TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Ventes Mutuelles : le Collectif des distributeurs n'exclut pas le boycott des TO...

l'interview de Pascal Cordier, vice-président du CEDIV


Rédigé par Jean da LUZ le Jeudi 29 Septembre 2011

Voici le dernier (?) volet de l'affaire des ventes des producteurs aux adhérents des Mutuelles. Une affaire qui a déclenché la colère des distributeurs à la quasi-unanimité. Pascal Cordier, vice-président du CEDIV qui avec Patrick Abisset (AS Voyages) est l'un des fers de lance de l'offensive anti-mutuelles, détaille la position et l'action du Collectif.



''Demain, nous pourrions tous recevoir dans nos boîtes aux lettres des avantages négociés par les assureurs auprès des TO pour leurs clients.   Si les distributeurs ne se fédèrent pas sur ce grave problème, un nouveau modèle économique se mettra en place.   Ce ne sont d’ailleurs pas seulement les assureurs ou les mutuelles qui sont concernés, mais toutes les sociétés qui proposent une carte de fidélité.''
''Demain, nous pourrions tous recevoir dans nos boîtes aux lettres des avantages négociés par les assureurs auprès des TO pour leurs clients. Si les distributeurs ne se fédèrent pas sur ce grave problème, un nouveau modèle économique se mettra en place. Ce ne sont d’ailleurs pas seulement les assureurs ou les mutuelles qui sont concernés, mais toutes les sociétés qui proposent une carte de fidélité.''
TourMaG.com - Y-a t’il vraiment urgence et un danger imminent pour les agences de voyages qui souffrent des ventes à travers les Mutuelles ?

Pascal Cordier :
"Oui, il y a urgence et danger car chaque agence peut voir disparaître une partie de sa clientèle, alors que celle-ci est déjà insuffisante !

Aucun consommateur ne résistera à l’appel de réductions de 9 % que nous ne pouvons pratiquer dans nos agences. Il faut réagir.

Pensons que ce mouvement pourrait s’étendre aux assureurs car nous sommes tous assurés.

Demain, nous pourrions donc tous recevoir dans nos boîtes aux lettres des avantages négociés par les assureurs auprès des TO pour leurs clients.

Si les distributeurs ne se fédèrent pas sur ce grave problème, un nouveau modèle économique se mettra en place.

Ce ne sont d’ailleurs pas seulement les assureurs ou les mutuelles qui sont concernés, mais toutes les sociétés qui proposent une carte de fidélité. Déjà la carte de fidélité d’IKEA propose des accords avec des hébergeurs, et demain ?

TM.com - Pourquoi agir seulement aujourd’hui alors que ce mouvement existe depuis au moins 2 ans et que depuis plus longtemps encore on connaît les dégâts des rabais pratiqués au CE ?

P.C. : "
Parce que le phénomène prend de réelles proportions. Depuis des années, nos entreprises sont fragilisées par les ventes plus ou moins directes des TO, en particulier via les CE.

Les initiatives des mutuelles, qui se généralisent, sont de nouvelles attaques, qui touchent encore plus de Français.

L’effet, au début, étant marginal, les agences remontaient l’information à leurs réseaux respectifs, chacun négociant au mieux en espérant que le phénomène ne s’amplifierait pas. Aujourd’hui, la plupart des réseaux s’entendent pour des actions communes.

Le but n’étant pas d’entrer en confrontation avec nos partenaires, mais de leur faire comprendre que ce modèle économique met en péril nos entreprises, nos salariés. Nous devons trouver ensemble des solutions.

Certains disent que c’est un combat d’arrière-garde, nous préférons faire partie des professionnels qui se battent, plutôt que de ceux qui baissent les bras.

En attendant les agences souffrent qu’elles appartiennent au réseaux AS VOYAGES, MANOR OU TOURCOM, CEDIV, ou qu’elle soient de la grande distribution ou des Pure players. Ce problème nous touche tous..."

TM.com - Les Mutuelles ne vendent pas vraiment des voyages mais se bornent à inciter leurs clients à acheter tel ou tel produit. Producteurs (et Mutuelles) ont certainement blindé juridiquement l’affaire. Avez-vous des éléments de preuve démontrant le contraire ?

P.C. : "
Si elles ne font que de la publicité gratuite pour les TO, sans plus, elles ne doivent sans doute pas s’immatriculer. Si elles sont rémunérées, c’est différent, elles doivent s’immatriculer.

Nous menons notre enquête pour déterminer ce qu’il en est réellement. Mais le problème n’est pas QUE là : que représentons-nous, tous ensemble, pour les TO ?

Travailler avec les clients des mutuelles en reconnaissant une remise de 9 % mais en prenant en charge toute la gestion des voyages, leur revient-il vraiment beaucoup moins cher que la distribution par agences de voyages ?

Peuvent-ils se passer de nous ? Pouvons-nous nous passer d’eux en concentrant nos ventes sur les TO qui garantissent ne vendre que par notre intermédiaire ? Ce sont les questions auxquelles nous devons répondre, les TO et nous."

TM.com - Si demain les Mutuelles s’immatriculaient à Atout France ce ne serait pas pire pour la Distribution ?

P.C. : "
Je ne pense pas, au début, elles garderont peut être ces réductions mais très vite, avec tout ce que cela implique comme charges de travail, responsabilités, salariés, compétences, formalités… et pertes potentielles, elles viendront à des niveaux que nous connaissons.

Nous faisons un vrai métier… dont la rentabilité n’est pas enviable. Les dirigeants des mutuelles, responsables de l’argent de leurs adhérents, sont-ils préparés à cette aventure ? J’en doute !

L’exemple des agences de la grande distribution est significatif : elles ne fonctionnent et ne réussissent que dans un modèle comparable au nôtre !

C’est vrai aussi pour les grandes agences en ligne. Les unes et les autres ont créé de nouvelles clientèles, ce qui ne serait pas le cas des mutuelles."

TM.com - Est-il envisageable (et en avez-vous les moyens) d’aller jusqu’au boycott quand on sait que TourCom-Manor ont déjà fait entendre leur différence ?

P.C. : "
Nous n’en sommes pas là ! Mais c’est l’une des hypothèses qui sera certainement débattue au sein de ce collectif si nous ne parvenions pas à ramener les TO à la raison ou à trouver une solution respectable…

Concernant Tourcom, son président privilégie à priori une approche juridique, pour Manor, le tourisme est relativement marginal, ce qui ne signifie pas qu’ils acceptent la situation actuelle, bien au contraire.

Mais je ne souhaite pas parler à leur place. Les approches sont différentes mais complémentaires. Nous nous retrouverons sans doute quand ce sera indispensable. L’enjeu est tellement important."

TM.com - Quel est le calendrier de votre action future ?

P.C. : "
Il faut toujours laisser du temps au temps ! Permettre aux TO de réfléchir pendant 2 ou 3 semaines semble raisonnable. Ensuite, en fonction de leurs décisions, nous adopterons une stratégie, tous ensemble.

Je suis convaincu que nous trouverons une solution avec les TO, nous avons à faire à des professionnels qui sauront voir où est leur intérêt..."

Lu 2555 fois

Notez


1.Posté par nicolas le 30/09/2011 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OU EST LE PROBLEME

Depuis le début des années 2000 les agences de voyages sont passées à la commission 0,on nous a expliqué les bienfaits de ce nouveau principe économique ,nous étions 179 sur environ 5000 agences à dénoncer ce système et à nous inquiéter du devenir de la profession ( attirant l'attention sur l'éventuelle baisse chez nos fournisseurs TO,loc de voiture de voiture, SNCF etc...des ristournes accordées aux CE,l"existence d'association revendant du voyages) et AUJOURD HUI 'dans une conjoncture délicate les mêmes "gestionnaires" avisés s'offusque de ses ventes mutuelles!!!
FRANCAIS vous avez la mémoire courte disait au siécle précedent un homme politique.

Un jeune retraité désabusé.

GIL

2.Posté par phil2mars le 30/09/2011 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les TO Peuvent-ils se passer des agences ?
Pouvons-nous nous passer d’eux en concentrant nos ventes sur les TO qui garantissent ne vendre que par notre intermédiaire ?Aucun consommateur ne résistera à l’appel de réductions de 9 % que nous ne pouvons pratiquer dans nos agences. Il faut ré

VOILA de TRES BONNES QUESTIONS !!!

quant à l'affirmation :
"Aucun consommateur ne résistera à l’appel de réductions de 9 % que nous ne pouvons pratiquer dans nos agences. "


Ne serait ce pas parce que le consommateur ne trouve pas assez de valeur ajoutée aux agences?

Et peut-on estimer la part que les mutuelles piqueraient aux agences et la part de nouveaux clients pour les TO...
En clair : Est ce que l'apparition d'offres de voyages dans les relevés de mutuelles ,d'assurances ( ça existe depuisde lustres avec les caisses de retraite NDLR) va augmenter le gateau en permettant à plus de personnes de voyager ou reduire la part du gateau des agences...

3.Posté par DHAOUADI Mohamed le 30/09/2011 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une question grave, car elle revêt un double caractère Législatif et Déontologique:
1. Les législations nationale et de l'UE seraient-elles si indigentes qu'elles n'arrivent pas à cadrer l'activité de la Distribution du Tourisme et des Voyages ?
2.Déontologique car Producteurs et Distributeurs sont dans la même barque, et si elle chavire d'un coté ou de l'autre, TO et Agent feront le même naufrage.L'historicité des relations Voyagistes - Agents détaillants ne révèle-t-elle pas elle pas que les intérêts se croisent et que le succès et meme la fortune de certains TO a été faite sur l'Agent distributeur ? Alors pourquoi ce coup de couteau dans le dos ? Après le démarquage des autres partenaires principaux (Compagnies Aériennes), qui, usent de tous les moyens possibles de ventes directes, voilà que les TO ouvrent une nouvelle brèche. Le SNAV devrait réagir, ECTAA devrait réagir..Où est l'arsenal règlementaire de ces organismes et institutions ?.Ou alors les Assurances seraient-elles a court de Produits pour contribuer à d'autres sinistres ?

4.Posté par Jean le 30/09/2011 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
La compétence est, certes un critère essentiel dans la relation agence-client. Mais aucun consommateur ne résistera à un effet d aubaine si on lui propose un rabais de 9%.
Aujourd'hui, tous les indices le démontrent, c'est le prix qui prime. C'est d ailleurs parce qu'ils croient trouver systématiquement de meilleurs prix sur Internet que les consommateurs s'y sont rués en masse.
Il est évident que demain ils iront ailleurs si on leur propose mieux.

Bonne journée !

5.Posté par DHAOUADI Mohamed le 30/09/2011 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si vous vous inscrivez dans cette logique irrationnelle car hyper consumériste, alors autant vendre à travers des canaux "mobiles"comme les trottoirs et le bois de Boulogne ! (et vous comprenez ce que je sous-entends pudiquement)-. La Distribution a ses règles et son cadre législatif, et la vente de produits touristiques ou aériens, est à mon humble avis, une transaction intelligente, pour être clochardisée.

6.Posté par Phil2mars le 30/09/2011 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chiche ?!!
Non je rigole ...

