TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





I. Selectour devient, en 1970, le premier réseau volontaire d’agences de voyages

La saga Selectour


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 9 Février 2016

Selectour Afat traverse une passe délicate. L'occasion pour TourMaG.com de revenir sur la genèse, la grandeur (et la décadence ?) du 1er réseau français, tout au long de cette semaine. Voici le 1er volet de l'histoire de la marque à l'hippocampe créée au début des années 70 par une dizaine de jeunes entrepreneurs, agents de voyages indépendants autour de Philippe Demonchy. Ils promettent à une vingtaine de fournisseurs de les vendre en priorité contre une meilleure rémunération. 40 ans plus tard, le réseau volontaire Selectour fusionne avec son concurrent Afat.



Le réseau Selectour choisira, à la demande de Philippe Demonchy, l’hippocampe comme emblème - DR : Hervé Morvan Selectour
Le réseau Selectour choisira, à la demande de Philippe Demonchy, l’hippocampe comme emblème - DR : Hervé Morvan Selectour
Le premier groupement d’agences indépendantes est créé en 1970 à l’initiative de Philippe Demonchy.

L’objectif est de rassembler les agences indépendantes pour mieux négocier les rémunérations auprès des fournisseurs.

Philippe Demonchy est conforté dans cette idée par deux grands professionnels de l’époque, René Desagneaux et Jean-Marie Wery.

Adhérents de la première heure, ils baptiseront le réseau « Selectour » et choisiront, à la demande de Philippe Demonchy, l’hippocampe comme emblème.

« Nous savions que pour pérenniser nos entreprises, nous devions nous regrouper. Encore fallait-il créer une structure et nous organiser. Nous n'avions aucune expérience ».

André de Canecaude, président du puissant réseau intégré Havas Voyages, fera bouger les lignes. Dans le métier, on l’appelle « Monsieur 15% ». C’est la rétribution que lui versent ses fournisseurs alors que les agences indépendantes plafonnent à 10%.

Ce même André de Canecaude rendra au jeune réseau Selectour un hommage mémorable.

Au congrès du SNAV de Halkidiki (1972), il déclare, en présentant un Philippe Demonchy encore méconnu : « Un concurrent comme Selectour correspond à un besoin ! ».

En 1972, le GIE Selectour comptait 43 agences de voyages.

1975, le premier congrès

Afin de se faire connaître et de présenter ses fournisseurs aux adhérents, le Conseil de Selectour décide de faire congrès.

Autour de la table sont arrivés : Hervé Deville, qui assure la promotion d’une nouvelle station de sports d’hiver - Les Arcs - ; Olivier Delaire, qui présidera durant 25 ans l’APST ; Jean Perrin, qui fut président du SNAV et siège aujourd’hui à la Commission des Immatriculations d’Atout France.

Le premier congrès est organisé aux Arcs, le premier week-end de décembre. Ils sont 80 à participer au congrès, patrons, collaborateurs et fournisseurs réunis !

Un très médiatique conseil en distribution va accélérer le mouvement.

Georges Chetochine a du talent à revendre. Avec lui, Selectour passe à une vitesse supérieure.

Avec lui, Philippe Demonchy comprend comment faire passer des messages, s’exprimer depuis une tribune et comment tout propos doit correspondre a du concret.
En 1975, Le premier congrès est organisé aux Arcs - DR : Selectour
En 1975, Le premier congrès est organisé aux Arcs - DR : Selectour

1981 : du statut de GIE à celui de coopérative

En 1981, Selectour lance ses premières brochures thématiques, dont « Partir en France » - DR : Selectour
En 1981, Selectour lance ses premières brochures thématiques, dont « Partir en France » - DR : Selectour
La coopérative modifiera le fonctionnement du réseau. La participation des membres du réseau Selectour Voyages se traduira désormais par « un homme = une voix ».

Philippe Demonchy explique ce choix : « Avec la solidarité voulue dans un GIE, le plus solvable peut être attaqué pour payer les dettes de l'un des membres défaillants. La coopérative implique un esprit réseau. C'est l'indépendance dans l'interdépendance ».

A cette époque, Selectour a lancé ses premières brochures thématiques. « Partir en France », « Partir avec maman » ou « Partir avec papa » qui s'adressent, déjà, aux familles recomposées.

Les célibataires, les seniors ont des offres spécifiques. Une brochure est consacrée aux capitales européennes.

Philippe Demonchy lance la logique de l'expertise, de la séparation des métiers « Affaires » et « Loisirs ». Il veut que les agents de voyages ne soient plus considérés comme de simples preneurs d'ordre, mais comme des experts et conseillers voyages.

La mise en place de la centrale garantissant les paiements aux fournisseurs placera Selectour à égalité en terme de rémunérations avec les grands réseaux intégrés.

A venir demain : II. Quand Selectour passe en tête des réseaux indépendants

Retrouvez l'intégralité de la Saga Selectour en cliquant ici.


Lu 2006 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com