TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


"Nous rétablissons un couvre-feu le 15 décembre, il débutera dès 20 heures" selon Jean Castex (Direct)

"Nous veillons à ne laisser personne au bord du chemin. "



Lors de sa dernière allocution le président Emmanuel Macron voulait donner un cap aux Français et avait fait du 15 décembre la probable date du déconfinement, en contrepartie d'objectifs sanitaires à remplir. Sauf que c'est à ce niveau que le bât blesse, la France ne valide pas les conditions sanitaires de son déconfinement. Dans ces conditions, Jean Castex dévoile les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du virus.


Rédigé par le Jeudi 10 Décembre 2020

Le 24 novembre dernier, le président Emmanuel Macron donnait une date probable du déconfinement de la France.

"Le 15 décembre, si nous sommes bien arrivés autour des 5 000 contaminations par jour et environ 2 500 à 3 000 personnes en réanimation, nous pourrons passer à une nouvelle étape."

C'était, il y a 15 jours, les signaux étaient dans le vert et la décrue était alors observée sur l'ensemble des indicateurs. Sauf que depuis quelques jours, avec des restrictions moins sévères, les cas de contamination ne baissent plus et se maintiennent à un niveau très élevé.

Avec plus de 14 500 cas détectés, mercredi 9 décembre 2020, la France enregistre près de trois fois plus de contaminations qu'espéré par l'exécutif.

Dans ces conditions, Jean Castex, le Premier ministre a pris la parole, pour annoncer la suite des évènements aux Français, ce jeudi 10 décembre 2020.

"Pour aller à l'essentiel, la situation sanitaire s'est considérablement améliorée ces dernières semaines mais elle marque le pas depuis quelques jours. C'est en France que la propagation de l'épidémie est la mieux maîtrisée dans toute l'Europe.

Il faut rester chez soi le plus possible. Cette amélioration marque le pas depuis une semaine, nous sommes sur ce que nous appelons un plateau. La partie est donc loin d'être gagnée.

L'allègement de nos mesures peut expliquer ce phénomène, mais ce changement n'est pas propre à notre pays."

"Les vacances vont augmenter de façon importante les risques de contamination"

Pour Olivier Véran : "La situation est tout aussi inquiétante aux Etats-Unis, au Mexique, en Afrique du sud ou encore au Japon.

En dehors de deux pays scandinaves et en Irlande, tous les pays ont dépassé le seuil d'alerte épidémiologique.

La France et l'Espagne, pays où la 2e vague a commencé le plus taux, présentent un taux de contamination plus faible que les autres pays à l'heure actuelle. Le couvre-feu et le confinement étaient urgents.

Nous sommes passés de 5 000 cas à 11 000 par jour. C'est beaucoup trop. Pire la dynamique a arrêté de baisser depuis une semaine. Ce n'est pas encore une reprise, mais plutôt un plateau. Nous savons que du plateau au pic, il n'y a parfois pas grand chose.

Le facteur climatique est prépondérant. Nous n'atteindrons pas les objectifs de 5000 cas par jour, les vacances vont augmenter de façon importante les risques de contamination.

La situation sanitaire : plus de malades hospitalisés au cours de la 2e vague que lors de la 1ère."

Jean Castex : "Nous rétablissons un couvre-feu le 15 décembre, il débutera dès 20 heures..."

Nous ne sommes pas arrivés au bout de cette 2e vague. Nous n'arriverons pas à l'objectif des 5 000 cas par jour, nous permettant de reprendre le contrôle de l'épidémie.

Il est de notre devoir d'en tirer les conséquences et d'adapter les mesures que nous envisager prendre au 15 décembre 2020. Il existe de nouveaux indicateurs de risque, par rapport au déconfinement de mai dernier.

Nous ne pouvons pas baisser la garde. Nous allons adapter nos mesures pour permettre à chacune et chacun de profiter des vacances et fêtes de fin d'année.

Mardi prochain, nous passerons à une prochaine étape, avec des règles plus strictes. Les établissements recevant du public resteront fermés 3 semaines de plus, les cinémas, théâtres, musées, les enceintes sportives, etc."

Un réexament des mesures de réouvertures des établissements culturels serait fait le 7 janvier.

"Nous rétablissons un couvre-feu le 15 décembre, il débutera dès 20 heures à 6h du matin, et strictement contrôlé. Il concernera aussi le réveilleront du 31 décembre 2020."

La limite de six adultes sera imposée en soirée entre amis ou la famille, durant les fêtes.

"Noël occupe une place à part dans nos vies, un moment où se forgent les premiers grands souvenirs. Nous autoriserons les déplacements lors de cet évènement. "

Quid des voyages durant le couvre-feu ?

"Nous entrerons dans une phase de couvre feu, sauf pour les territoires ultra marins. A partir du 15 décembre, les déplacements entre régions seront autorisés, mais ne seront pas autorisés de 20h à 6h du matin.

Seul un nombre limité de déplacements sera autorisé : entre votre logement et votre lieu de travail, raisons médicales, motifs familiaux impérieux, personnes en situation vulnérable, missions d'intérêt général et les besoins des animaux de compagnie.

Le couvre-feu ne s'appliquera pas la nuit du 24 au 25 décembre. A partir du 15 décembre, il faudra se munir d'une attestation de déplacement et être en mesure de présenter l'attestation, en cas de déplacement de 20h à 6h du matin.

J'ai demandé au préfet que les centre commerciaux respectent les règles sanitaires,
" explique Gérald Darmanin.

Les professionnels des stations de ski sont attendus à Matignon vendredi 11 décembre, afin de débattre sur l'indemnisation et les aides du gouvernement.

"Nous veillons à ne laisser personne au bord du chemin," a rappelé le Premier ministre.

A partir du 15 décembre 2020, il sera possible de voyager à nouveau qu'importe les distances et les régions. b[Gérald Darmanin a fait savoir qu'il serait toujours possible de prendre un train ou un avion pendant le couvre-feu qui commencera le 15 décembre, à 20 heures. Il faudra toutefois pouvoir être en mesure de montrer un billet attestant du voyage.

"S'agissant de l'outre-mer, en principe il convient de montrer un test négatif, mais les règles ne sont pas homogènes. Il convient de se rapprocher du site du gouvernement," conclut Jean Castex.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 14716 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance