TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





La case de l’Oncle Dom : Air France, les PNC font ouste à Boost !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 20 Avril 2017

C’est une première, et une péripétie de plus chez Air France. Cette fois, ce sont des syndicats qui assignent leur direction en justice pour "refus de discuter". Alors que, comble de l'imbécillité, les syndicats sont incapables de mener une action unitaire !



La situation sociale reste explosive chez Air France - Photo : Air France
La situation sociale reste explosive chez Air France - Photo : Air France
On a déjà la droite la plus bête du monde, la gauche la plus stupide, (toujours du monde), ben on a aussi des syndicats totalement incohérents. Faut dire que chez Air France, c’est un challenge quasi quotidien.

Toujours à la poursuite de sa survie, Air France n’arrive décidément pas à se dépêtrer de son incohérence sociale.

Avec, faut-il le souligner, l’aide totalement « désintéressée » de ses syndicats de pilotes, lesquels finalement et qu’on le veuille ou non, sont les véritables dirigeants de fait de notre compagnie.

Ils ont eu ce qu’ils voulaient, même si pour le moment, le projet Boost est encore loin d’être concrétisé.

Et je pense qu’il ne le sera jamais, du moins tant que la compagnie poursuivra son titubement incohérent.

On le sait, les accords sociaux avec les personnels navigants commerciaux du groupe arrivaient à échéance et devaient être "renégociés dans le cadre d’un projet d’accord collectif pour la période 2017/2021".

Fin février 2017, à part l’UNSA qui avait accepté un accord « bâtard » et pas franchement avantageux (par rapport à ce qu’ont obtenu les pilotes) les deux syndicats restant des PNC - SNPNC et Unsa-PNC - avaient claqué la porte des discussions.

Du coup, et ça c’est une grande première, la direction a indiqué qu’elle allait toute seule, comme une grande, fixer les conditions d’exercice, de carrière et de rémunération de ses quelque 13 000 PNC.

Caramba et damned pour les deux syndicats rebelles, qui alertent immédiatement la justice et portent l’affaire au Tribunal de Bobigny (lequel devrait d’ailleurs désigner une Cour permanente pour Air France) au motif de "déloyauté dans la négociation" !

Et pan dans le bec. Du coup, ce sont les syndicats qui se tirent dessus, sans doute sous l’œil malin de la direction du groupe, laquelle, pour une fois, n’a plus qu’à compter les points.


Parce que pour l’Unac, (syndicat signataire de l’accord), trop, c’est trop et je cite : "Soit l’UNSA et le SNPNC deviennent enfin pragmatiques et adhèrent au projet d’accord périmétrique proposé, tant mieux pour nous PNC Air France.

Soit ils restent dans leur blocage dogmatique et les PNC perdront les protections obtenues !
".

Les deux autres rigolent et réclament aux juges d’imposer à Air France la reprise des négociations, tant sur l’accord collectif que le projet Boost.

Je n’aimerais pas être magistrat…

En même temps, on peut se poser la question, bien que, encore une fois, il est clair que les PNC sont les grands « sacrifiés » de cette crise permanente chez Air France, de savoir si les syndicats ne jouent pas la montre dans cette période électorale.

Déjà, dimanche soir, on saura qui va jouer la finale présidentielle. N’oublions pas que l’actuel président du Groupe, aura été nommé avec l’aval amical de François Hollande.

Et qu’il est loin d’être sûr que son contrat soit renouvelé avec l’arrivée du successeur.

Et d’ici à ce que, avec l’arrivée d’un nouveau Président, on efface tout et on recommence chez Air France, il n’y a qu’un tout petit pas… que je n’ose pas envisager !

Quoique…

Lu 2018 fois

Notez


1.Posté par le źé le 21/04/2017 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Précision : c'est l'Unac et non l'Unsa qui a signé l'accord. Et oui, dure réalité, comme ailleurs les salariés doivent encore er encore faire des efforts...

2.Posté par Cedro le 22/04/2017 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
votre haine viscérale pour l'entreprise Air France est un fait avéré, cependant ayez un peu de retenue en vers les hommes et les femmes qui, eux, servent au quotidien, avec implication leur entreprise...quoi que vous puissiez vomir sur eux.
Vous ne connaissez rien sur le sujet AF, seulement un avis préfabriqué par des pseudos experts auto proclamés à la Baroux et consort....
Alors soyez gentils, écrivez de jolis articles sur les compagnies que vous chérissez et encensez, les mêmes qui exploitent leurs employés, et les bâillonnent afin que rien ne filtre sur la réalité de leur quotidien.
Ou bien tenez vous en à aller promener votre chien.... ça sera bien plus utile que vos "pseudos" articles vides et haineux de journaliste autoproclamé.
Merci pour eux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com