TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Corsica Linea renforce sa desserte de l'Algérie pour l'été 2023

De nouvelles liaisons vers Béjaïa et Skikda


Alors que Corsica Linea vient de recevoir son premier navire propulsé au GNL - A Galeotta - pour ses traversées entre Marseille et la Corse, la compagnie aux bateaux rouges et blancs n'en oublie pas pour autant ses dessertes du Maghreb. Dès le mois d'avril 2023, elle effectuera de nouvelles rotations vers Béjaïa et Skikda en Algérie, tandis que ses navires auront bénéficié un coup de neuf. Les tarifs Flex et Super Flex, déjà pratiqués vers la Corse, sont aussi disponibles sur ces lignes. Suivra prochainement le programme de fidélité. Nous avons fait le point avec Pierre Mainguy, le directeur commercial et marketing de Corsica Linea.


Rédigé par le Jeudi 26 Janvier 2023

Voilà sept ans que Corsica Linea a vu le jour, sur les cendres de l'ancienne SNCM.

La compagnie dont les bateaux rouges et blancs naviguent entre le Port de Marseille et ceux de la Corse, mais aussi de la Tunisie et de l'Algérie, s'est offert un beau cadeau d'anniversaire, en ce mois de janvier 2023 : son premier navire à propulsion au GNL (et le 9e de sa flotte), tout droit sorti des chantiers italiens Visentini.

Équipé de 220 cabines (dont la majorité pour 4 personnes), le A Galeotta peut accueillir jusqu'à 930 passagers. Il dispose également de 10 cabines « luxe » pourvues d'un lit double et de 2 lits superposés rétractables, de six cabines équipées pour l'accueil des personnes à mobilité réduite et d'un salon fauteuils de 83 places.


Corsica Linea naviguera vers Béjaïa et Skikda

Désormais bien implantée dans le paysage maritime méditerranéen, la compagnie de ferries vient aussi d'obtenir, conjointement avec La Méridionale, la délégation de service public (DSP) entre la Cité phocéenne et la Corse pour les sept prochaines années.

Elle assure donc un aller par jour toute l'année entre Marseille et Ajaccio, ainsi qu'un aller-retour par jour entre Bastia et Marseille. Toujours vers la Corse, elle dessert Propriano et Île Rousse à raison de trois allers-retours par semaine.

Corsica Linea effectue par ailleurs des liaisons vers l'Afrique du Nord : un aller-retour entre Marseille et Tunis par semaine (en basse et moyenne saison), trois allers-retours en haute saison ; idem vers Alger.

Et la compagnie s'apprête à développer son réseau vers l'Algérie. « Dès la mi-avril 2023 et jusqu'à mi-juin, nous proposerons un aller-retour tous les 15 jours vers Béjaïa et Skikda, puis de mi-juin à mi-septembre, deux allers-retours par semaine vers Béjaïa et un aller-retour par semaine vers Skikda », annonce Pierre Mainguy, le directeur commercial et marketing de Corsica Linea.

Mais ce n'est pas tout : « Nous allons également améliorer notre offre sur l'Afrique du Nord en investissant notamment pour le confort des passagers à bord du Danielle Casanova et du Méditerranée dès cet été : les espaces communs, les jeux pour les enfants, les salons-fauteuils, les sanitaires vont être revus, explique Pierre Mainguy. Le Méditerranée sera aussi repeint en rouge lors de son arrêt technique en avril-mai ».

Corsica Linea s'appuie également sur son expérience avec la Corse pour déployer ses services en Afrique du Nord. Ainsi, depuis ce mois de janvier, la compagnie propose des tarifs Flex et Super Flex à destination de la Tunisie et de l'Algérie.

Dans les prochaines semaines, les clients pourront aussi bénéficier du programme de fidélité. Quant à la satisfaction clients, un suivi a été mis en place depuis le début de la saison 2022, via des questionnaires envoyés aux clients après leur traversée.

863 000 passagers en 2022

Pierre Mainguy, directeur commercial et marketing de Corsica Linea - DR : Corsica Linea
Pierre Mainguy, directeur commercial et marketing de Corsica Linea - DR : Corsica Linea
En 2022, la compagnie a fait voyager plus de 863 000 passagers, dont 210 000 clients vers l'Algérie, 110 000 vers la Tunisie et 545 000 vers la Corse.

Pour 2023, alors que les ventes ont ouvert le 21 décembre dernier pour les traversées jusqu'en septembre 2023, « nous enregistrons déjà de bons niveaux de ventes », commente Pierre Mainguy.

Il faut dire que la politique commerciale de la compagnie pourrait se résumer à : premier arrivé, mieux servi. « Nous ne pratiquons pas d'offres promotionnelles, nous explique Pierre Mainguy, notre stratégie sur les prix est uniquement ascendante. Les clients savent que pour avoir le meilleur prix, il faut réserver le plus vite possible ».

Si pour la Corse, les deux tiers des ventes se font en direct, sur l'Afrique du Nord, une bonne partie des prises de commandes se concluent encore dans les agences de voyages, même si la digitalisation est en marche.

La compagnie, de son côté, ne dispose pas d'agences en propre, seulement d'agences portuaires ouvertes aux mêmes heures que les départs des bateaux. Elle travaille avec les agences de voyages partenaires, à la fois loisirs pour les traversées vers la Corse, et affinitaires pour l'Afrique du Nord.

Par ailleurs, en accord avec La Méridionale, dans le cadre de leur DSP commune, les deux compagnies proposent à la vente les traversées de l'autre. Une fonctionnalité bien pratique tandis que les deux compagnies se partagent les traversées entre Marseille et Ajaccio.

La satisfaction client au cœur de la stratégie

Sept ans après son lancement, Corsica Linea a trouvé sa vitesse de croisière et n'envisage pas de devenir autre chose qu'un transporteur. « Nous n'avons pas la volonté d'être un tour-opérateur, nous travaillons déjà avec une agence réceptive sur la Corse, ajoute Pierre Mainguy.

A côté de cela, nous avons noué de nombreux partenariats avec des comités d'entreprises, des associations, des hébergeurs, des groupes, avec lesquels nous travaillons beaucoup sur les ailes de saison. Et à l'occasion sur des opérations événementielles ».

La compagnie s'évertue en revanche, à développer la satisfaction de ses clients, qui est l'un des trois piliers de sa stratégie de développement. « Notre objectif est d'offrir la meilleure expérience possible sur l'ensemble du parcours du client, de ce qu'il peut lire sur la compagnie dans les médias à sa réservation sur Internet et jusqu'à la fin de la traversée, précise Pierre Mainguy.

Depuis 2016, nous avons opté pour une approche très pragmatique, étape après étape, tout au long du tunnel d'achat. Notre outil de réservation est d'ailleurs connecté à Salesforce en temps réel, ce qui nous a permis d'enrichir notre gamme de services. Nous disposons d'un call center et nous suivons les avis de nos clients grâce à la mise en place d'Avis Vérifiés depuis 2017 ».

A bord, de nombreuses transformations ont également été opérées depuis sept ans : des investissements techniques pour renforcer la fiabilité des navires, comme des améliorations pour l'agrément des passagers. Les cabines, les espaces communs, les bars, les restaurants, les snacks ont été refaits, et l'offre est de ce fait montée en gamme.

L'approvisionnement a aussi été revu, et se fait quasiment exclusivement en Corse. Parmi les nouveaux services proposés, on trouve de la vidéo à la demande, un système d'embarquement prioritaire, davantage de flexibilité dans la réservation des billets ou encore un programme de fidélité sur trois niveaux (officier, commandant et amiral) liés au nombre de traversées effectuées, qui rassemble depuis 2018 quelque 65 000 clients et donne droit à des réductions dans les bars et les restaurants notamment.

Le programme d'abonnement a également été dépoussiéré : pour 100€ par an, les 3 300 clients qui y ont souscrit bénéficient d'une réduction de -30% sur les tarifs standards et de plusieurs avantages comme le petit-déjeuner gratuit, le débarquement prioritaire, pas de frais de dossier ou encore un accès privilégié au call center.

Une vision sur le long terme

Suite à ces changements, Corsica Linea affiche aujourd'hui un taux de satisfaction clients de 88% et un Net Promoter Score au-dessus de 50. « Quand on combine toutes les actions transversales mises en place, cela nous a permis de croître à la fois en termes de passagers et en niveau de fidélité, se réjouit Pierre Mainguy.

Nous avons plus de facilité à remplir nos bateaux l'été, mais aussi sur la moyenne et la basse saison, grâce à ces nouveaux programmes ».

A côté de la satisfaction clients, Corsica Linea s'appuie sur deux autres piliers : l'engagement sociétal et la transition énergétique.

LIRE A CE SUJET : Corsica Linea : « Ceux qui n’ont pas anticipé le virage durable auront du mal à évoluer »

A ce sujet, la compagnie ne cache pas son intention de continuer à investir dans de nouveaux navires. « Il y a une volonté de faire en sorte que la flotte soit renouvelée et plus propre, mais cela se fera sur du moyen/long terme étant donné qu'un bateau peut être utilisé sur 30 à 40 ans. Cela ne se fait pas en un claquement de doigts ».

L'obtention de la DSP sur sept ans arrive donc comme un soulagement pour la compagnie, et lui donne davantage de visibilité pour investir sur le long terme.

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 17043 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Février 2024 - 15:26 Grève SNCF : quel impact sur le trafic des trains ?




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias