TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Indemnit’Air : l'UFC-Que Choisir lance son propre service d'indemnisation sur Internet

Inscription gratuite


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 30 Janvier 2015

L'UFC-Que Choisir a lancé, il y a quelques mois, son propre système d'indemnisation auprès des compagnies aériennes, pour les passagers victimes de retards ou d'annulation. L'association se charge de porter les dossiers auprès des compagnies et, en cas d'indemnisation, prélève une commission de 25% sur le remboursement. L'inscription est gratuite pour les consommateurs.



Indemnit’Air s'adresse aux passagers aériens victimes de surbooking, de vol retardé ou d’avion annulé, afin de leur permettre d'obtenir une indemnisation - DR : UFC Que Choisir
Indemnit’Air s'adresse aux passagers aériens victimes de surbooking, de vol retardé ou d’avion annulé, afin de leur permettre d'obtenir une indemnisation - DR : UFC Que Choisir
Après SAV Flights ou Refund Me, c'est au tour de l'UFC-Que Choisir de lancer son propre service d'indemnisation, en cas de retard ou d'annulation d'un vol.

L'association de défense des consommateurs a donc lancé Indemnit’Air en octobre 2014.

Le service s'adresse aux passagers aériens "victimes de surbooking, de vol retardé ou d’avion annulé", afin de leur permettre d'"obtenir simplement l’indemnisation qui leur est due conformément aux textes législatifs et à la jurisprudence européenne", peut-on lire sur le site de l'association.

L'indemnisation reversée dans un délai de 30 jours

L’inscription, totalement gratuite, permet de vérifier très rapidement si le dossier est recevable. S'il l'est, l'association se charge de porter les dossiers auprès des compagnies aériennes.

A noter que le service traite uniquement les vols en partance d'un aéroport situé dans l'Union européenne (UE) ou à destination de l'UE avec une compagnie aérienne de l'UE, d'Islande, de Norvège ou de Suisse.

De la même façon, s'il s'agit d'un problème de retard de vol, il devra daté de moins de 2 ans pour être recevable. Pour une surréservation ou annulation, moins de 5 ans. (Voir les conditions détaillées)

Il sera demandé au passager de fournir un certain nombre de pièces justificatives : billet, attestation, etc., qui seront présentées à la compagnie aérienne mise en cause.

"En cas d’indemnisation, l’UFC-Que Choisir vous reversera, dans un délai de 30 jours à compter du versement effectif des fonds par la compagnie aérienne, vos indemnités après déduction de la commission prévue (25%, ndlr) pour couvrir les frais d’organisation du service", précise l'association.

Un service d’assistance en ligne a été mis en place : contact@indemnitair.quechoisir.org

Lu 3741 fois

Notez


1.Posté par Inique le 02/02/2015 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assez drôle de voir l'UFC se mettre sur ce créneau car au final, quelle est sa valeur ajoutée , sachant que ce service existe déjà ????
Au passage l'ufc prend 25% , sachant que le transporteur peut lui même retenir 20% pour ses propres frais de traitement, ça nous fait donc, sur une base de 40 €..une restitution de... 24€. Toujours mieux que rien, surtout si on voyage à plusieurs.

Par ailleurs beaucoup de monde semble avoir oublié les petits détails du texte de loi : lorsque la demande est faite en ligne, le remboursement se fait sans frais. Donc , en gros l'UFC ne respecte pas la loi, et tous les prestataires en ligne sont dans l'illégalité lorsqu'ils prélèvent une commission sur intervention !

Loi n° 2014-344 du 17 mars 2014 art. 34 (codifiée dans le Code de la Consommation tel qu'il apparaît ci-dessous) : Ces dispositions s'appliquent aux contrats conclus après le 13 juin 2014.

Article L113-8
Les transporteurs aériens et les personnes physiques ou morales commercialisant des titres de transport aérien remboursent les taxes et redevances individualisées et affichées comme telles dans le prix du titre qu'ils ont vendu, dont l'exigibilité procède de l'embarquement effectif du passager, lorsque le titre n'est plus valide et n'a pas donné lieu à transport. Ce remboursement intervient au plus tard trente jours à compter de la date de réception de la demande, qui peut être déposée par tout moyen, notamment en ligne.

Le remboursement ne peut donner lieu à la facturation de frais excédant 20 % du montant remboursé. Il est gratuit lorsque la demande est déposée en ligne.

Les conditions générales de vente ou de transport précisent la possibilité du remboursement et ses modalités.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 11:50 Ryanair plie sous les contestations de ses pilotes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92



















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com