TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Thomas Cook parviendra-t-il à redresser la barre en France ?

Les dossiers brûlants de la rentrée 2013


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 21 Août 2013

Après un mois d'août presque caniculaire, l'actualité de cette rentrée 2013 devrait être tout aussi bouillonnante. Certains "dossiers" devraient particulièrement retenir l'attention des professionnels du tourisme. Parmi eux, le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) et la réorganisation de Thomas Cook France devraient figurer en bonne position.



Thomas Cook parviendra-t-il à redresser la barre en France ?
Thomas Cook France parveniendra-t-il à mener à bien sa réorganisation dans l'Hexagone et à reprendre du poil de la bête ?

Après avoir annoncé aux affiliés et franchisés, en juin 2013 lors de la convention de Marrakech, l'abandon de l'enseigne Jet tours pour les points de vente français du groupe, le groupe a fait part de son intention de supprimer 10 % de ses effectifs.

Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui a eu beaucoup de mal à passer auprès des représentants du personnel.

Ainsi, dans un premier temps, syndicats et comité central d'entreprise (CCE) décidaient, début juin 2013, de rejeter le plan. Ils dénonçaient alors une "provocation" faite aux employés.

Quelques jours plus tard, l'Inspection du Travail (Direccte), saisie par le CCE, rendait un constat de « carence » à propos des modalité de ce PSE. Le CCE prenait alors la décision de saisir le juge du TGI de Nanterre pour demander l'annulation du plan.

Une procédure qui sera, en fin de compte, annulée fin juillet 2013. Des réunions entre la Direction et le CCE auraient permis de régler les désaccords et d'obtenir des avancées sensibles pour les salariés du groupe.

Mais tout n'est pas encore réglé et l'adoption des mesures prévues par le PSE devrait encore animer l'actualité dans les jours et les semaines à venir. Avec, comme enjeu, le futur de l'un des groupes touristiques majeurs en France.

Les autres pièces du dossier



Lu 1949 fois

Notez


1.Posté par Marc le 22/08/2013 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des publications respectueuses aideraient peut-être la clientèle à avoir confiance dans l'opérateur Thomas Cook. Quand on annonce pour l'hôtel Santa Tecla Palace en Sicile à Acireale une plage rocheuse et que vous vous trouvez avec des terrasses rocheuses situées au dessus de petites falaises par rapport à la mer, c'est de la publicité mensongère, non reconnue par Thomas Cook qui estime que cela est une plage. Définition fort personnelle malheureusement qui ne rejoint pas celle du Petit Larousse. Et aussi les termes "avec l'Etna et la ville d'Acireale dans le fond" ne signifient pas pour Thomas Cook qu'on voit l'Etna et la vieille ville d'Acireale depuis l'hôtel mais que cela se trouve dans les environs de ... définition une fois de plus très personnelle ! Tout les hôtels de Paris sont donc "avec la Tour Eifel et la Seine dans le fond" si on suit le raisonnement de Thomas Cook.
Respecter les clients et il reviendront progressivement !

2.Posté par Marc le 22/08/2013 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le respect du client et faire correctement le métier d'agent de voyages permettrait aussi à Thomas Cook de récupérer des clients.

Quand vous réservez un All Inclusive très longtemps à l'avance et qu'une dizaine de jours avant le départ seulement on vous informe que l'horaire de l'All In est réduit et que les alcools commencent seulement à 18h (au lieu de 10h) alors que l'info est déjà en possession du TC depuis plus d'une semaine au minimum, voire même un mois, il y a de quoi fustiger cet opérateur et en faire une publicité négative.

Le métier d'agent de voyages implique DILIGENCE, c'est à dire ici de contacter le client sans délia quand un élément important du contrat est modifié ... et Thomas Cook néglige de toute évidence ce devoir de diligence.

Ajoutons ensuite que les snacks prévus dans l'All In sans restriction dans la brochure ne sont disponibles sur place que pour les enfants: mais qu'est-ce que Thomas Cook tente finalement de faire passer pour un All In ???

Quand on apporte la preuve par un réseau social que l'information était connue par TC au moins une semaine avant (pour l'horaire) et qu'il y a manque de diligence, TC fait la sourde oreille et refuse de reconnaître son erreur !

L'erreur est humaine mais doit se reconnaître. Ne pas reconnaître une erreur, cela devient progressivement de la tromperie commerciale et cela se fait vite savoir en faisant fuir de futurs clients, voire même des anciens clients.

Pour assurer aussi une qualité des produits, il faudrait peut-être que les chefs de produits se rendent sur place vérifier les informations scrupuleusement,relise la brochure avant publication et vérifie aussi les publications internet qui elles peuvent être modifiées rapidement, ce serait un bon début !

Encore faut-il avoir du personnel compétent qui sache prendre ses responsabilités. Car rappelons-le l'erreur est humaine mais s'enfoncer dans son erreur devient de la tromperie commerciale qui fait fuir les client, d'autant qu'avec les réseau sociaux, l'information est très vite diffusée.

Respecter le client et travailler de manière professionnelle sont deux pans d'un début de solution pour renouer avec des clients perdus qui le font savoir en plus !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com