TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : y-a-t'il donc un prêtre pour exorciser Air Partner ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 22 Juillet 2013

Les voies du Seigneur sont impénétrables, c'est bien connu. En tout cas, les malheureux jeunes pèlerins bloqués à Cayenne sur le chemin de la foi en font la triste expérience… Parce qu'un aéroplane (un de plus) affrété par Air Partner, est en panne. Errare humanum est... perseverare diabolicum !



L'aéroplane de la brésilienne White Jets, contrôlé par les responsables de la DGAC en Guadeloupe, n'est pas dans un état folichon pour voler. Une fissure au niveau d'un moteur, d'après ce que m'indiquait Romain Papy, patron d'Air Partner... /photo dr
L'aéroplane de la brésilienne White Jets, contrôlé par les responsables de la DGAC en Guadeloupe, n'est pas dans un état folichon pour voler. Une fissure au niveau d'un moteur, d'après ce que m'indiquait Romain Papy, patron d'Air Partner... /photo dr
C'est une affaire qui aurait dû rouler toute seule.

Pensez donc, les JMJ, (pour les mécréants dont je suis, les Journées Mondiales de la Jeunesse) rassemblent chaque année, dans un pays "élu", les jeunes cathos venus du monde entier.

Et ce durant trois jours, autour du Pape, en l'occurrence Pape François, dont c'est une des premières (si ce n'est la première) sorties dans le monde !

Chaque pays, par le biais de ses ecclésiastiques et représentants de la foi catholique apostolique et romaine, organise le voyage de ses ouailles.

Et parce que c'est plus sûr, on fait appel à des organismes de voyages spécialisés dans ce genre d'évènement.

Bien évidemment, ces agences de voyages ont toutes pignon sur rue et leur professionnalisme est sans défaut.

Pourtant, quelque 600 (ou 700, je ne sais pas trop) pèlerins français sont bloqués en Guyane, à Cayenne, parce que l'avion affrété pour les transporter vers Rio est en panne…

Savez-vous qui était le courtier qui avait affrété pour le compte de l'agence organisatrice (dont je ne dévoilerai pas le nom, ils n'y sont vraiment pour rien) ? Allez, une idée ?

Ben, désolé, mais le Bon Dieu doit s'acharner, car c'est Air Partner (entre autres), qui avait affrété un aéroplane auprès d'une compagnie White Jet.

Le contrat avait été conclu et signé en octobre 2012. Y'avait (non pas Yahvé !) donc de la marge pour prévoir, n'est-il pas ?

La case de l'Oncle Dom : y-a-t'il donc un prêtre pour exorciser Air Partner ?
Ben c'est raté, l'aéroplane en question, contrôlé par les responsables de la DGAC en Guadeloupe, n'est pas dans un état folichon pour voler.

Une fissure au niveau d'un moteur, d'après ce que m'indiquait Romain Papy, patron d'Air Partner, qui a bien voulu me répondre lorsque je l'ai joint hier.

Du coup, plus d'aéroplane et la compagnie brésilienne White Jet annule le contrat. Eh oui, ils peuvent, c'était écrit en tout petit dans les conditions générales de vente.

Et Air Partner n'a pas, à l'heure où j'écris ces lignes, de solution de rechange. La seule, d'ailleurs, étant de rompre à son tour le contrat qui l'engageait auprès de l'agence de voyages organisatrice du voyage de jeunes malheureux pèlerins...

Bien évidemment, certains me connaissent, j'ai posé la question à Air Partner de savoir si tout ceci était normal ?

Mais oui, m'a-t-il été répondu, nous avons fait plusieurs propositions à l'agence (on va l'appeler Notre Dame du Salut, si vous n'y voyiez pas d'inconvénient) et ils ont choisi.

En clair, et Romain Papy ne me contredira pas, nous avons proposé plusieurs tarifs, ils ont choisi le plus bas.

Ce qu'on ne savait pas, c'est qu'à ce tarif, on avait droit à un aéroplane… "pourri" ! N'en déplaise aux pisse-froid de tous bords...

A l'agence Notre Dame du Salut, jointe également, on garde la foi, malgré quelque quatre jours et nuits sur le pont à la recherche de l'aéroplane sauveur…

Pape François est arrivé à Rio hier au soir. Les jeunes pèlerins sont toujours à Cayenne, mais, comme ils ont la foi, ils espèrent encore trouver une solution pour assister à la bénédiction d'adieu.

Si Dieu le veut, mais avec Lui, y'avait pas de contrat !


Lu 2447 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com