TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Air France au Sénat… à un train de sénateur !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 30 Novembre 2016

Jean-Marc Janaillac, nouveau patron et directeur général d’Air France/KLM, passait hier son « grand oral » devant la Commission Aménagement du territoire et du développement durable du Sénat. Une audition riche…



Air France souffre d’une rentabilité « faible », la moitié de celle de Lufthansa et le tiers de celle de British Airways, par exemple, sa valeur en bourse est « ridicule » (10 fois moins qu’easyjet) et ses capitaux propres sont négatifs - Photo ROB FINLAYSON Air France
Air France souffre d’une rentabilité « faible », la moitié de celle de Lufthansa et le tiers de celle de British Airways, par exemple, sa valeur en bourse est « ridicule » (10 fois moins qu’easyjet) et ses capitaux propres sont négatifs - Photo ROB FINLAYSON Air France
Je n’avais jamais assisté à ce genre de séance. Eh bien, c’est assez édifiant, on s’aperçoit quand même que des gens très sérieux se préoccupent certainement des grands problèmes de la nation.

Sans forcément comprendre…

Si j’ai bien compris, nos éminents sénateurs voulaient un peu savoir (ou comprendre) la situation de notre compagnie qui n’est plus nationale, mais qui reste quand même savamment « orchestrée » par notre Etat tout-puissant, même si ce dernier ne détient plus la majorité capitalistique depuis longtemps !

Sans surprise, mais apparemment il connaissait bien ses interlocuteurs, Jean-Marc Janaillac a dressé un tableau plutôt réaliste de la situation d’Air France.

On y apprend bien sûr qu’Air France souffre d’une rentabilité « faible », la moitié de celle de Lufthansa et le tiers de celle de British Airways, par exemple, que sa valeur en bourse est « ridicule » (10 fois moins qu’easyjet) et que ses capitaux propres sont négatifs.

Tiens donc. Sans être un expert en droit des sociétés, quand on a des capitaux propres négatifs, ne doit-on pas déposer le bilan ? Question incongrue, me direz-vous…

Néanmoins, devant ces bons sénateurs, Janaillac se montre calme et serein. Oui, le fossé et le manque de confiance entre direction et salariés est important.

Oui, les charges et les taxes, particulièrement les taxes aéroportuaires d’ADP pèsent lourdement sur la compagnie.

Oui, les compagnies du Golfe et particulièrement Emirates (il citera cette compagnie plusieurs fois) nous mènent une concurrence faussée, elles qui ont reçu des « milliards de subventions » de la part de leurs gouvernement respectifs » (sic).

Mais, soyez rassurés, mes bons sénateurs, Jean-Marc Janaillac a un projet…

Pas un plan, parce qu’avant d’exposer ce plan, il va falloir négocier avec les syndicats, ceux qui pensent diriger la compagnie et qui, jusqu’à présent, n’ont fait que scier la branche sur laquelle ils étaient confortablement installés (non, ça c’est pas Janaillac qui le dit, mais je suppute qu’il le pense fortement) !

Et comme il n’est pas question de « se résigner » (sic), l’objectif est de retrouver le chemin de la croissance à raison de 2.5 à 3% par an… et 100 millions de passagers d’ici 2020.

Comme Ayrault et ses cent millions de touristes en France à la même date. Ils voyageront sans doute sur Air France.

Le plus surprenant, pour moi du moins, étaient les questions formulées par les sénateurs de cette commission.

Hormis madame Bonnefoy, qui appuie largement une différentiation de la taxe aéroportuaire entre Paris et la province, je me demande comment ces sénateurs peuvent interférer et légiférer.

Visiblement, leurs connaissances en matière de transport aérien sont pour le moins limitées.

Oh, bien sûr, ils sont conscients des taxes qui pèsent sur le pavillon français. Louis Nègre d’ailleurs semble même très au courant de la taxe Chirac, approuvée par 30 pays (sur 190 !), dont finalement Air France acquitte le tiers, le reste étant payé par la Corée et le Chili !

Quant à la taxe de sécurité, qui devrait être du domaine régalien de l’Etat, ce sont les passagers qui l’acquittent et il faudrait que les pouvoirs publics y participent.

Pour le reste, ces messieurs (il n’y avait qu’une dame qui a posé des questions intelligentes) se sont inquiétés du fait que les « liseuses » dans les aéroplanes d’Air France tombaient souvent en panne, qu’Air France ne pouvait pas « avancer avec des semelles de plomb » (sic encore) et pouvait-on chez Air France mettre en place un « service minimum pour pallier AUX (sic, ce qui prouve que les sénateurs ont besoin de parfaire leur grammaire) grèves… »

Y'a même un sénateur qui croyait que Janaillac était en place depuis un an ! (authentique).

Janaillac a répondu en douceur, sans rire, en s’appuyant sur son sens de la négociation.

En fin de séance, le résultat du procès des « chemises déchirées » est tombé.

La retransmission de l’audition est aussi tombée.

Mais je n’ai toujours pas compris à quoi servent toutes ces palabres.

Lu 1498 fois

Notez


1.Posté par ponset le 01/12/2016 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous n'êtes effectivement pas un expert en droit des sociétés (ni en quoi que ce soit d'autre mais ça un scoop). Une société dispose de 2 ans pour reconstituer ses capitaux propres négatifs. Je passe sur les procédures que vous trouverez aisément tout seul pour peu que vous vous donniez la peine de vous documenter.

2.Posté par Dominique Gobert le 01/12/2016 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre Ponset. Moi qui ne suis expert en rien, je vous conseille toutefois le bicarbonate de soude. C'est excellent pour les aigreurs...

3.Posté par Pierre le 01/12/2016 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Evidement ça ne sert a rien pour discuter il faut connaitre,et pour ça tout le monde sait tout et ne connait rien.on peut voir le résultat.Alors toutes les solutions pourront etre tentées,le résultat sera a la hauteur c'est a dire NUL.

4.Posté par DHAOUADI le 02/12/2016 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article plaisant....Je souhaiterais signaler que LecTransport Aérien est terriblement allergique aux interférences politiques....Dans le cas du Sénat ne vous attendez pas à ce qu'un Honorable Sénateur vous explique la Convention de Chicago , mais au moins avoir une idée précise du volet économique du Système de Transport Aérien dans son pays....Aux États Unis le niveau de Culture Aéronautique est certainement beaucoup plus élevé, et les structures plus adaptées (Senate Committee et Senate Subcommittee on Aviation)......Vous aurez du nous préciser cher Dominique combien de Députés ronflaient tant ils étaient édifiés sur le sujet...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com