TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Réponses des pros à C. Lagarde : ''Nous rendrons nos licences aux préfets et basta !''

Réactions des professionnels aux propos tenus par C. Lagarde


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 29 Janvier 2008

Faut-il considérer les propos de Christine Lagarde comme un simple « dérapage », une méconnaissance des métiers du tourisme ou un message clair ? Existe-t-il une courroie de transmission entre ses services et ceux de son Secrétaire d’Etat Luc Chatel chargé de la Consommation et du Tourisme? Y a-t-il des spécialistes des métiers du tourisme quelque part à Bercy ? Hier, la profession toute entière s’en inquiétait hors les spécialistes de l’événementiel.



"Nous allons travailler à la levée des obstacles réglementaires qui empêchent les professionnels des congrès de proposer à leur clients des billets d'avion et des nuits d'hôtel", (…) "Je ne vois pas pourquoi seules les agences de voyage pourraient vendre des voyages…"
Propos tenus le 28 janvier 2008 par Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi.

Réponses des pros à C. Lagarde : ''Nous rendrons nos licences aux préfets et basta !''
S’il fallait lever les « obstacles réglementaires » on referait l’histoire. On remettrait en jeu la licence et la garantie financière obligatoires pour exercer le métier d’agent de voyages. Et l’on reviendrait sur cette 6e Directive Européenne, transformée par la loi française du 13 juillet 1992 elle-même modifiée par le Code du Tourisme.

Rappelons au passage ce fameux article L 211-17 selon lequel l’agent de voyages est responsable de plein droit à l’égard de l’acheteur de la bonne exécution du contrat. Article qui pose problème et sur lequel les instances professionnelles n’ont toujours pas eu gain de cause. Et cette « levée d’obstacle » n’aurait-elle pas cet effet pour le moins incongru : ne plus protéger le consommateur et lever l’agent de voyages de toute responsabilité.

On l’a vu hier en effet, de nombreux agents de voyages ont réagi. Voici quelques déclarations représentatives de la tendance générale.

F.-X. de Boüard : Et pourquoi pas l’Habilitation pour tous ?

Réponses des pros à C. Lagarde : ''Nous rendrons nos licences aux préfets et basta !''
François-Xavier de Boüard le président du réseau Selectour qui représente 538 points de ventes à travers la France est, de longue date, très impliqué dans la défense et le développement de la profession. Il est lui-même patron de treize agences de voyages. Situées pour l’essentiel dans le grand ouest elles emploient 85 salariés. Il est aujourd’hui un « pro » en colère.

« Ce n’est pas un dérapage ! Je suis scandalisé. Les politiques savent ce qu’ils font. C’est une façon de se mettre en avant et une démarche globale de la politique actuelle. De tels propos électoraliste peuvent avoir des incidences dramatiques pour notre secteur d’activité qui est déjà bien malmené.

Si la Ministre avait pris le temps de nous écouter nous n’en serions pas là mais on nous balade avec d’hypothétiques rendez-vous. Luc Chatel est un Secrétaire d’Etat absent pour le tourisme. Il va partir. Son souci c’est son image auprès des consommateurs. J’observe avec satisfaction la réaction de Georges Colson, le président du SNAV.

Il était bien temps. Nous avons trop attendu. J’étais intervenu lors du Conseil du début 2007 pour que nous profitions de la période électorale. Je voulais mener des actions auprès de nos représentants politiques régionaux en sensibilisant et mobilisant nos adhérents. Les chauffeurs de taxis manifestent avec force contre les projets de libéralisation. Que faisons-nous ?

Cela fait quinze ans qu’on nous balade. Nous prenons acte. Nous attendons alors qu’il aurait fallu prendre position dès la première rencontre. Les politiques eux, ils n’attendent pas ! Ils agissent comme toujours, en sous-main et on se réveille un beau matin avec un amendement par ci par là.

Si on s’oriente vers la reconnaissance des associations je vais demander à nos services juridiques d’étudier cette possibilité : je n’exclus pas de demander à nos adhérents de troquer leurs licences pour des habilitations. Comme cela nous jouerons à armes égales.»

