TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Exclusif : Univairmer réalise une augmentation de capital de 3M€

l'interview de Jean Dionnet, PDG d'Univairmer



Cela fait déjà plusieurs semaines que Jean Dionnet, PDG d'Univairmer travaille à une augmentation de capital. Elle a été réalisée le 20 octobre dernier pour permettre au groupe voir venir sur les 15 prochains mois. Interview.


Rédigé par C.E. le Mardi 27 Octobre 2020

Jean Dionnet "L’exploitation 2020 sera fortement déficitaire avec un volume d’affaires qui se situera autour de 37 M€ contre 96 M€ sur une année pleine comme en 2019" - Photo CE
Jean Dionnet "L’exploitation 2020 sera fortement déficitaire avec un volume d’affaires qui se situera autour de 37 M€ contre 96 M€ sur une année pleine comme en 2019" - Photo CE
TourMaG.com - Pendant le confinement nous nous attendions à une reprise en septembre... Nous sommes fin octobre et la situation se dégrade de jour en jour avec de nouvelles restrictions mises en place. Quel regard portez-vous sur la situation actuelle ?

Jean Dionnet :
A 64 ans j’ai connu bien des situations compliquées dans notre secteur d’activité liées aux divers phénomènes géopolitiques en partant de la Guerre du Golfe en 1991, pour arriver en 2020 avec cette crise sanitaire.

Souvenons-nous pour les plus anciens... Twin Tower, attentats dans le Monde, tsunami, nuage de cendres, crise économique de 2008, attentats en France…etc autant d’événements qui ont perturbé nos activités.

Mais la fin de l’année 2019 avec la cessation d’activité du Groupe Thomas Cook et l’arrivée du COVID 19 en début d’année 2020 marquent sans aucun doute notre secteur professionnel d’une manière profonde et peut être durable…

TourMaG.com - Pensez-vous que la crise va changer le comportement de vos clients ?

Jean Dionnet :
Cette crise risque de modifier en profondeur les façons de voyager, de se déplacer tout en créant de la distance entre les peuples et les pays.

Quelle affreuse appellation dictée par les scientifiques et reprise par les politiques que celle de « Distanciation Sociale » pour la mise en place de gestes barrières… N’aurait-on pas dû plutôt parler de « Distanciation Physique » ?

Même si nous pouvons nous accorder sur le fait que la situation sur le plan sanitaire est difficile à gérer, il n’en demeure pas moins que la gestion mondiale de cette crise est une véritable catastrophe.

Les Gouvernements de divers pays sont entrés dans une surenchère de la peur seul vecteur possible pour obtenir des peuples un peu de discipline… du moins en apparence ! Mais jusqu’à quand et jusqu’à quel niveau de résilience les mesures prises seront-elles acceptées ?

Après la Crise Sanitaire, nous allons donc entrés dans une crise économique qui sera selon moi d’une violence inégalée et qui risque de déboucher sur une crise sociale et politique au sein de nombreux pays dans le monde.

La seule façon de sortir de ce marasme reste la reprise de la consommation et surtout un nouvel élan de confiance dans notre quotidien.

La réouverture des agences a été fort bien accueillie par nos clients

TourMaG.com - Justement sur le plan économique, le gouvernement en France a pris de nombreuses pour soutenir les entreprises et notamment le secteur du tourisme...

Jean Dionnet :
Les mesures prises par nos Gouvernants sont intéressantes pour l’ensemble des entreprises mais il n’en demeure pas moins vrai que notre secteur a du mal à redémarrer alors que la reprise se fait sentir sur d’autres secteurs d’activité.

Pour cette raison, de nouvelles mesures doivent être déployées par le Gouvernement afin d’aider les entreprises du Tourisme à passer le cap.

Si des mesures fortes ne sont pas prises dans les prochaines semaines, je crains une véritable hécatombe et de très nombreuses cessations de paiement au sein des Agences de Voyages.

TourMaG.com - Comment avez-vous gérer cette crise notamment au niveau l'organisation de vos équipes ?

Jean Dionnet :
Dès la fin du confinement, nous avons été le premier réseau d’agences à souhaiter rouvrir nos points de vente de façon à retrouver le contact avec nos clients.

Nous avons donc mis en place toutes les mesures sanitaires et gestes barrières pour la protection de nos équipes et de nos clients et avons programmé l’ouverture de nos agences sur la base d’un chômage partiel à 50% permettant ainsi une ouverture sur des plages horaires quotidiennes mais un peu réduites.

La réouverture de nos sites a été fort bien accueillie par nos clients qui ont pu avoir un véritable appui pour les reports de leurs voyages avec du conseil, de l’écoute même si parfois certaines situations ont été compliquées à gérer en relation client.

Il me semble en effet que notre devoir, notre mission et notre engagement est de répondre présent en toute circonstance face à nos clients.

En parallèle notre service production LA FABRIQUE avait mis à contribution le confinement pour mettre en place une production France avec quelques offres originales que nous avons ainsi pu proposer à nos clients dès le 20 mai.

Je tiens ici à remercier le formidable travail et le dynamisme de nos équipes et de nos collaborateurs qui par leurs efforts et leur engagement contribuent chaque jour à faire en sorte que le Groupe Univairmer soit debout !...

Entre 14% et 30% de l'activité par rapport à N-1

TourMaG.com - On imagine également que vous avez mis en place un plan d'économie ?

Jean Dionnet :
Dès le mois de juin et après avoir échangé largement avec notre CSE (Comité Social et Economique) afin d’ajuster au mieux les effectifs en fonction des situations se présentant à nous et ce, dans le but de réduire nos charges.

L’ensemble de ces mesures permettent au Groupe de réaliser une économie de charges de plus de 800 K€ sur une année pleine. Parmi les mesures prise nous avons fermé 3 agences et nous nous sommes séparés de 24 "équivalent temps plein".

Le Groupe sera ainsi dans une très bonne position au moment d’une reprise puisque restructuré au niveau de ses charges structurelles.

TourMaG.com - Depuis le déconfinement comment s'est passée l'activité ?

Jean Dionnet :
Depuis la réouverture de nos sites nous avons pu enregistre quelques nouvelles réservations notamment pour des départs sur l’été 2020 et sur les destinations ouvertes.

Bien entendu la France a été la première destination sur laquelle nous avons réalisé une partie de notre business, puis la Grèce, l’Espagne et l’Italie qui sont les principaux pays sur lesquels nous pouvions trouver un peu d’offre.

En terme de nouveau volume d’activité (hors report) nous avons enregistré : en juin 29% par rapport à N-1, en juillet 25% par rapport à N-, en août 16% par rapport à N-1 et en septembre 14% par rapport à N-1.

Certes ces volumes restent faibles mais ont pu tout de même exister grâce au travail de nos équipes et à la confiance de nos clients ravis d’avoir en face d’eux leur conseiller pouvant apporter une offre et une réponse.

Par ailleurs, la réouverture des agences a permis aussi à nos collaborateurs de se sentir « vivants » retrouvant ainsi le contact, le travail et le dynamisme qui nous a tant manqué durant les 2 mois de confinement….

Peut-on envisager une société où les individus restent cloîtrés chez eux sans aucun lien social, sans contact et sans travail ? Pour ma part, la réponse est Non !...

La gestion la plus compliquée reste celle des avoirs

TourMaG.com - Quid de la gestion des avoirs ? Et avec le recul pensez-vous que l'ordonnance était une bonne mesure ?

Jean Dionnet :
La gestion la plus compliquée a sans aucun doute été et reste encore d’ailleurs les reports des voyages et l’application des avoirs selon l’ordonnance publiée.

Cette excellente mesure a permis à l’ensemble de la profession de pouvoir amortir le choc en trésorerie et de conserver des dossiers pour le moment où la reprise serait effective et où nos clients pourront de nouveau se déplacer !

Le seul bémol reste que lorsque la date du 15 septembre a été arrêtée, c’était en avril dernier à un moment où l’ensemble de la profession et d’ailleurs nos politiques imaginaient que la reprise se ferait à la sortie de l’été….

Hors, la reprise ne se fera pas en septembre comme nous l’espérions tous…

Les Pouvoirs Publics étaient semble-t-il sous pression des associations de consommateurs...

Dans cette affaire, le sujet est justement de protéger les consommateurs et la meilleure façon de les protéger reste sans aucun doute d’avoir la certitude que les agences de voyages (auprès desquelles les clients ont versés des acomptes) soient encore en mesure d’exercer dans quelques mois.

Hors pour être encore là dans quelques mois il faut préserver au maximum la trésorerie de nos entreprises.

Une demande violente et concentrée de remboursements d’acomptes serait fatale à la plupart des exploitations et cette situation entrainerait des défaillances importantes parmi lesquelles certains clients pourraient ne pas retrouver leurs acomptes versés.

Je pense donc que la facilitation des reports et des avoirs restent les meilleures solutions pour protéger nos entreprises mais aussi et surtout nos clients.

Un plan basé sur un renforcement des fonds propres et de la trésorerie

TourMaG.com - Avez-vous souscrit à une Prêt Garanti par l'Etat (PGE) ? Est ce que ce sera suffisant pour surmonter la crise qui se prolonge ?

Jean Dionnet :
Le Groupe Univairmer a fait appel comme toutes les entreprises du secteur au P.G.E (Prêt Garanti d’Etat) en avril dernier.

Ces montants ont permis à notre Groupe de passer le cap et le confinement. L’exploitation 2020 sera fortement déficitaire avec un volume d’affaires qui se situera autour de 37 M€ contre 96 M€ sur une année pleine comme en 2019.

Fort heureusement pour notre Groupe au moment où les activités ont cessé nous avions déjà engrangé un peu plus de 26 M€ de commandes et réservations en portefeuille pour des départs postérieurs au 1er avril 2020.

A ce jour, sur le volume des individuels un peu plus de 32 % sont reportés. Nous avons également reporter 80 % des voyages de groupe pour 2021.

Malgré tous les efforts de réduction des charges, de mise en place du chômage partiel et du plan de restructuration, le Groupe Univairmer s’achemine vers une perte d’exploitation de l’ordre de 3 M€ au 31 octobre 2020.

En conséquence et de façon à préparer le rebond et la reprise, j’ai travaillé durant tout l’été à la mise en place d’un Plan de Sauvegarde articulé autour d’un renforcement des fonds propres et donc de notre trésorerie pour un montant équivalent à la perte d’exploitation soit 3 M€.

TourMaG.com - Pouvez-vous nous en dire davantage sur ce plan ?

Jean Dionnet :
Ce plan est articulé autour de 3 axes : une augmentation de capital d’un montant fixé autour de 900 K€, un accompagnement de BPI France pour un montant de 1 M€ et un accompagnement de nos partenaires Banquiers pour 1 M€.

L’ensemble de ces fonds ont été versés le 20 octobre dans le cadre d’une assemblée générale extraordinaire qui a réunit l’ensemble de nos associés et de nos partenaires financiers et ces fonds permettront à notre entreprise de voir venir sur les 15 prochains mois.

Restons confiants sur l’avenir de notre secteur

TourMaG.com - Comment voyez-vous l'après covid ?

Jean Dionnet :
Au-delà des aspects économiques, cette crise laissera des traces profondes et entrainera selon moi une véritable modification des modes de consommation.

Le voyage et les déplacements ne seront pas épargnés par ce changement. Notre profession devra une nouvelle fois s’adapter et s’organiser pour faire face à une nouvelle demande avec de nouvelles exigences de la part de nos clients.

Nous entendons ici et là que l’environnement et les voyages éco-responsables prendront une part plus importante dans les choix des consommateurs…C’est une tendance qui existait déjà avant la crise COVID et notre Groupe a entamé depuis plusieurs années des rapprochements avec des associations œuvrant dans ces domaines.

Nous entendons aussi que les « Voyages de Masse » seront affectés et que les voyages sur-mesure seront d’avantage primés… C’est sans aucun doute une éventualité mais qui dépendra des tarifs pratiqués !

Ce modèle devra donc changer si nous souhaitons donner un accès plus facile aux voyages sur-mesure à tous nos clients !..

Restons confiants sur l’avenir de notre secteur car la rencontre de l’autre, la passion de rencontres différentes, la soif de culture et de découvertes ont toujours été depuis l’origine du monde une constante chez les hommes….

Cette crise passera son chemin comme tant d’autre et nous repartirons de l’avant grâce entre autre à tout le travail et les efforts fournis depuis ces derniers mois.

Je souhaite terminer en remerciant l’ensemble des équipes du Groupe ainsi que notre management pour leur solidarité, leur implication et la façon dont chacune et chacun se bat pour permettre à l’entreprise de faire face.

Le travail accompli par nos collaborateurs est difficile car nous sommes en face de clients qu’il nous faut rassurer, convaincre, le tout dans un climat très anxiogène généré par les Pouvoirs Publics et relayé par les médias.

Lu 3981 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par pierre le 27/10/2020 15:07
Après Voyageurs du Monde, c'est le tour d' Univairmer, et quel sera le prochain ? En tout cas bravo pour l'énergie dépensée .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance