TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

Rabat, la capitale du Maroc : les incontournables



À l’ère contemporaine, le tourisme est un secteur d’activité qui ne participe pas qu’un peu à améliorer l’économie des régions d’accueil. C’est pourquoi, de jour en jour, les promoteurs en la matière travaillent à mettre tout en œuvre afin de préparer des événements et ménager des lieux d’attraction à la hauteur des attentes des touristes. Le Maroc est l’un de ces principaux pays promoteurs du tourisme en Afrique et dans le monde.

Ce pays, riche en culture, regroupe depuis longtemps, différents sites et monuments touristiques, qui ne cessent d’être mis en valeur, avec le soutien de plusieurs organisations comme l’UNESCO. Le présent guide vous renseigne sur les incontournables de Rabat, la capitale administrative du Maroc.


Rédigé par le Vendredi 25 Mars 2022


Le Mausolée Mohammed V

Situé au cœur de la ville de Rabat, le mausolée Mohammed-V est reconnu comme étant l’abri des tombeaux royaux. Il abrite à cet effet les tombes du roi, ex-sultan, Sidi Mohammed ben Youssef, connu sous le nom de roi Mohammed V et de ses fils. Il s’agit notamment du prince Moulay Abdallah et du prince Moulay Hassan, devenu plus tard roi et également connu en tant que roi Hassan II.

Le Mausolée Mohammed V a été conçu par le brillant architecte Eric Vo Toan, d’origine vietnamienne et sa construction dura 10 ans (1961 à 1971). Ce monument fait partie du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) depuis 2012. Étalé sur une étendue de 1 500 m², le mausolée Mohammed V est réalisé suivant un magnifique style original et traditionnel des populations musulmanes du monde arabe.

Le Chella

Le Chella ou Chellah désigne l’emplacement d’une nécropole des mérinides, une dynastie d’origine berbère Zénète. Il est situé à Rabat, capitale administrative du Maroc, à près de deux centaines de mètres du rempart almohade. Le Chella accueille, depuis plus de 17 ans, le festival Jazz au Chellah. Il est classé en 2012 comme étant patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce site archéologique abrite les souvenirs d’une cité romaine.

A lire aussi : Tourisme au Maroc : l'essentiel

L’accès est possible grâce à une grande et somptueuse porte martiale. Cette dernière est retenue par une paire de bastions pratiquement octogonaux munis d’encorbellement sur lesquels reposent des melons aigus. Cette porte débouche sur un paisible espace de détente qui couvre près de 10 hectares.

La tour Hassan

La tour Hassan est une bâtisse symbolique située à Rabat, au Maroc. Elle constitue aussi la tour d’une mosquée inachevée du 12e siècle au sommet de laquelle le muezzin invitait les fidèles musulmans à la prière.

En effet, la construction de ladite mosquée fut entamée par Yacoub El Mansour, sultan issu de la dynastie Almohade. Ce dernier avait pour vision de mettre sur pied, l’une des plus grandes mosquées du monde, sinon le plus grand lieu de culte du monde après la mosquée de Samarra situé en Irak. Cependant, les travaux virent vers l’abandon dans les années 1199, suite au décès du Sultan Yacoub El Mansour.

À l’origine, le minaret devait toucher plus de 60 m de haut. Toutefois, elle ne put atteindre que 44.3 m. Plus tard, la mosquée Hassan fut baptisée tour Hassan. Il est à noter que la tour Hassan est faite de pierre rouge comme dans les palais et édifices religieux au Maroc.

L’intérieur de la bâtisse comprend des rampes par lesquelles le muezzin, sur son cheval, se rendait au sommet du minaret pour inviter la communauté musulmane à la prière. De plus, vous pouvez remarquer de plus près les vestiges de la mosquée non achevée à travers ses murs défaillants et proches de la ruine.

La cathédrale Saint-Pierre de Rabat

La cathédrale Saint-Pierre de son côté est une chapelle située dans le quartier Hassan de la commune de Rabat. Pour être plus précis, elle est installée sur la place du Golan, qui autrefois était connue comme étant la place du Cardinal-Lavigerie et constitue le siège de l’archidiocèse de Rabat. La construction de la cathédrale Saint-Pierre débuta pendant la période protectorale des Français au Maroc. L’architecte chargé de la conception de ce chef-d’œuvre était Adrien Laforgue.

L’inauguration de la cathédrale a eu lieu en novembre 1921, sous la présidence d’Hubert Lyautey. Les travaux de finition furent par la suite achevés en 1930. Depuis sa création, la cathédrale Saint-Pierre de Rabat est fonctionnelle. La belle preuve, une messe y est dite tous les jours.

Le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI)

Inauguré par Son Altesse le roi Mohammed VI en 2014 à Rabat, le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain fait partie des premiers musées au Maroc. Indépendant et entièrement consacré à l’art moderne du Maroc, le musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain abrite plus de quatre cents œuvres réalisées par des artistes d’origine marocaine.

Ce musée a pour principal but de préserver et de transmettre à ceux qui s’y intéressent, le patrimoine de l’art marocain dans le but de soutenir et d’encourager les artistes originaires du pays. Il est classé en 2012 comme patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce site touristique est hébergé par un ouvrage de type R+2 (rez-de-chaussée associé à deux étages) avec sous-sol.

La Galerie Bab Rouah

Également connue sous l’appellation de Bab er-Rouah ou Bab er-Ruwah, la galerie Bab Rouah désigne monument (porte monumentale) des remparts de l’ère almohade de Rabat. Les travaux de mise sur pied de cet édifice commencèrent vers la fin du 12e siècle par le calife almohade Ya’qub al-Mansur. L’ouvrage fut par la suite achevé dans les années 1197. Le nom Bab ar-Ruwah lui a été donné à cause des grands vents qui soufflent de l’Atlantique vers la ville.

L’intérieur de la porte sert de galerie d’art suite aux rénovations de 2000-2001. La porte est réputée, d’une part pour sa structure défensive et d’autre part, pour son aspect décoratif très particulier et esthétique.

Le palais royal de Rabat, centre administratif du Maroc

Le Palais royal de Rabat fait partie des principaux palais royaux du pays. Il sert de résidence à la famille royale marocaine. Au tout début, c' était le palais des sultans alaouites. Aujourd’hui, il trouve place entre les nombreux palais royaux qu’abritent les villes impériales. Prenez pour exemple le palais de Skhirat, palais où s’est déroulée une tentative de coup d’État pendant le règne du roi Hassan II.

Cependant, le palais royal de Rabat a tendance à être considéré comme une infrastructure administrative, car il est occupé par le gouvernement.

L’histoire du palais royal de Rabat tire son essence de la dynastie alaouite qui règne jusqu’à présent. Dans les années 1785, un palais fut bâti pendant le règne du roi Mohammed III de son vrai nom Sidi Mohammed ben Abdallah. Un autre palais vit le jour sous le règne de Moulay Abderrahmane en 1854.

Par ailleurs, l’architecture du palais royal de Rabat ne laisse nul indifférent : elle est tout simplement remarquable. L’entrée principale de la résidence donne accès à un grand espace pouvant accueillir des événements en plein air. Le palais inclut également le cabinet royal et le collège royal.

Le Jardin zoologique

Le Zoo ou encore Jardin zoologique de Rabat est un parc national de zoologie situé au cœur de la capitale marocaine. Dans l’enceinte du zoo, une copie symbolique de l’écosystème marocain et africain est reproduite. Il offre au public un environnement très attrayant et intéressant constitué de marécage, de savane, de forêt tropicale, de désert et de montagne de l’Atlas. La faune du jardin zoologique de Rabat est diversifiée.

Cependant, il n’est pas anodin de remarquer la présence effective des lions de l’Atlas. En effet, le zoo de Rabat abrite plus d’une trentaine de races de Lions participant de manière active au maintien de l’équilibre au sein de l’écosystème du Zoo.

Les plages de Rabat

S’agissant des plages à Rabat, il est important de notifier que la capitale est l’un des lieux les plus paisibles du Maroc. Il est garni de ressources et offre une atmosphère de détente sur sa baie non loin de l’océan Atlantique.

Rabat est une terre très hospitalière et imbue de fabuleux endroits de relaxation et de détente. Parmi ces lieux attrayants, il est sans doute utile d’énumérer les plages de Rabat. En effet, un trio de plage lutte pour conquérir le maximum de personnes grâce à leurs caractéristiques. Il s’agit donc de la plage Skhirat, de la plage Tamara et de la plage Oudaya.

La première évoquée est une plage de grand espace à usage public. Située dans la ville côtière du nom de Skhirat, elle se trouve au sud de Rabat à environ 16 kilomètres. La plage Skhirat constitue un agréable lieu de détente et de loisir, ce qui la rend parfaite pour des vacances en famille. Il est à noter que Skhirat est accessible via bus ou train.

La plage Tamara ou Temara, quant à elle, se trouve à environ 16 kilomètres de la capitale administrative marocaine. Elle se situe dans une petite ville du nom de Tamara, une cité provinciale. Cependant, elle ne manque pas de couleur et malgré sa superficie moins importante, attire plus d’un touriste.

En ce qui concerne la plage Oudaya, il est important de souligner que Oudaya est, malgré sa disponibilité d’espace, peu peuplée. Elle est quand même favorable à des activités sportives comme le surf et le bodyboard.

Peut-on se rendre actuellement au Maroc ?


Sur le même thème


Lu 2806 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Mars 2022 - 07:30 Vacances au Maroc : les incontournables

Vendredi 25 Mars 2022 - 07:30 La météo au Maroc : bords d'Océan et désert

Vendredi 25 Mars 2022 - 07:30 Carte du Maroc : spécificités et géographie.


  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex