TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Challenges de ventes : chèques-cadeaux empoisonnés pour les patrons d'agences ?

Selectour veut interdire aux TO de donner des bons cadeaux aux personnels



Chèques cadeaux offerts par les TO, programme de fidélité.. les patrons d'agences ne voient pas d'un très bon œil les incentives organisés par leurs fournisseurs. Ils parasitent le pilotage des ventes, et posent des problèmes en terme de cotisations sociales. Selectour souhaite carrément interdire aux TO de donner des bons-cadeaux aux salariés des agences du réseau.


Rédigé par Céline Eymery à Québec le Jeudi 8 Décembre 2016

Les fournisseurs répondaient aux questions directes de la salle lors du congrès Selectour à Québec - DR
Les fournisseurs répondaient aux questions directes de la salle lors du congrès Selectour à Québec - DR
Les incentives proposés par les tour-opérateurs aux agents de comptoir pour motiver les ventes est un sujet de préoccupation pour les patrons d'agences.

Ces derniers ne voient pas d'un très bon œil les chèques-cadeaux distribués par les fournisseurs dans le cadre d'un challenge de ventes.

Ce qui les irrite, c'est de voir les TO payer directement leurs salariés. Une stratégie qui peut mettre à mal la politique commerciale de l'agence selon eux.

C'est le cas d'André Lucas, PDG de Celtea Voyages, qui a pris la parole lors de la séance de questions - réponses avec les fournisseurs de Selectour, dans le cadre du congrès à Québec.

"Les systèmes de chèques-cadeaux ou de programme de fidélité tel que Miles Attack ne nous permettent plus de piloter les ventes, et entraînent parfois la vente de prestations plus chères, entraînant le mécontentement de la clientèle", estime-t-il.

"Nous ne voulons pas que nos collaborateurs touchent de l'argent des TO"

Et ce n'est pas le seul à s'élever contre ce système, plus de 90 demandes des adhérents ont concerné ce sujet lors de la préparation de la séance plénière, assure Laurent Abitbol, président de la coopérative pour qui c'est une vraie préoccupation.

"Ce sera un des sujets du prochain conseil d'administration. Nous allons interdire aux TO de donner des bons cadeaux aux personnels.

Nous ne voulons pas que nos collaborateurs touchent de l'argent des TO sous peine de déréférencement, nous sommes capables de payer notre personnel"
, annonce t-il.

Certains adhérents préféreraient voir ces rémunérations indirectes transformées en points de commission supplémentaire !

Autre problématique et pas des moindres, celles des cotisations sociales. "J'ai eu 15 000 € de redressement à cause de cela", ajoute Laurent Abitbol.

Alors comment s'entendre avec les fournisseurs ?

Pour les TO, le pilotage des ventes reste le nerf de la guerre : "dès lors que vous jouez le jeu du pilotage des ventes il n'y a pas de problème, mais il faut jouer le jeu", insiste Guillaume Linton directeur commercial et du développement d'Asia.

Asia, justement a fait le choix du programme de fidélité Miles Attack, qui permet de cumuler des points pour gagner des cadeaux. "Nous pouvons tout à fait ne pas faire participer les salariés d'un mini-réseau dans le programme si c'est son choix", ajoute Guillaume Linton.

Quant à Nicolas Delord, Président de Thomas Cook France, il considère que ces opérations doivent se faire en coopération avec les têtes de réseaux : "attention toutefois à la distorsion de concurrence, il faut que tous les fournisseurs soient logés à la même enseigne".

"Ce sera une discipline que nous devrons avoir", répond Laurent Abitbol.

Nous reviendrons dans un deuxième volet sur la règlementation en vigueur sur les incentives.

Lu 10177 fois

Notez


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

37.Posté par Avis d''''un fournisseur le 12/12/2016 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
J'ai lu ici et là plein de choses et comme le risque de me mettre plein de monde à dos est grand, je préfère garder l'anonymat.
Pour être claire: on est fournisseur Selectour et on donne une sur-commission au réseau et un fond marketing pour les manifestations du réseau. Toutes ces dépenses sont intégrées dans le prix de vente.
Il ne faut pas se leurrer, les chèques cadeaux sont inclus dans le prix de vente.
Si non comment expliquer que Teldar affiche des prix 15 à 20% supérieurs à ses concurrents?