F. Legros : « Nous rendrons nos licences aux préfets et basta ! »

Les professionnels du tourisme ne sont pas hostiles à la concurrence dans la mesure où elle s’opère « à la loyale » avec pour chacun des acteurs, les mêmes droits et les mêmes devoirs, les mêmes responsabilités et les mêmes garanties financières et aussi les mêmes obligations de résultats.

Les litiges opposant les palais des congrès aux agents de voyages datent depuis… qu’il y a des palais des congrès. Francis Legros, directeur de l’agence réceptive rémoise « France Connection » en sait quelque chose. Il a été le premier agent de voyages à assigner en justice un palais des congrès. C’était voici quinze ans avec la concurrence déloyale comme chef d’accusation.

« Le palais des congrès exerçait le métier d’agent de voyages en proposant des forfaits avec des services annexes. L’affaire qui a débuté en 1993 n’est toujours pas close. Elle va au Conseil d’Etat. Je ne supporte pas que des personnes qui exercent leurs fonctions à partir de fonds publics viennent faire concurrence à des entreprises privées.

Il y a suffisamment de bons professionnels en France pour traiter ce type de marché dès lors qu’il n’y a pas de phénomène de carence. Si ça continue on va arriver à l’effet inverse… que des collectivités demandent une situation de monopole ! »

Francis Legros voit dans les propos de la ministre les effets du lobbying d’organisations où se rassemblent les villes de congrès. Je pense à France Congrès où en effet on tient ce discours : pourquoi n’aurions nous pas le droit de faire ce que font les agences de voyages de façon exclusive ?

Si Madame Lagarde a parlé en toute méconnaissance nous lui accordons le bénéfice du doute. Sinon ill faut qu’elle modifie la 6e Directive européenne. De notre côté nous rendons nos licences aux préfets, nous reprendrons nos garanties financières. Tout le monde exercera le métier sans réglementation. Et basta ! »

R. Vainopoulos : « L’APS ne garantirait plus rien ! »

Réponses des pros à C. Lagarde : ''Nous rendrons nos licences aux préfets et basta !''
Richard Vainopoulos, président du réseau Tourcom siège dans plusieurs associations de consommateurs. Il a souvent dénoncé les concurrences françaises et étrangères (directive Bolkestein) qui auraient autant de droits que les agents de voyages français sans en avoir toutes les obligations et responsabilités vis-à-vis du consommateur. Il partage le point de vue de ses confrères.

« Nous sommes en période électorale. Il y a du clientélisme la dedans. Les agents de voyages sont soumis à la directive des services qui impose des contraintes. Si on ouvrait ce métier à tout le monde on pourrait craindre beaucoup de détournement de biens sociaux et de clientèles. Il n’y aurait plus de protection financière. L’APS ne garantirait plus rien. »

P. Demonchy : « Christine Lagarde ne connaît pas le sujet »

Réponses des pros à C. Lagarde : ''Nous rendrons nos licences aux préfets et basta !''
Philippe Demonchy, le président-fondateur de Selectour a œuvré pendant de longues années pour donner au métier d’agent de voyage ses lettres de noblesse. Son point de vue :

« Pour tenir de tels propos, à mon avis Christine Lagarde ne connaît ni le sujet ni les règles appliqués à la profession qui protègent le consommateur et responsabilisent les agents de voyages. Le pouvoir politique fait aujourd’hui souffler à outrance un vent de libéralisme. Voyez le rapport Attali. Tout cela laisse apparaître des paradoxes…

On voudrait lever les obstacles réglementaires en mettant les agences de voyages au rang des chauffeurs de taxis… Des professions comme les nôtres sont réglementées pour des raisons bien précises non pas au profit des professionnels bien à celui des consommateurs. »


LIRE AUSSI : AFAT : "la protection du consommateur au coeur du caractère règlementé de la profession''

Les Professionnels de l'Evénement se félicitent

Dans un communiqué de presse, l'ANAé s'est félicité des annonces de Christine LAGARDE et Luc CHATEL

"L'ANAé, qui s'est fortement impliquée depuis un an dans les travaux du Comité National de Pilotage Foires, Salons, Congrès, a participé aux Premières Assises nationales de l'industrie des rencontres et événements professionnels qui se sont tenues le 28 janvier 2008.

Clôturant la présentation du programme d'actions à mettre en œuvre pour hisser la France au 1er rang mondial pour l'accueil des grandes manifestations internationales, Christine Lagarde a annoncé l'étude de "la levée des obstacles réglementaires qui empêchent les professionnels des congrès de proposer à leur clientèle des billets d'avion et des nuits d'hôtel”

Cette ouverture faite aux professionnels de la communication événementielle en particulier, évolution que l'ANAé appelle de ses vœux depuis longtemps, permettrait de hisser les professionnels français au même niveau de compétitivité que leurs concurrents européens.

La modernisation juridique qui va en résulter permettra de dynamiser le secteur de l'événement et des rencontres professionnelles, en clarifiant notamment le régime de TVA applicables entre les agences et les entreprises clients.

Frédéric BEDIN, Président de l'ANAé, déclare que cette avancée législative est une bonne nouvelle pour l'événementiel, qui permettra le déploiement notamment de ce secteur et aussi de toute l'économique français."

Lu 11584 fois

Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

58.Posté par david le 31/01/2008 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Lespinglet
J'ai 12 ans de métier dans le tourisme et j'ai aborder bon nombre des métiers existants...force est de constater que vous êtes TRES LOIN d'apporter des solutions à une profession doit impérativement et rapidement (perpétuellement d'ailleurs) s'adapté aux nouvelles tendances de consommation.
1 Ne vous en déplaise ce métier doit être strictement encadré et bordé de lois protégeant le consommateur.
2 vous méconnaissez les responsabilité de la profession : il suffit de lire votre passage sur les remboursement de billets Air Afrique ou Air Bourbon où vous devenez franchement pathétique !!!
3 Vous ne connaissez pas Amadeus (si vous pensez le contraire refaites une formation)
4 AUCUN assureur ne s'empresserait de remplacer l'Aps que ce soit pour les agences ou pire pour les clients ! ...et je sais de quoi je parle (d'ailleurs Elvia n'existe plus il faut maintenant parler de Mondial) les RC pro et autres sont toutes déficitaires et tous les assureurs cherchent à s'en débarasser.
5 OUI Thalassa et autres émissions incitent les clients à s'intéresser à certaines destinations...et alors ? si nous supprimons ses émissions n'y aura t'il plus de touristes ? croyez vous qu'une agence ne puisse vendre la mer rouge sans leur aide ?
6 Ce corporatisme que vous haïssez tant...j'ai bien peur qu'il soit le fondement de toute société moderne, et plus terre à terre, source d'affaires pour tout le monde vous compris.
Peut être vivez vous en hermite après tout car vous semblez complètement déconnecté de la réalité.
7 OUI toutes les agences ne proposent pas la même expertise d'ou l'intérêt d'en visiter plusieur plutot que de critiquer et passer se nerfs sur une seule :-D
8 OUI le bts est à revoir de A à Z afin d'obtenir des agents de voyages débutants et non des débutants...
Aux vues de vos messages de ce jour je serais curieux de reprendre les articles de vos débuts.

57.Posté par Cyril D le 31/01/2008 01:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien, que cela soit clair l'AGV, de par le cadre règlementaire et légale, a une obligation de résultat nécessitant une garantie tangible, quand d'autres veulent se limiter à une obligation de moyens. Nos clients reviennent saints, saufs et sans avoir subit de frais exorbitants sur place lors d'une galère quelconque (même cas particuliers: toujours "offre soumise à conditions" du genre catastrophe naturelle et acte terroriste) et cela coute que coute.
Si tu veux bénéficier de cette garantie et arréter de penser que notre profession est une secte aux moeurs étranges, la prochaine fois que tu voyages, prends ta première nuit d'hotel, ou loues une voiture via l'agence qui t'a vendu le vol et part battre la campagne, nous, on assure même en cas de faillite.
Au sujet des Garantie sur le patrimoine, qui a décréter que la vie etait toujours juste? Ta baraque que tu refuses de mettre au clou n'est pas bloqué pour que tu entre dans un club, mais pour t'engager à mettre tout en oeuvre pour que tout dysfonctionnement soit géré dans les plus bref délai. OUI c'est médiéval, mais un forfait vendu en agence est un serment d'allégeance, que même ta dentiste, tellement ravissante, ne saura jamais te proposer.

56.Posté par Gérard Lespinglet le 30/01/2008 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si on est pour la garantie financière imposée aux agences de voyages, dans ce cas là, il faut demander une garantie financière à toute entreprise vendant des produits plus chers qu'une miche de pain :

J'achète une télévision d'une marque qui n'a pas de siège social en France dans une boutique qui déposer le bilan : je suis marron si elle tombe en panne car pas de garantie ! >>> Je perds 1000€

J'achète un forfait permis de conduire à 900€, l'auto-école fait faillite, X jeunes perdent leur fric (le nombre de cas en France est hallucinant) !

Les exemples sont nombreux pour des montants parfois supérieurs au prix d'un voyage !

Bref, il est clair que les agences de voyages n'ont pas plus de raisons de se voir imposer une garantie financière qu'un grand nombre d'autres entreprises d'autres secteur ! Si ça devait prouver une chose c'est que cette garantie ne sert qu'à filtrer la venue de jeunes sur le marché ! Faut-il demander une garantie financière aux auto-écoles ?sous prétexte de protéger les élèves ? Faut-il demander demander une garantie financière aux magasins d'électroménager sous prétexte de protéger les consommateurs ?

Bien-sûr que non !!! Sinon on s'en sortira jamais !

55.Posté par Stef le 30/01/2008 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d'accord sur le texte 53 de Mr Lespinglet pas les autres textes.

"Réglementée OUI ! Mais pas filtrées par des considérations financières"
La libéralisation oui mais pas à n'importe quel prix.

texte 49
Les diplômes justifient de la possibilité d'effectuer tel ou tel travail.

Si les diplômes n'étaient pas nécessaires.
Je pourrais ouvrir un cabinet de dentiste (pas de bol pour le patient).
Comment pourrait il savoir que je vais lui faire une bouche de .............
Le diplôme étant un gage de sécurité pour le client ainsi que les assurances.

Prenez l'exemple des restaurateurs, combien de Kebab ont fermé à Marseille après inspection sanitaire (reportage tv sur ce sujet).
Les raisons étaient simples : des personnes ne sachant ni lire ni ecrire ouvraient des Kebab sans respecter la réglementation sanitaire.

Peut être allez vous me dire, pas de soucis ?
pour moi gros soucis salmonelle, "staphilocoque" et autres merdes...

Les diplômes et garanties ou assurances ou autres sont la protection du consommateur contre des enculés.

Ne me dites pas que vous n'êtes pas d'accord.

P.S. Je deteste les kebabs mais très bon exemple.

54.Posté par Mr Lavergne le 30/01/2008 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EXCELLENT !

_____________________________________________________________________________________
C'est un peu comme si demain on obligeait un fermier à posséder 10 000 hectares en propre pour pouvoir exercer son métier de fermier ! Le pire, c'est que les gens ne se rendent même pas compte de ce scandale tellement ils sont enfermés dans leur corporatisme ! Ha, la France !
_____________________________________________________________________________________

53.Posté par Gérard Lespinglet le 30/01/2008 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réglementée OUI ! Mais pas filtrées par des considérations financières ! Des jeunes avec des nouvelles compétences, de nouvelles idées ne peuvent pas se lancer dans l'aventure aujourd'hui à cause de cette garantie financière inique ! Y'a plein d'idées pour éviter cette garantie financière ! Au gouvernement de les développer ! Si on laisse ça dans les mains de la corporation ils feront tout pour boucler un maximum le secteur et c'est de bonne guerre ! C'est donc à l'état de lancer des nouvelles règles !

