TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Georges Colson : « La SNCF doit respecter notre liberté de commerçant ! »

…dans la mesure du raisonnable



Le syndicat se garde d’intervenir dans la politique commerciale de ses adhérents mais conseille aux agences de prendre de « justes frais ». Une fin de non recevoir a ce que Georges Colson ne voit pas comme un ultimatum de la part de la compagnie ferroviaire. Néanmoins, il a diversement apprécié l’attitude « peu correcte » du directeur des ventes France Europe, Denis Wathier et l’a fait savoir par écrit à Guillaume Pepy, le directeur exécutif de la Sncf. Le Snav réfute également les chiffres annoncés et l’incidence éventuelle des frais de service.


Rédigé par Hervé Ducruet - herve.ducruet@tourmag.com le Vendredi 1 Juillet 2005

« Leur argumentation et ce « chiffon rouge » de la baisse des commissions qu’ils nous ont brandi sous le nez est sans doute aussi une manière de nous tester ».
« Leur argumentation et ce « chiffon rouge » de la baisse des commissions qu’ils nous ont brandi sous le nez est sans doute aussi une manière de nous tester ».
Une semaine après le coup de poing sur la table de Denis Wathier , Georges Colson s’est enfin exprimé et expliqué ce silence. « Il ne faut jamais réagir à chaud après une attitude peu correcte venant d’un partenaire de longue date ».

« La SNCF est arrivée avec un certain nombre de griefs dont nous avons pris acte…et que nous avons vérifié. Ce qui prend du temps. J’ai voulu avoir une idée précise de la situation ». Le président du Snav, qui n’était pas présent lors de la fameuse réunion de la commission Fer, s’est longuement expliqué avec Christine Baal, sa présidente.

En premier lieu, le président du Snav a fait savoir à Guillaume Pepy, le directeur exécutif de la SNCF, qu’il n’avait pas apprécié l’écart de son jeune directeur. « Il n’est pas du tout correct de se comporter ainsi et je le lui ai fait savoir. »

Le Snav pas d’accord avec les chiffres de la SNCF

Le syndicat a fait également part de son désaccord sur les différents arguments avancés par la compagnie ferroviaire. « Les ventes en agence ont progressé de 1,6% de janvier à fin mai 2005 (contre -1,8 % avancé par la SNCF, ndlr), le panier moyen est plus élevé en agence que dans les autres canaux de distribution du transporteur avec 36€ », précise Georges Colson.

Et avec une part de marché de 20% du chiffre d’affaires Grandes Lignes de l’entreprise, « les agences réalisent 54% des ventes de billets 1ère classe. » Georges Colson s’est également étonné du nombre important de plaintes en provenance des Pme-Pmi .

« La SNCF doit respecter notre liberté de commerçant. D’autant plus qu’il ne s’agit du fait que de quelques uns et non pas d’une généralité. Nous avons insisté sur les dangers de ne pas prendre de frais, il ne faut pas tomber dans l’excès inverse et en prendre trop. »

Rendez-vous à Top Résa

Le président du Snav est prêt pour un nouvel état des lieux entre les deux parties qui sera se tiendra lors du prochain Top Résa.

Mais il tient à préciser qu’il ne fera aucune recommandation vers ses membres. « Chaque agence est libre de faire ce qu’elle veut et nous n’avons pas à intervenir dans la politique commerciale décidée par nos adhérents. Nous demandons que les frais soit « justes » et qu’ils répondent bien à un réel service ».

Si Georges Colson ne veut pas s‘enflammer, il émet quand même des réserves sur le bien fondé des accusations. « Leur argumentation et ce « chiffon rouge » de la baisse des commissions qu’ils nous ont brandi sous le nez est sans doute aussi une manière de nous tester ».

La balle est désormais dans le camp de la SNCF et l’état des lieux risque d’aller vite si les deux partis campent sur leur position. Si l’on est pas encore sûr pour un été caniculaire, on peut d’ores et déjà prédire une arrière saison chaude avec risque d’orage localisés sur la Normandie.

Lu 2250 fois
Notez



1.Posté par Lionel Lebrun le 04/07/2005 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr à tous,
je ne comprends pas ce "procés d'intention", si la SNCF souhaite une politique tarifaire de conquête de marché face à l'aérien, et si pour ce faire elle souhaite que les réseaux de distribution et les agences avec lesquels elle signe des contrats ne prennent pas ou peu de frais, pourquoi alors ne pas stipuler ces 'régles du jeu FRAIS " dans les contrats.
Dans une relation contractuelle il y a plusieurs parties qui se sont mis d'accord avant de signer.
Beaucoup de vagues et de "noms d'oiseau", pour un probléme de contrat, mal rédigé, mal lu, etc.........
Alors...il est où..... le probléme ?
Lionel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips