TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : quand les bornes sont franchies... il n'y a plus de limites !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 15 Septembre 2015

Et si, en Europe, la fermeture des frontières, ou du moins leur accès "contrôlé" prenait de nouvelles proportions ? Et si l'espace Schengen devenait caduque ? Et si, finalement, l'Europe n'était plus l'Europe… même pas pour le tourisme ?



Les pays membres de l'Union Européenne commencent à fermer leurs portes. La Hongrie ferme ses frontières à la Serbie, l'Allemagne fait de même, l'Autriche s'y prépare et en France… on réfléchit à fermer vers l'Italie - DR : Fotolia / Alain Wacquier
Les pays membres de l'Union Européenne commencent à fermer leurs portes. La Hongrie ferme ses frontières à la Serbie, l'Allemagne fait de même, l'Autriche s'y prépare et en France… on réfléchit à fermer vers l'Italie - DR : Fotolia / Alain Wacquier
Encore une histoire de migrants, allez-vous vous plaindre.

Ben oui, parce que c'est un vrai problème, non seulement humain, mais aussi économique.

L'Europe, cette Europe en laquelle beaucoup d'entre nous ont cru, continuent d'ailleurs à croire, l'Europe se replierait-elle sur elle-même, au risque de s'isoler totalement ?

Ça sent sacrément le pâté, si je puis m'exprimer ainsi.

Voilà maintenant que, au fur et à mesure de l'afflux de réfugiés, Syriens, Kurdes, Pakistanais et je ne peux tous les citer, progressivement, les pays membres de cette Union Européenne commencent à fermer leurs portes.

La Hongrie ferme ses frontières à la Serbie, l'Allemagne fait de même, l'Autriche s'y prépare et en France… on réfléchit à fermer vers l'Italie.

Enfin, on ne ferme pas totalement, genre Corée du Sud / Corée du Nord, avec no man's land et mines individuelles entre les deux pays.

Non, on va "contrôler", parce que ces réfugiés deviennent, hélas, beaucoup trop nombreux et que les pays "en première ligne" sont débordés. Et craignent aussi une infiltration terroriste.

A mon avis, y'a longtemps que les terroristes de tous poils (et de toutes barbes) se foutent comme de leur première kalach des contrôles aux frontières.

Y'a bien longtemps qu'ils ont résolu le problème.

En revanche, sur un plan strictement économique, le rétablissement, ou plus exactement la suspension de l'Espace Schengen serait tout à fait dommageable, sur un plan non seulement économique, mais aussi sur un plan touristique !

J'ai même envie de dire que ça va être un joyeux bazar, pour ne pas parler de maison close !

Va falloir commencer à organiser de sacrées files d'attentes (je parle pas des queues, c'est réservé à Chien Charly) aux postes de Vintimille… Vous imaginez, par exemple, le cas de ces joyeux touristes partant en famille avec leur petite voiture chargée à ras le toit vers le Portugal ?

Là, ce sont trois "frontières" à franchir. Sans parler de l'ouverture de ces fameuses lignes d'autocar internationales, généralement habituées à traverser l'Europe d'Est en Ouest et du Nord au sud sans trop de contrôles.

Bon, chez Eurolines par exemple, on ne se fait pas encore trop de souci. "Nous sommes habitués à subir des contrôles aléatoires, mais ça ne fait que rallonger un peu le temps de trajet".

Mais, si les perspectives de la "suspension temporaire" de Schengen se précisent, ben "on fera avec"!

Et, il n'y a pas que ça. Le tourisme, rappelons-le, c'est une grosse part de notre PIB.

Sans vouloir être négatif, j'imagine aisément que les touristes étrangers pourraient être quelque peu rebutés par cet aspect des choses et renoncer à certains déplacements vers l'Europe. Ou alors, au lieu de la sillonner, ne visiter qu'un seul pays.

Bref, tout ceci me rend assez pantois et j'ai pas l'impression que ça va pas changer grand-chose. Madame Merkel et Monsieur Hollande, face à leurs opinions publiques, sont obligés de composer…

Pas nécessairement au mieux.

Mais tout ça ne va surement pas empêcher nos adeptes du riz cantonnais de déguster un sacré cassoulet toulousain !

Les affaires, dans le tourisme, n'ont pas de frontières…

Lu 1459 fois

Notez


1.Posté par cabinet de con seil le 16/09/2015 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Con seil à tous ceux qui ont perdu leur job et à ceux qui vont le perdre dans les semaines à venir: organisez une migration économique. Voici le trajet: France-Antalya, bateau jusqu'à Chypre, bateau Chypre Israël, Jordanie, longer la frontière entre l'Iraq et et l'Arabie saoudite direction le Qatar. J'espère que vous y serez les bienvenues.

2.Posté par baudoin le 16/09/2015 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
certains veulent se faire peur inutilement.il y a onze ans les frontières étaient soi-disant fermées;cela n'a contrarié aucun flux de personnes d'un pays à l'autre.

3.Posté par Alain Chups le 16/09/2015 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et alors Mr Gobert !... Pourquoi s' alarmer pour une fermeture des frontières dans l' espace Shengen ?
Cela aurait dû être décidé depuis bien longtemps. Nous n' en serions pas à ce point vis à vis de tous ces malheureux qui cherchent en Europe le Pays aux meilleures conditions pour les accueillir, et panser les plaies physiques et morales d' une guerre qu' ils subissent depuis plusieurs années.
Revenez 20 ans en arrière, les touristes voyageaient et cela ne posait pas plus de problèmes que de se faire contrôler aux frontières.
Vous faites là du journalisme à la petite semaine, qui depuis un moment surfent sur le besoin de FAIRE PEUR !!!

4.Posté par Dominique Gobert le 18/09/2015 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, c'est vous qui me faites peur monsieur Chups!

5.Posté par Alain Chups le 18/09/2015 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Môsieur Gobert a toujours raison. Môsieur Gobert n'aime pas que sa pensée ne soit pas suivie par le bon peuple du tourisme...
Et moi, je persiste à dire que ce sont les articles, les reportages, les chaines et radios info 24h/24 qui abreuvent notre quotidien de sujets volontairement anxiogènes dans tout le pays, qui créent ce climat de peur.
C'est cette peur qui continuera à freiner les velléités de nos clients à partir découvrir le Monde, et non pas de devoir passer des frontières pour voyager...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com