Qu'on oblige à avoir une expérience ou un diplôme pour l'obtention de la licence d'agence de voyages OK !!! Tout le monde est égal devant les études ! Mais tout le monde n'est pas égal dans le patrimoine personnel ! Et dans un pays démocratique, il est scandaleux que l'excercice d'une profession soit liée au patrimoine ! Pour moi ça me parait évident que c'est en totale contradiction avec la libre concurrence et la démocratie !

C'est un peu comme si demain on obligeait un fermier à posséder 10 000 hectares en propre pour pouvoir exercer son métier de fermier ! Le pire, c'est que les gens ne se rendent même pas compte de ce scandale tellement ils sont enfermés dans leur corporatisme ! Ha, la France !

52.Posté par Mr Lavergne le 30/01/2008 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Epiciers corporatistes " : quel raccourci saisissant et tout a fait judicieux !

51.Posté par P-M le 30/01/2008 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Monsieur Lespinglet ,

Bravo pour votre liberte de ton si rare et si rafraichissante sur ce site ou la pensee unique au sevice des seuls interets des Agences regne en maitre !
La virulence des reponses montre bien que vous avez mis dans le mille et que vos recriminations sont justes et tout a fait bien vues .
Au plaisir de vous re-lire

Amicalement,

P-M

50.Posté par Stef le 30/01/2008 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félicitations je suis intervenu une fois et vous vous en rappelez, vraiment je suis impressionné.

Je reagissais au propos de Mr Letailleur, si ma mémoire est bonne, il disait qu'il avait commencé à gagner de l'argent qu'a partir de sa quatrième agence ou cinquième.

Je ne suis pas contre l'APS bien au contraire, mais je cherche la solution pour avancer pour me lancer.

J'ai un credit sur le dos (appartement) et pas de fortune familiale, donc comment faire ?
Il y a quelques années l'APS avait proposé un tutorat pour les jeunes voulant créer leur société mais rien n'a été fait comme d'hab.

Mais notre profession doit être reglementée.

49.Posté par Gérard Lespinglet le 30/01/2008 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, on voit que certains n'ont pas le certificat d'étude et n'arrivent pas à lire deux ligne en comprenant ce qui est écrit. Moi je parle de choses concrêtes. Beaucoup ici se plaignent sans donner d'éléments concrêts. Et surtout, personne ne répond au problème ! A part dire Bouuuuuuu il est méchant l'Espinglet et où est sa carte de presse ! Bref, aucun argument. Rien Le néant ! Walouuuuuu !

1 - faire un dossier de 15 pages sur l'Argentine, ça fait partir les gens ! Y'a besoin d'une licence pour écrire un article ???? Avec vos histoire de licence vous êtes pathétiques ! Donc oui, un bon reportage fait partir plus de gens que beaucoup d'agences de voyages ! Quand il y a un reportage sur la mer rouge dans Thalassa, ce sont des centaines de personnes qui se disent "tiens je me casse en mer rouge" et foncent dans une agence acheter un séjour ! Mais qui les a fait partir ? L'agence ou Thalassa ???? Moi j'ai la réponse ! La confrérie corporatiste des rotarymen voyagistes en a une autre.

2 - Plus de 60% des journalistes et reporters n'ont pas de cartes de presse ! La carte de presse n'est qu'un faire-valoir et n'est EN AUCUN CAS OBLIGATOIRE. Je dirais même que c'est parfois même très négatif ! Si on me prend en Birmanie ou à Cuba avec une carte de presse, je suis chartérisé direct à Paris ! Mais je comprends que pour beaucoup ici, il faille des autorisations, des cartes, des licences, des certificats, des garanties, des homologations et tutti quanti pour vivre et travailler ! Ce n'est pas ma conception du monde économique ! Et j'espère que ce n'est pas non plus la conception de Christine Lagarde.

Les paradoxes ne peuvent donc germer que dans le petit cerveau étriqué d'un épicier corporatiste !


48.Posté par Mr Lavergne le 30/01/2008 19:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Allez Gerard , tjembe red et pa molli ...t'es le meilleur ! LOL

47.Posté par VG le 30/01/2008 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Lespinglet,

Vous n'êtes pas facile à cerner (vous faites partir plus de clients que les agence ... sans licence / êtes journaliste ... sans carte de presse... que de paradoxes ! ;)
il semble cependant que votre principale activité se résume à donner des leçons à toutes les professionels ... tout le monde en prend pour son grade (agent de voyages, medecins, plombier) !
une question me taraude : vous n'avez rien d'autre à faire ?
Laissez les professionnels passionés gérer leur activité,
nous n'avons de cesse de traquer les brebis galeuses de nos rangs,
nous n'avons pas besoin de vos discours improductifs et vengeurs.
je ne prends même pas le temps de redire ce que mes collegues vous répète concernant la responsabilité des agents de voyage, j'ai moins de temps que vous et sans doute une profession plus prenante.

46.Posté par Cyril D le 30/01/2008 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon c'est pas le tout mais le personnel au sol Air France nous remet ça demain et comment feront nos organisateurs de congrès dans ses cas là...?
... pareil, sauf qu'ils faudra penser à se préparer au stress...
Allé courage à toute et tous

45.Posté par Cyril D le 30/01/2008 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'oubliais qu'ils maitrisent aussi très bien la com et leur divers support, il leur manque notre patte blanche...

44.Posté par nadine le 30/01/2008 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bouh !!!!!! que de bruit, de remue ménage pour "pas grand'chose"..... Laissons chacun ... travailler!! Elargissez un peu votre champ de vision, et regardez ce qui se passe en Europe, voire dans le monde ..... Il existe de très bon professionnels réceptifs implantés à l'étrangers vendant leur pays, leur culture, leur histoire, comme aucun agent de voyages français (bardé d'aps, snav , BTS, et j'en passe....) pourrait le faire ... Un "bon" agent de voyages "français" à mon sens :
un zeste de commercial, de curiosité, de dynamisme, de sérieux, d'humilité, d'autonomie, de culture générale, et une grande passion "touristique" avec un seul crédo : la satisfaction de son client ....
NB : suis agent de voyages.... licenciée...

43.Posté par Cyril D le 30/01/2008 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Retour sur le sujet, nous avons des organisateur de l'évènementiel qui n'ont pas la main sur le package global Stand + Bouffe + loc de salle + matos + animation et là ils leur manque le transport + l'hébergement. Ils peuvent poser quelques options auprès des cie et des centrales de résa mais au final ils demandent à leur clients de régler directement le fournisseur et donc sans marge et c'est là qu'ils cherchent à faire sauter les verrous. MOBILISONS NOUS POUR LEUR DIRE:
DOMMAGE Y AURA PAS DE FROMAGE...
RENDEZ VOUS DEVANT LE BEDOUK QUI AURA LIEU LA SEMAINE PROCHAINE ET SOYONS PARRER POUR UNE BATAILLE DE BEURRE.
Car c'est du beurre en rabe qu'ils veulent, alors du beurre on peut leur livrer... OK?

42.Posté par Gérard Lespinglet le 30/01/2008 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
;-)
Encore une fois Laurence tu caricatures mes propos ! J'ai pas dit qu'un profil "licence sociologie" ferait un bon agent de comptoir ! J'ai dit qu'un bon agent de comptoir aurait plutôt aujourd'hui un profil histoire de l'art ou sociologie (ce n'est qu'un exemple "of course"). Ce n'est pas une nuance ! Il faut avoir aussi des compétences techniques et en vente. Et je conviens qu'on peut très bien vendre un séjour sans avoir mis les pieds dans le pays.

Si tous mes derniers dentistes étaient chinoises c'est parce que j'ai habité avant dans le 13ème à Paris (juste à côté de chez Tang&Frères ;-) ) et qu'ensuite j'ai migré à Bussy Saint-Georges où il y a une très forte population chinoise (populaire ou démocratique).

Enfin, je ne suis pas sectaire ! Je passe plus de temps en Afrique Noire qu'en Asie !

Concernant l'agence de voyages, je l'ai conçue ouverte et organisée ! Elle ne m'appartient pas et je ne l'ai pas gérée (pour les raison que j'ai citées) ! Concernant mon âge, il est à peu près le même que Stef ou toi (sans doute). Mais mon métier est d'étudier les pays en profondeur, y compris sous l'angle touristique (hôtels, loisirs, etc...). Et je ne fais pas dans la langue de bois, même si ça m'apporte quelques problèmes de temps en temps ;-)

Pour rendre service et pour l'expérience, j'ai déjà eu à vendre des séjours au sein d'une agence. Et quand on aime le pays qu'on essaye de vendre, qu'on le connait sous tous les angles et qu'on en parle avec amour comme si on y était né, ça prend peut-être plus de temps pour vendre le séjour, mais les clients ils partent pas sans sortir le carnet de chèque. Je parle en connaissance de cause. Il y a de très grands professionnels des séjours culturels ou d'exception dans les agences de voyages en France. Mais c'est sans doute pas ceux qui sortent d'un BTS de tourisme ! Pour avoir fait aprtie d'un jury de licence et pour avoir aussi vu défiler des candidats à des postes d'agents de voyages, je peux dire que c'est la réalité !

Ceci dit, c'est clair que le salaire moyen offert aux agents de comptoir, n'a pas de raison de motiver quelques rares élements intéressants sortant de l'école !

41.Posté par Denis Pingris le 30/01/2008 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Lespinglet vous avez choisi de se cacher derrière un pseudonyme, c'est votre droit le plus strict et si vous êtes réellement journaliste c'est sans doute mieux pour vous...
Mais vous n'êtes sans doute pas plus journaliste que moi...mais très certainement membre de la caste de yaka-fokon et du club des gétouvu et jesétou...
Pour ce qui est de la formation des vendeurs en agence de voyages, si votre seule référence est la Licence de Tourisme, je ne pense pas que vous soyez qualifié pour en parler...

40.Posté par Gérard Lespinglet le 30/01/2008 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà,

Enfin une intervention intéressante. Merci Stef : tu as sauvé la profession !

Surtout que je te cite, tu disais il y a peu sur un autre site :
_______________________________________________________________
Comment peut-on monter une agence quand nous avons l’APS à provisionner ou à trouver + les fonds à la création d'entreprise + le fond de commerce à acheter ou à louer, il est bien connu que plus nous sommes jeune plus les banques nous font confiance. M. Letailleur aurait-il une solution miracle ou une fortune personnelle ou familiale.
Sans oublier nos concurrents les sites Internet qui ne sont pas obligés d'avoir un numéro APS "France"
__________________________________________________________________

Je ne dis pas autre chose que toi ! Je parle du scandale de l'APS depuis le début ! Sois cohérent avec toi même redis le ici ! Le garantie financière est un scandale puisqu'elle empêche des jeunes compétents et honnête d'ouvrir une agence !

39.Posté par laurence le 30/01/2008 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en fait, Mr Lespinglet, prétend être journaliste , mais n'avoir pas de carte de presse,
moi aussi, je peux prétendre être journaliste, la preuve, j'écris,... ici ! prétend faire voyager plus de clients que certaines agences, mais n'être pas agent de voyages, mais pourtant il a ouvert une agence ? il n'est tombé que sur des candidats archi nuls qui ne connaissaient rien ! aucune culture ! quel âge a t il ? en combien de temps a t il acquis son érudition, si érudition il y a ! j'ai eu des agents "cultivés" , qui se délectaient dans un bla bla bla pendant des heures, sans passer à l'acte de vente ! et l'on retombe dans l'éternelle et usante question : tant que ce métier paiera mal , il ne gardera pas de bons éléments ! Mr Lespinglet, nous avons eu à 2 pas, une agence de voyage où la vendeuse avait fait une licence de sociologie !, l'agence a fermé ...rapidement ! les exigences dont vous voulez que soient affublées les vendeurs de voyage sont élitistes ! vos goûts ( dentiste ! Birmanie ) vous portent vers l'Asie !...serions nous en pleine contre -façon ????

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com