l'agence Allées Venues, installée à Paris, a assigné TourCom en justice en 2006, estimant que les sur-commissions qui lui ont été versées sont trop faibles.

Dans cette affaire aussi, une demande d'expertise des comptes du réseau a été formulée. Après un premier rejet, elle a finalement été acceptée en appel.

L'expert judiciaire a alors pu étudier les comptes de TourCom et déterminer un pro-rata de reversement des super-commissions payées par les fournisseurs aux agences membres.

Dans ses conclusions, il estime que TourCom redistribuerait, en moyenne, 100 % des sur-commissions des compagnies aériennes, 90 % de celles des tour-opérateurs et 60 % de celles des loueurs.

C'était il y a 9 ans. Qu'en est-il aujourd'hui ? Et, surtout, ces taux s'appliquent-ils à tous les points de vente ? Selon quels critères ? Nous n'en savons rien. Seuls les dirigeants du réseau semblent connaître les taux de redistribution.

Or, "quand on détient des fonds pour autrui, on est mandataire. On doit alors rendre des comptes au sujet de ce mandat", assure Me Aouizerate, avocat d'Impact Voyages.

Peut-être que les membres de TourCom que la question préoccupe pourront obtenir des explications en s'adressant directement à leur Président.

"Nous ne sommes pas en dictature. Nous pouvons poser des questions en Assemblée générale et nous avons des réponses", affirme Ghislaine Homond qui brigue un nouveau mandat d'administratrice.

La prochaine Assemblée générale du réseau est justement programmée demain, vendredi 5 juin 2015. L'occasion ou jamais !


Parmi les motifs de la plainte d'Impact Voyages à l'encontre de TourCom, se trouve également le non-versement des super-commissions par le réseau à l'agence pour 2012, année de son départ.

Une mésaventure que connaîtraient également les points de ventes Prêt-à-Partir qui ont quitté TourCom pour Manor fin 2014, explique Françoit Piot, Président du Groupe. TourCom refuserait également de leur verser les super-commissions relatives à l'année de leur départ.

François Piot ne souhaite, toutefois, pas porter l'affaire en justice pour le moment.

Lu 2221 fois

Notez


1.Posté par Adhérente Tourcom le 04/06/2015 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heureusement qu'il reste deux fidèles (Ghislaine et Antoinette, toujours les mêmes) pour soutenir Modesto bec et ongle.

2.Posté par Gerard Torrom le 04/06/2015 18:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin un article documenté et nourrit de témoignages sur tourcom. Il serait intéressant de savoir comment ca réagit la haut dans le réseau...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com