TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


BCD Travel : "Nous aurons d’ici quelques mois une super offre pour les PME"

L'interview de Valérie Sasset, Directrice Générale et Vice-Présidente Europe de BCD Travel



BCD Travel France a profité de la crise sanitaire pour investir sur le volet techno et étoffer son équipe sales, un pari réussi puisque la TMC affirme avoir remporté de nouveaux marchés et lance sa solution BCD Pay. Le point avec Valérie Sasset, Directrice Générale et Vice-Présidente Europe de BCD Travel et Lydie Lambert, senior manager, Creative Commercial Marketing de BCD Travel France.


Rédigé par le Mardi 1 Mars 2022

Valérie Sasset, Directrice Générale et Vice-Présidente Europe de BCD Travel. - DR BCD Travel
Valérie Sasset, Directrice Générale et Vice-Présidente Europe de BCD Travel. - DR BCD Travel
TourMaG.com - Comment avez-vous traversé la crise ?

Valérie Sasset :
Quand les ventes ont chuté, nous nous sommes repliés et avons mis tout le monde en activité partielle, sauf quelques fonctions.

Nous avons renforcé les sales, les équipes en charge de la prospection, pour courir après le nouveau business et maintenu l’activité de celles qui travaillent sur le développement de nouvelles solutions.

Deux ans plus tard, nous nous apercevons que l’on a fait le bon choix. Nous avons gagné de nouveaux marchés et pu mettre à disposition de nos clients très rapidement des outils qui leur ont permis de piloter, du mieux qu’ils pouvaient, la reprise des voyages de certains de leurs collaborateurs, avec d’importantes bases de données « back to travel », contenant les informations nécessaires concernant les niveaux d’infection, les ouvertures et fermetures de frontières, les formalités…

TourMaG.com - Cette crise a-t-elle accéléré le développement de nouvelles solutions ?

Lydie Lambert :
BCD Pay est l’une des solutions digitales sur lesquelles nous investissons énormément. BCD Pay est une solution multifacette, qui englobe du paiement, mais aussi la facturation digitale et la réconciliation.

C’est novateur par rapport à ce qui se fait aujourd’hui, en termes d’automatisation sur ces trois points. Cela va soulager les travel managers, les voyageurs et les services financiers des entreprises.

Pilotée en fin d’année dernière aux Etats-Unis, nous sommes en train de rendre cette solution globale.

"Les dernières prévisions tablent sur une situation normalisée en 2023/2024"

TourMaG.com – Avez-vous fait évoluer votre application Tripsource ?

V. S. :
Tripsource intègre toutes les notifications concernant l’aspect sanitaire.

Après l’hôtel, nous avons l’élargi à la réservation, les cars et bientôt l’aérien et le rail.

TourMaG.com – Outre l’accélération de la digitalisation, avez-vous observé d’autres évolutions ?

V.S. :
La crise a mis en exergue la durabilité, et puis tout l’aspect santé, le bien-être et la gestion des risques des collaborateurs. Cela fait désormais partie intégrante des décisions et des politiques de voyages.

TourMaG.com - Quelle est votre politique RSE ?

V.S. :
Advito notre branche consulting, a développé GATE4, une méthodologie de traçage des émissions carbones dans le voyage d’affaires. Il y a une vraie adhésion à cette démarche qui a été certifiée.

TourMaG.com - A plus long terme, quel est l’impact de cette crise sur votre activité et plus globalement sur le voyage d’affaires ?

V.S. :
Il y a eu une énorme prise de conscience. La question fondamentale qui se pose maintenant avant chaque déplacement pour chaque voyageur et entreprise c’est : est-ce que j’y vais ?

Désormais, il y a une attitude beaucoup plus mature du monde du voyage d’affaires par rapport à ces aux déplacements.

La réflexion est à tous les niveaux, celui du voyageur et de l’entreprise. Nous travaillons tous avec des réunions virtuelles, nous savons que cela fonctionne, mais avec certaines limites.

Il y a aujourd’hui un équilibre entre le virtuel et le déplacement. Il est important de se voir, se rencontrer, mais certains voyages ne reviendront plus. Un aller/retour pour deux heures de meeting, cela n’arrivera plus.

Les dernières prévisions tablent sur une situation normalisée en 2023/2024.

"C’est la deuxième fois que je vois autant de business arriver en même temps"

Lydie Lambert, senior manager, Creative Commercial Marketing de BCD Travel France. - @ BCD Travel
Lydie Lambert, senior manager, Creative Commercial Marketing de BCD Travel France. - @ BCD Travel
TourMaG.com – Dans ce contexte de crise sanitaire, vous avez réussi à gagner de nouveaux clients.

V.S. :
Je suis à la tête de BCD Travel France depuis 15 ans, c’est la deuxième fois que je vois autant de business arriver en même temps. Pour nous, l’été sera chaud.

BCD France a 17 ans, elle est la plus jeune filiale du groupe BCD Travel en Europe, nous nous sommes construits assez rapidement et avec quasiment que des grands comptes.

Nous avons très peu de clients franco-français. Nous ne sommes pas allés les chercher. Comme la France est un marché mature, au niveau techno, j’ai toujours attendu d’avoir la plateforme digitale qui me permettrait d’aller adresser ce marché. Je crois que l’on y est aujourd’hui.

Nous aurons d’ici quelques mois une super offre pour les PME : simple, facile à mettre en place, ergonomique.

Une plateforme digitale sera lancée en Allemagne d’abord, avant la France.

TourMaG.com – Quelles sont vos ambitions sur le marché français ?

V.S. :
Nous souhaitons continuer sur notre lancée. Notre base client fait pâlir d’envie grand nombre d’acteurs. Nos partenariats sont bons, 99.5% de nos clients restent chez nous, nous avons une bonne réputation, un bon service.

L’idée est de continuer à grandir en ayant toujours cette qualité de service reconnu et des clients qui nous font confiance.

Business model : "C’est le moment de discuter de partenariats"

TourMaG.com - Pour beaucoup d’observateurs, la TMC doit repenser son modèle économique. Qu’en pensez-vous ?

V.S. :
Nous sommes tous un peu déçus de ne pas avoir profité pleinement de cette fenêtre de tir, qu’a été la pandémie. Il y a eu des évolutions, mais cela ne se fait pas facilement.

Nos clients ont des contrats, nous ne pouvons pas les changer, mais il y a eu une tendance de fond à adapter nos modèles économiques pour qu’ils permettent d’avoir un peu moins de risques coté TMC en cas d’événement. Mais ça n’a pas été un grand chamboulement, pas encore.

Les clients se sont rendus compte, combien il était primordial d’avoir une agence de voyages affaires pour gérer leurs déplacements. Je crois que tous nos clients ont compris l’importance de notre rôle.

C’est le moment de discuter de partenariats. Sur l’aspect modèle économique, il y a une plus grande ouverture pour intégrer un peu moins de transactionnel dans nos partenariats financiers.

Nous avons acté des évolutions dans ce sens avec de nombreux clients.

TourMaG.com – Selon vous, quelle serait la meilleure option ?

V.S. :
Je pense qu’il faut avoir une formule hybride, entre du transactionnel et une partie fixe pour couvrir les coûts incompressibles des agences.


Lire aussi : Valérie Sasset : "2022 sera l'année de la France chez BCD Travel"

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1395 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias