TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Membership Club

II. Etudes Métier MemberShip Club

toutes les études publiées depuis février 2021



Vous trouverez dans ces pages toutes les études métier répertoriées dans le cadre de la liste de diffusion Whatsapp quotidienne, réservée aux abonnés du MemberShip Club à jour de leur cotisation. Quelque soit la date de votre adhésion, vous pourrez désormais y accéder au même titre que tous les autres MemberShip.


Rédigé par le Mardi 11 Janvier 2022

Pour en savoir plus sur le MemberShip Club by TourMaG.com, envoyez-nous un email à membershipclub@tourmag.com ou contactez-nous au 06 60 71 35 75.

Le MemberShip Club by TourMaG.com est un Club très select de patrons et managers de l’industrie du tourisme. Pour en faire partie, vous devez être cooptés par la Rédaction ou parrainés par un autre MemberShip.
Vous bénéficierez ensuite d’une série d’avantages, services et prestations réservés à une élite de 250 patrons et managers, tous secteurs confondus.

Outre une large palette de services, votre abonnement vous donnera accès à toutes les “Verticales” et articles payants, actuels (Futuroscopie, Premium...) ou à venir de TourMaG.com.

En tant que MemberShip, vous serez aussi le "Rédacteur en chef du mois”, lorsque votre tour viendra ou serez, le cas échéant, “Face à la Rédaction”, lorsque l’actualité l’exigera.
Enfin, votre statut de MemberShip sera matérialisé par votre fiche biographique dans le Trombinoscope, accessible à tous.



Atout France : Note de conjoncture de l’économie touristique Septembre 2022

L’été 2022 a permis de retrouver des flux de fréquentation en ligne avec les niveaux d’avant crise Covid.

La clientèle étrangère a en effet effectué son grand retour dans l’Hexagone. Les recettes du tourisme international atteignent ainsi 7,5 Md€ en juillet, un montant quasiment équivalent à celui de 2019 et en forte progression par rapport à 2021. Cette reprise est toutefois inégale selon les clientèles : alors que les Américains et les Européens sont le plus souvent en avance sur 2019, les clientèles asiatiques restent absentes.

La fréquentation domestique est légèrement moins solide que l’été dernier alors que les Français ont repris les voyages à l’international. Toutefois, le choix des vacances en France est resté très prioritaire dans la continuité de 2021 qui avait été une année exceptionnelle.

Pour l’automne, les perspectives sont davantage contrastées. Les carnets de commande dans l’aérien poursuivent leur redressement mais sont toujours en recul par rapport à 2019. Surtout, la filière touristique va être de nouveau confrontée à des chocs exogènes : l’explosion des tarifs énergétiques va jouer sur la rentabilité et les coûts des exploitants, tandis que la demande pourra être impactée par le poids de l’inflation. A suivre également, la poursuite du rebond de la filière MICE qui a ce stade n’est pas encore impactée par le contexte international.

Pour en savoir plus, retrouvez ci-joint la note complète.
Décryptage mensuel des tendances du secteur dans la Note en pièce jointe.

INSEE : la fréquentation touristique qa bissé d'un quart en 2021 par rapport à 2019

II. Etudes Métier MemberShip Club
En 2021, malgré l’embellie estivale dans les campings, la fréquentation touristique baisse d’un quart par rapport à 2019

En 2021, la fréquentation dans les hébergements collectifs de tourisme en France est inférieure d’un quart à son niveau d’avant la crise sanitaire. Ce déficit de fréquentation est cependant moindre que dans les principaux pays touristiques d’Europe.

Avec la levée progressive des restrictions de déplacement, l’activité redémarre en mai et juin, essentiellement portée par la clientèle résidente. La reprise est plus marquée
sur le littoral et en montagne que dans les zones urbaines et notamment qu’en Île-de-France.

À partir du mois de juillet, l’activité touristique accélère. Dans les hôtels de France métropolitaine, au second semestre 2021, la fréquentation revient à 84 % de son niveau de 2019. Elle pâtit toujours d’une perte de nuitées d’affaires et de la moindre fréquentation de la clientèle internationale, en particulier provenant du Royaume-Uni et des États-Unis. Dans les campings et dans les autres hébergements collectifs de tourisme, la fréquentation retrouve presque son niveau d'avant-crise grâce à la clientèle résidente.

"Attentes des candidats, attentes des recruteurs, que vous réserve l'année 2022 ?" - Etude Monster

Dans un monde encore très vulnérable aux interruptions liées à la pandémie, les employeurs et les candidats du monde entier vont être confrontés à des défis majeurs en 2022, le plus important d’entre eux étant l’incertitude persistante. Cependant, l’étude globale annuelle “The Future of Work” révéle que malgré les arrêts et redémarrages soudains liés à la pandémie, il y a des signes d’optimisme et d’espoir
*Etude Monster dans l’Espace Etudes MemberShip Club*

Forward Keys : les compagnies européennes ont particulièrement souffert

ForwardKeys, le spécialiste espagnol de l’analyse de données dans le monde du tourisme estime que les compagnies leaders du marché européen sont celles qui ont le plus souffert de la pandémie, au niveau mondial, en 2021.
« 2021 a été une année de bras de fer entre une forte demande de voyage d’une part d’un côté et les restrictions imposées par les gouvernements pour limiter la propagation du Covid-19 de l’autre ». Le résumé est signé Olivier Ponti, vice-président « insights » de Forward Keys, firme espagnole spécialisée dans l’analyse de données pour les professionnels du tourisme.

REPERES : questions de sens et de rapport au travail. (Novembre 2021

A l'heure où les offres d'emploi diffusées ont atteint un niveau aussi haut qu'en 2019, où les entreprises rencontrent des difficultés pour recruter les talents, les candidat(es) et les collaborateurs se posent des questions de sens et de rapport au travail. Une étude de REPERES, administrée en ligne du 02 novembre au 18 novembre 2021, auprès de 1030 candidats de 18 ans et plus, échantillon représentatif de notre base
de données candidats, et ce au niveau national: Cadres : 50% Non cadres : 50%

Coronavirus : des voyageurs soucieux de se déplacer moins mais mieux (Etude Roland Berger) 7/12/2021

A la sortie de la pandémie, les voyageurs prévoient de diminuer d'environ 20% leurs déplacements, aussi bien privés que professionnels, mais le nombre de voyages devrait augmenter de 1%, par un effet de rattrapage et d'impatience des voyageurs souhaitant voyager,
A terme, l'activité des transports longue distance devrait se stabiliser et retrouver son niveau pré-pandémique début 2026,
La prise de conscience environnementale et la recherche d’efficacité dans ses déplacements, provoquée par la pandémie devrait modifier durablement les comportements, engendrant à elle seule une baisse de 12% des déplacements professionnels, à prévoir en Europe.

HOOTSUIT : rapport 2022 sur les Réseaux sociaux

Entre l'essor du social commerce, la nouvelle pression pour offrir un service client exceptionnel et les communautés de niche florissantes : le social est le centre de gravité en ligne. Et il évolue plus vite que jamais.Le rapport sur les Tendances des Médias Sociaux 2022 est là pour vous aider à vous y retrouver, avec des insights provenant de notre enquête mondiale menée auprès de plus de 18 000 spécialistes du marketing et dirigeants chez Twitter, YouTube et bien d’autres.


BANQUE DE FRANCE : BILAN DES VOYAGES MONDE ET FRANCE 2020

Les études dans tous leurs états /crédit DepositPhoto
Les études dans tous leurs états /crédit DepositPhoto
La Banque de France a sorti une étude intitulée “Bilan des voyages dans le monde et en France en 2020 : de l’annus horribilis à une reconfiguration durable ?”
La Covid-19 a bouleversé les voyages internationaux. Les restrictions à la mobilité mises en place dans chaque pays au départ comme à l’arrivée des voyageurs, couplées aux mesures internes, ont entraîné une baisse de 74% des arrivées internationales dans le monde et de 66% des recettes en 2020. Première destination touristique en nombre de voyageurs et troisième en recettes, la France a subi de plein fouet la mise à l’arrêt d’un secteur phare
avec un effondrement de 50% de ses recettes de voyages.
La saison estivale, avec de moindres restrictions, a toutefois limité l’ampleur de la chute dans l’Union européenne, a contrario des voyages extra-européens restés très déprimés. Une reconfiguration géographique des déplacements internationaux pourrait se dessiner à terme avec un recul des voyages lointains. Dans ce contexte, les gains de parts de marché de la France par rapport aux pays européens en 2020 restent à confirmer.


EXPEDIA : TRAVELER VALUE INDEX 2021

Chez Expedia Group, nous pensons que que le voyage est une force du bien. Cela était vrai avant la fermeture l'arrêt des voyages en 2020 et c'est encore plus vrai encore plus vrai aujourd'hui. Notre espoir est d'utiliser les leçons apprises pendant cette cette période d'adversité pour générer opportunités pour l'ensemble de l'écosystème l'ensemble de l'écosystème mondial du voyage.

C'est pourquoi nous avons créé l'indice de valeur du voyageur, une nouvelle une nouvelle recherche pour comprendre l'impact de la pandémie sur le comportement des voyageurs et comment COVID-19 va continuer à influencer d'influencer les décisions de réservation. Plus important encore, nous examinons comment vous, notre partenaire, pouvez vous adapter au nouveau monde du voyage. L'indice de valeur pour le voyageur renforce ce que nous avons appris sur les nouvelles attentes en matière de santé et de sécurité, tout en tout en indiquant d'autres transformations du secteur.

CLUB MED SKI REPORT EDITION 2021-2022

Après une saison 2020/2021 bousculée par la situation sanitaire, plus d’1 Français sur 2 (57%) déclare aujourd’hui être attiré par un séjour à la montagne l’hiver. Un intérêt qui démontre que la montagne reste l’une des destinations favorites des Français, malgré la fermeture des stations la saison passée. Concernant le choix de la station et de l’hébergement, le prix détermine la destination pour 41 % des personnes interrogées.

Un critère également identifié comme le principal frein à la réservation (51 %). Viennent ensuite, l’accessibilité de la station à 29 % puis son niveau d’ensoleillement. 24 % des répondants mentionnent également la dimension authentique (territoire, paysage, patrimoine) de la destination comme premier critère de décision.

LE CNAM : FORMATIONS ET EMPLOIS EN TEMPS DE CRISE SANITAIRE

Un secteur, autrefois en progression, menacé 7
Des enjeux forts liés à l’emploi et à la formation 8
Approcher « la formation dans le secteur du tourisme » : des difficultés à circonscrire et à catégoriser 9
La formation, un élément « clé », mais pourtant peu représenté dans les rapports du Conseil Interministériel du Tourisme et les plans d’aides au secteur. 10
Deuxième partie : Les relations entre emploi et formation dans le secteur 13
Les usages de la formation 13
Des enjeux d’ajustement entre formations/diplômes et métiers 19
Troisième partie : La formation continue en temps de crise 22
1. Une brusque accélération du passage au numérique 22
2. Entre urgence et long terme : quelle évolution des contenus ? 25
3. Les dispositifs publics, opportunités ou obstacles ? 32
4. Éléments de comparaison internationale 36
5. Des professions peu touchées par la formation en temps de crise : l’exemple des
guides touristiques

IFOP : LES CADRES ET LA VISIOCONFERENCE

La visioconférence, est un mode de réunion qui ne s’arrête pas avec le retour progressif du présentiel : 94% des cadres ont utilisé la visioconférence au cours des douze derniers mois, dont 71% au cours des sept derniers jours.
Mais celle-ci a moins les faveurs des cadres quand ils ont le choix avec le présentiel : dans ce contexte, 57% préfèrent le présentiel et 43% la visioconférence. Le présentiel est nettement plus apprécié chez les plus âgés (61% des plus de 40 ans préfèrent le présentiel).

Lu 5268 fois

Notez