TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





III. UCPA teste les Google Glass auprès de sa clientèle ultra-connectée

Interview de Xavier Hernandez, chef de marché "publics mineurs" - pôle marketing stratégique - direction générale UCPA


le Vendredi 19 Décembre 2014

Après avoir étudié le profil des nouvelles générations de voyageurs et avoir observé les stratégies de certaines entreprises du tourisme pour les approcher, penchons-nous sur un acteur emblématique pour cette cible, l’UCPA. L'association avait été précurseur avec son Spot en plein Paris, elle poursuit dans une démarche d’innovation en s’adaptant continuellement aux nouveaux besoin de la génération Y. Entretien avec Xavier Hernandez, chef de marché "publics mineurs" à l’UCPA.



III. UCPA teste les Google Glass auprès de sa clientèle ultra-connectée
i-tourisme : Vous faites partir environ 220 000 personnes par an, dont 92 000 ont moins de 18 ans. C’est une cible importante pour vous. Quelles est votre démarche pour vous faire connaître auprès d'une clientèle ultra-connectée comme les jeunes ?

Xavier Hernandez : « L’idée est de faire évoluer l’UCPA par rapport aux besoins et aux envies des jeunes.

Nous avons une distribution multicanal avec un call center et un site marchand. En 2015, une version web mobile de notre site sortira.

80% des jeunes de 12-17 ans ont des smartphones. Ils passent beaucoup de temps dessus. »

i-tourisme : Est-ce qu’il y aura d’autres « Spot » ?

XH : « Nous allons déployer des nouveautés sur des boutiques à Lyon et Nantes en 2015. Comme le fait de diffuser de la vidéo. »

i-tourisme : Concernant votre production, comment l’UCPA s’adapte à la nouvelle génération qui recherche des sensations fortes, une expérience unique tout en étant connectée ?

XH : « Nous faisons beaucoup de tests actuellement car les nouveaux besoins de la jeune génération sont des phénomènes relativement récents.

Par exemple, nous sommes en train de créer un produit dédié à une nouvelle cible, une cible intermédiaire entre les mineurs et les adultes.

Nous avions auparavant une segmentation forte par tranche d’âges. Avec cette nouveauté, nous créons un nouveau groupe pour les 16-25 ans.

Car une même tranche d’âges peut avoir des comportements et un degré de maturité différents.

Les mineurs, toutefois encadrés par un animateur, seront donc mélangés aux majeurs. Notre offre sera orientée sur l’accompagnement et l’autonomie, de plus en plus recherchée par les jeunes.

Nous nous orientons aussi vers une gamme de « séjours utilitaires ».

Aujourd'hui, un jeune doit mette à profit ses vacances. On a ressenti leurs besoins de faire quelque chose qui peut leur servir.

En 2015, nous lancerons des séjours linguistiques avec des activités sportives, des séjours avec le Bafa ou encore des séjours pour passer son permis de conduire.

Autre point, quand nous nous adressons aux 13-25 ans, nous essayons de parler leur langage.

Nous utilisons une sémantique particulière avec des anglicismes comme « freestyle ». C’est le terme utilisé pour un séjour à Valloire (Alpes du Nord), “Freestyle Academy”. »

Youtube, un outil privilégié

i-tourisme : Une fois sur place, comment utilisez-vous le numérique ?

XH : « C’est encore nouveau pour nous. C’est pour cela que nous tentons plusieurs expériences.

En tous les cas, une chose est sûre, il faut passer au numérique.

Tous les centres ont une page Facebook où les jeunes partagent photos.

Nous avons rénové nos sites en incluant le wifi gratuit illimité. Nous pensons aussi à créer des espaces numériques pour que les jeunes adultes puissent avoir un espace de travail si besoin.

Les frontières entre la vie professionnelle et personnelle ne sont plus aussi étanches qu'avant. »

i-tourisme : Intégrez-vous les nouvelles technologies lors d'une activité ?

XH : « Les séjours les plus branchés sont les croisières. Chaque bateau est équipé d’une tablette qui sert d’outil de navigation.

Cet hiver, certains moniteurs de ski en auront une également pour faire des courses d’orientation, suivre le parcours de la journée, mesurer les peformances en temps réel…

De plus, nous misons beaucoup sur la vidéo. Par exemple, des séjours proposent une activité et l’apprentissage du montage vidéo comme “Skateboard et vidéo”.

Les séjours de plongée peuvent être alimentés par l’utilisation d’une GoPro, comme au centre de Niolon.

Les jeunes veulent partager ce qu’ils ont vécu. Nous nous y adaptons.

Youtube est aussi un outil que nous utilisons beaucoup. Nous avons lancé des vidéos pédagogiques pour les 20-30 ans. Elles expliquent des figures de surf ou des tactiques de golf.

Au golf de Lacanau, depuis un an, un flashcode a été installé à chaque trou. Il renvoie vers une vidéo qui détaille la technique. »

Les Google Glass en test

i-tourisme : Pourquoi une telle démarche ?

XH : « La vidéo vient en plus du moniteur. L’interactivité est réelle et virtuelle.

Les jeunes aujourd’hui n’acceptent plus l’autorité hiérarchique traditionnelle. Le moniteur est un accompagnateur et non pas le seul détenteur du savoir.

La technologie vient faciliter ce rapport.

Nous faisons aussi des tests avec des objets sportifs connectés, notamment pour faciliter l’approche d’un sport.

Et nous expérimentons en ce moment en activité voile avec les Google Glass. Il s’agit de relier l'appareil à une application pour donner la direction du bateau, le vent, l'allure.... La personne peut ainsi voir un certain nombre d'informations pendant la navigation.

L’idée est d’avoir du matériel connecté dans les centres d’hébergements, sans tomber dans le tout connecté. Cela demande de l’investissement.

Nous nous interrogeons aussi beaucoup sur la question de la gestion des outils numérique par les jeunes, la sécurité en lien avec leurs identités numériques.

En théorie, Facebook, est interdit aux moins de 14 ans.

Nous sommes vigilants quant à l’addiction au numérique.

C’est un phénomène encore nouveau que nous apprenons à gérer. »

Pour compléter la lecture


Une question technique ? Un avis et/ou des tuyaux ?
Venez en parler ou posez directement vos questions dans l
a HOT LINE by TourMaG.com.
(strictement réservé aux professionnels)

Lu 2986 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com