Ceci dit l'essentiel des ventes tourisme se fait désormais à domicile , au bureau via un acheteur qui se renseigne surfe met en concurrence et clique avec son petit doigt musclé sur un souris ou mieux laisse trainer ceux ci sur un ecran tactile depuis son lit ...

a u non de quelle loi peut on reprocher au consommateur ( je dis consommateur à dessein car le voyageur découvreur ne passe JAMAIS par une agence , au mieux un TO specialiste ou un receptif en direct via internet) d'acheter sa semaine de vacances en mediterranée le moins cher possible ...?

au non de quelle loi peut on empecher une mutuelle à offrir des reductions à ses clients??? mais pourquoi ce battage ça fait des années ( voire deux dizaines) que les CE , les banques, les caisses de retraites , les carnets de la semeuse pour les fonctionnaires procedent ainsi.... Il n'y a rien d'illégal...

Amoral( pas immoral) sans doute de la part des gros et moyens TO, mais pour eux, croyez moi , cette vague d'indignation leur fait selon l'adage chiraquien ' en bouger une sans toucher l'autre"...

Ils sont passé ( pour leur survie ) à l'ère de la distribution et la promotion MULTICANALE et les agences devront prendre en compte qu'elles ne sont plus désormais considérées UNIQUEMENT comme un canal de distribution comme un autre ( humm souvent plus cher et pas souvent plus efficace hélas)... Et désormais ils ne cesseront de poursuivre dans cette voie , ca il n'y a plus d'autres solutions ...

n'oublions pas que les TO ont d'autres soucis comme celui de sauver leur peau face à leurs propres fournisseurs qui traitent de plus en plus en Bto C par exemple et face au marché qui éliminera sans pitié ceux qui ne sauront pas valoriser leur valeur ajoutée ( quand ils en ont une )

Alors , plus que jamais il convient à chaque agent de voyage de regarde son métier , d'en anticiper l'avenir et d'adapter ses pratiques... et de ne pas perdre du temps à se battre contre des moulins à vent...

7.Posté par DHAOUADI Mohamed le 30/09/2011 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je croyais que la Loi était respectée ( n° 2009-888 du 22 juillet 2009 ??) pour une Profession qui se respecte, chez nos voisins du Nord ! Apparemment c'est l la Jungle a gagné sur l’hexagone, puisqu'il s'agit de la Loi de la Jungle, je me demande alors à quoi servent toutes ces Institutions COMMUNAUTAIRES et Nationales. Dieu merci la Profession n'est pas parvenue chez nous, à ce stade de débauche ! ni d'ailleurs dans d'autres pays de l'UE pour comparer ce qui est comparable. Je ne pense pas que la même gabegie sévit en Allemagne, ou en Scandinavie, ...!

8.Posté par La Rédaction le 30/09/2011 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut Mohamed

Tu vis au pays des Bisounours ?

Hélas, votre tour viendra aussi, les lois du marketing et de la mondialisation se moquent des frontières et des cultures.

Cordialement

9.Posté par sophie le 30/09/2011 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin des réactions face à ce DETOURNEMENT de clientèle, cette concurrence déloyale faite par les mutuelles et autres divers organismes avec la complicité des TO.
Les TO mangent à tous les rateliers sans complexe et s'étonnent lorsque les chiffres en agence sont en chute libre. Dans quel autre domaine voit-on des distributeurs se faire court-circuiter de la sorte ???
Quand notre profession sera-t-elle enfin défendue ? Quand arrêterons nous de marcher sur la tête en travaillant avec des TO qui sont à la fois nos partenaires et concurrents ??
Bravo à ceux qui osent élever la voix et soulignent ces abus . Ce n'est pas en pleurant dans son coin que l'on fait avancer les choses, si l'on veut vivre il faut effectivement s'unir et se battre pour faire respecter notre travail.


10.Posté par DHAOUADI Mohamed le 30/09/2011 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je remercie infiniment à la rédaction de me faire l’honneur d’un commentaire sur ma réaction. Vous comprendrez Jean (je suppose ?) que ce sont les crédules comme moi qui vivent au pays des Bisounours, qui font encore farouchement obstacle, au « Dirty Business » auquel certains (heureusement) mercantilistes veulent (malheureusement) convertir le Metier
Je ne suis ni TO ni Agent de voyages, je suis issu d’une Cie Aérienne, et versé dans deux hobbies : l’Aéropolitique, et la défense de cette race qu’on veut éradiquer, que sont les gens du métier d’Agents de Voyages…C’est peut être un combat d’arrière garde, mais un combat par conviction et par noblesse enracinées.Disons que je vis la Profession (T aérien compris), en "St Exupérien"
Avec mon indéfectible amitié, et ma gratitude pour l’intérêt que ne cesse de porter votre Mag à la Tunisie post révolutionnaire

11.Posté par phil2mars le 30/09/2011 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui sohie ce n'est pas en pleurant dans son coin que ça arrangera les choses...

Mais perdre son tempsà essayer d'unir une profession qui a fait de l'individualiste son biotope ... mieux vaut regarder comment exercer une pression commerciale sur les TO si c'est possible .

Mais qui serait prêt dans les réseaux à déréférencer tous les gros TO d'un coup ?

C'est un combat inutie ...

Sophie Battez vous à votre niveau pour fideliser vos clients et développer une relation humaine et de technicienne avisée que vous êtes sans doute etmontrez leur que vous pouvez leur monter une semaine de réve avec une prod maison et sur mesure .... le reste .. pff trop tard ..ils ne changeront pas de stratégie pour vos ( trés ) beaux yeux...

12.Posté par phil2mars le 30/09/2011 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mohamed ton romantisme et la pureté de tes sentiments t'honorent...
Ceci dit le St Ex du petit Prince d'accord ,mais l'homme y a des choses à dire ....;-)

Puisque tu sembles etre tunisien ,et que nous sommes tous ravis de voirune Tunisie nouvelle se lever, reserve tes forces pour que les acheteurs occidentaux respectent les opérateurs tunisiens du chamelier à l'hotelier en passat par les réceptifs et les restaurateurs en les payant au juste prix ...tout en veillant à une qualité de service toujours meilleure...C'est bien plus porteur et interessant que de se battre pour sauver un schéma de fonctionnement de l'industrie touristique ideal et simple qui est déja mort...

13.Posté par DHAOUADI Mohamed le 30/09/2011 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Phil2mars, à chacun son combat...Merci aussi pour les conseils amicaux « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis » et "La Noblesse d'un Métier n'est-elle pas de rapprocher les Hommes" ainsi s'exprimait St Ex.
Je ne connais malheureusement pas d'Acheteurs Occidentaux", ( la Tunisie n'étant pas vendre), sinon qu''il existe a ma connaissance (et expérience) d'excellentes relations de partenariat avec les opérateurs du secteur,de par le monde; en Europe particulièrement, et avec nos amis Français de manière privilégiée.
Très cordialement

14.Posté par sophie le 30/09/2011 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh bien Phil 2 Mars ,
Blasé, démoralisé, il est trop tard, on peut rien faire , c'est comme ça, faut accepter que !!
On est frileux dans la profession et ce que l'on sait le mieux faire c'est ménager la chèvre et le chou. Sauf que la chèvre est à l'agonie et le chou en cours de putréfaction ... Alors on fait quoi ???
Oui je veux me battre pour mes clients, (bien que cela ne change rien à mon quotidien) et je veux croire que les choses peuvent encore changer.


15.Posté par TESDAN le 30/09/2011 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Ce combat est pas mal, mais vous allez vous battre contre des monstres
- Capacité financière illimité
- Fichiers ultra qualifié
- Soutiens politiques (et pas n'importe lesquels)
- marché de la santé ultra porteur car il se substitue à l'état
- connaissance des lois avec des juristes de haute volée

J'ai peur que vous fassiez un remake de fort Alamo : un combat noble mais suicidaire






16.Posté par GEORGES le 02/10/2011 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce CONTROLE fait pleinement partie des missions de la DGCCRF.

C'est la REGULATION CONCURRENTIELLE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com