TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





II - AS Voyages: et on fait quoi à propos de la marque, nom de nom !

la question de la marque reste un sujet brûlant


Rédigé par Céline Eymery le Lundi 12 Novembre 2012

La question de la marque qui a été volontairement écartée au début de la fusion, va devoir être tranchée. Parmi les adhérents, il y a ceux qui s'impatientent, ceux qui souhaitent que rien ne bouge et ceux qui espèrent garder leur enseigne. Le sujet est épineux et devrait être (enfin) abordé à l'occasion du Congrès de Valmorel en décembre prochain. L'heure du choix a bientôt sonné, alors que le réseau mettra fin à son fonctionnement paritaire lors de l'Assemblée Générale de juin 2013.



Nouvelle dénomination, simple signature, conservation d'un des deux noms AFAT ou Selectour ou statu quo... les 2 présidents d'AS Voyages assurent étudier toutes les pistes possibles - DR
Nouvelle dénomination, simple signature, conservation d'un des deux noms AFAT ou Selectour ou statu quo... les 2 présidents d'AS Voyages assurent étudier toutes les pistes possibles - DR
D'un côté Afat et Selectour pour la communication grand public et de l'autre AS Voyages pour la communication corporate...

Le réseau après presque 3 années de fusion n'a toujours pas réglé la question de la marque.

Le sujet, brûlant, avait été mis en suspens lors du rapprochement des deux réseaux, en 2010.

Mais voilà le temps passe vite, et il va falloir trancher.

La période transitoire prévue pour garantir l'intégration des deux réseaux, prendra fin en juin 2013, à l'occasion de l'Assemblée Générale qui sonnera le glas du fonctionnement paritaire.

Et sans marque unique, pourra t-on parler de fusion réussie ?

Pour André Lucas, Directeur du mini-réseau Atéa voyages, Celtic Voyages (Selectour) "La finalité de la fusion sera effective le jour ou nous aurons tranché la question de la marque unique".

Une chose est sûre, le chantier est ouvert.

Nouvelle dénomination, simple signature, conservation d'un des deux noms AFAT ou Selectour ou statu quo... les 2 présidents assurent étudier toutes les pistes possibles.

Les premières conclusions présentées au Congrès de Valmorel

Plusieurs enquêtes ont été menées auprès des adhérents et des clients pour tenter de choisir la bonne voie.

Les premières conclusions devraient être présentées lors du Congrès de Valmorel qui se tiendra en décembre prochain.

Des propositions plus qu'attendues par l'ensemble des adhérents.

Impatiente, Michèle Faure, responsable de Courtine Voyages en Avignon (AFAT) souhaite passer à l'action : "Il faut qu'il émerge quelque chose et que l'on fonce sur la communication ! Il faut choisir un camp, pour enfin tous marcher dans le même sens" .

L'idée d'une marque unique semble avoir fait son chemin, notamment chez les adhérents AFAT.

Eliane Mas-Bernardin responsable du réseau LK Tours Europatours estime qu'une telle décision clarifiera la situation : "D'un côté Selectour est relativement bien connu du grand public, Afat un peu moins, et AS Voyages encore moins. Une marque unique apporterait plus de transparence"

Un avis partagé par Valéry Muggéo gérant d'Ama Tourisme (Afat) qui ajoute qu' "une seule marque plus porteuse en terme de communication permettrait de réduire les coûts en évitant de communiquer une fois pour Afat et une fois pour Selectour".

Les agences Selectour ne veulent pas voir partir l'Hippocampe !

En effet, rationaliser les dépenses du réseau, qui fait coup double pour chaque opération de communication, est aussi l'un des arguments avancé par Christine Laborde-Turon directrice de Désirs2rêves (Afat)

"Deux brochures, deux sites web... un nom unique permettra, c'est sûr, de réaliser des économies."

Avant d'ajouter, "Il ne faut pas faire une fixation sur le nom unique. Oublions nos égos. Le plus important c'est la communication qui sera mise en place et les actions qui seront menées pour nous donner les moyens de nous battre dans un contexte économique morose".

"Je suis pour une seule marque" ajoute aussi André Lucas, Directeur du mini-réseau Atéa voyages, Celtic Voyages (Selectour), "mais favorable à Selectour"

Sacrifier aujourd'hui les enseignes portées par certains depuis plusieurs décennies est un sujet épineux, surtout du côté des agences Selectour.

"Cela fait 44 ans que Bleu Voyages porte la marque à l'hippocampe et la changer alors qu'elle est connue et forte me semble une hérésie. C'est se tirer une balle dans le pied", lançait Jean-Pierre Lorente, DG de Bleu Voyages, à l'occasion de la convention de son mini réseau en juin dernier.

Laurent Mazars gérant de Fournier Voyage et Hangard Voyages (Selectour) va dans le même sens : "Cela fait 20 ans que je communique sur cette marque. Si on change d'enseigne j'aurai l'impression d'avoir un peu gaspillé mon temps et mon argent."

"Pourquoi changer alors qu'on dispose déjà d'une marque crédible auprès du grand public ?", s'interroge Jean Parrienté patron de Massalia Voyages (Selectour)

La question de la marque sera soumise aux adhérents

Pour Laurent Abitbol, Président du directoire de Marietton Investissements la question est d'abord "affective" puis "technique".

"Pour moi, le sujet de la marque n'a rien de politique. Nous sommes Selectour depuis 40 ans, je suis un peu partie prenante dans ce débat. Mais avec une seule marque comment gérer les problèmes de concurrence dans une même zone de chalandise."

C'est un des arguments avancés par les plus réticents au changement, qu'ils soient Afat ou Selectour.

"S'il y a une marque unique c'est Selectour qui va rester", parie Laurent Abitbol. Qu'en penseraient alors les adhérents Afat ?

Ceux que nous avons interrogé, semblent ouverts à toutes les propositions. Leur seul souhait est d'avancer.

Dernier frein, au changement : le coût.

"Un changement d'enseigne va forcément coûter cher, et la période n'est pas des plus propices" résume André Lucas d'Atea Voyages (Selectour).

Quelle sera alors la décision finale ?

Ce sera aux adhérents d'en décider à l'occasion de l'Assemblée générale de juin 2013.

Car "la question de la marque sera soumise à un vote formel" rappelle François-Xavier de Boüard.

A lire aussi :

I - AS Voyages 3 ans après la fusion... quel avenir pour le réseau dans le futur immédiat ?

A venir cette semaine :
III - Interview de François-Xavier de Boüard, co-président AS Voyages
IV - Interview de Jean-Pierre Mas, co-président AS Voyages


Votez aussi dans le sondage de cette semaine (colonne de droite dans toutes les pages) consacré au réseau AS Voyages et au devenir de sa marque.

Lu 12786 fois

Tags : as voyages
Notez


1.Posté par MAUREL le 13/11/2012 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le maintien de deux marques sur le marché en termes d'enseignes d'agences permet d'entretenir une situation de concurrence.
Comment peut-on envisager une seule marque - SELECTOUR en l'occurence, si j'en juge par les premières réponses au sondage - si elle ne correspond pas à la pénétration effective du marché du Groupe AS en termes de nombre de points de vente et d'agences adhérentes au réseau AS ?

2.Posté par MAUREL le 13/11/2012 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nouvelle marque

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com