Je m'étonne de la violence des débats et des positions tenues par les uns et par les autres.
D'abord les patrons d'agence: arrêtez de nous demander des meilleurs tarifs, des prix bas et rajouter des frais de dossier. J'ai vu jusqu'à 93€ de frais d'agence pour un vol+hotel+location de voiture pour un City Break. On le sait tous, que ce genre de produit ne demande pas plus de 30 minutes pour la réservation. L'inconvenient est que le client peut facilement comparer les prix avec ce qu'il trouve sur internet. Et l'agence sort souvent plus chère. Un simple tour sur Skyscanner + Booking.com font passer l'AGV pour un voleur aux yeux de ses clients.
OK, OK on peut parler du service et de toute ce qu'on veut. Mais la base c'est le prix que l'on veuille ou non.
J'ai fait une simulation avec un agent: même vol, même hôtel, même loc de voiture. En agence, si on rajoute les frais de dossier, on sortait à 263€ plus cher que sur Internet. Avec l'hôtel réservé chez Teldar.

Si le client n'est pas à 263€ près, effectivement il n'y a pas de problème. Mais s'il compare, vous l'envoyez directement

Donc mesdames et messieurs les Patrons, réfléchissez à deux fois avant d'instaurer les frais de dossier qui se rajoutent à la commission qu'on vous verse.

De l'autre côté, j'entends les agents qui se plaignent qu'ils gagnent pas assez, qu'ils ne sont pas assez payés et que c'est un complément de salaire. Il y a 2 options: soit le salaire est négocié avec le Patron à l'embauche (c'est pas facile), soit lors des entretiens individuels.

Dans tous les cas considérer les chèques cadeaux ou tout autre cadeau de la part d'un fournisseur comme un complément de salaire s'appelle "pot de vin" ou corruption. En fait l'agent ne propose pas à ses clients le meilleur service que celui-ci est en droit d'être conseillé, mais le service qui rémunère le plus l'agent. Dans ce cas, on peut aisément considérer que l'agent ne délivre plus un service de qualité dans l’intérêt de son client, mais que les considérations de l'agent s'orientent vers l'un ou l'autre de services non pas en fonction des intérêts de l'entreprise qui l'emploie mais en fonction de ses propres intérêts.

36.Posté par AUTRE AGV NANTI le 09/12/2016 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Partir au bout du monde pour mettre en avant ce sujet et créer une polémique !!!!! Honte aux dirigeants qui cautionnent ce genre de débat.
Une bonne fois pour toute : ce sont les agents de voyage qui vous font vivre grassement, sans jamais voir les supercom. Au lieu de priver le petit personnel de quelques euros et se plaindre de la difficulté du métier, commencez donc par faire des économies et vos conventions en FRANCE.....

35.Posté par DIRIGEANT DE RESEAU le 09/12/2016 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers collaborateurs, partenaires et amis, étant moi même dirigeant de réseau, je tiens à apporter quelques précisions sur les propos de Laurent Abitbol. Rassurez vous, nous sommes tous d'accord sur la mise en place de challenge permettant d'arrondir la fin de mois de ce qui représente la force de nos agences : les agents de voyages !!! J'active moi même très régulièrement ce genre d'initiative, en plus de ceux déjà proposés par le réseau et avec beaucoup de fierté. Un challenge doit être gagnant / gagnant et gagnant (TO, patron et agent de voyages).
Le versement de ces incentives ne doivent pas être au détriment du prix de vente du client (si c'est le cas). Client qui, souvenez vous, se vexe très vite si il se rend compte d'une différence de tarif entre plusieurs agences.
Pour conclure, en aucun cas ces challenges seront supprimés, je souhaite juste pouvoir mieux contrôler et canaliser ce système. Toutes ces attaques contre Mr Abitbol restent neamoins detestables. Attendons les résultats de cette belle dynamique !

34.Posté par serggi le 09/12/2016 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Premier péché de vanité Mr Laurent Abitbol. Il vient de semer la zizanie entre les responsables d'agences et leur personnel. TUI n'attendait que cela!!!

33.Posté par AGV le 09/12/2016 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aujourd'hui le métier d'agent de voyage c'est :
- un SMIC ou à peine plus (et on ose vous dire "le salaire est plutôt intéressant")
- 5 semaines de congés dont certaines imposés à des périodes de vacances (juillet aout)
- des tarifs AGV quasi inexistant (la plupart des commerciaux répondent toujours qu'il vaut mieux prendre la promo grand public)
- des éductours sur nos congés perso (non seulement congés perso mais en plus des journées de travail très longues en éductour - quid des heures supp? Un jour un chef d'agence m'a dit "on va pas vous payer pour voyager")
- quelques incentives par les TO dont chèques cadeaux ou points miles (c'est vrai qu'on est toujours content de gagner 50-60€ en plus dans une année)
- la passion des voyages (et oui ça existe encore...)

Pas vraiment de quoi faire rêver hin !

M.ABITBOL considère ses employés comme des pions. A quand le boycott du travail dans ses entreprises pour que monsieur réalise que sans ses employés il n'irait pas bien loin ?
Et non M.ABITBOL, vous n'êtes pas "capables de payer notre personnel", vous faites fuir votre personnel

32.Posté par Une agent de voyages qui se demande si on se fout de sa tronche ! le 09/12/2016 01:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Euh... C'est sûrement la plus grosse blague de l'année...

Nos chères têtes de réseau veulent gagner plus et encore plus par le pilotage des ventes. Par quel procédé ? En dépensant des fortunes pour se payer un congrès à 6h de vol pour nous pondre des réformes sur comment priver les smicard d'agent de voyages de 20€ par ci et 10€ par la.... C'est sûr, il faut au moins 6 heures de vol et 3 jours de "réunions" (plutôt grosses marades entre potes) pour traiter des sujets importants comme celui ci... Sans compter qu'ils peuvent aussi prendre l'extension de 2/3 jours à chaque fois, payée aux frais de la princesse pour se faire mousser un peu plus... D'ailleurs, est ce que eux aussi prennent sur leurs congés pour partir en congrès quand nous on doit en poser pour visiter 15 hôtels en 3 jours ? Mais bon ce n'est pas le sujet.

Peut-être qu'il faudrait penser à motiver vous mêmes vos salariés plutôt que rejeter la pierre sur celui qui arrive à le faire à coup de chèque kdo... On est tellement bien payés selon vous qu'on court toute l'année après des miles pour se payer des tickets de cinéma, des jouets pour Noël, un parfum, etc... Bah oui, on est à 50€ prêts quand on gagne quedal, mais ça, vous ne pouvez pas le comprendre.
Faut pas s'étonner si notre métier ne fait plus rêver les jeunes

Tenez bon amis agv, bientôt nous serons une espèce en voix de disparition...et la peut-être, qui sait, serons nous bien payé ?

31.Posté par Christian Jean le 08/12/2016 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

STOP aux "infos bidons " (certainement presque gratuites) mais dans tous les cas en dehors de tout contexte de vérité de M. Gobert, Les agents de voyages ne sont pas "que" des cons ...

Cordialement

30.Posté par MAFIOSO le 08/12/2016 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand il s'agit de combattre les concurrences déloyales, de nos chers TO REFRENCES qui piquent les clients des agences pour vendre en direct, ou alors nous commissionnent à 8% HT (car oui c'est un tarif promo)... On n'entend pas le Big Boss du réseau s'exprimer

Quand on doit se battre avec des organismes qui ne sont même pas du tourisme (Mutuelle, CE ...) mais qui se font du beurre sur notre activité... Là non plus on entend pas ce cher président s'exprimer

Mais aujourd'hui, au sein d'un SUPER Congrès, qui a dû coûter la peau des c******, ce cher président qui se sent pousser des ailes nous annonce : "Nous ne voulons pas que nos collaborateurs touchent de l'argent des TO sous peine de déréférencement, nous sommes capables de payer notre personnel"!!
Whaouuuu Merci Mr Abitbol grâce à vous, l'activité de nos points de vente va être sauvée!!! Quelle idée remarquable!!! Bouuuu tout cet argent, ces dessous de table qui parasitent notre activité (et qui apparemment vous empêchent de dormir).

Mais je pense que vous n'avez, encore une fois pas la notion des réalités: à vous entendre, vous donner l'impression que les TO viennent en agence nous déposer de GROSSES valises de billets, pour nous récompenser d'avoir vendu 2 forfaits de plus que l'année dernière... Détrompez vous il s'agit uniquement de "petits" chèques cadeaux de 10 - 20 ... oulà voir 50€!!! (j'appelle de suite mon banquier pour faire ouvrir un PEL).

Et si pour vous donner le SMIC à ses salariés c'est être "capable de payer notre personnel", retournez en agence juste 1 mois ou 2 et vous verrez que ce maigre salaire est consommé avant le 10 de chaque mois... et ne nous permets NOUS d'aller manger chez Bocuse le midi à Lyon.
A bin nous je suis bête, vous n'avez jamais travaillé en agence chez Président, vous ne pouvez pas savoir...

Donc s'il vous plaît arrêtez un peu les effets d'annonce, pour que votre nom apparaissent en gros titre de la presse touristique... Faites votre travail et venez pas empiéter sur le travail des agents de voyages, qu’apparemment vous connaissez bien mal!.

29.Posté par Un agent de voyage scandalisé le 08/12/2016 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est ce que vous êtes sérieux ????

Avec nos salaires de misère, on a déjà du mal à payer nos factures et ils veulent nous retirer le peu d'avantage que l'on a !!! Question : c'est quoi l’intérêt de faire ce métier ??? les clients partent plus souvent que nous... on est obligé de pleurer pour avoir un éductour, on a jamais d'augmentation et la concurrence est de plus en plus rude ... La seule chose est qui fait que l'on exerce ce métier est notre passion du voyage !!! Alors ok pour retirer le peu de chèques cadeaux mais augmenter les salaires !!! Oups j'avais oublié : y'a pas de budget !!! c'est pas une bonne année !!! on a pas d'enveloppe !!! l'agence est rentable mais pas encore assez ... bref des excuses encore et toujours et voilà qu'on veut nous retirer cette pauvre satisfaction .... FRANCHEMENT N IMPORTE QUOI !!!

28.Posté par Christian Jean le 08/12/2016 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

"Siparex et Rothschild" actionnaires historiques et majoritaires du "consensus Abitbol" ont-ils confirmé qu'ils sont prêts à payer convenablement leur personnel ? ... Un peu de décence ... Seuls des "journaleux" à sa botte ne peuvent qu'applaudir ce simulacre de progression, Selectour « est pris en main » et les irresponsables applaudissent …

cordialement

27.Posté par Conseillère Voyages non pilotée le 08/12/2016 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article et commentaires très intéressants...
Il est vrai qu'en tant que conseillère voyages, ces chèques cadeaux qui tombent de temps à autres c'est une source de revenus des plus agréables... On ne va pas s'en plaindre!
Maintenant, très sincèrement, je vends sans jamais savoir quel TO fait quel challenge ; je ne me sens pas du tout "pilotée" par les TO... Je choisis pour mes clients les TO en qui j'ai le plus confiance, mais pas avec qui j'ai le plus de chèques cadeaux ou autres...
L'avantage, c'est toujours une agréable surprise quand je vois les chèques cadeaux arrivés!

26.Posté par Un ours polaire le 08/12/2016 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On pourrait imaginer un monde où nos clients seraient des clones avec les mêmes goûts, partant avec avec Big Brother Tours et sans passer par une agence ; elles n'existeraient plus.
Mais heureusement nous n'en sommes pas là, nous sommes tous différents, n'avons pas envie qu'on nous impose un produit unique avons besoin de créativité, de renouveau... Les agents de voyage ont donc pour rôle de trouver le voyage le plus adéquat, pour répondre aux désirs de leurs clients, pour leur faire plaisir et les fidéliser. Qu'il y ait des orientations commerciales soit, mais il faut ficeler les voyages au plus proche des souhaits du clients et si ceci permet de d'aider à boucler les fins de mois je ne vois pas pourquoi ça gêne un employeur qui lui n'a pas grand chose à offrir.

25.Posté par Christian Jean le 08/12/2016 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Nous allons interdire aux TO de donner des bons cadeaux aux personnels.
Nous ne voulons pas que nos collaborateurs touchent de l'argent des TO"

Vous voulez quoi au juste ? Des incapables, des irresponsables , des gens qui rampent pour survivre ?


"nous sommes capables de payer notre personnel",


OK alors faites le et arrêtez le bla bla ...

24.Posté par Jean le 08/12/2016 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Projet ridicule et parfaitement démago ! Encore une fois on prend les agents de voyages pour des imbéciles …

23.Posté par cecile le 08/12/2016 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au fait on parle de quoi : "Au-delà de 70 % de la valeur du Smic mensuel brut par salarié et par opération, l’excédent est soumis à cotisations." site de l'URSAFF.
70% du SMIC = 1022€.
Quelqu'un a-t-il déjà recu pour une seule opération plus de 1000€ de chèque kado ??

22.Posté par AGENT DE VOYAGES 17 D EXPERIENCES le 08/12/2016 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AUX PROBLÈME - HONTEUX - MAL PLACE
Comment démotiver les agents de voyages !
En effet ces chèques cadeaux et autres récompenses restent les seules motivations a la vu de nos maigres salaires -
C'est encore des personnes qui gagnent leur vie plus que confortablement qui viennent retirer aux petits ce qu'ils ont - minable tout simplement -
Faux problème pour meubler des conversations de congressistes pendant que nous nous travaillons réellement et concrètement !!!!!
aller jusqu au Quebec pour nous pondre ca puff encore de l argent en l air que nous aurions pu dépenser pour des choses bien plus intéressantes - A peine arriver il commence a gonfler tout le monde le héros conquérant de la finance et des multi casquettes .

21.Posté par ZORRO DE LA VEGA le 08/12/2016 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est triste c'est la comparaison surcom VS Avantage ou incentive de l'agent....
les 2 ne font pas bon ménage est ce que la surcom est reversée dans certaines agence à l'agent ? à en croire mon expérience elle est reversée au patron directement et non à l'agent....
Alors qu'on ne vienne pas nous dire que les incentives agents dérangent .... ils sont juste mal perçu par le patronat et les têtes de réseau car leur poche n'en profite pas....
ne vous en déplaise Zorro ne dit que la vérité.

Zorro de la vega pour vous servir.

20.Posté par Une agente de voyages très fâchée !! le 08/12/2016 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et si on parlait plutôt du pilotage des dépenses du Président de SELECTOUR ????

19.Posté par Patron d'agence le 08/12/2016 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Combat d'arrière garde ridicule de la part des têtes de réseaux ! Il serait préférable de s'intéresser à la formation, à la rémunération et à la motivation des agents de voyages plutôt que d'essayer de leur "sucrer" le peu d'avantages qu'il leur reste.
Ce type de discussion infantilise totalement les agents de voyages (ils vendent plus cher pour avoir plus de miles ...) et ne leur rend pas grâce de leur implication dans la relation client

18.Posté par AGV nanti le 08/12/2016 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Les systèmes de chèques-cadeaux ou de programme de fidélité tel que Miles Attack ne nous permettent plus de piloter les ventes, et entraînent parfois la vente de prestations plus chères, entraînant le mécontentement de la clientèle"

Et quand le "pilotage" entraine des prestations plus chères, il n'y a plus de mécontentement de la clientèle ???

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips