TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Agences, TO : le nombre de défaillances chute au 3e trimestre

baromètre publié par Altarès



Avec 8 défaillances enregistrées sur le 3e trimestre 2019, le secteur du voyage connait un beau recul du nombre de défaillances selon le dernier baromètre publié par Altarès.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 30 Octobre 2019

Au 3e trimestre 8 défaillances ont été enregistrées dans le secteur du voyage - © Richard Villalon Fotolia.com
Au 3e trimestre 8 défaillances ont été enregistrées dans le secteur du voyage - © Richard Villalon Fotolia.com
Alors que le secteur vient de connaître le plus important dépôt de bilan de son histoire avec la faillite de Thomas Cook PLC, le palmarès Altarès des défaillances d'entreprises (ouvertures de redressement judiciaire et liquidation judiciaire directe) fait état d'un recul important du nombre d'entreprises (agences de voyages et TO) dans cette situation au cours du 3e trimestre 2019.

En effet, si au 2e trimestre 2019 17 défaillances ont été enregistrées dans le secteur du voyage, au 3e trimestre seules 8 ont été recensées dont 6 concernent les agences de voyages, une les tour-opérateurs et une pour les "services de réservation et activités connexes".

Sur la même période l'année précédente, 28 défaillances avaient été enregistrées, dont 13 agences de voyages, 4 voyagistes et 11 "services de réservation et activités connexes".

Quant aux transporteurs, pour ce 3e trimestre 2019, on dénombre 125 défaillances, dont 2 dans le transport aérien, 4 dans le transport routier régulier de voyageurs et 110 sociétés de taxis et 9 dans la catégorie "autres transporteurs routiers".

Plus globalement, tous secteurs confondus, Altarès précise que « Les trois quarts des jugements concernent des micro-entreprises de moins de trois salariés, mais 73 sociétés de plus de 50 salariés sont également passées devant le tribunal ce trimestre, soit plus d'une défaillance de grandes PME enregistrée chaque jour ouvré. Cette accélération de la sinistralité des PME pèse lourdement sur l'emploi. Prés de 37 300 emplois sont ainsi menacés, parfois déjà perdus, c'est 2 350 de plus par rapport à l'été 2018. »

Lu 1190 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.







QUARTIER LIBRE
vous offre

























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance