TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Directive européenne : SNAV, SETO et APST interpellent le Président de la République et le Premier ministre

communiqué commun aux 3 organisations



Le SNAV, le SETO, et l'APST interpellent le Président de la République et le Premier ministre, dans le cadre du projet de "Directive européenne relative aux voyages à forfait et aux prestations de voyage assistées", en cours de discussion à Bruxelles. Les trois présidents demandent une prise en charge politique du dossier.


Rédigé par le Jeudi 12 Février 2015

Photo European flag Commission Européenne
Photo European flag Commission Européenne
L’ensemble des professionnels du Tourisme représenté par les présidents du SETO, du SNAV et de l’APST ont été reçus ce 11 février 2015 par des conseillers du Premier ministre, Manuel Valls, pour leur faire part de leur vive inquiétude sur le projet de "Directive européenne relative aux voyages à forfait et aux prestations de voyage assistées" en cours de discussion à l’Union Européenne.

Dans un communiqué de presse commun les 3 organisations précise que ce projet "crée une inadmissible distorsion de concurrence, en matière de protection des consommateurs" et renforce par ailleurs "les obligations des agences de voyages en matière d’information, et crée de nouvelles et inutiles contraintes pesant sur des professionnels."

Elles rappellent que les clients qui achèteront des packages réalisés en "click through" n'auront pas la même protection. Il s'agit par exemple d'un client qui achète un billet d'avion sur le site de la compagnie, puis qui l'oriente ensuite vers un portail de location d'un véhicule.

"Ce texte qui sacrifie les consommateurs pour l’intérêt de quelques opérateurs résulte de l’action efficace de puissants lobbys, notamment des transporteurs", indique le communiqué de presse.

"Le dossier piloté par les ministres eux-mêmes compte-tenu des enjeux"

"Ce texte conduit à un résultat qui est tout le contraire de l’objectif annoncé. Il va précipiter les consommateurs entre les mains d’opérateurs qui ne seront plus contraints de les protéger."

René-Marc Chikli, président du SETO insiste : « pour que le dossier soit piloté par les ministres eux-mêmes compte-tenu des enjeux »

Jean-Pierre Mas, président du SNAV exige que « le secteur dynamique du voyage qui représente 5 000 entreprises, 45 000 emplois et 7% du PIB français soit entendu par les pouvoirs publics à un moment crucial en obtenant que les dispositions dangereuses et litigieuses soient revues et réécrites par l’Union Européenne ».

Raoul Nabet, président de l’APST « relève l’incohérence d’une protection des consommateurs à deux vitesses en fonction du mode de réservation ».

Le SNAV, le SETO et l’APST interpellent solennellement le Président de la République et le Premier ministre sur l’urgence de prendre enfin au sérieux ce dossier.

Lu 1002 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias