TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



R.-M. Chikli : ''L'aide du gouvernement, sinon c'est la faillite !"



Les tour-opérateurs ont demandé vendredi au gouvernement d'organiser le rapatriement des touristes français bloqués à l'étranger à la suite des perturbations du trafic aérien en Europe, a indiqué à l'AFP René-Marc Chikli, président de l'Association des tour-opérateurs (Ceto).


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 16 Avril 2010

R.-M. Chikli : ''L'aide du gouvernement, sinon c'est la faillite !"
"Nous demandons au gouvernement de mettre en place un dispositif qui puisse faire revenir les clients français sur tous les aéroports français encore ouverts", a-t-il dit.

"Les tour-opérateurs ont fait des efforts hier mais ils ne vont pas se substituer au gouvernement car ils n'ont pas le poids économique pour se substituer à lui et assurer la prise en charge", a ajouté le président du Ceto.

Le nombre de Français bloqués à l'étranger n'est pas encore connu. Sur tout le mois d'avril 2009, les tour-opérateurs français avaient transporté 400.000 clients.

Comme les agents de voyage, les tour-opérateurs soulignent que le problème actuel relève du cas de force majeure et qu'à ce titre ils n'ont "aucune obligation vis-à-vis des consommateurs".

"Tout ce qu'on va faire relèvera de l'exception, modulé par la situation économique du secteur"
, a-t-il dit.


Toute la chaîne de solidarité se met en place

"Nous demandons l'aide du gouvernement, sinon c'est la faillite des entreprises", a-t-il dit, mais "derrière on va s'organiser dans le cadre de l'aide et de l'assistance aux clients pour trouver des moyens de transport pour les acheminer des aéroports français à leur point de départ.

Toute la chaîne de solidarité se met en place".
Il s'agit "pour des compagnies comme Corsairfly ou XL Airways de faire revenir leurs clients sur Toulouse ou Châteauroux ou ailleurs. Ensuite nous assumerons les retours au point d'origine", a précisé le président du Ceto en pourparlers actuellement avec la SNCF et les autocaristes.

"Plus la prise en charge des clients sera rapide moins le coût sera élevé pour le client et le tour-opérateur", a-t-il souligné.

Pour les clients qui ne sont pas partis, les tour-opérateurs acceptent "toutes les modifications possibles" dans un délai de six mois que le voyageur veuille partir sur la même destination ou une autre, ou changer de produit".

Lu 3899 fois
Notez



1.Posté par Madame Payet le 16/04/2010 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour appeler a la solidarite , y a du Monde.

2.Posté par b le 17/04/2010 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne vois pas pourquoi le gvt mettrait la main au porte feuille ,les voyageurs ne sont pas en danger ,c est pas le tremblement de terre chinois .
il suffit d attendre confortablement a l hotel.
et le retour a vide des avions sur CDG ou ORY ,le ceto va t il mettre la main au porte feuille ou c est pour XL ou CRL ?

3.Posté par LEMOINE VIRGINIE le 17/04/2010 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette situation est une véritable catastrophe.
Pour les voyageurs en premiers lieux.
Pour les salariés dans un deuxième temps, qui risquent de perdre leur emploi.
Pour les transporteurs aeriens et les les voyagistes et agents de voyages.
Lorsque devant une situation aussi catastrophique, Mr Bussereau Secrétaire d'état au transport déclare "que les Tour Operateur n'ont qu'à prendre leur responsabilité, et qu'ils sont bien contents de trouver des clients, pour les faire vivre..." cela fait froid dans le dos !
d'abord parce que ce Monsieur devrait savoir que précisemment en cas de force Majeur, il n'y a plus de responsabilité qui tienne... ensuite, cette déclaration traduit bien le peu de cas (voire son ignorance ou mépris) vis à vis de la profession.
Profession, qu'il est bien heureux de trouver ou d'utiliser lorsqu'il doit faire ses déplacements. Du coup, je me trouve presque heureuse que Ségolène Royal contre qui il était en lisse lors des éléctions régionales, lui ait collé plus de 20 points dans le nez ! les charentais ne se sont pas trompés, je m'en félicite, ce secrétaire d'Etat n'est qu'un incapable... un de plus me dirait vous ! Mon dieu, si tous les ministères sont confiés à des rigolos semblables... Heureusement Monsieur Borlo est plus avisé... et promet des consultations... l'avenir nous dira si ce gouvernenement aura pris la mesure du désastre !


4.Posté par PB le 19/04/2010 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudra s'en souvenir quand d'autres professions seront aidées par le grouvernement... Je pense aux millions reçus par les sylviculteurs après la tempête qui a dévasté la forêt de pin des Landes, aux agriculteurs à chaque fois que le temps est mauvais, aux ostréiculteurs quand leurs huitres attrappent une maladie.
Pourquoi pas le secteur du tourisme ?

En plus, merci à la SNCF de nous mettre encore un peu plus dans la merde avec cette grève infinie dont personne ne comprend les revendications.

5.Posté par bnf le 19/04/2010 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mme Lemoine ,je trouve votre propos pertinent .--Et il parait que M. Bussereau est un
des meilleurs; quand il y a des problèmes qui font appel à une certaine maturité on se rend compte que c'est en fait un des moins pire.--La 'Bravitude',nul ne sait ce qu'elle aurait pu faire.
Il faut remonter aux réalités de ces interdictions de vols et décortiquer les données , celà risque d'être à pleurer. --Pourqoi la DGAC est allée se coucher hier soir plutôt que d'accorder des autorisations de vols pour cette nuit sur les aéroports du sud??ILs ont donnés des autorisations pour les DOM TOM , mais quid des autres axes??;
A PB -- la sylviculture c'est visible et palpable l, le tourisme doit sembler immatériel aux politiques.--

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 19:02 Maroc : FTI Voyages rachète Les Dunes d'Or



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips