TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

Algérie - Maroc : les règles de sécurité à la frontière



Depuis 1994, les frontières terrestres entre l’Algérie et le Maroc sont fermées. Cette situation oblige la population à considérer la frontière comme limite et symbole de la souveraineté étatique. Cependant, on constate une déviance routinière des populations frontalières à cause des relations familiales et commerciales.
Les lois établies par les différents états sont donc foulées aux pieds par un bon nombre de personnes. Pour des raisons de sécurité, il importe cependant de respecter certaines règles des deux côtés de la frontière Algérie-Maroc. Découvrez dans ce guide les règles de sécurité à la frontière Algérie-Maroc.


Rédigé par le Vendredi 25 Mars 2022


Évitez la traversée de la frontière Algérie-Maroc

Algérie - Maroc : les règles de sécurité à la frontière
Algérie - Maroc : les règles de sécurité à la frontière
Comme indiqué plus haut, les frontières entre l'Algérie et le Maroc sont fermées depuis 1994 pour des raisons de sécurité. Soulignons que ces frontières s’étendent sur près de 1600 kilomètres. En effet, on note régulièrement des bombardements dans les deux camps qui entraînent généralement la mort des militaires.

Le Maroc a créé récemment une nouvelle région militaire afin de mieux garder ses frontières avec son voisin du Maghreb l’Algérie. Cela amène le territoire marocain à compter désormais trois régions militaires au lieu de deux.

La création de cette zone militaire ne vient que renforcer la difficulté pour les civils de passer la frontière. En plus, les tensions entre Alger et Rabat ne font que s’aggraver. La principale raison de cette tension est bien évidemment le Sahara occidental que l’Algérie ne souhaite pas voir son frère le Maroc s’approprier.

En effet, le Maroc pourra contrôler toute la côte et l’Algérie devra dépendre de lui pour commercer avec l’Europe. Ce qui a augmenté l’aversion de l'État algérien pour son voisin le Maroc est le récent rapprochement de ce dernier avec Israël qui est en conflit avec la Palestine, un pays musulman. Il est donc naturel selon les Algériens que tous les pays arabes soutiennent les pays qui partagent la même foi qu’eux.

Le Maroc pour sa part, reproche à l’Algérie de soutenir le Front Polisario qui est un groupe rebelle qui souhaite l’indépendance du Sahara occidental. Rappelons que ce dernier est une ex-colonie espagnole qui est considérée comme un territoire non autonome par les institutions internationales, notamment l’ONU.

Cependant, le Maroc contrôle plus de deux tiers de ce territoire. Par contre, le front Polisario réclame un référendum d’autodétermination sous l’égide de l’ONU. Ce référendum était prévu depuis 1991 lors d’un accord de cessez-le-feu, mais il n’a jamais été réalisé.

Cette situation politique explique la fermeture des frontières et toutes personnes qui ne se conforment pas à cette règle sont considérées comme des espions ou des hors-la-loi. Elles peuvent être abattues par l’armée d’un des deux pays. Elles peuvent aussi se retrouver dans un échange de tirs, ce qui est fréquent entre les deux armées.

A lire aussi : Les dernières actualités au Maroc

Le Polisario aussi est de la partie, car il vise des militaires et des civils marocains le long des frontières avec le Sahara occidental et l’Algérie. Si le front Polisario parle souvent de guerre de légitime défense, les autorités marocaines s’abstiennent de réagir aux allégations de ce groupe qu’ils considèrent comme de simples rebelles.

Le cessez-le-feu signé entre les deux parties (le Polisario et le Maroc) a volé en éclat dans le mois de novembre 2020. Cette situation rend le passage par la frontière encore plus dangereux. L’armée marocaine n’hésite pas à venir déloger les indépendantistes qui bloquent la route menant vers la Mauritanie.

Même si les frontières terrestres sont fermées, les frontières aériennes entre les deux pays sont restées ouvertes, sauf exceptionnellement à un moment de la pandémie du Covid-19. Il est donc possible de voyager d’un pays à un autre par voie aérienne sans difficulté et en toute légalité.

Consultez les populations frontalières pour savoir si les conditions sont favorables pour traverser la frontière

Face à la fermeture des frontières entre les deux pays, les échanges de marchandises entre eux doivent parfois passer par l’Espagne. Cela rend évidemment plus chères les marchandises dont les prix peuvent se multiplier par quatre ou plus. Pour pallier cette situation, les populations frontalières organisent une contrebande.

Cela révèle le dysfonctionnement des deux États, incapables de trouver un terrain d’entente pour un problème qui dure depuis plus de trois décennies. Ce dysfonctionnement s’explique notamment par le fait que les deux pays n’arrivent véritablement pas à éliminer la contrebande et à appliquer leur désir de rendre les frontières imperméables.

A lire aussi : Carte du Maroc : spécificités, géographie, …

Ce dysfonctionnement est occasionné par trois éléments. Nous avons d’abord le caractère unique de la vie frontalière. Ensuite, viennent l'incapacité matérielle des deux pays et la tolérance existante entre les frontaliers et l’armée de façon circonstancielle. La fermeture des frontières est juste théorique, mais la circulation des biens est quotidienne.

Il est donc possible par moments de traverser la frontière. Par conséquent, vous devez régulièrement vous informer sur le moment idéal pour circuler. Cela dépend bien évidemment de la volonté des armées à durcir le ton ou pas.

Évitez de passer la frontière la nuit

Sidi ifni, Maroc - Instagram © @abdu_traveler
Sidi ifni, Maroc - Instagram © @abdu_traveler
La frontière Algérie-Maroc n’est pas aussi infranchissable que ce que les autorités des deux pays auraient souhaité. Comme on peut s'y attendre, certaines personnes font preuve de déviance vis-à-vis des règles. Certains prennent le risque de passer la frontière la nuit. Cela est particulièrement dangereux pour leur sécurité personnelle et celle de leurs biens.

En effet, le danger est beaucoup plus réel pendant la nuit. Ils doivent craindre non seulement les militaires marocains, algériens, le front Polisario, mais aussi les malfrats. En effet, les militaires et les indépendantistes du Front Polisario circulent beaucoup la nuit et n’hésitent pas à tirer sur toute voiture qui leur semble étrangère ou appartenant à l’armée ennemie. Il n’est donc pas prudent de se retrouver dans le champ de mire des soldats la nuit.

Pour des raisons de sécurité, il est déconseillé de passer par la frontière Algérie-Maroc, car cela est illégal. Toutefois, en cas de nécessité, vous devez éviter de voyager la nuit ou de transporter des objets de valeur. Méfiez-vous des passeurs qui ne sont pas toujours dignes de confiance. Analysez les circonstances afin de décider si votre passage par la frontière est opportun.

« Nous tenons à remercier Abdu le traveler pour ses incroyables photos. Vous pouvez les visionner sur son compte » Instagram.

Sur le même thème


Lu 8038 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Mars 2022 - 07:30 Vacances au Maroc : les incontournables

Vendredi 25 Mars 2022 - 07:30 La météo au Maroc : bords d'Océan et désert

Vendredi 25 Mars 2022 - 07:30 Carte du Maroc : spécificités et géographie.


  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex